mercredi 13 novembre 2013

Blogueur de gauche traquant le fascisme, le racisme, la scarlatine, etc.


Grâce à tous les bons petits soldats de la République-en-danger-arrête-c'est-vachement-grave, les Max-la-menace nazis de Minute vont pouvoir vendre quelques exemplaires supplémentaires de leur follicule. Cela étant, il faudrait peut-être songer à prévoir des points “ravitaillement-antifascisme-santé” pour nos sonneux d'tocsin : on n'est encore que mercredi et ils ont déjà dû sauver deux fois la démocratie depuis le début de la semaine – des claquages sont à craindre d'ici samedi.

49 commentaires:

  1. Racisme et scarlatine mis l'un à côté de l'autre est très drôle.
    Je commence d'ailleurs à en avoir un peu marre de la stigmatisation des singes et des bananes.
    Se servir des morts, des singes et maintenant des bananes pour "sauver deux fois la démocratie depuis le début de la semaine" (tellement drôle), c'est un peu facile.

    Un peu comme ouvrir un casino et n'y proposer que des jeux de l'oie et des petits chevaux. Quand même!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le racisme et la scarlatine sont les deux mamelles de la France modernœuse.

      Supprimer
    2. D'ailleurs, vous auriez aussi pu faire un clin d'oeil à la gale qui semble revenir à la mode.

      Supprimer
  2. Deux fois, seulement ? Z'avez oublié Valeurs Actuelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour simplifier, j'ai décidé de ne pas compter les sous-sauvetages.

      Supprimer
    2. Valeurs Actuelles sort le jeudi. Attendons demain pour voir si les zantiracistes et citoyens vigilants patentés seront obligés de repartir au charbon. Barres vitaminées et boissons énergisantes pour tous.

      Supprimer
    3. Ils ont diffusé la une aujourd'hui. Elle est sur mon blog.

      Supprimer
    4. Pour la gauche c'est une sacrée aubaine tout ça.
      Ca leur permet d'avoir un ennemi bien défini, et de cacher toutes leurs lacunes.
      En prenant du recul, si on les écoute, les gens dits racistes seraient responsables de la crise actuelle.

      Supprimer
  3. Sont-ils au moins titulaires du BNSSR (Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Républicain) ? Pour surveiller une plage, il faut le BNSSA (Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique). Des sauveteurs non formés risqueraient de mettre en danger la République et de se voir poursuivis pour exercice illégal de sauvetage ! Ce qui ne serait que justice...

    RépondreSupprimer
  4. Il serait vraiment ridicule d'imaginer que se moquer de ceux qu’écœurent des "unes" ouvertement racistes, inimaginables il y a quelques années, traduirait une quelconque complaisance pour le racisme; il convient donc, effectivement, d'user, à leur égard, d'un humour raffiné (la scarlatine, que c'est spirituel! Mais tout est drôle lorsqu'il s'agit de se moquer de ceux que le racisme débecte, ce rire est un signe de ralliement) pour montrer qu'ici, vous n'êtes pas entre racistes, quelle idée!
    C'est pourquoi ceci était ma dernière participation à ce blog dont j'appréciais souvent l'auteur et les billets; laissons les "non-racistes" s'esbaudir entre eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous nous manquez déjà.

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir13 novembre 2013 à 17:49

      C'est marrant que, parmi tous les donneurs de leçons de gauche, qui représentent comme nul ne l'ignore le Savoir, les Lettres et la Culture, pas un seul ne se soit donné la peine d'analyser le titre de Minute dont ils nous assurent qu'il est "raciste".

      Comme Elie Arié, ils s'estiment en droit de porter des accusations infamantes, et susceptibles de sanctions pénales, sans se sentir le moins du monde obligés de les étayer en quoi que ce soit.

      Je rappelle donc ici ce titre :

      Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane

      A l'évidence, les rédacteurs de ce titre ont voulu prouver par l'exemple qu'accoler les mots singe et banane au nom de Taubira n'était pas raciste, puisque l'un et l'autre peuvent parfaitement, comme ici, être employés de façon élogieuse.

      Minute aurait aussi pu rappeler (et peut-être l'a-t-il fait) les innombrables caricatures attaquant violemment des responsables politiques de droite et de race blanche, tels Sarkozy ou Bush, en les représentant sous forme de singe. Mais là, c'est permis et non raciste, bien sûr, puisque ces gens-là ne font pas partie de la race protégée (et jouissant donc d'un statut supérieur) qui est la race noire !

      Par ce titre, Minute démontre ainsi que si la droite attaque Taubira, ce n'est pas parce qu'elle est noire, mais parce qu'elle est socialiste. Si Taubira est attaquée, caricaturée, voire traitée de singe, c'est parce qu'elle a imposé le mariage homosexuel à une France qui n'en voulait pas, c'est parce qu'elle s'emploie à remettre les criminels en liberté au lieu de défendre leurs victimes, c'est parce que, ministre de la Justice, elle s'emploie à faire régner l'injustice.

      Evidemment, cela est trop subtil pour les décérébrés qui sont au pouvoir. Après avoir détruit l'école, ils ne sont même plus capables de comprendre un texte simple de deux lignes, ce qui est une définition encore moins exigeante que la définition officielle de l'illettrisme.

      Ils ne s'en donnent d'ailleurs même pas la peine.

      Supprimer
    3. Oh non ! Nooonnn ! Pitié ne nous laissez pas succomber à la tentation raciste, Elie Arié ! Délivrez-nous du mal, continuez à nous guider vers la sublime lumière humaniste, laïque et républicaine comme vous le fîtes avec tant d'abnégation depuis des mois en venant nous prodiguer vos géniales pensées !
      Vous avez bien réussi à me convertir, moi. Vous fûtes mon chemin de Damas, pourquoi ne le seriez-vous pas pour d'autres?
      Ne nous laissez pas seuls, si seuls... (*sanglots*)

      Supprimer
    4. Si d'après Bob, il a apporté la preuve que CT n'était pas traité de guenon par racisme...

      Supprimer
    5. "ceci était ma dernière participation à ce blog."

      Nooooooooooooooooooooooooooooonnnnnnnnnnnnnn !!!

      Elie, Elie Lama Sabacthani ?

      Supprimer
    6. Il faut quand même avoir une sacrée estime de soi-même, pour ne pas dire le melon, pour délivrer des petites leçons hautaines de la sorte.

      Supprimer
  5. "L'hebdomadaire Minute", on n'entend plus que ça !
    Gageons qu'il ne reste déjà plus un exemplaire de cet hebdomadaire - dont beaucoup ignoraient jusqu'à l'existence - en kiosque.
    Et comme la décision de justice qui devrait théoriquement le faire interdire, ne pourra intervenir avant des mois et des mois, il y a gros à parier que cette publicité gratuite aura un effet très salutairel sur ses ventes.

    RépondreSupprimer
  6. Il est dommage que M. Arié nous prive de son humour tantôt glacé tantôt paillard. Avec lui, c'était la bosse de rire assurée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassurez-vous, cela ne fait qu'un an que je lis ce blog (à peu près) mais ça doit bien faire une bonne quinzaine de fois qu'Elie Arié nous écrit que c'est la dernière fois qu'il participe.

      Supprimer
  7. Rigolez, rigolons ! Moi, j ai bondi hier quand j'ai entendu le ministre de l intérieur de la République déclarer, je cite de mémoire, qu il allait voir à mettre en oeuvre tous les moyens possibles pour contrer Minute et empêcher sa diffusion ! Merde, pas chez nous ! plus ça ! Et si, il a fallu attendre ces gauchistes pour entendre reparler de censure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui. Interdire un journal c'est de la censure. Comme supprimer tous les commentaires de son blog avec lesquels il n'est pas d'accord.

      Supprimer
    2. Il faut brûler les kiosques qui vendent Minute !
      Mais que font les antifas?

      Supprimer
    3. "Comme supprimer tous les commentaires de son blog avec lesquels il n'est pas d'accord."
      LOL comme ils disent.

      Supprimer
  8. Je dois avouer que la Une de Minute, que je n'aurais jamais vue si les médias n'en avaient pas parlé, m'a bien fait marrer. Cela fait sans doute de moi un odieux raciste. Certes, Minute ne fait pas dans la finesse et on ne devrait pas rire. En en rajoutant une couche, cette couverture ne signifie rien d'autre que nous ne sommes pas dupes: le gouvernement détourne l'attention en essayant de mobiliser les Français contre une hypothétique vague raciste. Une vague raciste qui se résume, ne l'oublions pas, à un photomontage minable et à une môme mal élevée qui voulait proposer des bananes à Taubira. Selon Elie Arié, le fait de rire des antiracistes prouve que je suis raciste. Peut-être. Pourtant, en parlant de bananes, quand je vois de vieilles photos de Joséphine Baker qui porte en 1927 son pagne de bananes, je n'ai pas envie de rire: j'ai un profond respect pour cette femme qui participa à la résistance contre l'occupant allemand, n'hésitant pas à utiliser ses partitions pour dissimuler des messages, ce qui lui valut de recevoir en 1945 la Croix de guerre et la Médaille de la Résistance. Elle aimait la France, elle. Et n'a jamais joué les victimes.

    RépondreSupprimer
  9. L'interdiction est la plus belle mort que l'on puisse souhaiter à Minute. De tout façon, ce canard ne vit plus que de lecteurs n'ayant pas internet, espèce en voie de disparition... Donc, pour une fois, merci Manuel.

    RépondreSupprimer
  10. Je propose qu'en une solennelle minute de silence, nous célébrions comme il se doit les disparitions conjointe d'un hebdomadaire que je ne lisais jamais et d'un commentateur que je lisais parfois trop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'un autre côté, si on pouvait avoir deux ou trois heures de silence (à part "Roger, tu peux remettre une tournée", naturellement).

      Je suis obligé de troller à la place d'Elie, maintenant. C'est malin.

      Supprimer
    2. Ce nom (Minute - je m'excuse mais il faut bien souligner pour les alter-comprenants) étant désormais honni par décret républicain jusqu'à la fin des temps, "Que cela soit écrit et accompli" aurait même ajouté le pharaon du faubourg Saint-Antoine, je propose que toutes les commémorations soient suivies d'une Libération ou d'une Humanité de silence. Ainsi, la vocation universelle de la république sociale française, une, indivisible, ouverte et tolérante, sera proclamée à la face du monde entier. Les frontières seront définitivement abolies, comme l'ont été les races par la seule volonté de notre Grand Luminaire Céleste de la pensée socialiste, la nationalité française sera accordée à tous les hommes et femmes de la Terre. Alors, mes frères, une ère de paix universelle et de bisous s'offrira alors à une humanité reconnaissante.

      Supprimer
  11. Minute petit bras.

    Ils auraient pu faire un doublé en titrant "Taubira a la niaque, ouais !"

    RépondreSupprimer
  12. Allez, un dernier pour la route, pour les malheureux qui ne comprennent pas qui vise, en réalité, cette "une" (et qui, elle, l'a tout de suite compris et n'a pas tardé à réagir - mais ce n'est pas d'elle qu'on se moquera ici):

    http://www.huffingtonpost.fr/2013/11/13/minute-fn-divorce-etale-grand-jour-date-pas-hier_n_4265200.html?utm_hp_ref=france

    La minute de silence peut maintenant commencer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! trop tard ! vous avez tout gâché, avec ce petit retour de l'île d'Elbe…

      Supprimer
    2. Je me demande des fois ce que je fais sur tous ces blogs nauséabonds, je ne savais même pas que Minute existait encore. Je pensais qu'il avait fait faillite depuis la fin des années 80.

      Supprimer
    3. Diantre Elie ! vous nous avez fait une des ces peurs!
      Je suis tout esbaudi…

      Supprimer
  13. Robert Marchenoir13 novembre 2013 à 21:31

    Taubira : Minute «prétend m'expulser de la famille humaine»

    http://www.lefigaro.fr/politique/2013/11/13/01002-20131113ARTFIG00641-taubira-minute-pretend-m-expulser-de-la-famille-humaine.php

    La prétention et le narcissisme de cette bonne femme sont véritablement stratosphériques. A la hauteur des poses de poète qu'elle prend à l'Assemblée quand elle impose au pays ses lois tyranniques. Et des vers de mirliton qu'elle nous pond sur Twitter.

    L'expulser de la famille humaine ! Non, mais pour qui elle se prend ? L'expulser du pouvoir serait largement suffisant !

    Taubira est d'autant plus de mauvaise foi que la droite lui a totalement épargné les remarques blessantes sur le physique et l'apparence dont la gauche a assommé Sarkozy pendant toute la durée de son mandat. Que n'a-t-on lu et entendu, de la part de voix toutes plus autorisées les unes que les autres, sur la petite taille de Sarkozy, sur ses T-shirts du NYPD et que sais-je encore...

    Or, il suffit de regarder une photo de conseil des ministres pour constater que Taubira est une naine. Elle est ridiculement petite, même à côté de Hollande qui a, apparemment, exactement la même taille que Sarkozy. Petite, grosse et mal fagotée. Mais, bizarrement, personne, à droite, ne s'est avisé de traiter Taubira de suce-debout, alors que c'était feu à volonté sur Sarkozy, sans la moindre accusation de racisme anti-nain à l'horizon.

    De même, les vêtements outrageusement moulants de Taubira, rapportés à ses bourrelets, appellent la caricature et la moquerie. Eh bien ? Rien. C'est Duflot qui se fait chambrer à l'Assemblée, pour une bien inoffensive robe à fleurs. Ce que Taubira croit visiblement être de l'élégance n'est raillé par personne.

    J'affirme donc qu'en ce qui concerne les attaques personnelles (ne parlons même pas de "racisme"), Taubira bénéficie d'un régime de faveur de la part de ses opposants, contrairement à ce qu'elle tente de nous faire croire, avec son stupéfiant culot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a aussi les propos concernant les attaques au coeur de la République.
      Qu'ils nous permettent d'en rire. Toutes les petites crapules qu'elle refuse de mettre à l'écart de la société, qui débarquent chez vous armes au poing et cagoules sur le nez, qui causent des traumatismes qui ne disparaîtront jamais, elle appelle ça comment?

      Supprimer
  14. Question dois je encore acheter des bananes à mon épouse, c'est déjà mauvais pour son diabète.

    Quant l' hebdo Minute, je croyais qu'il avait disparu des kiosques suite à ses démêlés avec la NMPP , il y a peut être une explication, Minute s'est mis d'accord avec le syndicat des producteurs de bananes pour en relancer la consommation , les Antilles étant un producteur de ce fruit délicieux.

    Vive la banane des Antilles!

    RépondreSupprimer
  15. "suce debout"....
    hi, hi, hi !

    Ca va me tenir l'après midi !!

    Majeur

    RépondreSupprimer
  16. Que penser de cette "une" répugnante et attentatoire à notre "pacte républicain" ?
    http://www.liberation.fr/societe/2013/11/11/leonarda-dibrani-elle-tourne-en-rom_946171

    Jérémie Teyssier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir15 novembre 2013 à 14:45

      Léonarda Dibrani, elle tourne en rom

      Excusez-moi, mais je trouve ce titre scandaleusement raciste.

      Ah, c'est Libération ? Alors ils ont le droit.

      Interview payée 50 euros. Et après, on nous dira que ces gens ne sont pas des mendiants professionnels. Ils sucent l'Etat français, ils sucent l'Etat kosovar... ils sucent même les torchons gauchistes.

      Supprimer
  17. Robert Marchenoir15 novembre 2013 à 17:23

    http://www.bfmtv.com/politique/une-elue-ump-suspendue-apres-avoir-publie-une-caricature-raciste-taubira-647044.html

    Donc maintenant, c'est "raciste" de représenter Taubira en Noire, puisqu'elle est... noire. Evidemment, quiconque s'aviserait de la représenter en Blanche se verrait aussi taxer de "racisme", n'en doutons pas.

    A moins que le Banania lui-même ne soit raciste ? Il faudrait prévenir le fabricant.

    Ca commence à se voir un peu beaucoup, tout le même : être "raciste", c'est critiquer un Noir. On n'a pas le droit. Ils font partie d'une espèce protégée.

    Ces cons-là sont tellement cons qu'ils ne voient même pas que le peuple va en tirer la conséquence : puisqu'il est interdit de critiquer un ministre, à partir du moment où il est noir, sous peine de mort sociale et professionnelle ainsi que de poursuites judiciaires, eh bien ça veut dire qu'il ne faut surtout pas nommer des Noirs à des postes de responsabilité, et encore moins à des postes politiques.

    Contents, les gars ? C'est bien ce que vous vouliez, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce truc est évidemment raciste mais n'en débattons pas, ça ne servirait à rien.

      Par contre, je ne crois pas que électeurs arrivent aux mêmes conclusions que vous : ils vont surtout se dire que ces cons ont mieux à faire en tant que politicien que des jeux de gamin dans Facebook.

      Je crois (je dis je crois, ne me tombez pas dessus) que les gens (les centristes, ceux qui ne sont pas obligatoirement électeurs de droite) vont commencer à se rendre que l'UMP n'a pas de projet et les prends pour des cons. En tant que blogueur de gauche, j'ai même envie de faire un billet sur le thème : mais qu'ils sont cons ! Ils font ça alors qu'ils savent que "c'est mal" (pas que c'est raciste mais qu'ils se feront taper dessus). Et c'est même possible que les électeurs de droite traditionnels se disent que leurs représentants UMP sont tellement cons qu'ils vont se tourner vers le FN ou des clowns intermédiaires (les descendants de Pasqua). Ce qui sera tout bon pour la gauche avec les triangulaires.

      Les électeurs sont réellement fatigués de ces conneries. Pour aller plus loin, le dernier sondage à propos de la popularité d'Hollande finira par passer pour une manipulation de l'UMP...

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir15 novembre 2013 à 21:53

      Comment ça, ce truc est raciste, mais n'en débattons pas, ça ne servirait à rien ?

      Les blogueurs socialistes sont des enculés, mais n'en débattons pas, ça ne servirait à rien. OK ?

      Maintenant, ils ont tous tort d'utiliser Twitter et Facebook comme ils le font. On dirait des sales gosses qui se lâchent. C'est valable dans tous les partis.

      Supprimer
    3. Bob, je n'utilise Twitter que pour raconter des conneries quand je suis saoul et Facebook pour parler avec des gens de la vraie vie... Tu peux le traiter d'enculé et éluder le reste de mon commentaire. Tu n'en reste pas moins un guignol qui pond des théories anonymement dans les réseaux sociaux.

      Supprimer
    4. Robert Marchenoir16 novembre 2013 à 16:20

      J'ai répondu au reste de VOTRE commentaire, Jégoun. Nous n'avons pas gardé les cochons socialistes ensemble, que je sache, et ce n'est pas demain que ça risque de commencer.

      Soyez gentil de ne pas jouer au con. Je n'ai traité personne d'enculé. J'ai présenté une image, pour faire comprendre que vos accusations de racisme sans y toucher, tout en prétendant avoir la magnanimité de ne pas vouloir en discuter car cela ne servirait à rien, c'est aussi malhonnête que si moi je traitais les blogueurs de gauche d'enculés, tout en refusant d'en discuter "car cela ne servirait à rien".

      Je jette, pour la millième fois, une accusation infamante et pénalement répréhensible sur mes adversaires, puis je prétends leur interdire de répondre tout en essayant de faire croire que c'est par ouverture d'esprit. Comme perversité, ça se pose là.

      Mais avec votre bonne foi habituelle, vous faites semblant de ne pas avoir compris. Enfin, dans l'hypothèse qui vous est la plus favorable...

      Au fait, vous gueulez "racisme, racisme" à tout bout de champ comme les autres, mais vous n'avez, pas plus que les autres, répondu à ma question : laquelle de mes 38 définitions du racisme est la vôtre ?

      Quand à votre éternel reproche à vos adversaires de s'exprimer anonymement, là aussi vous jouez au con.

      Vous, vous êtes au pouvoir, et moi dans l'opposition. Quand on voit les moyens utilisés par le pouvoir pour réduire ses opposants au silence... L'égalité, c'est quand ça vous arrange !

      Contrairement à l'image de vous-même que vous essayez de donner, vous n'êtes ni honnête ni courageux. Si vous l'étiez, vous commenceriez par définir ce que vous entendez par racisme, avant de jeter cette accusation dans la conversation à tout propos pour discréditer vos adversaires.

      Accusation dont vous savez fort bien qu'elle est passible de mort sociale et professionnelle, ainsi que de conséquences pénales.

      Et vous voudriez que je vous donne mon nom ? Vous voulez pas ma carte d'identité, aussi ? Mon téléphone ? Mon adresse ? Mon numéro de sécu et de compte en banque ? Le nom de mon patron et son numéro de portable ?

      Accuser les gens de racisme, c'est comme les accuser de fascisme : une vieille tactique communiste. Le temps qu'ils se défendent d'être l'un ou l'autre, on ne discute pas des vrais sujets.

      Et le vrai sujet, c'est que la ministre de la justice noire mène une politique de laxisme systématique à l'égard des criminels, dont une partie tout à fait disproportionnée est noire -- et arabe quand elle n'est pas noire.

      Le vrai sujet, c'est que la ministre de la justice noire mène une politique de guerre ethnique contre le peuple qu'elle est censée représenter et servir.

      Le vrai sujet, c'est que la ministre de la justice noire est raciste.

      C'est bien pour cela qu'elle arbore une indignation surjouée pour une histoire de singe et de bananes -- comme le font ses petits soldats propagandistes dont vous faites partie.

      Pendant qu'on parle de singes et de bananes, on oublie que notre peuple est en train de se faire massacrer par les immigrés que défend la ministre de la "justice" et de "l'anti-racisme".

      Supprimer
    5. Robert,

      Votre remarque concernant le montage de cette élue UMP (Donc maintenant, c'est "raciste" de représenter Taubira en Noire, puisqu'elle est... noire. Évidemment, quiconque s'aviserait de la représenter en Blanche se verrait aussi taxer de "racisme", n'en doutons pas.) fait abstraction totale du caractère scabreux de la publicité originale de Banania.

      Le tirailleur sénégalais, et son célèbre "y'a bon" sont interdit depuis 2011, suite à plusieurs années de polémique. Il est clair qu'il ancrait la marque dans son histoire coloniale, allant de pair avec une vision dégradante du Noir: son grand sourire béa, son incapacité à parler un bon français...

      Ne vous inquiétez pas, le fabricant a été prévenu.

      On peut tortiller longtemps à trouver une définition de racisme, mais vous ne devriez assumer plus ouvertement votre position vis à vis des Noirs, ou peut-être de tout non-blanc.

      Messieurs Goux et Aristide, qui plussoient un commentaire doté notamment d'un dernier paragraphe des plus surréalistes, dans lequel on apprend que Robert fait partie d'un lobby supranational qui a décidé de "mettre Obama au pouvoir et Taubira à la justice" et qui jugeant "la compétence, le dévouement au bien public, l'honnêteté, la capacité à dépasser les intérêts de son camp et de sa race pour mobiliser son peuple tout entier" de ces derniers insatisfaisante, en déduit la nécessité de ne pas "renouveler l’expérience" des noirs au pouvoir; voila qui confirme la qualité des intervenants de ce fil.

      Je ne gâcherai pas plus longtemps vos discussions entre gens de bonne race, mais me permettrai de vous donner un conseil:

      ne perdez pas tant de temps à faire croire qu'il existe une zone grise, dans laquelle vous évolueriez, un entre-deux entre racistes et anti-racistes.

      Vos propos vous positionnent clairement.









      Supprimer
    6. Pierre, n'enerve pas Bob, il a oublié ses médicaments.

      Supprimer
  18. Robert Marchenoir15 novembre 2013 à 18:17

    Remarquez que les adversaires du gouvernement socialiste sont maintenant des enfants.

    Quelles sont les deux affaires qui ont le plus agité l'Etat dernièrement ? L'affaire Leonarda et l'affaire de la banane à Taubira.

    Dans les deux cas, Hollande érige un enfant en interlocuteur valable de l'Etat tout entier, le promeut à la dignité d'ennemi de la nation, polémique avec lui et met son avenir politique dans la balance en fonction de ses propos.

    Flamby trouve malin de traiter personnellement le cas Leonarda, en direct à la télévision. Résultat, une gamine de 15 ans repousse ses avances politiques, en direct à la télévision elle aussi, le remet à sa place, l'insulte, le ridiculise, et ridiculise la France avec lui.

    Taubira nous chie une pendule sur des affaires de singe et de banane, proclame la République en danger, tout ça parce qu'un enfant de 10 ans dont nous ne connaissons même pas le nom a dit quelque chose dans la rue alors qu'elle passait pas loin.

    Le monde politique est secoué par ces événements plusieurs jours durant. Tout le monde est sommé de se prononcer sur des conneries de gamins qui méritaient deux claques et n'auraient jamais dû sortir des familles concernées.

    Je veux dire, même si l'on est de gauche, l'amateurisme et la tendance à se tirer dans les pieds sont à couper le souffle.

    Après des décennies passées à "mettre l'enfant au centre de l'école", au centre des discussions, au centre du monde, eh bien les hommes politiques socialistes ont fini par croire à leurs âneries : le président de "la cinquième puissance économique du monde", qui a le doigt sur le bouton nucléaire, "détermine et conduit la politique de la nation" en fonction des vagissements de deux morveux anonymes, dont la parole est mise sur un pied d'égalité avec celle de la France.

    Je ne sais pas si un gouvernement français est jamais tombé aussi bas.

    Puisqu'on parle de "racisme", tiens : les "anti-racistes" nous avaient expliqué à quel point il était indispensable de mettre des Noirs au gouvernement (on se demande bien pourquoi). On l'a fait. On a mis Obama à la présidence des Etats-Unis, et Taubira au ministère de la Justice français (sans parler d'Eric Holder au ministère de la Justice américain, mais ne rentrons pas dans les détails). Eh bien, on a vu. La compétence en action, le dévouement au bien public, l'honnêteté sans faille, la capacité à dépasser les intérêts de son camp et de sa race pour mobiliser son peuple tout entier...

    Je crois qu'il est temps d'arrêter l'expérience.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.