mercredi 25 juin 2014

France d'avant : des motifs de se réjouir et d'y croire


Des jeunes crétins qui enquillent la rue de l'Église, à 60 ou 70 km/h, au risque d'écrabouiller chats, chiens et enfants, il y en a au Plessis-Hébert comme partout, mais heureusement assez peu ; et on ne désespère pas d'aller les voir pointer rapidement dans un quelconque Pôle Emploi de Basse-Normandie ou même d'une région plus lointaine, si un hasard heureux veut qu'ils trouvent une femelle en ces contrées absurdes ; ce qui nous débarrasserait de leur inutilité bruyante.

En revanche, voilà quatre ou cinq jours que nous voyons passer – signalé par les aboiements scandalisés de Bergotte – un groupe de trois motards casqués, à dominante orange dans la tenue, à pied et poussant devant eux leurs engins dont le moteur reste silencieux. Le premier jour, nous avons tout naturellement pensé que l'un des trois était en panne, et que les deux autres, par solidarité, avaient mis également pied à terre. Évidemment, l'explication ne tenait plus le deuxième jour, encore moins le troisième, lorsqu'ils sont repassés dans le même équipage. J'ai alors suggéré que, peut-être, il s'agissait de gens ayant décidé d'aller faire les guignols dans la campagne, mais qui souhaitaient ne pas déranger les villageois par leurs décibels intempestifs. Cette simple idée nous a fait éclater de rire, Catherine et moi, tant elle était incongrue.

Ils sont apparus, aujourd'hui, alors que Catherine était à la boîte aux lettres, et elle les a attendus, afin d'en avoir le cœur net. Il s'agissait d'un homme encore jeune (par rapport à nous…), d'un adolescent et d'un enfant sur une mini-moto. Le père a eu l'air surpris de sa question, tant la réponse lui semblait évidente : « Mais enfin, on ne va tout de même pas déranger les gens en pétardant devant chez eux ! » D'après Catherine, cet homme avait vraiment l'air étonné que l'on pense simplement à s'enquérir de ses raisons.

Depuis ce soir, donc, je sais qu'il existe, au Plessis-Hébert, un petit noyau de gens vivant dans le même monde que moi. Sur le coup, ça m'a fait bizarre.

50 commentaires:

  1. Vous ne vous êtes donc pas mis en pétard...

    Désolé
    Duga Davidson

    RépondreSupprimer
  2. Robert Marchenoir25 juin 2014 à 20:55

    Ils sont givrés. Ils devraient prendre des vélos, c'est beaucoup plus facile à pousser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On leur suggérera au prochain passage…

      Supprimer
  3. Ou un Caddy, c 'est plus pratique pour rapporter les courses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu ce qu'on trouve dans les Caddies ces temps derniers, ce n'est peut-être pas une très bonne idée…

      Supprimer
  4. Ou l'on en vient à s'étonner que des gens respectent la tranquillité des autres ! quel monde merveilleux !

    RépondreSupprimer
  5. Je vous trouve bien naïf pour une fois, Didier Goux ! Vous pensez vraiment que ce sont des gens "bien" parce qu'ils prétendent pétarader ailleurs que devant chez vous ? Et pourquoi donc pétarader ? Pourquoi trafiquent-ils leur pot d'échappement pour pétarader, ce qui est interdit ! Pourquoi aller pétarader dans la nature ? Pour e.... les oiseaux ?
    Voyez-vous, un père qui pétarade avec ses deux fils dont un mineur sur des motos me parait bien suspect… surtout dans un village.

    RépondreSupprimer
  6. Un moment drôle et réjouissant. Peut-être vous connaissent-ils, allez savoir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce seraient des lecteurs confits en dévotion ?

      Supprimer
  7. J'espère qu'enthousiasmé par cette attitude exemplaire vous rentrerez désormais chez vous en poussant la Volvo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va bien falloir que j'y songe, en effet.

      Supprimer
  8. Il faudrait qu'ils prennent en stage les crétins de par chez moi, qui pétaradent sans casque en faisant le tour du quartier LES JOURS OU IL N Y A PAS DE CIRCULATION, c'est à dire le wikende où justement nous aimerions nous reposer. Eux et les guetteurs gueulant pour prévenir les trafiquants ou signaler qu'il y a une fille pas assez voilée auraient bien besoin .. j'allais dire d'un cours d'altruisme, mais c'est oublier qu'ils sont trop babas du front.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Visiblement, on ne vit pas tout à fait dans la même France…

      Supprimer
  9. Réconfortant en effet de constater que le monde n'est pas uniquement constitué de misanthropes haineux!


    Louise

    RépondreSupprimer
  10. Le Plessis-Hébert : une réserve de réacs ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu le score de Marine Le Pen aux européennes, on doit pouvoir dire ça, oui.

      Supprimer
    2. Une réserve de gens courtois et polis... Je ne suis pas sur que vous sachiez ce que c'est... (second degré, je précise au cas ou...)

      Supprimer
  11. Dans le même genre, figurez-vous que l'autre une de mes élèves est entrée dans l'atelier et ma dit : Bonjour monsieur ! En plus, elle était bien habillée, pimpamte et n'avait même pas d'anneau dans le nez…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'anneau dans le nez ??? J'espère que vous l'avez illico renvoyée à ses parents, cette insolente morveuse !

      Supprimer
    2. "[...] même pas d'anneau dans le nez" ? C'est que, voyez-vous, qui se sent morveux se pince-mouchette ! (et encore, celle-ci est propre et brillante, j'en ai une qui filerait le tétanos rien qu'en la regardant !)

      Supprimer
    3. On ne se méfie pas assez du tétanos visuel, "c'est clair", comme dirait Dame Rosa.

      Supprimer
    4. Je suis désolé, mais « C'est clair » est un idiotype langagier typiquement julyen (Serge). Faut un peu arrêter de déconner, quoi.

      Supprimer
  12. Avec tous ces motards qui remplacent d'office le pot d'origine de leur bécane pour un plus bruyant, les gendarmes seraient bien avisés de sortir les sonomètres.
    Je précise que je suis motard.
    Ces débiles avec leurs casques entendent beaucoup moins leur moteur que les riverains.
    Dans le cas présent, s'agit-il de motos de cross (non immatriculées), poussées pour rejoindre un terrain à proximité ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne saurais vous dire : c'est Catherine qui leur a parlé…

      Supprimer
    2. C'était visiblement des motos de cross, mais je n'ai pas remarqué si elles étaient immatriculées ou non.

      Supprimer
    3. C'est ce qu'il m'avait semblé aussi. En plus, comme ils allaient les prés et le bois, ce serait logique.

      Supprimer
  13. Ho la la...Malheureux, vous avez tendu la perche pour vous faire battre par les blogs de gauche. ILs vont vous dire "Mais voyez bien M. Goux, c'est la preuve même de votre parano...Moi j'en vois partout des gens qui aident les vieilles à traverser la rue, d'autres qui portent les courses, d'autres encore qui cèdent leur place dans le métro. Tout cela n'est guère rare, c'est même plutôt courant et surtout chez nos jeunes gens issus de l'immigration...mais il est vrai que par chez vous, les immigrés ne courent pas les rues, quand on vous dit que que vous vivez dans une France rance et moisie....voyez bien M. Goux"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois admettre que nos trois motards étaient outrageusement français d'aspect. ça frisait la provocation indécente.

      Supprimer
    2. Ah ben voilà, on a l'explication. C'était des néo-nazis, y a pas à chercher plus loin. Ces gens-là sont sournois.

      Supprimer
  14. Je me demande si trois motards suffiront à faire un Printemps français ?
    J'ai tout de même comme un doute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout s'ils passent leurs vacances sur l'île de Ré : ils risquent de revenir tout bronzés ! L'automne sera-t-il basané ?

      Supprimer
  15. Robert Marchenoir26 juin 2014 à 13:13

    Jour de deuil pour la culture en France :

    La gratuité des frais de livraison pour les livres, c'est fini. La loi dite «anti-Amazon», approuvée en février par l'Assemblée nationale, a été votée sans difficulté ce jeudi par le Sénat.

    http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2014/06/26/01007-20140626ARTFIG00170-prix-du-livre-sur-internet-la-france-adopte-sa-loi-anti-amazon.php

    Cependant...

    Si vous choisissez de retirer votre livre commandé sur Internet dans un magasin physique (par exemple, un magasin Fnac), rien ne change: l'enseigne aura le droit d'appliquer la gratuité des frais de livraison.

    J'adore le "par exemple, un magasin Fnac". Tout à fait au hasard, hein. Le fait que seule la Fnac, en France, ait un important site de vente en ligne de livres couplé à un réseau significatif de librairies physiques n'a absolument rien à voir avec l'adoption de cette loi.

    Que voilà le capitalisme de connivence dans toute sa splendeur ! Non seulement l'Etat protecteur et stratège fait une loi sur mesure pour favoriser la Fnac de façon déloyale (sous le prétexte hypocrite de la défense des pitis libraires de proximité de nos terroirs -- le "de nos terroirs", ce n'est même pas moi qui ironise : c'est de l'Aurélie Filipetti dans le texte), mais la presse aux ordres s'empresse de fournir le mode d'emploi aux populations, au cas où la ficelle ne serait pas assez grosse : commandez donc vos livres sur le site de la Fnac, puis allez les retirer en magasin pour ne pas payer les frais de livraison.

    J'aimerais bien qu'on m'explique en quoi la Fnac, entreprise multinationale, "défend le livre", "se bat courageusement pour les petits éditeurs (de gauche)", "lutte contre la marchandisation de la culture", "se dévoue sans compter pour la diffusion du livre sans rechercher le profit à tout prix" et autres fariboles socialistes.

    La Fnac, pour commencer, a abandonné depuis longtemps la fameuse réduction de 5 % autorisée par la loi sur le prix unique des livres. C'est sûr que la Fnac est une pitite librairie di proximiti di nos terroirs qui vend tellement peu qu'elle n'a absolument pas les moyens de faire une misérable réduction de 5 % sur le prix fixé par l'éditeur.

    Bande de misérables trous du cul.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trous du cul vérolés ! Sinon, c'est un peu facile…

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir26 juin 2014 à 16:24

      J'avoue m'être laissé aller à une indulgence coupable et passagère. J'ai été un peu mou du genou, sur ce coup.

      Supprimer
    3. Robert, je vous l'ai déjà dit mais vous devriez sérieusement songer à ouvrir votre blog !!

      Supprimer
  16. Je viens de lire votre billet. Je ne sais pas quoi dire. Je crois que je vais me taire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par contre, si vos lecteurs veulent participer à ma collecte pour Raissa, hein, qu'ils ne se gênent pas. Elle va être à la rue dimanche et ça me crève le cœur.

      Supprimer
    2. Comment participer ?
      Merci
      C.monge

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Vous avez des lecteurs généreux, Didier Goux ! Enfin, un…

      Supprimer
  17. Ils pourraient utiliser cet engin:

    https://www.youtube.com/watch?v=t6F8O5A__Ds

    Et en plus c'est une Harley-Davidson.

    RépondreSupprimer
  18. Robert Marchenoir26 juin 2014 à 21:06

    Ca y est, j'ai retrouvé vos amis.

    Ils ont l'air fin, tiens.

    RépondreSupprimer
  19. moi j'habite un quartier affreux: un boulevard pas très loin, un circuit, un aerodrome, des voisins à tondeuses et taille-haies... l'enfer ! Que des maniaques de l'échappement libre... et à deux pas l'autre jour les flics m'arrêtent parce que les freins de ma C5 grincent un peu. j'ai osé rien dire, j'étais bourré...
    Y"a pas de justice.
    Bec

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, ça c'est vraiment génial ! Ils vous arrêtent parce que les freins de votre voiture grincent et ils détournent le regard (non, même pas d'ailleurs, puisque ça ne le dérange même pas) quand ces connards emmerdent deux mille personnes (au bas mot) dans la journée, ou la nuit ! Ces flics sont vraiment des enflures.

      Supprimer
  20. Didier, la prochaine fois, demandez leur s'ils votent "à gauche" ou "à droite", juste pour info...

    RépondreSupprimer
  21. Je sais la révérence que vous avez pour lui mais tout de même, en regardant de plus près l'illustration, je me demandais si ce n'était pas not'bon maître monté sur Gayet ? Je me trompe ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.