mardi 17 juin 2014

Le vrai scandale de Pierrefitte-sur-Seine


J'apprends à l'instant qu'un jeune Rrrrrom (tiens, maintenant que j'y songe, elle est bien passée, cette manie stupide consistant à écrire ce mot avec deux R initiaux…) a été laissé pour presque mort dans un chariot de supermarché. Pour ne pas jeter son prénom en pâture, et parce que nous avons l'âme musicienne, nous l'appellerons Milou. Je ne discuterai pas des raisons qui ont poussé quelques personnes banlieusardes à corriger, de façon sans doute excessive, ce gens-du-voyage (on aurait pu lui donner cela, comme pseudonyme : Jean du Voyage…), dans la mesure où j'en ignore tout, exactement comme ceux qui s'en scandalisent. Mais j'observe avec une indignation mal contenue que trop d'individus indélicats omettent encore de ranger leurs chariots après usage, en les liant par la petite chaînette au chariot précédent ; ce qui permet à d'autres de déposer des corps de Roms dedans, chose qu'il n'auraient sans doute pas faite s'il leur avait fallu au préalable engager à fond perdu une pièce d'un euro afin de dégager l'engin à roulettes de sa file d'attente. Et il ne s'est trouvé personne, parmi les Grandes Pleurnicheuses de l'État (président, Premier ministre, ministre de l'Intérieur) pour se choquer de cela ?

Dans une société où l'on peut impunément laisser des chariots en déshérence sans que s'émeuvent les grandes consciences de la République, il ne faut pas s'étonner que sourde la violence.

57 commentaires:

  1. J'ai laissé un commentaire chez l'ami Corto qui a également disserté sur ce fait divers estival.

    Pour les caddies, je suis bien d'accord avec vous. Quand on a procédé à l'évacuation, début juin, du campement que nous subissions depuis presque deux ans, les caddies se ramassaient à la pelle dans l'Yvette et les abords. Dire que ces cons d'écolos ont monté des collectifs de soutien pour ces types qui pourrissent leur environnement.

    Les cadors de la république se scandalisent publiquement, montrant leur émotion à tous les passants, dès qu'un étranger se fait tabasser. En revanche, quand un de nos jeunes tombe au champ d'honneur dans une campagne qu'ils ont initiée, alors là, point de flonflons, pas de grandes cérémonies officielles, on les met en terre presque en loucedé.

    Il y a des bastos qui se perdent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Dire que ces cons d'écolos ont monté des collectifs de soutien pour ces types qui pourrissent leur environnement. "

      Tout à fait d'accord !!

      Petite réflexion d'ailleurs, ces gens (les Roms) vivent plus ou moins dans la misère (plutôt plus que moins), ils vivent plus ou moins de rapines et autre brigandages mais je ne comprends pas pourquoi cela les empêche de passer un petit coup de balai devant leur caravanes ou leur bidonville...

      Parce que vivre sans argent c'est une chose, mais cela n'oblige pas à vivre au milieu des immondices et des déchets en tous genre...

      Supprimer
  2. "Laisser les chariots en déshérence est une chose", mais les emmener pour les mettre dans sa cave ou son garage ?
    Je n'ai pas le chiffre de ces chariots qui disparaissent chaque année, mais si ça se trouve il en est quelques uns où croupissent des cadavres sans qu'on ne soit au courant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais que peuvent-ils bien en faire ? Décidément, les pauvres m'étonneront toujours.

      Supprimer
    2. Un temps on a eu Zézette qui s'en servait de sac à main...

      Supprimer
    3. Mais n'avez vous jamais vu de photos de ces chariots transformés en barbecue? Avec l'arrivée de l'été ils vont fleurir un peu partout dans les camps... Celui de Pierrefite avait la viande dejà prête pour le mechoui!

      Supprimer
  3. Il ne manque à votre billet qu'un passage pour accuser de complicité dans ce lynchage la grande distribution et mon fou rire eut été total !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas interdire de prévoir une suite…

      Supprimer
  4. Monsieur Goux, vous êtes dans le vrai mais que fait la grande distribution?

    RépondreSupprimer
  5. Ca me rappelle un voisin qui avait l'habitude de déposer son chariot dans le garage de la résidence et de le remettre chez Leclerc lors de sa sortie suivante. Du coup, je ramenais le machin moi même (et buvait pour un euro, ce qui ne fait pas beaucoup).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel beau petit métier : ramasseur de caddies égarés, comme il y eut, naguère, des collecteurs de bouteilles consignées !

      Supprimer
  6. Votre talent à extraire l'essentiel par delà la superficialité apparente me laisse quasiment sans voix ! Bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne laisserai jamais le rom me cacher la forêt de chariots !

      Supprimer
  7. Histoires extraordinaires ou l'avènement du comte moderne.
    Billet hilarant!

    RépondreSupprimer
  8. Je crois que vous allez trouver l'inspiration pour écrire de nouveaux comtes modernes. Un peu comme dans Histoires extraordinaires. Qu'est-il arrivé à ce caddie ayant la double nationalité franco-rrom?
    Billet hilarant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Comte moderne fait ses courses comme tout le monde, je crois.

      Supprimer
  9. Et dire que, parfois, on dit que je suis cynique....

    Le cynisme est simplement une défense, vous êtes cynique , mais c'est bien, cela veut dire que vous trouvez notre monde, vraiment horrible, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plutôt profondément burlesque ; c'est-à-dire déjà au-delà de l'horreur.

      Et puis, je vous rappelle tout de même que j'ai publié un livre qui s'intitule En territoire ennemi : ça ne peut pas relever d'un simple hasard…

      Supprimer
  10. L'emmerdant avec vous c'est que je ne sais pas si je dois m'offusquer de concert avec ceux; vous l'avez fort justement souligné; qui ne savent encore rien de ce qui a bien pu se passer et qui pourraient bien vous tomber sur le poil un de ces prochains matins pour n'avoir pas montré un peu plus de compassion pour les malheurs de ce jeune homme ou sourire de ce que vous avez extrait de piquant des "à-côtés" de ce fait divers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, je ne peux pas vous aider ; c'est vraiment à vous de voir.

      Supprimer
  11. "Il n'est pas interdire de prévoir une suite…"

    On attendra le prochain Arabe ou noir tabassé, c'est si bon et ça plait tant à votre cour..

    Louise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si jamais l'enquête démontre que Milou a été tabassé par une bande d'Arabes (comme cela se produit très fréquemment lorsque ces deux "communautés" se trouvent en présence, tous les Perpignanais vous le diront), c'est Mme Louise qui va être bien malheureuse, écartelée entre ses allégeances contradictoires !

      (Au fait, Madame, inutile de continuer à laisser des commentaires ici : je viens de décider à l'instant de ne plus les valider.)

      Supprimer
    2. C'est dommage, les commentaires de Louise sont intéressants... Et puis surtout il n'y a, dans ceux là, aucun procès d'intention...

      Excusez moi (nous ?) de n'avoir rien à foutre d'un rom tabassé par des représentants de la diversité. D'abord j'ai d'autres problèmes et ensuite je m'en cogne royalement.

      Je verrais probablement un intérêt à ce genre de fait divers quand les médias, les degôches et les gens comme vous se scandaliseront autant du viol d'une jeune fille de 14 ans par 4 garçons mineurs au prétexte qu'elle était française et que (je cite) « les Français sont tous des fils de pute ».

      En attendant, cette "affaire" démontre une fois de plus qu'en France les racistes et les xénophobes ne sont pas la ou vous les cherchez et qu'en plus, la police et l'Etat ne font pas leur travail.

      Supprimer
    3. Robert Marchenoir18 juin 2014 à 14:17

      L'examen des circonstances du drame montre à l'évidence que ce voleur rom récidiviste a été massacré par des Arabes, qui ont exercé ainsi la vengeance habituelle à leur communauté. Cela ne fait pas l'ombre d'un doute. Évidemment, aucun média ne le dit, se contentant de parler de "cités sensibles" et autres circonlocutions.

      Naturellement, ça change tout. L'oligarchie se saisit de ce meurtre pour "prouver" que les Français sont racistes, alors qu'il prouve exactement le contraire.

      C'est exactement le même mécanisme de propagande qui est à l'œuvre dans ce "rapport" de Médecins du Monde, qui est censé "prouver" qu'on meurt de faim en France à cause de la "crise" et des méchants capitalistes ultra-libéraux. Je le cite ici tel qu'il a été reproduit par Fdesouche, qui se prête ainsi à cette manipulation socialiste :

      Moins de 3,5 euros par jour pour manger : la pauvreté alimentaire progresse en France

      http://www.fdesouche.com/476011-moins-de-35-euros-par-jour-pour-manger-la-pauvrete-alimentaire-progresse-en-france

      Titre totalement mensonger, comme va nous le montrer l'article qu'il introduit.

      http://www.medecinsdumonde.org/content/download/15806/185269/file/Rapport_enquête+alimentation+precarité.pdf

      Plus de 8 millions de personnes sont considérées comme pauvres en France, soit 13,5 % de la population totale. Ces personnes en situation précaire souffrent de la faim et peinent à bénéficier d’une aide alimentaire par manque d’information.

      Coincées entre le titre et la suite, ces lignes constituent une manipulation scandaleuse. Qu'apprend-on, en effet, à la lecture du rapport ?

      Ainsi, plus de 50 % des adultes et 20 % des enfants n’ont pas mangé pendant au moins une journée entière au cours du dernier mois.

      Hein ? Quoi ? 50 % des adultes, en France, ont été obligés de se priver de manger pendant une journée entière par mois, faute d'argent ? C'est impossible. Ca se voit à l'œil nu que c'est faux. Il n'y a pas besoin de "statistiques" ou "d'études" ou de "rapports" pour savoir que c'est un mensonge, que non seulement ce chiffre est faux mais qu'il est excessivement éloigné de la réalité.

      Et, en effet, que constate-t-on lorsqu'on lit le rapport de plus près ?

      Pour la réalisation de l’enquête, 7 Centres d’accueil de soins et d’orientation (CASO) [de Médecins du Monde] ont été sélectionnés (Bordeaux, Lyon, Marseille, Nice, Paris, Saint-Denis et Strasbourg).

      Ah. Donc l'enquête porte exclusivement sur les visiteurs des centres d'accueil de Médecins du Monde. Et encore, pas tous : pas ceux de la Creuse (s'il en existe en Creuse...).

      Et parmi ces visiteurs interrogés...

      96,8 % sont des ressortissants étrangers; pour la plupart originaires d’Afrique subsaharienne, du Maghreb et de l’Europe.

      Plus précisément...

      70 % sont en situation irrégulière.

      Mais aussi...

      18 % vivent dans un logement sans bail (en bon français : un squat) ou un campement (en bon français : ce sont des romanichels), 18 % vivent dans la rue, 63 % sont hébergés (organisme ou famille) et 5 % [seulement...] habitent un logement personnel (sachant qu'un HLM est un "logement personnel"...).

      D'ailleurs...

      Afin d’améliorer l’adhésion des personnes à l’enquête, une note de présentation succincte a été réalisée et traduite dans les 8 langues les plus fréquemment rencontrées dans les CASO (arabe, portugais, roumain, bulgare, albanais, russe, indi, ourdou) en plus de l’anglais.

      Ah, ben si c'est pour améliorer l'adhésion, alors y'a rien à dire...

      Supprimer
    4. Robert Marchenoir18 juin 2014 à 14:19

      Bref : cette enquête, qui porte au demeurant sur 380 personnes seulement (soit un échantillon très faible), concerne exclusivement des immigrés, très majoritairement des immigrés illégaux, et de façon massive des Noirs, des Arabes et des Roms qui vivent à la rue, dans des squats et dans des camps sauvages.

      Mais on nous présente les choses comme si elle concernait la France entière, comme si c'était une preuve de l'extrême pauvreté régnant en France, comme si c'était la preuve que le capitalisme engendre la faim, comme si c'était la preuve qu'il fallait instaurer et accentuer le socialisme, comme si c'était la preuve qu'il fallait maintenir et amplifier le système d'assistanat étatique en vigueur, dont Médecins du Monde fait partie et sur lequel il s'engraisse.

      Évidemment, il est plus difficile de gagner sa croûte honnêtement comme médecin, en soignant correctement des gens qui payent de leur poche pour cela, que de faire semblant de soigner des gens qui n'ont rien à faire en France, grâce à de l'argent public, et de surcroît en se faisant passer pour un héros et en faisant pleurnicher les gogos à l'aide de rapports mensongers de ce genre.

      En somme, si ce "rapport" prouve une chose, c'est qu'il suffirait de mettre fin à l'immigration pour supprimer la pauvreté en France -- ou du moins la diminuer fortement.

      La malhonnêteté et la propagande se rencontrent à chaque ligne de ce rapport. On a posé aux indigents importés les questions suivantes :

      Il vous arrive souvent de ne pas avoir assez à manger : 32%

      Il vous arrive parfois de ne pas avoir assez à manger : 20 %

      Vous avez assez à manger mais pas toujours les aliments que vous souhaiteriez : 27%

      Ben, moi non plus je ne mange pas toujours les aliments que je souhaiterais : il y a plein d'aliments que j'aime bien et dont je me prive quotidiennement parce qu'ils sont trop chers, sans pour autant hurler au scandale et appeler au socialisme !

      Vous pouvez manger tous les aliments que vous souhaitez : 21%

      Donc notez bien : sur un échantillon composé exclusivement d'immigrés en grande majorité illégaux, dont la plupart sont SDF, squatteurs ou hébergés gratuitement par l'État, un sur cinq dit manger absolument ce qu'il veut, en quantité comme en qualité !

      Qu'est-ce qu'on dit ? On dit MERCI LA FRANCE et on s'écrase !

      Et on dit : halte au socialisme, vivement le libéralisme !

      Supprimer
    5. OK; OK, je vais continuer de les valider quelque temps, rien que pour vous…

      Supprimer
    6. Merci Didier !!! Et puis on va se marrer !!!

      Supprimer
  12. Cette triste affaire est aussi une mauvaise nouvelle pour Jean-Marie Le Pen qui, désormais, ne pourra plus faire ses courses avec un caddy sous peine de se voir accuser d'avoir de bien vilaines intentions à l'égard de nos concitoyens (le mot est de SOS Racisme) roms.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fichtre ! je n'avais pas pensé à cet aspect des choses !

      Supprimer
  13. Vous rigolez, mais, pendant ce temps, M'dame Rosa a déjà repris son bog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ne pas dire grand-chose, heureusement.

      Supprimer
    2. Elle dit rarement des choses...

      Supprimer
    3. Mais elle le dit longuement, avec une orthographe épouvantable, quand elles fautes ne sont pas tout simplement laides (qu'empêcherait-il qu'elles soient belles, au moins ?)

      Supprimer
    4. Vous n'avez rien compris mon cher Al. Elle est tout simplement créative, elle a une conception révolutionnaire de l'orthographe qui a réussi à s'émanciper du carcan petit-bourgeois des règles réactionnaires de la langue qui avaient cours jusqu'à présent.

      Supprimer
  14. "...qu'il n'auraient sans doute..." J'en ai un, tout de même.
    C. Monge

    RépondreSupprimer
  15. J'espère qu'au moins le poids du presque-mort n'a pas abîmé les roulettes du chariot; c'est vraiment pas pratique, un chariot avec des roulettes tordues.

    SebVer

    RépondreSupprimer
  16. Lu ou entendu dans la presse (Europe 1 je crois).

    "Une douzaine de jeunes de la cité sont à l’origine de ce qui s’apparente à punition expéditive. Mais dans la Cité des Poètes, pour le moment, c’est la loi du silence."

    Ca se tient mais j'aurais plutôt pensé à une "expédition punitive". Après tout, le Créole est né comme çà dans de lointaines cités pleines de poètes (qui nous ont donné Aimé Césaire, inutile de le rappeler) ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir18 juin 2014 à 21:19

      Le Créole est né comme çà dans de lointaines cités pleines de poètes (qui nous ont donné Aimé Césaire, inutile de le rappeler).

      Et Christiane Taubira !... Notre poétesse d'Etat française !...

      https://twitter.com/ChTaubira

      #maisondelapoesie, une fort agréable conférence de Nuno Judice sur Fernando Pessoa, à la fois intimiste et savante. L'auteur réunifié.
      ChT

      Joyeux anniversaire chère et grande Gisèle Casadessus. Merci d'être si belle et si talentueuse, de cultiver un tel goût pour le bonheur. ChT

      "La loi est oeuvre collective dans la délibération. Elle est aussi oeuvre collective dans son écriture"

      #PaoloFresu et son Quintet trentenaire en ouverture du 20ème @ParisJazzFest, une soirée d'enchantement, jaune comme les feuilles.
      ChT

      Enfants et ados Gavroche chantant jouant Hugo contre la misère l'obscurantisme la violence. Revu par Marzorati. Émouvant et réjouissant. ChT

      Soirée @Politis_fr à @LaBellevilloise: "Rallumer tous les soleils, Jaurès ou la nécessité du combat". Respiration.

      #LucreceBorgia, une périlleuse hardiesse en miroir entre Lucrece et Gennaro, et quelques beaux roles pleins d'aspérités. Pari réussi.
      ChT

      Maurice #Agulhon nous guetterons vos mots, s'ils percent l'inconnu, pour nous instruire aussi subtilement que les Mots de la République.ChT

      #MayaAngelou, il restait donc un voyage à faire! Au bout d'une vie si dense, au creux d'un si joyeux courage, et cette force indomptable!ChT

      #MayaAngelou, Is that a plagued Journey? Did light slide over you? No way! The singing caged bird is so bright and so light! Peace.
      ChT

      Valley of astonishment de Peter Brook, une exploration sensible et édifiante d'univers mentaux et sensoriels singuliers. ChT @BouffesDuNord

      #Maisondelapoesie, Peter Brook et Jean-Claude Carrière autour des mystères de Shakespeare sur le pardon, un duo de choc et de charme. ChT

      #CyranodeBergerac en hôpital psy, généreuse audace sublimée par un Torreton lunaire et solaire, et une collective ardeur de jeu. #Odéon. ChT

      2 ans, une légitime fierté, la gravité qui sied au moment, la claire conscience de nos atouts, l’optimisme dû à nos potentialités. YES ! ChT

      #Esclavages 'le poète achemine la connaissance du monde, dans son épaisseur et sa durée...' Édouard Glissant Nantes ce 10 mai Vigilances ChT

      Etc, etc. Que de talent gaspillé !

      Supprimer
  17. Le fait que, comme le souligne Marchenoir plus haut, il y ait neuf chances (pour la France) sur dix pour que les coupables soient des Arabes suffit sans doute à expliquer le peu d'indignation soulevé par cette affaire chez nos amis blogueurs de gauche. S'indigner contre des tabasseurs de Roms c'est bien joli, mais si c'est pour faire de la peine à d'autres discriminés sociaux, ça l'fait plus…

    RépondreSupprimer
  18. Heureusement, Éric Fassin est là pour nous remettre les idées à l'endroit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il parait que le réchauffement climatique c'est aussi à cause Valeurs Actuelles... et Ebola (plus de 300 morts pour l’instant) c'est à cause de Sarkozy...

      Supprimer
  19. Robert Marchenoir19 juin 2014 à 01:47

    Et bien entendu, toujours, après coup, cet insupportable chouinage de pleureuses locales. Le Monde :

    Toufik a 27 ans, il est électricien. « On est condamné à se faire justice nous-mêmes, d'ailleurs, on est condamnés à tout faire nous-mêmes, commente-t-il. C'est ça, le problème. Tous les jeunes ont eu des problèmes avec la police, on va pas les appeler ! Bon, le gamin, il a pris une raclée, trop forte, d'accord, mais il aurait pas dû faire ça. J'espère que tous ses cousins ont compris. On vole pas les pauvres. Ici, il n'y a pas un ciné, pas un centre commercial, pas une piscine, pas un parc pour les enfants, rien.»

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/06/18/a-la-cite-des-poetes-on-est-condamnes-a-se-faire-justice-nous-memes_4440375_3224.html

    L'abruti complet. Le pourri-gâté du lumpen-prolétariat arabe. Quand il n'y a ni ciné, ni centre commercial, ni piscine, ni parc pour les enfants (notez bien qu'un parc ordinaire ne suffit pas : il faut qu'il soit "pour les enfants"), il n'y a "rien".

    Et quand il n'y a ni ciné, ni centre commercial, ni piscine, ni parc pour les enfants, eh bien c'est normal que les Arabes tuent les Roms, et c'est normal que les Roms volent tout le monde. Si seulement les Roms pouvaient aller dans les centres commerciaux, ils ne voleraient pas. Si seulement les Arabes pouvaient aller à la piscine, ils ne tueraient pas.

    D'ailleurs il n'y a jamais de Roms dans les centres commerciaux, ni d'Arabes dans les piscines. C'est l'apartheid, en France, chacun sait ça. Les milices nazies en culotte de peau patrouillent autour des piscines, des centres commerciaux, des cinémas et des parcs, spécialement pour les interdire aux Roms et aux Arabes. La police fasciste de Valls empêche les "enfants" de monter dans l'autobus pour aller à la piscine ou au centre commercial de la ville d'à côté, c'est bien connu.

    Je commence à en avoir un peu ras le cul de cette mentalité de voleurs geignards, qui non seulement exigent qu'on leur fournisse tout gratos, mais auxquels il faut encore qu'on le leur apporte à domicile, sans qu'ils aient à bouger leur tas de graisse pour en profiter.

    RépondreSupprimer
  20. Robert Marchenoir19 juin 2014 à 01:48

    Les enfants. Aucun n'a encore été interpellé. Ceux qui ont participé au lynchage de Darius encourent la réclusion criminelle à perpétuité. Est-ce pour rappeler leur âge que de nombreux habitants interrogés sur ce fait divers soulignent spontanément qu'il n'existe rien pour eux, même « pas un toboggan », dans la cité ?

    Qui sont ces gens pour lesquels il faudrait "qu'il y ait des choses pour les enfants" ? Qu'est-ce que c'est que ce socialisme enragé, cette mentalité de mendiants ? Pour les enfants, il faut tout juste des écoles, et, surtout, des parents. Personnellement, je n'ai jamais eu de toboggan "pour moi" quand j'étais enfant. Je n'ai toujours pas tué de Rom, ni cambriolé de maisons. Je dois être un pauvre con.

    Au demeurant, c'est quand même curieux, tous ces Arabes et tous ces Africains qui nous assurent qu'il n'y a "rien pour eux" dans les cités où les Français les logent pour trois fois rien, et parfois pour rien du tout. Ou passent donc tous les milliards de la "politique de la ville" ? Où sont donc tous ces stades où de jeunes Algériens massacrent régulièrement les arbitres blancs, tous ces parcs pour enfants construits dans les "cités", toutes ces médiathèques qui brûlent, tous ces centres de loisirs, toutes ces piscines avec leurs problèmes de burkini et d'horaires non mixtes ?

    Jusqu'à nouvel ordre, la piscine c'est un luxe inouï. C'est un truc de gros richards. C'est pas un droit de l'homme. Et c'est encore moins un prétexte à tuer les gens à mains nues quand on n'en a pas près de chez soi.

    Notez que le Toufik, c'est un "bon" Arabe. Il est électricien. Il travaille. Il concède tout juste que les "petits" ont tapé trop fort, qu'ils auraient pas dû aller jusque-là, mais dans le fond il les justifie. Il dit qu'on doit pas voler les pauvres, ce qui sous-entend qu'il est légitime de voler les riches. J'aimerais pas être à la place de son patron, ou des clients chez lesquels il travaille. Il trouve des excuses à des assassins sous prétexte qu'il n'y "ni ciné, ni centre commercial, ni piscine, ni parc pour enfants ici".

    Qu'est-ce que ça doit être, les mauvais Arabes, ceux qui ne travaillent pas, qui sont délinquants, qui se droguent, qui "font des bêtises comme tout le monde a fait quand il était jeune".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Preuve par l'absurde19 juin 2014 à 18:44

      -Allez, viens, on va lyncher des roms !
      -Je peux pas, j'ai piscine.


      CQFD.

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir19 juin 2014 à 21:54

      Imparable.

      Supprimer
  21. Robert Marchenoir19 juin 2014 à 01:49

    Entre en scène Mamadou.

    « Les petits, ils jouent à jeter une balle contre le trottoir, et la balle, elle revient, c'est ça leur jeu ! », raconte Mamadou, 27 ans, employé par la municipalité et grand frère du petit qui a été agressé à coups de batte samedi.

    Houlàlà, c'est Auschwitz. Vous vous rendez compte, des enfants qui sont obligés par les Français racistes à jouer à la balle contre le trottoir. C'est ça leur jeu. Vraiment, que fait la Cour européenne des droits de l'homme ? Où est le dieu du socialisme ? On nous avait bien précisé, sur le papier, que la France t'accueillait à Roissy avec les clés de la Bentley et une pute à gros nichons sur le siège passager. Et des montagnes de consoles de jeu pour les "enfants".

    «Ils sont devenus incontrôlables, reprend-il. Ils pensent que ce qu'ils voient dans le quartier, c'est la vie, et ils le font de plus en plus tôt, en plus violent. Même les grands les laissent se débrouiller entre eux. Et comme rien ne bouge dans le quartier, je suis très inquiet.»

    Rien ne bouge dans le quartier. Tout le monde massacre tout le monde : c'est ce que Mamadou appelle "rien ne bouge". Il est très inquiet, Mamadou : même les grands les laissent se débrouiller entre eux. Et lui, il a 27 ans. Il est donc... un grand. Et il est... employé par la municipalité. Donc, l'Etat, c'est lui.

    Mais il n'a rien à voir dans l'histoire, hein. Il n'y peut rien. Il n'a aucune responsabilité. Il s'assied au pied de l'arbre, et il attend que les bananes tombent. Quand il ne voit pas la queue d'une banane arriver, il est "inquiet". Il "tire le signal d'alarme". Il "alerte les autorités". Il nous aura prévenus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord sur tout, sauf sur la responsabilité de Mamadou qui dit être employé par la municipalité. C'est un peu rapide d'assurer que "donc, l'Etat, c'est lui", vu qu'il est plus probablement balayeur que directeur général des services.

      Et puis de toute façon une municipalité ce n'est pas l'Etat.

      Le coup des bananes est aussi un peu douteux. Limite "faute politique", il me semble.

      Soyez logique : les agresseurs du malheureux Darius se sont pris en main, eux ; ils n'ont pas attendu que les autres viennent régler le problème à leur place.

      Les seuls responsables de cette situation sont ceux qui ont accepté et même accéléré l'installation de ces zones de non-droit où la police n'agit plus et où un voleur récidiviste comme ce Darius ne risque rien de la part des pouvoirs publics. Il est alors inévitable que les habitants (qui ne valent pas mieux) règlent le problème à leur façon. Tout cela est bêtement mécanique.

      Supprimer
  22. C'est vivifiant et quelle compassion chez ce Marchenoir!
    Une mentalité de gardien de zoo et encore...

    Edmond Ros
    .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir19 juin 2014 à 12:40

      Une mentalité de gardien de zoo et encore...

      C'est toujours pareil chez les gauchistes. Ils prétendent parler au nom des petits et des sans-grade, et puis ils passent leur temps à les insulter. Mais bien sûr, c'est la droite qui "manque de compassion" !...

      Espèce de bourgeois prétentieux et ignare.

      Voici un gardien de zoo.

      Voici l'oeuvre d'enfants défavorisés manquant de toboggans.

      Voici l'oeuvre de citoyens européens aux semelles de vent honteusement discriminés par les Français racistes.

      Cliquez à vos risques et périls.

      Supprimer
    2. Mais la compassion pour quoi ? Pour qui ?
      Il a tout à fait raison de cracher a la gueule de ces pleureuses éternellement irresponsables ou de se foutre bien justement d'un accident de travail d'un petit crasseux.
      Ras le bol du détournement la faiblesse chrétienne, l'extension de la notion de prochain, à la lie de la société. Ces individus, au sens statistique du termes sont des animaux. Par leurs comportements, par leurs propos ils sont à classer comme tels. La seule information intéressante sont les zones où ils évoluent, que l'on peut si possible éviter.
      A.g.

      Supprimer
    3. Bob, peut-être vous trompez vous. Ce monsieur est peut- être centriste, et non de gauche.

      Supprimer
  23. hé hé! A défaut d'accident de caddy, je peux vous proposer une chute sur une batte de base-ball. La diversité quoi...

    RépondreSupprimer
  24. "tiens, maintenant que j'y songe, elle est bien passée, cette manie stupide consistant à écrire ce mot avec deux R initiaux…"
    C'est stupéfiant, et de très mauvais augure pour les roms des pays de l'Est vivant chez nous, qu'elle ait disparu.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.