mardi 19 février 2013

Eloooody reçoit sa Légion d'honneur !


Des commentaires comme celui-ci, on a tous rêvé d'en avoir au moins un, une fois dans sa carrière blogueuse. Hélas, ce n'est pas donné à tout le monde, et je trouve que la jeune Élodie a bien de la chance que cette distinction lui soit échue. Tenez, le voici dans sa presque intégralité (j'ai supprimé ce qui est inintelligible pour qui n'a pas suivi la pantalonnade depuis son origine) :


« J'en ai assez d'être agressée chez toi par tes ce-que-tu-veux, peu importe, en tout cas puisque tu te permets de renvoyer agresseur/euses et agressé.e.s dos à dos discute avec tes agresseur/euses chéries en tête à tête comme tu fais d'habitude et ciao.

« Suzanne, Didier et Jegou ton "patron" clouent régulièrement des gens au pilori mais tu as décidé que c'était des personnes fréquentables, et joue les étonnées devant tou.te.s celleux qui désavouent cette clique nauséabonde comme si c'était les seuls et la toute première fois.

« Tu te moques de qui ?

« AUCUNE féministe à part moi ne vient honorer ton blog d'un com'. Sans doute, n'ont-elles pas envie de lire de saloperies comme celle que je te demande gentiment de retirer et que tu ne retires pas sans doute exprès.
« Tschok s'est senti autorisé d'en rajouter une couche parce qu'il l'est, AUTORISÉ !

« Par toi même en personne.

« Je ne reviendrais plus commenter mais tu n'as même pas le minimum d'estime envers moi pour accéder à ma demande.

« Méprisable. »

Il est beau, non ? C'est au pavillon de Breteuil qu'il devrait être conservé, proposé à l'admiration des foules, et non sur mon humble blog, m'est avis. Comme on n'a pas toute la journée, on glissera rapidement sur le réjouissant ridicule de l'écriture “féministo-dégenrée” du premier paragraphe. En revanche, dans le même, je trouve fort divertissant qu'une blogueuse enjoigne à une autre blogueuse – qui se trouve être la maîtresse de maison – de parler avec ses commentateurs uniquement en privé, afin de ne pas la déranger, elle.

Deuxième paragraphe sans grand attrait : Dame Euterpe ne supporte ni la moquerie ni l'humour et elle tient à ce que ça se sache : qu'elle se rassure, ça se sait.

Dame Euterpe, cependant, ne doit pas trop se sentir assurée d'elle-même, puisque, dans sa giclée suivante, elle se croit tenue de convoquer le ban et l'arrière-ban de l'armada féministe à son secours – armada dont elle s'institue tout naturellement le porte-parole et l'historienne. On ne devrait jamais contrarier les vocations de cheftaine de meute : en vieillissant, elles s'exacerbent.

La vérité profonde, le reproche majeur, la torture véritable finissent par jaillir dans le dernier paragraphe, comme c'est souvent le cas dans ce genre de prose éjaculatoire : Tu n'as pas d'estime envers moi. Ce qui est la traduction post-moderne du très old fashion et finalement attendrissant : Je veux qu'on m'aime ! Et, bien entendu, pour terminer, celle qui mendie l'estime ne peut plus que cracher un mépris qui n'atteint heureusement personne.

Ma chère Élodie, nous ne sommes en effet pas amis, mais vous venez de faire un envieux…

38 commentaires:

  1. Il y a une faute. Elle a écrit "comme si c'était les seuls " alors qu'elle aurait du écrire "comme si c'était les seul.e.s".

    RépondreSupprimer
  2. Message technique, personne et pas clair : vous avez activé le machin antispams. C'est mal. Ca fait chier les commentateurs, notamment les gros au comptoir qui n'ont qu'un iPhone et sont parfois en état d'ébriété suffisante pour s'engueuler avec vos commentateurs.

    Tout ça pour éviter de recevoir quelques spams en anglais.

    Vous devriez activer l'option de modération des commentaires pour les billets qui ont plus de trois jours comme je fais pour mes blogs autres que PMA.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais que vous alliez gueuler ! Mais c'est que, depuis une dizaine de jours, j'en ai vingt par jour au moins, de ces spams. Donc, je me disais que si j'activais le vérificateur durant quelques jours, ça se tarirait peut-être à la source. Vous en pensez quoi, de ma tactique de généralissime ?

      Supprimer
    2. Ce que j'en pense : je l'ai dit. N'activez la modération que pour les vieux billets, vous recevrez peut-être moins de spam.

      Par ailleurs, on peut supposer que Google est au courant de ce nouveau type de spam et va faire des développements pour les supprimer...

      Supprimer
    3. Bon allez, je le vire. C'est bien parce que c'est vous et qu'on fait partie de la même clique nauséabonde…

      Supprimer
    4. Ça s'arrose ! Nous voilà unis dans la lutte contre les spams et les féministes terroristes.

      Ah ! Non ! C'est pareil.

      Supprimer
  3. ne me dites pas que c'est en tapant "féministe" dans Google images que vous avez obtenu cette illustration !

    RépondreSupprimer
  4. Robert Marchenoir19 février 2013 à 18:15

    Sans me vanter, j'ai rien compris.

    RépondreSupprimer
  5. Joli billet qui m'a rappelé cette réplique de Gabin dans "Le cave se rebiffe" :

    - C'ui là c'est un gabarit. Un exceptionnel. Si la connerie se mesurait, il servirait de mètre étalon! Y serait à Sèvres."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ensuite, cet échange entre le con en question et Françoise Rosay :

      « Mais comment vous m'avez reconnu ?
      – On m'avait fait un portrait parlé… »

      Supprimer
  6. ""Ma chère Élodie, nous ne sommes en effet pas amis, mais vous venez de faire un envieux…""
    Mais rajoute(z)la dans ta.votre blog'n'roll, cela fera moult.e.s envieu.x.ses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée ! D'autant que je suis dans la sienne (ce qui doit du reste bien énerver Dame Euterpe…).

      Supprimer
  7. Ouiiiiiiiii. On en redemande des comme ca. Elle est TROP, comme dirait mon petit fils

    RépondreSupprimer
  8. J'ai lu les deux billets (enfin, les commentaires) : énorme! Enooooorme! A encadrer, à mettre sous cloche, à cryogéniser, à momifier, bref à conserver précieusement pour l'édification des générations futures.
    Faire mieux sera très difficile.

    RépondreSupprimer
  9. On dirait de "R…" (celle dont on ne doit pas prononcer le nom) en moins bien…

    RépondreSupprimer
  10. "Pie XII était-il communiste?

    Franchement? Aucune idée. Mais vu ses accointances avec l'Allemagne nazie, s'il avait été communiste, il aurait loupé quelque chose ou alors il aurait adopté une stratégie qui me dépasse."

    Sans vouloir les pointilleux de service...

    Ce paragraphe du billet en question mérite autant - sinon plus - d'être encadré aussi. Votre nouvelle copine atteint ici un point de bêtise et d'ignorance assez remarquable.

    RépondreSupprimer
  11. Je précise que je n'avais pas vu votre commentaire à ce sujet avant de laisser ce commentaire. Bon...très bien alors. Merci pour Pie XII.

    RépondreSupprimer
  12. Dorham, Elooody précise qu'elle ne sait pas trop pour ce pape... Donc, vous êtes bien sévère. (c'est teigneux, les papistes !)
    On peut discuter sur le blog d'Elooody. C'est une féministe sans hargne envers les hommes. Les blogs féministes sont aussi navrants que la presse féminine, la plupart du temps. Elle échappe à la pathologie lourde, à la violence verbale, à la censure de tout ce qui dépasse, et à l'ennui à tous les étages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord avec Suzanne. D'autre part, Élodie a au moins la franchise d'avouer son ignorance dans tel ou tel domaine, ce qui nous change des enfumages d'une Rosaelle, d'une ignorance crasse dans la plupart des sujets qu'elle traite pourtant avec l'aplomb que seule la bêtise peut conférer.

      De plus, malheureusement, Élodie ne peut être tenue pour un cas isolé, ni même pour responsable de son ignorance : la plupart des jeunes gens, aujourd'hui (et c'est un aujourd'hui qui commence à se faire vieux…), qui mènent des études très loin deviennent sans doute d'excellents spécialistes dans leur domaine d'élection, mais restent, à côté, d'une ignorance crasse, à cause sans doute de la déculturation générale et notamment de la faillite à peu près complète de l'Éducation nationale.

      Je peux tout vous dire sur les Fermiers généraux entre 1638 et 1685, mais ne venez pas me demander qui sont Couperin ou Scarron, ni même de distinguer un bâtiment Louis XIV d'un Louis XIII, un Poussin d'un Rembrandt.

      C'est fort triste.

      Supprimer
    2. Elle a la vie pour apprendre !

      Supprimer
    3. Disons ça comme ça, alors…

      Supprimer
    4. Mouais,
      sauf que dans le cas de Pie XII, pas besoin d'être historien, un peu d'honnêteté intellectuelle est largement suffisant. Un peu plus bas, Elody nous parle de "laisser-faire"... Le laisser faire de Pie XII ? Je dois détailler ou je suis le seul à trouver cela complètement absurde... Ignorer que le Pape n'a pas d'armée par exemple et que Churchill en avait une, c'est plus que de l'ignorance. Sans être un spécialiste de la question, je suis parvenu à la conclusion tout seul comme un grand. 'fin bref...

      Quant à RosaL : comparons ce qui est comparable et cette femme est un fake !!!!!!!!!!

      Supprimer
    5. Ah mais c'est qu'il y tient, à son fake, le bougre !

      Pour Pie XII et le laisser-faire, nous sommes évidemment d'accord : un peu de bon sens suffit. Pour le reste, trouver les documents d'époque (ou les historiens qui produisent et analysent ces documents) montrant que ce pape a navigué au plus près d'une double rangée d'écueils, qu'il a, en sous-main, donné des instructions aux Églises nationales pour que le maximum de Juifs soient soustraits à la puissance occupante, etc., il y faut un peu plus de persévérance, tout de même. Mais qui devrait être à la portée d'un docteur en histoire contemporaine si la curiosité l'en prenait…

      Supprimer
    6. D'autant que pour le cas de Pie XII les documents historiques ne manquent pas. J'en veux pour preuve que la tv a rediffusé "Amen", le film de Costa-Gravat.

      Supprimer
  13. Pourquoi ne puis-je m'empêcher de mettre en parallèle cette commentatrice avec les 2 reportages de Caroline Fourest hier soir?
    "Les réseaux de l'extrême".
    On a atteint en France un niveau d'hystérie quasi inégalable avec d'autres pays.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, inégalable, j'en suis moins sûr que vous !

      Supprimer
  14. Je suis tout de même allé lui témoigner mon soutien, malgré nos différentes opinions.
    Voir quelqu'un de libre et ouvert à l'autre se faire dicter un code de conduite ne finira jamais de me faire hisser la moumoute.
    J'avoue avoir quelque peu halluciné quand j'ai vu les insultes dont on la gratifiait.
    Je me demande si la Liberté n'en agace pas certains. Faut quand même être limité pour condamner quelqu'un qui discute avec des gens.

    RépondreSupprimer
  15. Et bah "nom de Dieu" comme dirait ma grand-mère...

    Et me voilà pleine d'O dans la blogroll de sieur Goux...

    Les bras m'en tombent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ? Qu'apprends-je ? Madame votre grand-mère jurait ? C'est pas Dieu possible, bordel de merde !

      Supprimer
    2. ah si... Et plutôt deux fois qu'une!

      Supprimer
  16. Suis-je le seul qui pense systématiquement à "Histoire d'O" quand je lis "Elodie pleine d'o"?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais je n'osais pas le dire.

      Supprimer
    2. Arrêtez de traîner cette vertueuse jeune fille dans la fange de vos fantasmes putrides, sinon je rameute Dame Euterpe ! Et, là, vous allez voir l'état de vos couilles, bande de minables mâles blancs même pas dégenrés…

      Supprimer
    3. me voilà choquée, je ne remettrai plus jamais les pieds dans cet antre lubrique

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.