samedi 22 février 2014

L'Ukraine, c'est la faute aux Juifs !


On s'interrogeait de savoir, depuis quelques semaines, comment ces braves Ukrainiens, si indolents d'ordinaire, avaient pu se laisser entraîner à d'aussi regrettables excès. Naturellement, il ne fallait point compter sur nos journaux pour nous éclairer (ça, ce serait plutôt vrai, d'ailleurs). Heureusement pour nous, le camarade Babelouest et son œil aiguisé ont eu tôt fait de dissiper les brumes et d'établir le règne de la lumière : l'Ukraine, c'est la faute aux Juifs. C'est M'bala M'bala qui va être content…

Pendant ce temps, d'autres gauchistes, un peu plus prévisibles et finalement moins folkloriques, célèbrent avec les sanglots de rigueur les 70 ans de la fameuse Affiche rouge et en profitent pour nous mettre en garde contre l'increvable bête immonde. On se demande parfois s'ils s'avisent des amusantes contradictions qui traversent leur camp.

Rajout de 13 h 40 : sur la délicate question du groupe Manouchian et de l'éventuelle trahison du parti communiste, on ira voir chez l'ami Koltchak.

27 commentaires:

  1. Ils ont bien de la chance, leur monde est bien plus simple que le votre : “De la solidarité mondiale viendra la paix, malgré les accapareurs qui veulent diviser pour régner” (je cite )… C'est beau ! J'en ai une larme qui perle le long de ma joue.
    Le bons et le méchants, c'est pourtant simple… Il me semble que votre obstination à ne pas vouloir le croire frise le mauvais esprit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Il me semble que votre obstination à ne pas vouloir le croire frise le mauvais esprit. »

      Ou la sottise pure et simple.

      Supprimer
    2. Un mauvais esprit frisé est bien plus beau qu'un mauvais esprit aux cheveux raides.

      Supprimer
  2. Yo, mes frères, nous sommes tous des Ukrainiens !. Ne sont-ils pas mignons nos gauchistes ? Tiens, s'ils nous racontaient un petit peu ce qui se passe au Vénezuela, pays cher au cœur d'une partie de notre gauche franchouillarde, pays où depuis quelques jours la police tire à vue sur les manifestants. parait-il même que Miss Vénezuela s'est fait dézinguée dans l’indifférence totale de ces frères de lutte français ! C'est triste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Nous sommes tous des Ukrainiens allemands » sonnerait encore plus haut, il me semble.

      Supprimer
    2. Ce qui vu le positionnement politique de certains natios qui font le coup de feu, ne serait pas aussi idiot que cela.

      Mes amis, nous vivons des instants mémorables. C'est indiscutablement un plaisir de connaisseur que le spectacle de ces gauchistes hexagonaux qui soutiennent inconditionnellement les brutes antifas cocardières, et qui dans le même temps apportent leur indéfectible soutien à une révolution qui compte en son sein un nombre non négligeable de types qui sont clairement d'extrême droite, se réclamant même de la bête immonde encore féconde. Certains portent ouvertement la rune dite "du loup", insigne de la 4e SS Panzergrenadier Division "Polizei I".

      Supprimer
  3. Je suis actuellement en Ukraine. Plusieurs personnes revenant de Kiev (non manifestantes) m'ont dit avoir entendu des slogans "mort aux Juifs" dans les manif. Et "l'ambiance" est plutôt antisémite par ici. Faites le donc savoir à votre triste pote Babelouest

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'antisémitisme est une vieille tradition populaire en Ukraine, non ?

      Supprimer
  4. Robert Marchenoir22 février 2014 à 12:59

    Quand on remonte à la source de cette "information", on tombe sur une speakerine de télévision... curieusement voilée... qui parle en anglais... sur Press TV.

    http://www.presstv.ir/

    Press TV est la télévision de propagande internationale iranienne.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Press_TV

    Clairement, une télévision d'Etat iranienne est l'endroit de choix pour trouver des informations honnêtes sur la marche du monde en général, et les Juifs en particulier.

    Notez l'appellation hypocrite : Press TV, faite pour qu'un maximum d'abrutis (et de malhonnêtes) reprennent cette "source" sur Internet. Au moins, pendant la Guerre froide, l'URSS diffusait ses mensonges sur La Voix de Moscou. Pas sur Radio Informations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il en faudrait davantage pour gêner le camarade Babel…

      Supprimer
  5. Didier Goux est juif. Ça fait longtemps que je le dis mais personne ne m'écoute !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis déjà gros et vieux, ça va comme ça !

      Supprimer
  6. Les trucs antisémites, moi j'aime bien: je peux fantasmer d'avoir de l'influence à tous les niveaux de pouvoir, d'influencer les dirigeants de la planète, de fomenter des révolutions, d'aller non pas à la loge de ma concierge mais à celle des Supérieurs Inconnus ourdir des machinations odieuses, et d'avoir un compte en banque à faire pâlir Rotschild.
    Hélàs j'ai l'air bien nulle avec mon pauvre nom bien Français, mon boulot de cadre très moyen et mon compte bancaire en berne. Zut alors!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un compte en berne ? Il ne vous manque plus qu'une majuscule initiale pour être riche !

      Supprimer
  7. "Alors, la journaliste d'investigation refait surface. Toujours aussi curieuse, désireuse de comprendre les événements et surtout ce que l'on cache. Et à force de chercher, je trouve... un projet de pipeline d'Israël à l'Ukraine. Tiens, tiens, la charité était moins désintéressée qu'elle n'en avait l'air..."

    Un projet de pipeline d’Israël à l'Ukraine ...

    2000 km à vol d'oiseau, 5000 par voie terrestre.
    Des frontières pas spécialement "friendly" (Liban, Syrie, Turquie) à traverser ...
    Et tout ça pour pipeliner quoi ? Nobody knows.

    Sont forts, ces juifs.

    D'un autre coté, signer un accord avec l'Ukraine pour ensuite faire tomber le pouvoir qui a signé ledit accord ...

    Sont cons, ces juifs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et n'oublions pas le mystérieux ex-officier de Tsahal qui commande anonymement "un groupe de vingt militants ukrainiens ultra-violents". Le pot aux roses a été révélé par la chaîne de télévision iranienne "Press TV", c'est dire si la source est au-dessus de tout soupçon !

      Supprimer
    2. D'ici que l'internationale sioniste mitraille ce blog, il n'y a plus des kilomètres…

      Supprimer
  8. "On s'interrogeait de savoir" ...
    C'est quoi ce langage?
    Auriez-vous (encore) trop bu, cher Didier ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais farpaitement à jeun !

      Cela dit, après l'avoir écrit, je me suis demandé si c'était vraiment du français admis. J'en suis arrivée à la conclusion que non, probablement pas. Mais comme la tournure me plaisait, je l'ai conservée.

      Supprimer
  9. J'aime cette décontraction dans le genre c'est fou ce que nous savons rire de nous-même quand les dés sont pipés.
    Pourtant dans un autre pays occupé, l'AIPAC semble très nerveux, voire maussade...

    RépondreSupprimer
  10. Grevisse remarque qu'à l'époque classique, certains verbes ont pu admettre devant leur infinitif complément telle proposition que la langue actuelle n'admet pas. Il donne pour exemples :s'attendre de, chercher de, condamner de, consentir de,... Mais pas s'interroger de... Mais comme le bon style est affaire d'oreille, je crois qu'il l'aurait inclus dans sa liste s'il vous avait lu.

    RépondreSupprimer
  11. Gros, vieux, arrêtez donc de dire des insanités mon Cher. Côté Mossad, z'inquiétez pas, je gère... Ah, Frau Walküre vient de me livrer un pavé "gouxien" qui nous ravit. Merci pour ces textes!

    RépondreSupprimer
  12. Nazis/extrême droite, cet amalgame admis de tous est un faux notoire. Goebels, qui est la référence en ce qui concerne le mouvement nazis, revendique haut et fort " nous sommes socialistes "
    Naïvement, a qui profite cette imposture historique !

    RépondreSupprimer
  13. Si on consulte les "media" juifs sur la question, on trouve plutôt ce point de vue : Le Monde Juif : les liens-antisemites et antisionistes de yulia Timochenko

    RépondreSupprimer
  14. Rétroaction progressiste23 février 2014 à 16:57

    "Dans l'hécatombe de 1943, il y avait beaucoup de Français de pure souche."
    (interwiew d'Adam Rayski sur le Groupe Manouchian)
    Naïma Charaoui et Medhi Charaoui n'ont pas encore pris le maquis pour s'opposer à cette offensive de l'engeance finkielkrautienne ? Adam Rayski a beau nous avoir quittés en 2008, son compte est bon ...

    RépondreSupprimer
  15. Là, où je suis étonné, c'est que ces accusations n' étaient pas écrites plutôt!

    RépondreSupprimer
  16. Rétroaction progressiste24 février 2014 à 14:36

    C'est à Mehdi Ouraoui et Naïma Charaï que je voulais faire allusion. Mes excuses pour avoir écorché sanguinairement leurs noms. Ne pouvant maîtriser ma nature délatrice, je leur conseillerai de s'intéresser de près au fils d'Adam Raïski, Benoît. La récente fulgurance philosophique du Ministre Montebourg: "Comme disait ma grand-mère, Madame, les chiens ne font point des chats !" démontre que doivent se terrer dans sa tête quelques poux rétifs à la "Cohésion Sociale et à l'Egalité des Chances"

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.