lundi 3 février 2014

Levallois-Perret, ville éternelle


Je ne sais si c'est là un effet de la paranoïa naturelle de l'homme, et notamment de l'homme de presse, mais on a toujours un peu l'impression, en rentrant d'une absence prolongée, que l'on va devoir se frayer un chemin à la machette au milieu d'une multitude de changements capitaux dont nul n'a cru bon – distraction ou sadisme – de nous tenir au courant ; comme si tout le monde, depuis des lustres, n'attendait que cette disparition momentanée pour se livrer en hâte à maint bouleversement fondamental et désordonné, tel un gouvernement cherchant à se faire passer pour socialiste aux yeux de ses électeurs bêlants.

Or, à la grande surprise du revenant, il n'en est rien. Tout est resté en l'état, même quand l'état en question était triste à pleurer. Le désexilé est déjà fort surpris, et vaguement rasséréné, de retrouver vacante sa place de parking, au troisième sous-sol ; il se sent comme un petit gratouillis à l'amour-propre en constatant qu'il y range sa voiture en une seule manœuvre, comme avant. Les ascenseurs sont toujours à la même place, rassurants, impavides, et la dame qui vit dans l'épaisseur de ses parois lisses continue sur le même ton docte d'annoncer qu'elle s'apprête à ouvrir les portes ou ne va pas tarder à les refermer. – Et c'est tout à l'avenant ; même les gens semblent s'être retenus de vieillir ; ils tentent de le faire croire, au moins.

Tout est tellement pareil qu'au bout d'une heure, on commence à sentir revenir l'ennui ; lui non plus n'a pas changé.

48 commentaires:

  1. L'égoïsme à la fois insolent et inconscient de ceux qui ont un vrai travail m'impressionnera toujours. Toujours à se plaindre, à s'ennuyer et à le faire savoir, alors que nous sommes des millions à guetter la moindre de leurs défaillances pour prendre leur place. Nous aussi nous avons le droit de nous ennuyer, merde à la fin. Le Droit à l'Ennui est un droit sacré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je ne demande pas mieux que de vous la céder, ma place ! Ou, au moins, de la perdre…

      Supprimer
    2. Allez, je me contenterai du salaire, et je vous laisse la place. Comme ça tout le monde est content.

      Supprimer
    3. Je m'apprête plus ou moins à négocier l'inverse…

      Supprimer
    4. Lagardère est en effet à vendre, mais seulement le "secteur presse" et uniquement "par appartements"…

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oui, enfin, il est trois heures vingt, j'y suis depuis cinq minutes et dans une heure c'est bouclée : pas de quoi gémir non plus.

      Supprimer
  3. Bon courage et ne tournez pas en surégime, c'est très mauvais pour la santé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notamment le surrégime alimentaire, qui est le plus dangereux.

      Supprimer
  4. Tout est rentré dans l'ordre, donc.
    Bon courage, vous n'avez jamais été aussi près de la retraite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je ne veux pas être près de la retraite : je veux être dedans !

      Supprimer
  5. Je vois que ce retour tant redouté se passe à merveille. Bon courage ! Si ça peut ajouter à votre motivation, songez que votre dévouement n'est pas vain : vos cotisations participent au paiement de ma maigre retraite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la seule pensée qui me soutienne vraiment.

      Supprimer
  6. Donc tu es allé à Lagardère
    Bon courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Forcément, puisqu'il refuse obstinément de transporter ses bureau à Pacy !

      Supprimer
    2. Pourtant on m'a toujours dit que si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi.

      Supprimer
  7. "Lagardère active" ?
    Active, féminin d'actif... une dame, cette Lagardère ? (effet de la parité ?)
    ou du néo-verbe "activer" ? Mais active quoi ?

    Comme est mystérieux le joli univers levalloisien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait un peu penser au Magicien d'Oz, mais revu par le Terry Gilliam de Brazil.

      Supprimer
    2. En tous les cas cela semble n'être ni du français ni de l'anglais car cela aurait alors été "Active Lagardère". Une enquête s'impose, nous aimerions bien savoir d'où provient et ce que signifie cette étrange appellation.... Un sous-entendu d'"active company" ?

      Supprimer
    3. Ce Lagardère-là est trop gros pour se déplacer.

      Supprimer
    4. S'agit-il d'un nouveau jeu ? "retrouves le commentaire caché dans la page qui correspond à la réponse".
      Je dirais à propos de votre dernière réponse : mon commentaire de 15.46 au lieu de celui de 15.34. J'ai fait juste ?

      Supprimer
    5. Gagné ! Je me suis un peu emmêlé les crayons. il faut dire que je réponds aux commentaires ici cependant que, ailleurs, je tente d'écrire 5 500 signes à partir d'une information remontant à trente ans et tenant en six lignes de journal. Enfin, la routine, quoi…

      Supprimer
    6. La broderie est une saine occupation.

      Supprimer
  8. Mince alors, ils vous ont désexilé ! Est-ce très douloureux ?

    RépondreSupprimer
  9. Je commence à vaguement vous soupçonner ne n'être pas vraiment fait pour travailler ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vos soupçons sont fondés ! Pourtant, j'ai bien aimé cela durant à peu près trente ans, et j'étais même un "gros bosseur". Mais enfin, on revient de tout…

      Supprimer
  10. Bon, sinon, je ne sais absolument pas pourquoi le groupe Lagardère Active s'appelle ainsi. J'ajoute que je m'en contrepignole des deux mains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'appelle comme cela probablement parce qu'une équipe de jeunes diplômés a été payé à prix d'or pour trouver le nom...

      Supprimer
    2. Parce qu'en apurant du passif cela devient actif (c 'est de l' humour)
      Une tit réponse (il est pour qui le joli lien ? :) )
      http://www.challenges.fr/media/20131017.CHA5795/lagardere-active-vend-10-magazines-dont-be-premiere-et-psychologie.html

      Supprimer
    3. Bon alors après enquête, le nom serait hérité d'une ancienne branche du groupe "Active Broadast".
      Mais alors dans ce cas, pourquoi "Active Broadcast" et non "Active Broadcasting" qui sied mieux aux activités du groupe (diffusion au sens large et non pas diffusion TV uniquement).

      Non, franchement, la prochaine fois que le groupe change de nom, il est primordial que nous soyons consultés.

      Supprimer
  11. Votre boulot c'est votre blog alors, vous ne l'avez pas quitté depuis 13h...vous en avez de la chance. Pourquoi voulez vous la retraite ? Nous sommes encore très jeunes.
    Au fait votre livre, il sort bientôt, non ?
    Bon courage

    RépondreSupprimer
  12. Il y a longtemps qu'on ne vous a pas accusé d'avoir une cour servile de commentateurs dithyrambiques, et comme j'ai mauvais fond, je vais vous balancer traitreusement qu'on s'habitue à la qualité de vos billets et qu'on ne dit même plus qu'ils sont bien et puis bien écrits et puis pleins de ceci et de cela et puis bref, enfin, bon, alors je le dis parce que je le pense, quoi...

    RépondreSupprimer
  13. nul, chiant, inutilement pompeux, le fond est bon mais la forme donne des envies de meurtre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tuez, mon bon ami, tuez donc !

      Supprimer
    2. Je suis d'accord, ça ne parle même pas de foot !

      Supprimer
    3. Ah vous voilà! Il paraît qu'il faut être invité sur votre blog maintenant. Comment solliciter?

      Supprimer
    4. Invité, sans doute. Viré a coups de pompe dans le valseur, surement.

      Supprimer
    5. Je ne sais pas qui est Parisii Parisii, mais il est vrai que déjà me saisit l'envie puissante de le virer à coup de pompes dans le valseur.

      Supprimer
    6. Mon cher Georges, il serait regrettable pour votre pied de croiser mon fessier, mais que faire contre la témérité.
      Juste pour ma gouverne, pouvez vous développer votre envie de me botter le cul ?

      Supprimer
  14. Pour ceux que ce billet déprime, le suicide assisté représente une option judicieuse voire festive... Et puis M. de La Fuly a bien raison, vous pourriez tout de même parler un peu plus souvent de foot, surtout depuis que le Pape se présente aux municipales de Marseille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, j'ai vu ça. Le Pape à Marseille, quand-même, ça en a, de la gueule ! On jouera au foot avec une hostie, sans doute.

      Supprimer
  15. Et tant que vous y êtes, parlez donc du viol, très prisé sur les places méciales , marseillaise entre autres...

    RépondreSupprimer
  16. "Médicales" pardon.
    Oh, une broutille... Un de mes "con"frères a trouvé le moyen de filmer ses présumés ébats contraints (il faut toujours dire présumés). Il dort depuis peu aux "Baumettes" et devrait faire un tabac médiatique...
    Le coeur a ses raisons que la raison etc... Admirez l'antanaclase

    RépondreSupprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.