dimanche 3 mars 2013

Quand un Laurent en reçoit un autre…


Je n'ai pas, hier soir, regardé l'émission de Laurent Ruquier recevant Laurent Obertone. Pas eu le courage d'assister à ce que je pressentais. Georges, lui, l'a eu, ce courage. Il en a fait un billet magistral qui commence comme suit :

« Pauvre Obertone ! Il a été assez mauvais, il faut bien le reconnaître, même si on ne lui jettera pas la pierre, car on est bien conscient de la difficulté de l'exercice. Face à un Aymeric Caron bavant de haine, à une Natacha-Polony-comment-il-est-mon-profil qui a montré, une fois de plus, à quel monde elle souhaitait appartenir, et à tous les semi-débiles présents sur le plateau du clown institutionnel, il n'avait pratiquement aucune chance de s'en tirer. Les pour-qui-tu-roules et les d'où-tu-parles ont été jetés en grêle depuis les mâchicoulis du Spectacle sur celui qui n'émettait guère que des ultra-sons pianissimo, il fallait s'y attendre, et jusqu'au : « Laurent Obertone, êtes-vous utile à la société ? » (bis) du comique de service. Ces gens sont des salopards de gros calibre. On a beau le savoir, ça fiche toujours un coup au moral de toucher du doigt leur absence totale de morale. Chiens. »


Et on se prend, malgré son bon fond et son excellente nature, à souhaiter à tous ces satrapes de beaux petits cancers bien rapides et, si possible, douloureux.

49 commentaires:

  1. Le cœur dur et la tripe sensible (un peu plus bas dans le texte lié) : l'expression est en réalité de Bernanos, dans Les Grands Cimetières, me semble-t-il.

    RépondreSupprimer
  2. Mauvais Obertone ? Parait-il qu il était malade; la crève... Ceci dit à quoi s'attendre lorsque l'on va chez Ruquier si ce n'est à se faire défoncer par cette intelligentsia à 2 balles ?

    Obertone est passé chez Zemour et Naulleau et c'était d'une toute autre tenue:

    http://www.youtube.com/watch?v=ciI60dKmxgo&feature=youtu.be

    RépondreSupprimer
  3. J'ai regardé l'émission hier soir et je ne trouve pas qu'Obertone ait été si mauvais. Je n'avais jamais prêté attention à l'un des permanents du show, Aymeric Caron. C'est Naulleau, je crois qui disait qu'il avait trois lettres de trop dans son nom... Mon Dieu mon Dieu, dans le rôle du fat inconsistant qui s'indigne très très fort contre le méchant raciste tout en se passant la main dans les cheveux impeccablement brushingués, il est parfait. En face, Obertone avait l'air timide et doux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Georges dit : assez mauvais…

      Supprimer
    2. Je n'ai pas regardé l'émission, je l'ai suivie dans Twitter où je ne followe que d'infâmes gauchistes. L'impression que j'en ai eue est que le gars a été bon, ce qui énervait mes potes.

      Supprimer
    3. Trois lettres de trop, il en reste plus que 2, lesquelles ?

      Supprimer
  4. "Bon, OK, les 260 violées, c'est dramatique, c'est vrai, mais on n'y peut plus rien, tu vois, ce qui est fait est fait, ce qu'il faut c'est aider le Jeune qui les a violées à ne plus recommencer, à lui apprendre à lui aussi les bonnes manières, tu comprends, comme à toi."

    C'est ce qu'il ont dû se dire quand ils ont inscrit ce violeur de 17 ans au Collège Cévenol, mais en guise de lui apprendre les bonnes manières, il en a profité pour violer, assassiner et incinérer une jeune camarade de collège de 14 ans.
    Dur, dur d'apprendre les bonnes manières aux violeurs !
    Mais on peut être sur qu'ils ne perdront pas espoir.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai regardé la vidéo de cette émission ce matin et n'ai pas eu l'impression que M. Obertone se soit mal tiré de l'épreuve. Il était tout à fait prévisible qu'il se trouve en butte aux attaques dont il a été l'objet, il les avait anticipées et y a répondu de manière calme et posée. Quant au public, il suffit de le regarder pour voir qu'il n'était pas unanime à applaudir les saillies des contradicteurs de l'auteur.
    Quoi qu'il en soit, dans une société de spectacle, l'important est de ce faire voir et on peut s'attendre à ce que ce passage booste ses ventes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, si vous étiez moins fainéant, vous auriez mis la vidéo en lien : je me serais sans doute décidé à la regarder…

      Supprimer
    2. De SE faire voir, andouille !

      http://www.youtube.com/watch?v=_tXFvY1g1Xk

      Serai-je pardonné ?

      Supprimer
    3. Vos savoirs numériques m'impressionneront toujours !

      Supprimer
  6. Pour savoir qui vous dirige vraiment, il vous suffit de regarder qui vous ne pouvez pas critiquer. (Voltaire)
    Ah oui, mais la loi Gayssot c'est seulement pour assurer la tranquilité des dîners en ville, faut pas tout mélanger, traitez-nous de réacs en peau de lapin pendant que vous y êtes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour savoir qui vous dirige, il faut savoir qui vous paye.

      Supprimer
  7. Mais vers quels âbimes ces idiots in-utiles de la bien-pensance nous entrainent-ils ?

    ONPCOBERTONE

    RépondreSupprimer
  8. "souhaiter à tous ces satrapes de beaux petits cancers bien rapides et, si possible, douloureux".

    Belle conclusion, vous êtes impressionnant quand vous débattez!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui aurait l'idée de “débattre” avec des hyènes ? De toute façon, le “débat” c'est une connerie de modernœuds.

      Supprimer
  9. Je suis d'accord avec Suzanne.
    Je n'ai pas été mauvais. Face aux hyènes que montre la photo, j'étais en non-dit mais tout le monde a vu la haine bavante des autres et leur bêtise.
    Quant à la conclusion de Ruquier, elle valait mon déplacement :
    "Vous choisissez de picorer dans votre réalité, nous préférons picorer dans la nôtre".
    Il a dit ça, devant des millions de spectateurs pas tous aussi cons que les présents autour de la table ou dans le public.

    Rien que pour ça, ça valait le coup d'y aller.

    Georges dit "assez mauvais" parce que comme nous tous, il avait envie que Obertone leur rentre dans le lard à tous.
    Evidemment que nous ne pouvions qu'être déçus de ce point de vue.
    Mais les autres ont montré qui ils sont.

    On a essayé de lui faire dire qu'il est raciste, qu'il est pour la peine de mort.
    En vain.
    Ils n'ont pas eu l' hallali qu'ils souhaitaient.

    RépondreSupprimer
  10. C'est ici :

    http://www.youtube.com/watch?v=_tXFvY1g1Xk&feature=player_embedded

    RépondreSupprimer
  11. Bon, je viens de regarder l'émission dans son entier. Je serais plutôt d'accord avec Carine et Suzanne : je trouve que les attaques nourries dont Obertone a été l'objet ont à peu près toutes raté leur cible : Ruquier s'empêtrant lourdement dans son "d'où tu parles ?" ou "t'es qui toi ?", Polony ne disant à peu près rien, et Aymeric Caron en rajoutant tellement dans son personnage de roquet ne comprenant rien à rien que, par comparaison, le calme et la pondération d'Obertone étaient, par contraste, tout à fait bien venus.

    Bref, je l'ai trouvé penchant plus vers le bon que vers le mauvais.

    (Ce qui n'enlève rien à mon adhésion au billet de Georges, du reste.)

    RépondreSupprimer
  12. Robert Marchenoir3 mars 2013 à 20:27

    Obertone a eu lors de cette émission exactement la même attitude qu'il a dans toutes les interviews, et il a dit exactement la même chose qu'il dit partout. Je le soupçonne de s'être sérieusement préparé une ligne de conduite, et de veiller à ne jamais en dévier.

    Ce n'est pas particulièrement un homme de télévision, c'est pourquoi il paraît "mauvais", mais paradoxalement c'est aussi ce qui fait sa crédibilité, puisque son comportement ne rappelle en rien les Zeurléplusombres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qu'il m'avait semblé écrire.

      Supprimer
    2. C'est ce qu'on a dit en direct, cher Robert.

      Supprimer
  13. Assez mauvais à côté de ce qu'aurait pu être Georges si Georges avait été invité. Mais on n'invite pas Georges...

    RépondreSupprimer
  14. Le mieux, c'est qu'en ouvrant sur Marine Le Pen et en poursuivant quelques minutes après sur Taubira on demande au spectateur de manière subliminale s'il préfère avoir raison avec Le Pen ou tort avec Taubira.

    RépondreSupprimer
  15. Bon, eh bien alors tout va bien, de quoi vous plaignez-vous? Vos idées passent à la télé. Et il n'est pas nécessaire d'augmenter encore la délinquance en faisant mourir cruellement les journalistes présents sur ce plateau.

    RépondreSupprimer
  16. Obertone est parfait en ce qu'il amène ses contempteurs à se dévoiler ; il agit tel un catalyseur d'écossaises involontaires : ce Caron, qui ne peut le voir en ultime avatar lyssenkiste ? Et le ci-devant comique, déjà sénile en plus d'être un sociopathe cogneur, et Ruquier qui fait semblant d'attendre la fin du gril pour trier les braises les moins brulantes, et la connasse qui feint de compatir au viol qu'aurait pu subir une proche d'Obertone, . Et c'est là que le nauséabond porte admirablement le fer, c'est là qu'il amène chaque occidental moderne à considérer le viol - avec actes de barbarie pour faire bonne mesure - comme l'ultime fracture, celle qui matérialise le gouffre entre le civilisé et le barbare. Alors in fine, de quel côté est Obertone ? Bien malgré elle, l'actrice aphasique et même pas jolie a placé Obertone dans le camp des sensibles. Insupportable dissonance cognitive, bien joué !

    Bon, pour revenir aux choses sérieuse, une lady réac se dévouerait-elle pour habiller ce jeune homme ?

    RépondreSupprimer
  17. Obertone l'a joué victimaire. Un comble mais rusé !

    RépondreSupprimer
  18. Pensons aux gens qui étaient devant leur poste et qui ont compris où l'odieux nichait. Ruquier toujours aussi con, mais les extraits lus étaient excellents, très alléchants pour ceux qui hésiteraient à lire le nauséabond opus (j'ai failli écrire "prépuce"). Paraît que le soir même, les ventes du livre remontaient en flèche. L'ouvrage est d'ailleurs épuisé. Second tirage disponible mercredi. Obertone va faire des petits, susciter des vocations, et de plus en plus de gens vont oser l'ouvrir enfin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir4 mars 2013 à 21:23

      Aujourd'hui, dans ma librairie "de proximité", réapprovisionnement de La France Orange mécanique, qui avait disparu de la table.

      Déjà, c'est bizarre qu'ils le vendent : librairie très comme il faut, à gauche mais de bon ton, genre qui vote DSK. Enfin, avant qu'il n'en mette partout, je veux dire.

      Supprimer
  19. Je ne l'ai pas trouvé si mauvais que cela non plus, je pense qu'il devait de douter un peu de l'accueil qui lui serait réservé.
    Par contre je me demande si M.Caron est réellement végétarien, vu ses dents acérés et apparemment avides de viande fraîche.
    Troublant…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oué, il manque de zénitude, pour un végétarien. Il n'a pas dû tout comprendre.
      Bof, c'est un créneau, il se vend avec ça.

      Supprimer
  20. Le concept principal du ju-jitsu est le jū, littéralement la « souplesse », c'est-à-dire éviter l'attaque frontale pour contrôler un adversaire plus fort, sans opposition de force. Par cette technique, ju yoku go o sei suru : le doux vainc le dur!

    RépondreSupprimer
  21. Obertone chez Ruquier? C'est comme une équipe de basket handicapée qui inviterait un homme en pleine forme à venir disputer un match, et qu'ils lui reprocheraient à la fin, d'avoir mieux jouer qu'eux.

    RépondreSupprimer
  22. Le viol...
    C'est à ce sujet qu' Obertone est le moins dans le sujet "orange mécanique", si on considère qu'Orange mécanique c'est la violence déchaînée et absurde. Obertone dit "renseignez-vous, les chiffres sont publics." Eh oui. Et si l'on se base sur les plaintes pour viol ou agressions sexuelles, on constate (vérifiez, vous verrez) que la moitié des plaintes concerne des mineurs. Des enfants et adolescents de MOINS DE QUINZE ANS. Que les trois quarts de ces délits ou crimes sont le fait de membres de la famille ou de l'environnement proche de l'enfant, et sont effectués sans violence manifeste. Cela aussi, c'est public et pourtant méconnu,ou contesté, car difficilement acceptable.
    Après, que les viols sauvages sur inconnu(e)s soient aussi en augmentation, c'est possible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir4 mars 2013 à 21:33

      Et donc ? Que faut-il en conclure ? Que cépagrave ?

      L'Angleterre connaît, depuis plus de dix ans, une épidémie de traite des Blanches par des Pakistanais, les Blanches en question étant des Anglaises de souche à partir de dix ou douze ans.

      Un musulman les drague dans la rue, leur offre de l'alcool et des virées en bagnole, puis il les viole, puis il les vend à ses "amis". L'une d'entre elles a été marquée au fer rouge, au nom de son "propriétaire". Une autre a été... passée au hachoir, et servie dans un kebab. (Le tribunal n'en a pas la preuve formelle, mais c'est ce dont un des membres de la bande s'est vanté quand il ne se savait pas écouté, et le cadavre n'a jamais été retrouvé.)

      La police était au courant, et pendant de longues années elle n'a rien fait, pour ne pas paraître "islamophobe". L'une de ces victimes, retrouvée par son père, a été poursuivie pour "racisme" pour je ne sais plus quel motif -- sans doute a-t-elle dit des choses pas gentilles sur ses violeurs.

      Vous trouvez cela rassurant ? Vous pensez que la France est à l'abri ?

      Supprimer
  23. Robert Marchenoir4 mars 2013 à 21:53

    Il n'y a qu'à se baisser :

    Un appel à témoin a été lancé par la brigade de protection des mineurs de Paris ce lundi après l’enlèvement d’une jeune femme, mercredi dernier, dans le centre de la capitale, a appris 20 minutes.

    Cette jeune femme, métisse, âgée de «16 à 20 ans», a été enlevée par deux hommes mercredi dernier vers 15h45 devant une quincaillerie située rue Philippe-de-Girard dans le 18e arrondissement de Paris.


    http://www.fdesouche.com/355040-paris-un-appel-a-temoin-lance-apres-lenlevement-dune-jeune-femme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que faut-il en conclure ? Que si l'on croit les chiffres officiels (plaintes, procès, peines d'emprisonnement) ce n'est pas dans le viol qu'il y a sur-représentation des délinquants étrangers ou d'origine étrangère.
      Mais si j'ai bien compris Obertone, ce n'est pas ce qu'il prétendait.

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir6 mars 2013 à 17:48

      Il n'y a jamais de viols familiaux de mineurs chez les immigrés ?

      Je ne connais pas la répartition ethnique des violeurs en France. En revanche, je la connais aux Etats-Unis et à Oslo.

      Aux Etats-Unis, le viol inter-ethnique est exclusivement le fait des Noirs. Il y a 37 000 viols de Blanches par les Noirs tous les ans. Il y a... zéro viols de Noires par des Blancs.

      A Oslo, le pourcentage des viols commis par des immigrés est de... 100 %.

      Et vous voudriez nous faire croire qu'en France, les immigrés ne seraient pas sur-représentés dans le viol, alors qu'ils le sont dans les autres crimes et délits ?

      Donnez-nous vos chiffres.

      Le crime qui ouvre le livre d'Obertone est un viol avec actes de barbarie commis par un Comorien.

      Supprimer
    3. Robert Marchenoir6 mars 2013 à 23:11

      Ici, une vidéo de gauche, avec Clémentine Autain, qui dit exactement la même chose qu'Obertone. Pire que lui, en fait.

      Curieusement, personne n'a accusé Clémentine Autain (communiste, féministe et immigrationniste) de racisme ou de Zeurléplusombres.

      Clémentine Autain a la Carte, Clémentine Autain est du Bon côté. Elle ne fait pas le jeu de. Elle est franchement et carrément de gauche. Elle a donc droit à la parole.

      http://www.fdesouche.com/353838-laurent-obertone-chez-ruquier-samedi-soir

      Bien entendu, elle ne nous dit rien de la race, de l'origine ethnique ou de la religion de son violeur. L'honnêteté de gauche a ses limites.

      Supprimer
  24. Prendre fdesouche comme référence....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir5 mars 2013 à 21:21

      Fdesouche est une référence. C'est le premier blog politique français.

      Par ailleurs, c'est uniquement une revue de presse, qui cite essentiellement les médias traditionnels. Donc, si vous pensez que la presse de gauche, ou la presse de droite, ou celle du milieu, sont des références, eh bien Fdesouche est une référence.

      La seule partie de Fdesouche qui n'est pas, en grande majorité, une revue de presse des médias traditionnels, c'est Fortune, sa rubrique économique.

      Et Fortune est... de gauche. Vous devriez vous y retrouver.

      Fortune est tellement de gauche que j'y suis banni.

      Si vous aviez eu la curiosité de suivre le lien que j'ai donné, vous auriez vu qu'il renvoie à un article du Parisien, et à un autre de 20 Minutes. Lesquels ne font que reproduire, sur de tels sujets, les dépêches de l'AFP. Laquelle ne fait que répercuter les informations de la police.

      Donc, oui, quand la police affirme qu'une jeune fille s'est fait enlever à Paris, on peut la croire :
      c'est une référence.

      Supprimer
    2. Nicolas, Marco Polo a raison: les 9/10èmes des sujets du blog Desouches sont des repiquages d'articles de quotidiens régionaux, ou de vidéos d'émissions de chaines télévisées.

      Supprimer
    3. Me voila stigmatisé par Suzanne...

      Suzanne : pourquoi vous répondez ici ?
      Marco : je connais très bien Fdesouche.
      Robert : je ne considère pas Fdesouche comme un blog mais comme un "agrégateur d'information". Ca dépend comment on définit un blog. Lemonde.fr, leparisien.fr, liberation.fr, lefigaro.fr ont toutes les caractéristiques d'un blog. Vous le considérez comme une référence si vous voulez mais ils agrègent des informations sur certaines thématiques uniquement.

      J'aime bien ceux qui prennent le classement Ebuzzing comme une référence pour les blogs quand Fdesouche est premier et qui en disaient le plus grand mal quand c'était mon blog...

      Supprimer
  25. Si vous y mettiez les pieds de temps en temps, su Fdesouche, vous sauriez que le site ne fait que reprendre les informations d'autres médias, ici du Parisien.
    Mais faut pas vous demander d'être intelligent et curieux, non plus...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.