mercredi 23 avril 2014

Du mou de veau sous la coiffe


Dans son billet du jour, l'excellent Hashtable, l'homme qui fait grincer les dents des gauchistes avec le plus de talent, l'impeccable pourfendeur de socialisme, Hashtable, donc, note que la cote de popularité de notre cher président se rapproche dangereusement du “Q.I. mono-symbolique” de l'irremplaçable Aymeric Caron. Je ne suis pas fou de François Hollande, comme les plus pertinents l'ont peut-être deviné, mais je n'irais pas, tout de même, jusqu'à lui souhaiter une cote à un seul chiffre. Hashtable est un garçon cruel, finalement.

12 commentaires:

  1. QI mono symbolique qu'il connait très bien, puisque c'est le sien (chut ne lui le dites pas, il se croit super intelligent)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un rapide coup d'oeil à votre humour et votre blog confirme effectivement sans le moindre doute votre qualification pour évoquer le sujet.

      C'est vrai qu'il est fort pour faire grincer des dents les gauchistes, cet Hashtable. Il parvient même à en attirer sur d'autres blogs à la seule évocation de son nom.

      Supprimer
  2. Hashtable ! et ça remet les idées en place !

    RépondreSupprimer
  3. Didier et le Caron, Hashtable !

    RépondreSupprimer
  4. Le lien marche pas... peux pas voir tes mauvaises fréquentations !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de le refaire : tout fonctionne désormais.

      Supprimer
  5. J'ai été vérifier : non seulement cézigue met de la pub dans son site, ses billets sont trop longs... en plus se dit écrivain. Vu le titre de son machin, je ne suis pas loin de croire que c'est un bonnet rouge qui sait lire et écrire : une rareté par les temps qui courent.

    RépondreSupprimer
  6. N'aurait-il pas fait un peu de gras, avec ses aliments macro-biotiques ? À moins qu'il ne s'agisse de sa coupe, qui le grossit...

    RépondreSupprimer
  7. C'est Aymeric Caron sur la photo? Sans barbe, donc difficile à reconnaître.

    RépondreSupprimer
  8. Hashtable écrit d'excellents billets toujours très bien documentés. En plus sa plume est agréable à lire. C'est d'ailleurs un des blogs de sa catégorie les plus suivis (de 150 à 200 commentaires en moyenne chaque jour)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir24 avril 2014 à 17:15

      Vous m'étonnez. S'il y a une chose qu'on ne peut pas dire des billets d'Hashtable, c'est qu'ils sont bien documentés. Son talent est ailleurs. Il possède deux des qualités du polémiste: la drôlerie et la férocité, et c'est pour cela qu'il est suivi.

      Mais ce n'est pas chez lui qu'il faut aller si l'on recherche des informations difficiles à trouver, des études approfondies, des analyses originales ni même des débats instructifs.

      Notez qu'il n'y a absolument aucun débat chez H16. Dieu sait pourtant si le libéralisme, dont il se fait le porte-drapeau, rassemble des courants différents et des points de vue éloignés, pour ne pas dire, dans certains cas, opposés. Or cette diversité ne se retrouve absolument pas dans les commentaires -- et encore moins chez l'auteur.

      Bien au contraire, toute tentative d'opinion un tant soit peu divergente, toute critique aussi modérée et constructive soit-elle attirent aussitôt les invectives de Hashtable et la clôture du débat par l'argument d'autorité, quand ce n'est pas l'insulte tout court.

      D'ailleurs, c'est bien simple : je ne vois pratiquement plus de point de vue critique dans les commentaires. Les esprits libres se sont-ils lassés du comportement de petit chef du maître des lieux, ou bien ont-ils été purement et simplement censurés, je n'en sais rien.

      Toujours est-il que les commentaires restants, aussi nombreux soient-ils, se bornent à faire chorus et à surenchérir de plaisanteries, quand ce n'est pas à redoubler, envers le Maître, de flatteries dont la servilité laisse songeur sur la nature humaine. Le seul intérêt des commentaires est, rarement, de fournir des témoignages de première main très instructifs (ce qu'on ne trouve pratiquement jamais dans les billets de H16), et de servir de Twitter privé pour les habitués, qui y voient un moyen de faire passer plus vite leur journée de travail.

      Si vous voulez trouver des billets bien documentés chez des blogueurs libéraux français, il faut les chercher chez des gens comme Vincent Bénard, Charles Gave, Acrithène ou d'autres. Ah, évidemment, c'est moins rigolo, et on ne peut pas les lire tout en "travaillant" et en surveillant sa page Facebook.

      Cela rejoint notre discussion sur FDPDLM. Hashtable, ça soulage, c'est rigolo, éventuellement ça mobilise, mais ça s'arrête là. Et ça peut même être nocif en étouffant le débat, ou en faisant croire que tout est de la faute des autres cons, là, en face, que tout serait si simple si on nous écoutait, que yaka faire le contraire de ce qui se fait et yaka faire ce que nous on dit.

      Ben non.

      En somme, du côté libéral comme du côté étatiste, on retrouve vite le penchant sectaire, militant, les phénomènes de meute, la mentalité de petit chef. La superficialité et la rosserie Canal Plus se déclinent sous d'innombrables formes, y compris dans la petite boutique libérale.

      Supprimer
  9. Critique assez juste en effet sur le blog d'H16, polémiste alliant drôlerie et férocité !
    Et que diriez vous sur le blog de Didier Goux ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.