samedi 19 avril 2014

Un nouveau blog en lien


C'est violent, grossier, excessif, adolescent, foutraque, overdosé en vitamines illicites, les billets sont trop longs et partent dans tous les sens ; mais, pour l'instant au moins, ça m'amuse.


46 commentaires:

  1. Merci, Monsieur Goux, pour cette découverte.
    J'ai éclaté de rire en lisant l'article sur Vincent Delerm : la comparaison de ce "chanteur" (hum...) avec divers oiseaux et diverses maladies est vraiment comique. (Vincent Delerm, indigne fils de Monsieur Philippe Delerm qui, sans être un grand écrivain, a commis quelques belles pages, notamment sur la bière...).
    Je souhaite longue vie au blog "foutraque" mais vivifiant de ce jeune auteur en lutte contre les modernoeuds.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En général, c'est le genre de blog qui s'essouffle assez vite – ou dont je me lasse assez vite. On verra. En attendant, il y a de la santé…

      Supprimer
  2. Comme dirait la duchesse de Guermantes : "En tout cas, on est sûr que c'est pas un blog de pédé !".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La sagesse de la duchesse me laisse sur les fesses.

      Supprimer
  3. Effectivement, ça arrache...
    Bon, je ne connais pas Vincent Delerm, mais un mec qui le critique et qui aime John Lee Hooker ne peut pas fondamentalement se tromper.
    D'ailleurs, j'ai mis la pub pour Microlax® dans mon facebook...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus, je ne connais pas Vincent Delerm, qu'est-ce que vous croyez ? Mais j'aime bien Hooker, une fois de temps en temps, bien qu'il fût outrageusement noir…

      Supprimer
  4. Quand je pense que c'est moi qui passe pour grossier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'avez pas le monopole du cœur, Monsieur Jégoun ! Vous n'avez pas le monopole du cœur !

      Supprimer
    2. Vous croyez, à part ça, que je peux le blogueroller ?

      Supprimer
    3. Vous devriez, ç'aurait de la gueule !

      Supprimer
  5. Approuve ce lien. Un blog aussi méchant ne peut dissimuler qu'une nature trop sensible à la laideur du monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on sent le garçon blessé ; au bord du nervous breakdown

      Supprimer
  6. Robert Marchenoir19 avril 2014 à 14:50

    C'est un signe de l'émergence en France d'une tendance blogosphérique déjà ancienne aux Etats-Unis, celle de la "manosphère". A savoir des sites masculinistes qui déplorent la perte des valeurs viriles, la disparition des "vraies femmes", et défendent les intérêts des hommes contre ceux des femmes.

    Hélas, comme d'habitude et à l'opposé exact du cliché en vigueur, les Américains sont cent fois meilleurs que les Français sur ce terrain, si j'en juge par cet exemple.

    D'abord parce qu'un des points forts de cette manosphère est le conseil pratique : plusieurs de ces sites sont tenus par des don juans auto-proclamés, qui se font fort d'expliquer à leurs lecteurs comment coucher avec le plus de femmes possible en les jetant après usage. C'est cynique à l'extrême et on en pense ce qu'on en veut, mais toujours est-il qu'il y a un véritable effort pour rendre service au lecteur.

    Ensuite parce qu'au-delà de cet aspect, les blogs américains se livrent à une réflexion authentique et approfondie sur les relations entre les sexes, aspect intellectuel totalement absent de "Fils de pute de la mode". Celui-ci se contente de "bite-couilles-poils, vous êtes tous des pédés et pas moi, d'ailleurs je suis très drôle et je vous encule".

    Ca va tourner en rond au bout de trois billets.

    On vérifie ici, une fois de plus, que l'approfondissement intellectuel et l'altruisme sont du côté des Américains, et que les gros cons ignorants, superficiels, narcissiques et paresseux se trouvent plutôt en France. Mais comme les Français sont persuadés du contraire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de lire sept ou huit billets d'affilée, donc je confirme : faut pas en abuser…

      Supprimer
    2. Voilà. Les reacs français sont des fainéasses.

      Supprimer
    3. Robert Marchenoir19 avril 2014 à 16:40

      Vous ne devriez pas la ramener sur le sujet, parce que les gauchistes français ne sont pas spécialement des amoureux du travail... C'est dans Libération qu'on lit des chroniques qui se veulent sérieuses sur la nécessité d'abolir le travail tout en payant les gens à ne rien faire. Pas dans le Figaro ni dans Minute.

      Supprimer
    4. "[...] gauchistes français également réacs, au passage, monsieur Marchenoir.

      Supprimer
    5. Auriez-vous des adresses de sites américains de cette tendance à recommander, qu'on aille jeter un oeil ?

      Supprimer
    6. Robert Marchenoir20 avril 2014 à 15:07

      Mat :

      Il faudrait que je fasse une petite recherche pour les retrouver, je ne les ai pas dans mes dossiers.

      En attendant, vous pouvez toujours commencer par celui-là, qui tente une réflexion sur la nature des sexes et sur leurs relations, dans le but d'aider les hommes et les femmes à former des mariages durables :

      What Women Never Hear

      Ecrit par un vieux père de famille monogame, ce qui atteste de certaines qualifications.

      Je complète mes propos précédents en disant que tous ces sites, Fils de pute de la mode y compris, partent d'un diagnostic correct et nécessaire, à savoir qu'il y a quelque chose de tordu et de profondément préoccupant dans les relations entre les sexes aujourd'hui : féminisme, disparition des valeurs viriles, destruction de la féminité et donc de la famille, etc.

      C'est juste que certains en font plus que d'autres pour remédier à cet état de fait. FDPDLM est amusant et défoule (à petites doses), mais ne contribue pas à la résolution du problème au-delà de la fédération des insatisfaits, qui est certes un premier pas.

      Il entraîne même sur une fausse piste qui conduit à aggraver le problème. Je ne suis pas sûr que préconiser la "bite au cirage" pour les porteurs de lunettes, même au vingt-sixième degré, conduise à des relations harmonieuses entre les sexes et à des familles saines. Pas plus que de voir des "pédés" partout, et à préconiser curieusement l'enculade pour prouver qu'on n'en est pas un. Ni d'ériger la "street cred" en valeur suprême tout en prétendant lutter contre la mode, alors que la notion même de "street cred" est un phénomène de mode s'il en fut jamais.

      La "street cred", "street credibility", c'est une valeur de criminel, une notion inventée par les voyous noirs américains, qui traduit le pouvoir d'intimidation physique d'un homme dans la rue. Les mêmes Noirs qui sont à l'origine d'une part tout à fait disproportionnée de la criminalité aux Etats-Unis, marchent derrière leur bite, considèrent les femmes comme des sacs à foutre (voir les paroles de rap), ont inventé la mode du pantalon porté sous les fesses comme signe, justement, de "street cred" et de virilité (alors que l'une des origines proposées de cette manie, c'est que dans les prisons américaines, ce serait un signal de la disponibilité pour des relations homosexuelles passives !...).

      Les mêmes Noirs qui sont à l'origine de la disparition quasi-totale de la notion de paternité dans de nombreux quartiers américains, passant leur temps à ensemencer des dizaines de femelles les unes après les autres sans jamais en assumer les conséquences -- avec les effets sociaux dramatiques qui en découlent, et que personne ne conteste désormais outre-Atlantique (y compris de rares leaders noirs plus honnêtes que les autres), tellement ils sont flagrants.

      La futilité et la nocivité de réactions comme celles de FDPDLM sont exactement similaires à l'attirance malsaine d'une partie de l'extrême-droite française pour la "virilité" de Poutine et de sa politique.

      Oui ça soulage, oui ça se comprend, mais lorsqu'on en vient à admirer des voyous dont les valeurs consistent à porter au pinacle des gens capables de crimes horribles et racistes (FDPDLM avec ses Noirs américains), ou à admirer un autocrate militariste, impérialiste, paranoïaque, anti-occidental, menteur comme un arracheur de dents et qui s'empare de territoires, pour la première fois depuis 1945, avec les mêmes arguments que Hitler (le Front national avec Poutine), il faut commencer à se poser sérieusement des questions sur la lucidité et les valeurs d'une partie du réactionnariat.

      Supprimer
    7. Robert Marchenoir20 avril 2014 à 15:09

      Dans le même ordre d'idées, vous pouvez aller voir The Thinking Housewife, qui ne fait pas partie de la "manosphère" puisqu'il est écrit par une femme, mais qui s'inscrit dans ce courant américain actuel de la défense de la famille traditionnelle, passant par une restauration des valeurs masculines traditionnelles comme des valeurs féminines traditionnelles. Laura Wood, l'auteur de ce blog, est anti-féministe, vous l'aurez compris. Et aussi chrétienne, comme de nombreux défenseurs de la famille.

      Supprimer
    8. C'est vrai que vous êtes bien placé pour critiquer le fait de se contenter de faire de la critique excessive sans proposer de solution Monsieur Robert Jmécouteparleretj'aimepaslesnoirs.

      Sans déconner votre commentaire on dirait celui d'un étudiant gauchiste en sociologie : "ça traduit un malaise réel, mais c'est pas constructif m'voyez"

      Supprimer
    9. Robert Marchenoir21 avril 2014 à 13:36

      Buck Danny :

      J'attendais ce genre de commentaire imbécile. C'est bien de vous être dévoué. Et vous, vous proposez quoi, comme solution ? Vos commentaires apportent quoi, ici ?

      En l'occurrence, je viens de vous en proposer quelques milliers, de solutions. Mais vous êtes trop abruti pour l'avoir remarqué. L'adulescent ricaneur dans toute sa splendeur, fléau de notre société...

      Supprimer
    10. Robert Marchenoir21 avril 2014 à 14:27

      Mat :

      Pour l'autre versant de cette tendance, voir le blog de Roosh, l'un des fondateurs de la "manosphère". Il est également l'auteur de ce site.

      Egalement, ce portail, cette synthèse et cette présentation par l'un des représentants de la "manosphère".

      A la réflexion, seul ce type de sites peut être qualifié de "manosphérique". L'autre tendance que j'ai mentionnée, représentée par What Women Never Hear ou The Thinking Housewife, part d'une constatation similaire mais aboutit à des conclusions différentes.

      Ces derniers sites sont écrits par des conservateurs, des traditionalistes d'inspiration chrétienne, qui croient au dévouement à un bien commun et à quelque chose qui dépasse les individus.

      La "manosphère" prétend au traditionalisme (les hommes et les femmes sont différents, il faut respecter cette nature), mais promeut une démarche narcissique et nihiliste : vu que le féminisme est nocif (les femmes désormais dominent les hommes via les lois sur le divorce, la discrimination positive, l'irruption dans les professions masculines telles que la justice ou l'armée, la contraception et l'avortement, l'assistanat étatique, etc), alors les hommes doivent riposter par le masculinisme, tromper les femmes par la séduction, les mépriser et les traiter comme des objets sexuels à consommer en série.

      Notez aussi l'un des principaux credos de la "manosphère" : la partie masculine de l'humanité est divisée en "mâles alpha" et en "mâles bêta". Les premiers sont ceux à qui il suffit de claquer des doigts pour mettre une femme dans leur lit, les seconds sont condamnés à ramper aux pieds des femmes pour, éventuellement, peut-être, obtenir de temps à autre quelques rares faveurs sexuelles -- avant de se faire lourder en perdant leur maison et leurs enfants.

      Bien entendu, le type qui vous parle, le blogueur manosphérique, est un mâle alpha par définition. Selon le cas, ses lecteurs sont condamnés à l'état de mâle bêta à vie (de Monsieur Prout-Prout ou de pédale, selon les appellations aimablement fournies par l'assistance), ou bien, si le blogueur alpha est exceptionnellement généreux, il peut consentir à transmettre ses trucs miraculeux à ses pédés de lecteurs. Si, de surcroît, ces derniers peuvent lui acheter ses e-books ou assister à ses cours personnalisés offerts à un prix imbattable (réduction spéciale pour toi mon zami), alors ils auront une chance de passer de l'autre côté de la barrière, et de faire partie de l'élite, de la race des seigneurs, de l'infime minorité des mâles alpha qui règnent sur tous les autres.

      On voit bien le rapport avec la fascination pour Poutine, pour le nazisme et pour l'anti-sémitisme, si caractéristique de "nos milieux". Et on voit bien la différence avec le traditionalisme inspiré du christianisme.


      Supprimer
    11. Ce que je trouve ridicule c'est de reprocher à un blog qui se veut caricatural, grossier et pas sérieux d'être caricatural, grossier et pas sérieux. Et de nous expliquer qu'il y a des blogs "américains" (hop un petit peu de french bashing) qui sont bien mieux sur le sujet des relations hommes femmes et sur la dévirilisation, etc etc.

      Il y a des blogs plus sérieux sur le sujet vous avez tout à fait raison, mais comme le blog en question n'entendait pas apporter une réflexion sérieuse sur le sujet, et avait comme seul objectif d'être un défouloir caricatural jusqu'au ridicule, je ne comprend pas votre réflexion, ni votre critique...

      C'est comme si vous reprochiez à un comique de ne pas être suffisamment solide dans sa critique de la philosophie de Kant dans son sketch sur le lacher de salopes...

      Supprimer
  7. C'est vrai que c'est excellent.

    RépondreSupprimer
  8. Ce qu'il critique n'est ni plus ni moins le ketchup universaliste que les progressistes veulent nous faire bouffer pour qu'on devienne tous de mignons cosmopolites sans cervelle et surtout sans burnes. Parfait!

    RépondreSupprimer
  9. V'oui, un texte ça av, trois bonjour les dégâts, ce mec doit être proctologue refoulé pour écrire enculé à chaque fin de texte.

    RépondreSupprimer
  10. Bon, je viens de survoler les anciens articles de ce blog... finalement, je me demande...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu le tort de faire la même chose : je crois qu'il va falloir y aller à doses homéopathiques…

      Supprimer
  11. Décidément, les hommes sont vraiment un sexe très différent !
    Personnellement ça ne m'a pas fait rire du tout, pire, j'ai trouvé ça ennuyeux.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai parcouru les 8 pages du blog et en reviens consternée, trois mots dominent : pédé, enculé et plumeau, trois mots incantatoires et obsessionnels émis par un obsédé du trou de balle. Finalement bof quoi, c'est pas très "intelligent" ni adolescent en outre. C'est écrit par un type d'âge moyen qui semble privé de sexe et s'en prend aux petits plumeaux métrobobos. Un seul article aurait suffi, et on applaudirait l'intention, mais cent ressassés à ce point avec cette pseudo haine et cette violence gratis doublées d'une vraie vulgarité, alors là bof, oui, bof !

    RépondreSupprimer
  13. Il connait le verbe "enculer". Dire qu'il le conjugue bien serait très exagéré. Il connait aussi le mot "tarlouze" et il parvient à associer trois mots "fils de pute". Soyons honnête, il utilise aussi quelques autres verbes et quelques autres mots, mais avec parcimonie.
    Il présente tous les symptômes de l'homo refoulé, dénigrant sans cesse les gays, une manière pour lui de se protéger contre ce qui l'attire et de le hante. Il finira par y aller ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il fait son "coming out" un peu plus bas, dans le blog…

      Supprimer
    2. Non non il n'est pas refoulé. C'est un homo énervé qui n'aime pas la petassification de notre société.
      C'est un pédé vénère.

      Supprimer
  14. En attendant, j'ai tout de même éclaté de rire à la lecture de deux ou trois insultes bien torchées, elles doivent être libres de droit, j'm'en servirai...

    RépondreSupprimer
  15. On tombe quand même sur des échanges qui méritaient le détour :
    - Un conseil ? Va aux putes, si tu tombes sur ta mère t'aura un prix.
    - J'espère que t'as bien profité de ta naissance parce que tu re-visitera pas un vagin de si tôt.

    Une déception toutefois, il n'aime pas Guillaume Canette et je n'ose penser à ce qu'il rêve de faire au coquillard de Marion après lui avoir bourré le gosier de petits mouchoirs à grands coups de colonne Van Damme (ou Vendôme suivant l'humeur).

    RépondreSupprimer
  16. Oui, il y a quelques envois vraiment marrants. Du gros défoulement face à la tarlouzification massive des hommes blancs (oui, surtout des blancs). Ca n'a pas la prétention d'aller plus loin et je ne connais pas de blogs qui ne deviennent pas lourdauds, consommés à fortes doses. Après, ce n'est évidemment pas destiné à tous les M et Me prout-prout aimant jouer aux parfumés et aux élégances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir21 avril 2014 à 02:35

      Bah oui, c'est sûr : soit on est un voyou ricaneur, vulgaire et pervers, soit on est une pédale.

      Je suppose que pour vous, les auteurs de The Thinking Housewife et What Women Never Hear sont des M. et Mme Prout-Prout.

      Voyez-vous, c'est un peu ça qui fait la différence entre un peuple qui a passé le point de non-retour de la décadence, les Français, et un peuple qui a encore une chance de s'en sortir, les Américains.

      Et si vous ne connaissez pas de blogs qui ne deviennent pas lourdauds consommés à forte dose, eh bien c'est que vous ne connaissez pas de bons blogs.

      Supprimer
    2. Sans vouloir vous offenser, je vous imagine plutôt en panzer ou en bulldozer qu'en M. prout-prout.
      J'ai en fait du mal à saisir votre réaction sur ce fil.

      Désolé Robert, mais à vouloir être de toutes les guerres, vous en arrivez à taper sur tout et n'importe quoi, y compris sur des gens qui, à défaut d'obtenir un regard bienveillant, mériteraient pour le moins votre indifférence.
      Au moment où les blancs ne se reproduisent plus et que l'Afrique prend ses quartiers en France (tout en taxant les indigènes du doux surnom de toubab fragile), les médias ne cessent de promouvoir l'image d'un homme dévirilisé et pétassifié à outrance.
      En réaction, apparait un blog sans grande prétention, si ce n'est celle de se défouler, comme des adolescents visqueux, en tirant à la grasse et grosse bastos sur tout ce qui dandine un peu trop du derche à son goût.
      Ce n'est pas bien méchant et ce n'est pas grand chose, mais enfin c'est déjà ça de pris.

      Qu'est ce qu'on en a à fiche que les types nous filent ou non des conseils pour serrer de la greluche et la mettre aux petits fours, ou que le blog joue un rôle social (fdpdlm s'adresse aux gamins, c'est commenté sur jeuxvidéo.com, ce n'est pas comparable avec les blogs que vous citez)?
      Et puis qu'est ce que ça apporte de dire en permanence que c'est vachement trop méga plus valable aux usa qui sont vraiment plus forts que les gaulois qui eux ne sont que des sous merdes? Vous répéteriez en boucle à une femme qui est bête et moche, qu'elle est bête et moche?

      Vous aimez probablement votre pays et cet amour, lucide, vous conduit à porter un regard sans concession sur celui-ci. Ok.
      Mais enfin, quel peut donc être l'avenir d'un pays, quand même ceux censés l'aimer et le défendre au plus haut point n'ont de cesse de lui chier dessus avec la persévérance qui est la vôtre?

      (Poutine, nazisme, antisémitisme, Hitler, Front National...?!? Rien que ça... et le tout au sujet d'un pauvre blog qui ne devrait pas rester plus d'une semaine sur la blogueroule du taulier...)

      Supprimer
    3. Robert Marchenoir22 avril 2014 à 13:33

      Anton :

      Eternel sophisme. Il ne faudrait pas critiquer les Français, parce que ce serait "chier sur la France".

      Dit en général par des gens qui passent leur temps, comme tout le monde, à critiquer les Français (mais sur d'autres thèmes, à d'autres moments ou d'autres façons). FDPDLM, il ne critique pas les Français peut-être ?

      Figurez-vous que je ne suis pas candidat aux élections. Chacun son boulot. Le mien n'est pas de faire la claque, de dire "vous êtes formidables", "quels talents il y a dans les quartchés", "la France a d'innombrables atouts", etc.

      Expliquez-moi comment on peut remédier à un comportement déficient sans l'avoir identifié auparavant.

      Poutine, nazisme, antisémitisme, Hitler, Front National : oui. M'avez-vous lu ? Compris ? Ou prenez-vous des mots au hasard parce qu'ils vous piquent les yeux ?

      Supprimer
  17. Après avoir lu quelques billets de ce blog, voilà à quoi j'ai pensé:

    http://www.youtube.com/watch?v=i2F-VWd3qiY

    RépondreSupprimer
  18. Olala, les commentaires qui prennent ce blog au sérieux... Entre l'analyse de la dévirilisation ou de l'homosexualité refoulée... Si le gars vous lit, il doit bien rigoler. Comme si le coming-out peut être pris au sérieux... En tout cas, on sent un certain malaise chez l'auteur de passer pour un homophobe ou un raciste.
    Le(s) gars (différentes signatures en tout cas) se sent bien obligé à plusieurs reprises de préciser son 2nd degré. S'il y a une chose que l'auteur déteste, c'est finalement le phénomène de mode. Tout le reste n'est que caricature.
    C'est de l'humour trash, qu'on aime ou pas. Qui est certainement limité sur la durée et qui suit malgré tout une mode lui aussi. Comme ClockworkBlack, j'ai tout de suite pensé à Niel. Seul gars de la génération comique du web qui me fait rire mais lui aussi, à petite dose, sinon c'est indigeste.
    Après, sûr que les billets sont un peu trop longs. Le prix à payer pour la générosité des insultes. Comme dit un autre commentateur, yen a quelques-unes qui méritent d'être ressorties.
    Sinon, j'ai exploré les 8 pages. C'est effectivement impossible d'enchaîner la lecture des articles dans leur entier. Mais ça fait 2 ans que c'est commencé. En suivant le rythme de publication, ça devient certainement bien plus digeste.
    Mais sur les 2 premières pages, je riais comme un baleine devant mon écran.
    Merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La prochaine fois, pensez à prendre au moins un pseudonyme (si possible pas trop con…).

      Supprimer
  19. Merci pour ce blog qui égaye ma soirée de fin de congés.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.