samedi 23 novembre 2013

Abdelhakim démasqué


On nous a fait croire que Jean-Luc Delarue était mort, et c'était faux ! Il a disparu volontairement pour se convertir à l'islam, acheter un flingue et dézinguer les malfaisants de Libération. A-t-il eu raison ? Ça se discute.

15 commentaires:

  1. Vu le résultat, on peut déjà dire qu'il a pas arrêté la coke.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai qu'il y a un air de ressemblance, bizarre autant qu'étrange.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais déjà le seul à avoir signalé, à l'époque, que Breivik était en fait David Duchovny caché sous une perruque blonde…

      Supprimer
  3. S'il vous plait, faites moi un lien bien propre (smiley) Merci:

    https://pbs.twimg.com/media/BZqEVrqIEAAyYwh.jpg:large

    RépondreSupprimer
  4. Ouf, le beaujaulais nouveau n'a pas le goût de banane (mots-clé : Taubira, Gaspard Proust)

    RépondreSupprimer
  5. Mais non, ce n'est pas Jean-Luc Delarue. Les gauchistes avaient raison... À force de crier au loup, il fallait bien que ça arrive un jour: on est bien ici en présence de l'extrême-droite. Abdelhakim, en réalité, c'est Patrick Buisson.

    https://twitter.com/NoixVomique/status/404366230833729536/photo/1

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de ça, c'est vrai ! Mais je trouve la ressemblance moins flagrante qu'avec Delarue.

      (Votre lien.)

      Supprimer
  6. La 1ère fois que j'ai vu cette photo à la télé, j'ai dit à ma compagne: "oh! C'est Jean-Luc Delarue le tueur fou".
    Même si je l'aimais bien Jean-Luc, c'était trop difficile de ne pas faire la blague.
    Entre les bananes de la honte et le tueur fou qui profane les rédactions parisiennes, il faut bien qu'on rigole un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se demande déjà à quelle célébrité va ressembler le prochain tueur fou.

      Supprimer
  7. Il a un visage mi-Delarue mi-Hollande. Le premier étant mort, je pense que c'est le second.
    Je dirais qu'il s'agit d'une tentative de Flamby ( aisément reconnaissable) pour mettre sur le dos des bonnets rouges un attentat à Libé. Les fameux bonnets se trouvant en rupture de stock, Flamby n'avait à sa disposition qu'un bonnet gris pour accomplir ses forfaits.
    Indice supplémentaire, tout le monde a pu remarquer son indécision aus instants cruciaux, ses reculades aux moments décisifs ainsi qu'un manque flagrant de dextérité à la manoeuvre de son fusil. Il aurait même fait tomber deux cartouches, l'abruti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La piste est intéressante, en effet…

      Supprimer
    2. Impossible que cela soit hollande, le gars sur la photo est habillé de façon de correct, pas de manche qui dépasse de la veste et pas cravate de guingois de plus, il a l'air moins gros!

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.