mercredi 9 avril 2014

Natchèze ou Natché ?


Comment s'appelle réellement le peuple éponyme du roman de Chateaubriand ? Plus exactement, comment son nom se prononce-t-il ? Longtemps et d'instinct, j'ai opté pour Natchèze. Puis, j'ai rebasculé vers Natché, au prétexte que, en français, le z final ne se prononce à peu près jamais (J'aime assez la ville d'Avoriaz, voyez, parce que, contrairement à celle de Batz, on n'y risque jamais le raz-de-marée, même en demeurant chez un habitant du rez-de-chaussée…). J'ai été, hier, grandement conforté dans cette nouvelle attitude sonore par le fait que, dans les dernières pages d'Atala, Chateaubriand lui-même utilise à deux ou trois reprises l'orthographe Natché. Mais voilà qu'aujourd'hui, y repensant, je réalise que, s'il le fait, c'est chaque fois lorsqu'il met le mot dans la bouche de l'un de ses personnages – je ne sais plus lequel. Donc, si l'auteur prend la peine de cette modification typographique, c'est peut-être bien pour souligner le fait que cet individu est seul à prononcer ainsi, à rebours de la normale, laquelle serait donc la prononciation ouverte.

Pendant ce temps, sur son Grand Bé, pour tuer le temps jusqu'à la survenue des orages désirés, François-René sourit à demi, avec l'air de celui qui en sait plus long qu'il ne veut bien dire.

16 commentaires:

  1. À mon avis, si les Européens ont mis un Z, c’est que les Indiens devaient le prononcer puisqu’ils n’avaient pas de langue écrite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'argument me semble bon ; voire décisif.

      Supprimer
    2. Du coup, je me demande pourquoi il y a un H à Huron ?

      Supprimer
    3. Parce que les Indiens ne font pas la liaison, ces cons.

      Supprimer
    4. Vous dites ça parce que c'est Catherine qui a la clé de l'armoire à Ricard...

      Supprimer
    5. Comment vous savez ça, vous ?

      Supprimer
    6. En tous cas, à la Nouvelle-Orléans, ils prononcent Natchèze. Mais je ne sais pas si ça aide.

      Supprimer
    7. Eh bien, restons-en donc à Natchèze !

      Supprimer
    8. Tout ça est très rigolo, mais les Indiens Natchez prononcent leur nom "natché" [naːʃt͡seh], les Américains Nat-chaise [nætʃəz]. La graphie avec un "z" a été donnée par les Français, mais je parie, sans en être sûr, qu'il prononçaient eux aussi "natché", comme ils prononçaient Nez-percés, une autre tribu nommée par eux à la française. Ces derniers sont appelés par les Américains "nèzepeurce" (nɛzˈpɜrs)

      Supprimer
    9. Comme quoi, pour sa tranquillité d'esprit, on ferait toujours mieux de relire La Vie de Rancé, plutôt que de s'aventurer dans ces histoires de sauvages…

      Supprimer
  2. Pierre Larousse indique : "nat-chéz".
    Quant au "poème de Chateaubriand", il le juge être "une parodie d'Homère".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc, Pierre Larousse est d'accord avec l'Amiral Woland : ça m'arrange.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Va te chier ! (Comme dirait mon ami Nicolas.)

      Supprimer
    2. Qu'est ce sue ai encore fait moi ? Et d'abord je dis vas chier.

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.