vendredi 22 août 2014

Naissance et mort de deux génies


William Shakespeare est donc né un 23 avril, ce qui a dû arriver à une multitude de gens depuis qu'existe le calendrier. Sa particularité est qu'il est également mort un 23 avril, celui de l'année 1616, les bougies du gâteau ayant ainsi pu resservir pour la bière.

En ce même 23 avril 1616, à environ 1700 kilomètres plus au sud, mourait un autre écrivain, nommé Miguel de Cervantes ; mais la coïncidence n'est qu'un trompe-l'œil. En effet, à cette époque, l'Espagne avait déjà adopté le calendrier grégorien alors que l'Angleterre traînait un peu les pieds pour ce faire. 

Si bien que les deux plus grands génies de ce début de siècle, s'ils ont bien rendu leur âme à Dieu à la même date, ne l'ont pourtant pas fait le même jour.


26 commentaires:

  1. Les intellectuels de cette époque, qu'ils soient du nord ou du sud de l'Europe, qu'ils portent des boucles d'oreilles ou pas, avaient ce regard direct et ce front haut des grandes intelligences qui, aujourd'hui, nous manquent tant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, ça, Mildred : comment osez-vous émettre une opinion, un jugement, un avis, sans produire les soixante pages de statistiques qui vont avec ?

      (Statistiques de quoi, on n'en saura rien, mais ce n'est pas grave…)

      Supprimer
    2. Tiens, mon commentaire n'a pas atterri au bon endroit…

      Supprimer
    3. C'est vrai après tout, pourquoi des statistiques, je trouve, quant à moi, qu'on a plus de types à boucles d'oreilles, moins de fronts hauts, plus de regards indirects et qu' a l'époque de Shakespeare l'intelligence n'existait pas......En outre, ils ne savaient pas faire les pommes de terre frites.

      Anne-Laure

      Supprimer
    4. Je suis sûr qu'ils savaient déjà s'enculer, Anne-Laure !

      Supprimer
    5. Surtout Shakespeare, à c'qu'on m'a dit.

      Supprimer
  2. Vous avez des statistiques Mildred?

    Anne-Laure

    RépondreSupprimer
  3. J'ignorais que pépère était ne le même jour que moi (quelques années avant).

    RépondreSupprimer
  4. Vous n'avez pas déjà fait un billet là-dessus ? Ou alors c'était qui, et c'était où ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne me semble pas, non. Mais il est vrai qu'après 3500 billets publiés, on n'est plus sûr de rien.

      Supprimer
    2. Bonjour Monsieur Goux
      Puisque nous sommes au rayon des nombres Cervantès aurait, cette année, 467 ans et Shakespeare aurait 450 ans. Ils sont encore très lus et très influents, alors que nous dans 450 ans et des brouettes...

      Supprimer
  5. Vous auriez pu noter le nom du photographe qui a réalisé ces clichés, ce n'étaient certainement pas des "egoportraits", les portables à 250 millions de pixels n'existaient pas encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis désolé de vous contredire, mais le génie de Shakespeare et de Cervantes était tel qu'ils avaient bel et bien, chacun de son côté, inventé le portable à millions de pixels (le pixel lui-même ayant été mis au point quelques décennies plus tôt par un certain Rabelais).

      Supprimer
    2. Votre savoir historique m'étonnera toujours

      Supprimer
    3. J'ai beaucoup déchiffré les vieux grimoires secrets…

      Supprimer
  6. "La particularité est qu'il est également mort un 23 avril". La particularité de mourir le même jour que le jour de sa naissance arrive à une personne sur trois cent soixante cinq et un quart, environ. Et que ce soit justement le 23 avril réduit encore les chances d'autant. Sur les 7,2 milliards d'humains vivants que nous sommes actuellement ça arrivera à 53970 personnes tout de même...
    Bon, je poursuis la lecture de votre intéressant billet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je dis : ça ne fait pas beaucoup…

      Supprimer
    2. Vous ne direz pas ça le jour où vous aurez au cul les 53970 zombies nés un 23 avril, comme dans le scénario de Détour Mortel 6 qui aurait paraît-il été pompé dans les commentaires d'un blog de seconde zone...

      Supprimer
  7. Ce qu'on peut dire aussi c'est qu'il y en a un qui ramène sa fraise et l'autre pas...

    RépondreSupprimer
  8. ce bon vieux William, inventeur du théâtre commercial.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est tout de même beaucoup mieux que les âneries subventionnées des socialistes (et aussi, malheureusement, des autres…).

      Supprimer
  9. Sainte Thérèse d'Avila a profité du changement de ce changement de calendrier en Espagne pour mourir dans la nuit du 4 au 15 octobre 1582.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les saints se permettent parfois de ces choses, je vous jure…

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Il n'y a jamais trop de changement : on vous l'a dit et répété, bon sang !

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.