samedi 27 février 2010

Écrivain au travail

7 commentaires:

  1. Un Novotel ? Ca fait pas très réactionnaire, ça...

    RépondreSupprimer
  2. Non, c'est vrai. Mais vu les heures très tardives où il commence à chercher un hôtel, il ne doit plus avoir grand choix...

    RépondreSupprimer
  3. C'est sans doute ce qu'il appelle "les usines à dormir"

    RépondreSupprimer
  4. ça existe toujours des écrans pareils ?

    RépondreSupprimer
  5. J'ai lu une ITV très intéressante de lui il y a quelques jours dans la revue Médias. C'est Renaud Camus, non?

    RépondreSupprimer
  6. très jolie lumière et beau camaïeu de beige

    RépondreSupprimer
  7. ''Je n’aime pas je n’ai jamais aimé écrire je trouve d’abord la posture grotesque — Ce type accroupi comme sur un chiot en train de se presser le ciboulot pour en faire sortir ses « chères pensées » ! Quelle vanité ! Quelle stupidité ! Ignoble ! Je ne m’en excepte pas !
    J’ai écrit pour sortir d’embarras matériel — rien que le mot écrire me fait vomir, ce prétentieux vocable. « Il écrit » — à fesser ! Immonde !''

    Louis-Ferdinand Céline

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.