jeudi 10 avril 2014

Désespérance de vie


Swann, 1er avril 2001 – 10 avril 2014.


46 commentaires:

  1. Amitié, tout ça. Je l'aimais bien le vieux (les autres aussi, d'ailleurs), on avait l'impression, parfois, qu'il jouait le rôle du pacha...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il l'était. C'était son côté Gabin, vieux patriarche dans son panier.

      Supprimer
    2. Je pense à vous: deux chiens en si peu de temps...
      J'ai vécu, hélas, ce genre de série tragique avec mes félins...
      Courage.

      T.Fellman.

      Supprimer
  2. Je suis navré de l'apprendre.

    RépondreSupprimer
  3. La petite mère Bergotte doit se sentir bien seule,et pas seulement elle; bon courage a vous
    Speciale bise à Catherine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben non : Bergotte est conne comme une chienne. Elle ne sait rien. Nous, oui, par contre. On ira mieux demain…

      Supprimer
  4. Il n'est pas rare que je rêve de mon chien, décédé il y a maintenant 4 ans.
    Je crois qu'il me manque, et il vient me rendre des petites visites la nuit.

    Courage mon cher.

    RépondreSupprimer
  5. Mince.c'est une bien vilaine année pour vous.
    Courage...

    RépondreSupprimer
  6. Un seul être vous manque... je sais c'est un peu plan-plan, mais de tout cœur avec vous

    RépondreSupprimer
  7. Les années changent pas les ennuis, c'est ainsi, c'est bien triste.

    RépondreSupprimer
  8. Courage à vous deux et une pensée pour votre chien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pour le poisson rouge, une pensée aussi peut-être !

      Emily

      Supprimer
    2. LeVertEstDansLeFruit11 avril 2014 à 11:44

      Lui au moins, vous comprendra.

      Supprimer
    3. Connasse, un peu de respect pour la peine des autres !

      Supprimer
    4. Mais tu es vraiment conne, ou tu fais semblant, Emily ? En tout cas c'est bien imité.

      Supprimer
    5. Ah ah ah ! Je vois que Catherine a eu la main plus rapide que la mienne et je l'en félicite. En me relisant, je me trouve un peu molasson.

      Supprimer
    6. Sur un blog où on expédie Mandela, ou Hessel ou beaucoup d'autres, idéologiquement incorrects, sans fleurs, ni couronnes, et en général avec force plaisanteries, à lire les "pensées" pour un chien mort, et inconnu de tous ceux qui envoient leurs commentaires ici, j'ai cru que c'était le style de la maison et qu' on pouvait donc faire des plaisanteries animalières, que cela ne choquerait personne. J'ai parlé de poisson rouge et m'aperçois subitement que je n'ai pas eu de "pensée" pour le lapin chasseur.

      Emily

      Supprimer
    7. Vous êtes maso ou quoi ? Si rien ne vous plait ici, allez vous faire foutre connasse. On n'a rien à faire de vos petits commentaires de petite gauchiste à la mords moi.... Vues son incompétence, son inconsistance, sa lâcheté, son esprit de racolage, sa masturbation verbale, la gauche a grandement besoin de vos pensées lumineuses. Mais ailleurs.

      Duga

      Supprimer
    8. Mais TLMSB, de ton Mandela et de ton Hessel ! Mais ce qu'elle est con, cette femme, c'est pas possible ! Bon, je me casse parce que je vais m'énerver.

      Supprimer
    9. Pansement circonstanciel11 avril 2014 à 16:22

      Et quel regard il avait ce Swann !
      13 ans d'une belle vie partagée en toute intelligence, affection et confiance avec ses deux humains préférés. Une chance que beaucoup lui envient...

      Supprimer
  9. C'est toujours les meilleurs qui partent les premiers... J'ai donc décidé d'être pourri pour rester....

    RépondreSupprimer
  10. Je vous lis souvent, je ne commente pas-plus, mais là...
    Bien à vous.

    Majeur



    RépondreSupprimer
  11. Réponses
    1. C’est tout à fait ça, un regard d’or liquide.

      Supprimer
  12. Bises à tous les deux. Et un peu de Doléthal pour la connasse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MDR, allez une petite piquouze ! C’est typique des gens de gôche, le vivre ensemble toussa mais pas de respect ou de charité (morale, donner des sous c’est facile). J’arrête aussi, contrairement à Georges, elle ne m’énerve pas, elle me fait pitié. Tiens je vais aller prier pour elle, ça lui apprendra !

      Supprimer
    2. Catherine, fais ta bulle anti Emilie !
      Swann a aimé le concert à l'église hier, en son honneur !
      Isabelle

      Supprimer
  13. Moi aussi cela me fait de la peine que le si gentil Swann ait pris la tangente, direct au paradis des chiens, condoléances à vous deux.

    RépondreSupprimer
  14. Je suis très mèmère à son chien, c'est entendu. Hier, ou avant-hier, je ne sais plus, sur Facebook, tous les intelligents s'étaient donnés rendez-vous pour se foutre de la gueule d'une Canadienne, je crois, qui avait fait cloner son chien. Moi aussi je trouve ça ridicule… Mais je crois que si j'avais pu faire cloner Luna, je l'aurais fait. Et je t'emmerde, Emily. Ceux qui ne comprennent pas que l'amour c'est toujours du domaine de l'exception ne comprennent rien à rien. L'amour est toujours ridicule (pour les autres).

    RépondreSupprimer
  15. Et puis en plus Luna a connu Swann. Donc avec Swann c'est un peu de Luna qui s'en va. Ta gueule, Emily.

    RépondreSupprimer
  16. Les commentaire de la chose nommée Emily seront désormais supprimés. D'ailleurs, j'ai déjà commencé.

    RépondreSupprimer
  17. C'est bizarre, elle a été traitée de tous les noms ici, injuriée, insultée et même menacée, et c'est elle qui gicle, elle qui n'a jamais été vulgaire .

    Arsène

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle n'a pas été vulgaire dans son vocabulaire. Mais pire, elle l'a été dans sa démarche. Il y a des moments, il faut savoir fermer son "clapet", y compris à l'égard de ses pires ennemis. Le post de "La chose" était complètement déplacé et inutile. Venant d'une personne dont les attaches politiques donnent des leçons à tout le monde, tout le temps et à n'importe quel sujet, il aurait mieux valu qu'elle se taise.
      A cet égard, je ne regrette aucunement d'avoir été vulgaire avec cette personne.

      Duga

      Supprimer
  18. Chose, chose, c'est vite dit, comment je fais moi, avec mon Doléthal? Pas sûr que j'y arrive sur une chose... Enfin encore un essai thérapeutique de merde...

    RépondreSupprimer
  19. Bien désolée pour vous... je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  20. Désolée aussi avec vous.

    Ocelot est mort il y aura trois ans en septembre, et pour le moment je n'ai pas eu le courage d'adopter un autre chien, je regarde toujours les chiens qui lui ressemblent mais cherche encore en fait, un Ocelot bis. Le risque d'être déçue l'emporte pour le moment.

    Pourtant j'avais un chien qui aurait gagné haut la main le concours du chien qui puait le plus! Et côté emmerdements il était assez fort également, un autre saura t-il l'égaler?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour avoir perdu de nombreux animaux très aimés dans ma vie (nous en avons toujours eu dans la famille), je sais qu'il faut prendre très vite un autre animal, différent, après la mort d'un chien ou d'un chat.

      D'abord, vous faites un heureux (si vous le prenez à la SPA) et puis vous passez moins de temps à ressasser votre chagrin: la nouvelle vie est là, exigeante en caresses et en soins!

      Le meilleur des remède, même si la nostalgie revient par bouffées.

      T.Fellman.

      Supprimer
    2. Ah bon. Vous SAVEZ qu'il FAUT "prendre" très vite un autre animal ? Ah. Parce que l'important, bien entendu, est de REMÉDIER à la tristesse du propriétaire de l'animal, et de combattre la "nostalgie", et l'affreux "ressassement" du chagrin.

      Merci de vos bons conseils.

      Supprimer
  21. Navré pour vous.

    "« Nous apprenons avec un vif regret que M. Charles Swann a succombé hier à Paris, dans son hôtel, des suites d'une douloureuse maladie. Parisien dont l'esprit était apprécié de tous, comme la sûreté de ses relations choisies mais fidèles, il sera unanimement regretté, aussi bien dans les milieux artistiques et littéraires, où la finesse avisée de son goût le faisait se plaire et être recherché de tous, qu'au Jockey-Club dont il était l'un des membres les plus anciens et les plus écoutés. Il appartenait aussi au Cercle de l'Union et au Cercle Agricole. Il avait donné depuis peu sa démission de membre du Cercle de la rue Royale. Sa physionomie spirituelle comme sa notoriété marquante ne laissaient pas d'exciter la curiosité du public dans tout great event de la musique et de la peinture, et notamment aux « vernissages », dont il avait été l'habitué fidèle jusqu'à ces dernières années, où il n'était plus sorti que rarement de sa demeure. Les obsèques auront lieu, etc. »

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.