vendredi 1 mars 2013

L'identité de Laurent Obertone enfin révélée !


Non content de me pousser à boire, l'Amiral Woland se révèle être un ignoble imposteur dont la forfaiture vantarde est étalée ici. Je ne l'aurais sans doute pas fait de moi-même, mais, tel Cervantès voyant pâlement copier son Don Quichotte, son coup bas m'oblige à m'avancer au grand jour et à proclamer la vérité, quoi qu'il dût m'en coûter d'avanies de la part des roquets médiapartisans :

MOI, DIDIER GOUX, JE SUIS LE SEUL, LE VRAI, L'UNIQUE LAURENT OBERTONE.

Et, en signe de réconciliation fraternelle, durable et stalinienne, j'invite toute la rédaction de Médiapart à un grand dîner chez Alain Ducasse, ce qui n'écornera qu'à petite peine mes droits d'auteur aussi pharaoniques que nauséabonds.

29 commentaires:

  1. Que personne ne le croive !
    C'est moi Laurent Obertone !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ridicule : l'obertonerie, c'est pas un truc de gonzesses !

      Supprimer
    2. Qu'est-ce que vous en savez, hein ?

      Supprimer
    3. D'autant que je suis le seul, le vrai, l'unique, l'incontestable Laurent Obertone. Mes parents Laurent et Laurence peuvent en attester. Enfin demain, pour l'heure ils sont aux bertones.

      Supprimer
    4. Et la majuscule à Bertones, hein !

      Supprimer
    5. Pendant des années, en Normandie, ma sœur a habité rue des Bertonnes (je jure que c'esi vrai !) : c'est pas une preuve irréfutable, ça ?

      Supprimer
  2. Vous essayez de nous faire croire n'importe quoi. Ce n'est ni vous, ni l'Ubiquiste ni Woland, ni Terrine, pardon Carine...
    Vous devriez savoir comme tout le monde "bien informé", que Médiapart nous cache la vérité : Ils ne peuvent pas dire qui est réellement Obertone : "Converti" par la lecture de Renaud Camus en guise de thérapie psych-je-sais-pasn c'est un amoureux transi repoussé par Rosaelle et qui se venge...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, ils se sont tous bien plantés !
      C'était Hessel ! Le Stef a bien caché son jeu…

      Supprimer
  3. N'importe quoi ! Je suis le véritable Laurent Obertone !

    RépondreSupprimer
  4. Si tous les réacs sont Obertone, je ne vais pas suivre.

    RépondreSupprimer
  5. Gustave Faux Blair1 mars 2013 à 17:27

    Madame Bovertone, c'est moi !

    RépondreSupprimer
  6. La nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre à canon.
    Mais qui est réellement Laurent Obertone?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En réalité, Obertone n'existe pas : c'est un certain Shakespeare qui a écrit ses pièces de théâtre.

      Supprimer
  7. La plus grande habileté de Laurent Obertone est de faire croire qu'il n'existe qu'en un seul exemplaire.
    Mais en vérité je vous le dis : son nom est Légion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument ! Avec la rédaction de Médiapart dans le rôle du troupeau de porcs de Gerasa !

      Supprimer
  8. J'ai assez prouvé mon nazisme profond et pathologique pour être le seul à pouvoir revendiquer mon identité véritable : Laurent Obertone ! Ça vous en bouche un Cohen, hein ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impossible : un authentique Obertone élevée sous la mère (le ventre encore fécond, tout ça) se doit d'être raisonnablement chevelu. Disqualifié, le Belge !

      Supprimer
    2. Oui je suis la mère de (tous les) Laurent Obertone!C'est la vérité vraie.

      Supprimer
    3. Ah ben, si c'est vous la mère, on peut encore en accueillir plusieurs…

      (Et en plus des droits d'auteur, on va se goinfrer avec les allocs, dites donc !)

      Supprimer
    4. Faut faire vite avant qu'elles soient fiscalisées !

      Supprimer
    5. C'est écrit sur mes papiers : "Vous êtes Laurent Obertone". À mon insu du plein gré de Médiapart, peut-être ? Je demande à être cru et non cuit. Ich bin ce qu'I am et point final, zut et prout en prime !

      Supprimer
  9. Il va donc falloir vous réserver une place au Panthéon, à vous aussi ?

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour, je recherche contre récompense intéressante (livres dédicacés de Laurent Mucchielli ou abonnement à Télérama offerts) toute information concernant Laurent Obertone ou son chien ou encore son voisin.

    Fabrice Mouchard, journaliste à Média-Tarte

    RépondreSupprimer
  11. V'là aut'chose, une invasion d'Obertone dans la réacosphère!

    RépondreSupprimer
  12. Ce n'est pas bien d'usurper mon identité, monsieur Goux, puisque c'est moi, le seul, l'unique Laurent obertone! D'ailleurs, ce n'est pas pour rien que je suis horloger: c'est pour remettre les pendules à l'heure!

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.