dimanche 28 mars 2021

Ya pas de lézard… pour l'instant


À propos du petit Chinois, qui visiblement et audiblement continue de passionner le monde, il y a tout de même quelque chose de fort cocasse, à la limite du running gag, c'est la multiplication conjointe, parallèle, concomitante, je ne sais trop, des vaccins et des “variants”.  

Pour ce qui est des vaccins, le temps n'est pas loin où chaque pays aura le sien, sa petite production de proximité, son ampoule artisanale. Les gouvernements et les laboratoires seront bientôt obligés de se lancer dans d'onéreuses campagnes de publicité pour faire connaître leur came, puis d'embaucher crieurs et camelots chargés de refourguer leurs piquouzes aux badauds submergés sous l'offre.

En ce qui concerne les fameux variants, c'est encore mieux puisque nous en sommes déjà au stade des régions, ainsi que le prouve l'entrée en piste du variant breton. Dénomination d'ailleurs trop vague à mon goût : j'aimerais bien savoir si ce nouveau petit Chinois-là nous vient plutôt du Léon ou du pays bigouden : c'est ça, la traçabilité virale !

Mais, bien entendu, Modernœud, touriste dans ce qui lui reste d'âme, donnera toujours sa préférence à des avatars plus exotiques et sentant bon les vacances. De ce point de vue, le brésilien me semble avoir tous les atouts en main pour séduire une vaste clientèle et conquérir d'importants segments de marché.

Personnellement, j'ai décidé de ne pas tomber malade tant que ne serait pas débarqué chez nous un mutant indonésien, de préférence né sous les cieux enchanteurs des îles de la Sonde.

Parce que, tout de même, un variant de Komodo, ça aurait de la gueule.

31 commentaires:

  1. « Pour ce qui est des vaccins, le temps n'est pas loin où chaque pays aura le sien, sa petite production de proximité, son ampoule artisanale« 

    Bah, c’est ça ou la vente aux enchères sur le tarmac pour les produits de santé ou ceux de première nécessité.
    Merci, on a déjà donné et « ça continue encore et encore, c’est que le début d’accord, d’accord ... »
    Helene

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, pas fou, j'attends les inévitables "promos". du genre : durant la grande braderie covidienne, une dose de vaccin offerte pour deux doses achetées : profitez-en vite !

      Supprimer
  2. Un feuillet de considérations diverses pour justifier quatorze mots de chute : c'est du grand art !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du grand art, n'exagérons rien ! Et puis, croyez-le ou non, Komodo et son variant ne me sont venus à l'esprit qu'en cours de rédaction : nulle préméditation de ma part, donc.

      Supprimer
  3. Le brésilien qui a les atouts en main, m'a amusé. Mais pas de raccourci rapide. Je suis d'accord avec vous sur cette fuite des variants. Plus rapide que le mercantilisme des laboratoires.
    On va avoir un été plus chaud que 76.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours trouvé que l'été 76 avait manqué de virus pour être totalement satisfaisant. Et les ministres de l'époque, ces brutes inconscientes et cyniques, ne prenaient même pas la peine de venir à la télé pour expliquer aux gens que quand il fait chaud il faut boire de l'eau.

      Supprimer
  4. Oulala, j’ai cherché pour comprendre les jeux de mots.
    Bon, j’ai tout trouvé chez valéo 💪😄
    Hélène

    RépondreSupprimer
  5. j'ai momentanément cessé d'écouter Jobim et autres sambistes pour ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De mon côté, je boycotte implacablement Vinicius de Moraes et Maria Bethania.

      Supprimer
    2. D'autant que Vinicius rime dangereusement avec virus.

      Supprimer
  6. Moi, ça m'a fait penser à une chanson :

    https://www.youtube.com/watch?v=MHL52r263n8

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si même le Dr. Arié n'écoute pas mes chansons, c'est à désespérer de tout !

      Supprimer
    2. Qui vous dit qu'il ne l'a pas écoutée ? Peut-être est-il même occupé à se la passer "en boucle", allez savoir !

      Supprimer
    3. Mais où avez-vous été dénicher ça ?
      Faut qu'on se rencontre... Vous habitez chez vos parents ? Vous venez souvent danser ici ? ( zut,j'ai oublié ce qu'on disait ensuite, pour draguer... Ça fait si longtemps !)

      Supprimer
    4. En tout cas c'est du lourd... Nous savons maintenant où Sébastien puisait son inspiration ! 😀

      Supprimer
  7. Vous avez sans doute raison car pour ce qui me concerne, dès que je regarde votre gros lézard, j'ai envie de me passer la chanson en boucle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon gros lézard fait souvent cet effet-là.

      Supprimer
    2. Votre blog est en train de se transformer en un site de rencontres.

      Supprimer
  8. Alors voilà, on commence à se faire reluquer le lézard par ici...
    Il y a encore quelques semaines vos lecteurs avaient un peu plus de tenue mon cher Didier.
    Sévissez bordel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le petit Chinois qui leur monte à la cervelle, je ne vois pas autre chose.

      Supprimer
  9. On dirait qu'ils inventent des variants régionaux pour dissimuler les morts du vaccin.

    RépondreSupprimer
  10. Il n'a pas l'air très commode, votre variant!

    RépondreSupprimer
  11. Avis aux grincheux de tous sexes, races et genres confondus :

    la Chanson française est un bloc dont on ne peut rien distraire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là, désolé, mais je vous en "distrais" les quatre cinquièmes quand vous voulez. Et d'une seule main encore !

      Supprimer
    2. Mais je n'ai pas dit que vous ne vous situiez pas au rang des grincheux !

      Supprimer
    3. Et pour les autres, encore une chanson, histoire de garder le moral :

      https://www.youtube.com/watch?v=EuiZRxQEnMw

      Merci à la Mouette à qui je l'ai piquée !

      Supprimer

La boutique est rouverte… mais les anonymes continueront d'en être impitoyablement expulsés, sans sommation ni motif.