samedi 16 mars 2013

Fable hugolienne pour chauffagiste rural


Il y a une couple d'années, lorsqu'il s'est agi de changer les antiques radiateurs de notre coquet logis, nous avons un temps hésité : devions-nous profiter de l'occasion pour mettre à la retraite notre chaudière à fuel (désolé mais je suis allergique au fioul…) et opter résolument pour des radiateurs électriques ? Finalement, nous glissâmes vers le moindre effort en restant fidèles au pétrole raffiné. Mais lorsque, quelques mois plus tard, la société Gruchy, de Pacy-sur-Eure, délégua l'un de ses employés pour qu'il vînt remplir la cuve, et qu'il nous présenta la facture, gaillardement à la hausse par rapport à l'année précédente, nous comprîmes, marris, que nous eussions mieux fait de nous brancher sur l'alternatif.

Moralité : Il dit : Gruchy ! – C'était plus cher.

3 commentaires:

  1. C'est ça ! Passez à l'alternatif ! Un de ces jours vous passerez au chauffage participatif.

    RépondreSupprimer
  2. Water : l'eau. Morne plaine.

    Désolé
    Duga

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.