vendredi 22 novembre 2013

Ces filles qu'on a connues


Elles ont presque toutes resurgi, c'est le miracle Google. Nous sommes la première génération de l'humanité à qui sa jeunesse peut à tout moment revenir en pleine face. Par les Copains d'avant, les Regrets éternels, les Pleurnicheries inutiles, les Souvenirs douloureux – que sais-je ? Avant notre monde, les morts le restaient, ç'avait un côté rassurant. De nos jours, les témoins malencontreux de votre passé rejaillissent et vous sautent à la gueule sans prévenir plus que ça.

Et principalement les filles, évidemment. Elles tapent votre nom dans Google, elles vous retrouvent ; elles tapent le leur : pareil. C'est ce qui est arrivé à Brigitte Bichoux, dont j'avais parlé et dit le nom, par exemple. Quelques mois auparavant, j'avais reçu un mail de Nadine Meauxsoone, qui a illuminé mes deux dernières années de lycée et dont je n'ai jamais parlé, je crois bien. Je lui ai aussitôt répondu, quelques lignes, à la fois ravi et très tremblotant, pour des raisons qui ne regardent personne qu'elle et moi. Et hop ! elle a redisparu aussi sec. Mon dernier souvenir d'elle, comme je le racontais à Catherine tout à l'heure, c'était vers 1978, sur la RN 20, à hauteur de La Source, à peu près : la voiture conduite par son Graziani de mari a doublé la mienne, on s'est reconnu au passage, elle m'a souri pour la dernière fois et a agité dans ma direction la main de son nourrisson, qui doit donc avoir aujourd'hui, bon an, mal an, le triple d'âge de Marie-Paule Debard.

On remonte dans ma vie : cette Marie-Paule (Debard ? Debars ? Debar ? Putain d'Adèle, je ne sais plus !) nous contraint à revenir en Algérie, c'est-à-dire à une sorte de paradis initial, dans lequel, pourtant, il m'est arrivé d'être malheureux comme les pierres, à cause de Marie-Paule, bien qu'elle n'y ait été pour rien, la pauvre.

Et Nadine Lanternier. (Il m'est arrivé d'être abonné aux Nadine, à une époque de ma vie.) Nadine Lanternier, donc. Celle-là, pour l'instant, Google est impuissant à me la rendre – mais il est vrai que je ne demande rien à Google. En tout cas, elle est la seule dont je sais qu'elle ne m'a pas oublié et qu'elle ne m'oubliera jamais, “de sa vie, du monde”.

il m'arrive de penser à cette Nadine-là. Pas très souvent, évidemment : le temps est inexorable. Mais enfin, de temps en temps, certains soirs. Et je sais qu'il lui arrive exactement la même chose, pas forcément les mêmes soirs. Nadine Lanternier et moi sommes liés à jamais, alors que nous nous sommes si peu connus ; quand on y songe… mais on ne doit même pas y penser de la même façon.

Maintenant que j'en parle, j'aimerais bien, tout de même, savoir quel souvenir elle a conservé de moi, cette Nadine…

32 commentaires:

  1. Oui. Enfin nous faire un billet pour nous prouver que vous n'étiez pas puceau avant d'épouser votre douce et délicate Catherine...

    Et on ne dit pas "le RN20" ce que je signale en commentaire pour montrer que je suis grossier.

    Cela étant, votre billet me rappelle étrangement la première connaisse à qui j'ai peloté les nichons vers 81... Elle s'appelait Sophie et sa sœur Delphine. 32 ans après elles doivent être déformées par de multiples grossesses m. À moins qu'elles aient viré lesbiennes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je n'ai jamais prétendu avoir couché avec elles, enfin !

      Supprimer
    2. " la première connaisse à qui j'ai peloté les nichons vers 81.."
      Puréeeee la délicatesse...
      Belle récompense pour un tel sacrifice.
      .

      Supprimer
  2. J'ai été récemment fêter le xième (oublié le chiffre) anniversaire de l'inauguration de mon lycée, qui était mixte, à Lisbonne, et revu des copains et surtout des copines que je n'avais pas revus depuis 1955.
    Mieux vaut s'en tenir aux souvenirs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lorsqu'elles resurgissent, je me garde bien de les revoir…

      Supprimer
  3. Si avec ça vous ne les retrouvez pas ...

    RépondreSupprimer
  4. Elles avaient quel âge à l'époque ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le même que le mien à peu de choses près ; donc, entre 15 et 20 ans, suivant les cas.

      Supprimer
    2. Ah bon, nous voilà rassurés, cela va nous éviter une bonne dizaine de messages de Marco sur l'abomination pédophile...

      Supprimer
    3. Une bonne centaine au moins, dont je suis horriblement frustré, vous vous en doutez.

      Supprimer
    4. ""c'était vers 1978, sur le RN 20"" elle m'a souri pour la dernière fois et a agité dans ma direction la main de son nourrisson, qui doit donc avoir aujourd'hui, bon an, mal an, le triple d'âge de Marie-Paule Debard
      Le nourrisson aurait aujourd'hui environ 36 ans donc Marie-Paule Debard aurait 12 ans ????
      on n'évitera pas les messages de Marco

      Supprimer
    5. Il s'agissait de Marie-Paule à l'âge où je l'ai connue, soit à 15 ans. Mais, en effet, j'ai exagéré en disant le triple : le double aurait sans doute suffi.

      Supprimer
    6. Le dernier jour de l'année, en 3ème, mon prof de Maths nous a soumis de problème :

      "J'ai deux fois l'âge que vous aviez quand j'avais l'âge que vous avez....
      J'ai quel âge ?"

      Depuis, je cherche...

      Supprimer
    7. Cela me semble être une insoluble attrape....

      Supprimer
    8. p âge du professeur
      v vôtre âge
      d différence "quand j'avais l'âge que vous avez"

      "l'âge que vous aviez" est v-d

      d=p-v
      p=2*(v-d)=2v-2d

      donc p=2v-2p+2v=4v-2p
      donc 3p=4v

      Le professeur a les 4 tiers de votre âge.
      Par exemple, vous avez 18 ans, il en a 24.

      Supprimer
    9. Ce qu'il y a de bien avec les mathématiques, c'est que je ne comprends ni la solution ni l'énoncé du problème.

      Supprimer
    10. Georges a raison de faire remarquer la ressemblance avec l'Opus 111 de Ludwig Van.

      Supprimer
    11. Wow ! Merci Jazzman !
      Je vais essayer de réfléchir à tout ça. Suis pas convaincue ^^
      J'étais plutôt de l'avis de Michel Desgranges.
      Mais si vous le dites...
      En plus, je me demande si ça n'était pas "j'ai 4 fois l'âge etc..."
      ma 3ème est loin ! Mais on peut trouver avec votre raisonnement.

      Supprimer
  5. Ayant quitté ma province natale et n'y revenant pratiquement pas, je ne risque pas de les revoir de sitôt d'ailleurs les reconnaîtrais je?

    Quant à moi, aucun problème, je suis toujours le beau gosse que j'étais car je le vaux bien

    RépondreSupprimer
  6. Vous parleriez de tout ça avec plus de lyrisme si vous aviez vu Les petites pipes de Guillaume Canet avec Marion Cotillard dans le rôle de la cubaine rouleuse de cigares.

    RépondreSupprimer
  7. "Nous sommes la première génération de l'humanité à qui sa jeunesse peut à tout moment revenir en pleine face"

    Vous parlez sans doute d'une génération antique mondialisé ou la libre circulation des biens et des personnes était monnaie courante et où tout un chacun parcourait le vaste monde.

    Je pense plutôt qu'avant il suffisait de sortir dans la rue du village ou n'avait pas bougé, mais ce n'est que mon avis...Mais non, ce n'est pas possible, ce n'était pas comme ça "avant"...

    Ces conservateurs...ils ne sont utiles que fraichement sortis du "frigo", et même "google" ne peux rien contre ça.
    Tiens ??? Si google sans majuscule faute annoncée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez une vision du passé tout à fait amusante…

      Supprimer
  8. Les plus belles femmes sont celles que l’on a pas eu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a aussi celles que l'on n'a pas eues…

      Supprimer
    2. Très bon film d'ailleurs.
      http://www.youtube.com/watch?v=71sSlEZLRuw

      Supprimer
  9. Mais je ne vous ai pas oublié Didier !
    Comment le pourrais-je.

    Nadine

    RépondreSupprimer
  10. Bel article que j'ai aimé lire, ce mystère du lien avec cette Nadine qui ne vous oubliera jamais pour d'obscures raisons que vous seul connaissez... (Le 1er commentateur aurait pu s'abstenir effectivement, c'est lamentable).

    RépondreSupprimer
  11. " Le 1er commentateur aurait pu s'abstenir effectivement, c'est lamentable). "

    Il devrait même se retirer ! : )

    Jerome

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.