lundi 25 novembre 2013

Les Tontons : addendum nécrologique


Je viens de m'amuser, si l'on peut dire, à recenser les survivants du film dont nous parlions ce matin. Comme attendu, ils sont peu nombreux. Ne nous attardons pas sur Ventura, Blier, Blanche, Dalban et Lefebvre (lequel fut longtemps le dernier survivant “de la cuisine”) : à moins de débarquer de Somalie-Inférieure, tout le monde sait qu'ils sont morts.

Plus inattendue, la disparition, en 1995, à 52 ans, de Sabine Sinjen (Patricia, dans le film), dont j'ignorais qu'elle fût allemande et qu'elle eût été doublée par Valérie Lagrange. Mort également, le porte-flingue des Volfoni, Mac Ronay (Germain Sauvard, à la ville), que je me souviens avoir vu à la télévision, dans les années soixante-dix, dans son numéro de magicien muet et drolatique ; mais lui c'est normal, puisqu'il était né en 1913. Horst Frank (le fourgueur de pastis pédé) a lui aussi quitté ce monde, en 1999, à l'âge de 70 ans : décidément, on meurt jeune, chez les acteurs outre-rhénans.

En fait, parmi les personnages de premier plan, il ne reste plus que Claude Rich, 84 ans, et Venantino Venantini (le tueur attitré de la maison), 83 ans : le comédien italien résiste mieux que son voisin septentrional. Et qui se souvient que Venantini campa l'un des palefreniers de la course de chars, dans le Ben-Hur de William Wyler ? Pas moi, en tout cas.

10 commentaires:

  1. Ce pourrait être dans le fameux livre de Perec : Je me souviens des tours de magie ratés de Mac Ronay à "La Piste aux étoiles".

    Et n'oublions pas de (re)lire dans la foulée cet autre chef d’œuvre impérissable...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous allez encore me faire rougir, grand fou !

      Supprimer
    2. Ah oui, pas mal, le pastiche de période d'abstinence !

      (Mac Ronay avait un numéro de dresseur de puces, non ?)

      (Et je viens de voir Venantino Venantini en premier rôle masculin dans "Galia", de ce même Lautner, avec Mireille Darc qui est bien belle mais joue euh, moyennement.)

      Supprimer
  2. J'ai revu furtivement Venantino Venantini lors d'un bref reportage tourné après qu'on lui eut annoncé la mort de Lautner. Je m'attendais à voir un beau vieillard vu qu'il était plutôt bien de sa personne à l'époque des tontons. Finalement, j'ai trouvé qu'il avait assez mal vieilli. Faut dire aussi qu'il était en pleurs.
    Je me souviens aussi qu'on voyait souvent Mac Ronay dans la Piste aux Etoiles, ça ne nous rajeunit pas.

    Duga
    Eparpillé

    RépondreSupprimer
  3. Faut demander à Dorham, c'est un Rital.

    RépondreSupprimer
  4. Venantino Venantini est passé l'été dernier à Cognac, accompagnant Lautner...

    RépondreSupprimer
  5. Mac Ronay avait aussi un numéro de serveur, agité par d'innombrables tics nerveux, particulièrement drôle.

    Quant à Venantino Venantini, il avait été invité à Nantes pour la pose de la plaque de la rue portant nom de "rue des Tontons Flingueurs". Je l'ai trouvé particulièrement décrépit, plus que Claude Rich. Je ne savais pas qu'il avait fait de la figuration dans Ben-Hur, en revanche il a tenu des rôles alimentaires dans des films érotiques, pendant les années 70, où il n'était guère à son avantage.

    RépondreSupprimer
  6. Y a un autre acteur de ce film qui est mort : la France…
    Enfin, je ne dis pas du tout ça dans un esprit polémique…
    C'est pour distraire, pour aérer…
    mais, faut bien dire c'qui est : ça sent l'sapin et y a plus d'pomme…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ya plus d'betteraves non plus

      Désolé
      Duga

      Supprimer
  7. Dans la série des disparus , rien à voir avec le film mais qui n' a pas eu entre ces mains ces petites voitures, Emile Véron, le fondateur de la célèbre marque Majorette, est mort mercredi à l'âge de 88 ans. Les célèbres petites automobiles en zamac et plastique, à l'échelle 1/43 avaient connu un succès fulgurant à partir des années 1960.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.