lundi 18 mars 2013

Et puis ça rotative


Il y a une trentaine d'années, alors que mon ami Bernard lui faisait remarquer gentiment que les plats qu'il nous avait servis n'étaient vraiment pas fameux, le garçon de ce restaurant parisien où nous étions en terrasse avait pris un temps assez long de réflexion, avant de lui répondre : « Peut-être, mais reconnaissez que c'est pas cher… »


5 commentaires:

  1. Robert Marchenoir18 mars 2013 à 09:46

    Comment, comment ? Un livre réactionnaire sans couverture orangée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour brouiller les pistes ; pour faire croire que je ne suis pas Obertone…

      Supprimer
  2. Mettre vos écrits à la portée des nécessiteux est une initiative qui vous honore. Je vais en profiter incessamment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce faisant, vous sauverez un couple de séniors en situation de précarité : grâce vous soit rendue, citoyen en situation de générosité !

      Supprimer
    2. Ma générosité est naturelle. De même que la sincérité de mes promesses : j'ai passé commande.

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.