vendredi 23 janvier 2015

Le nouveau panzer de Herr Obertone


L'auteur et son éditeur ont eu la prévenance de m'envoyer le dernier livre de l'ami Laurent Obertone, et je les en remercie. D'après les quelques dizaines de pages que j'en ai lu, ça défouraille à la kalachnikov contre un certain nombre de malfaisants institutionnels, dont mes très-estimés confrères de la presse. J'y reviendrai probablement lorsque j'en serai venu à bout (du livre, et non de mes confrères).

Mais, d'ores et déjà, je trouve qu'il devrait y avoir des lois sévères, voire d'exception, pour mettre hors d'état de nuire les éditeurs ayant l'idée vicieuse d'affubler leurs volumes de couvertures rose fluo : il faudrait voir à ne pas trop mélanger gai savoir et gay pride, tout de même.

31 commentaires:

  1. "du livre, et non de mes confrères)."P'tite bite

    RépondreSupprimer
  2. Au fait ! Suite à son dernier livre, tous les réacs disaient être Obertone. On a su la vérité ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai dis la dernière fois, je suis Obertone...

      Supprimer
    2. Moi aussi.
      Et on est tous Obertone depuis notre PREMIER LIVRE.
      Ce n'était pas le dernier avant ce nouveau.

      Supprimer
  3. Sûr que le rose ce n'est pas l'idéal pour camoufler un "panzer"

    Pythagore

    RépondreSupprimer
  4. Excusez moi Didier, mais le rose n'est "gay" que depuis pas bien longtemps...

    Et ce n'est pas parce que des hommes qui aiment les hommes et aiment aussi se faire caresser la prostate avec un chibre ne leur appartenant pas, ont décidé unilatéralement et de façon totalitaire que le rose serait une couleur de fiotte ou de tapette ou, éventuellement, de femme, que je ne vais plus en porter...

    Pour le reste j'ai commencé le livre, c'est marrant c'est le bouquin que j'aurai voulu écrire si j'avais eu le moindre talent (et la moindre envie) pour l'écriture.

    Le passage sur Plenel est particulièrement savoureux et surtout parfaitement véridique (j'ai vérifié...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gay ou non, c'est une agression visuelle difficile à pardonner.

      Supprimer
    2. "se faire caresser la prostate avec un chibre ne leur appartenant pas"

      S'il leur appartenait, cela constituerait une belle prouesse acrobatique !

      Supprimer
    3. On voit que vous ne me connaissez pas...

      Supprimer
  5. C'est peut-être le réglage de mon écran, mais j'ai plutôt l'impression que la couverture est couleur fuchsia...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un fuschia qui aurait fumé des choses bizarres, alors.

      Supprimer
  6. D'accord avec Goux, évidemment. Ce rose est ignoble.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aussi ignoble qu'un certain courant politique..

      Supprimer
  7. ;.) il a été ober sur le tone. ce rose flashy est aussi facile que la jolie sentence en pied de page.

    RépondreSupprimer
  8. Ce rose est très beau, foi de daltonien. J'imagine que c'est pour faire un contraste avec le contenu. Le vrai problème c'est qu'il n'y a guère que les gens déjà convaincus qui vont le lire, non ?

    RépondreSupprimer
  9. c'est pour la défense du genre et être d'accord avec LA Boutin, Obertone aurait peut être fait son coming out

    RépondreSupprimer
  10. j'ai oublié de mettre mon nom sur le précédent commentaire : hélène

    RépondreSupprimer
  11. ben quoi, il est joli ce rose, flashy comme il faut, non ?

    ceci dit il va falloir qu ils se calment parce qu entre Soumission, Jeanne d'Arc, Big Brother, le Suicide, etc..., on ne sait plus où donner de la tête, la pile grossit.

    RépondreSupprimer
  12. Au contraire, c'est très drôle.
    L'intérieur est explosif tandis que l'extérieur respire le rose sucré chimique.
    Une sorte d'objet d'art, qui se sert des codes contemporains pour bien s'inscrire dans l'époque. C'est très finit je trouve comme démarche.


    Rose censure . C'est ce qui nous attend.

    RépondreSupprimer
  13. En dehors du contenu qui doit être très intéressant, le marketing à réussi son coup puisque vous en parlez, même pas du fond mais seulement de la forme...
    Fortiches les marketeurs...
    Matador

    RépondreSupprimer
  14. ça ne serait pas un rappel au rose de la "Manif pour tous" ?

    RépondreSupprimer
  15. A ma connaissance, le choix du rose est un rappel aux bienfaits du mixte Socialisme/LGBT. Lecture terminée,ça fait mal a l'Ego, mais cela soulage.

    RépondreSupprimer
  16. le prochain sera vert
    comme le plug vendôme

    RépondreSupprimer
  17. Au moins, quand je le sors dans le train pour le lire, tout le monde sait quel genre de lecture j'ai...

    J'adore vois la tête des gens !!

    RépondreSupprimer
  18. "les quelques dizaines de pages que j'en ai lu" : il faut "lues", à cause du "que". La neutralité de "en" n'y fait rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'accord. Mais on vérifiera demain…

      Supprimer
    2. Débat intéressant. Vous voulez mon avis ? Ah ! Non. Bon d'accord.

      Supprimer
    3. Avez-vous vérifié, Monsieur Goux ?

      Supprimer
    4. Google livres trouve "que j'en ai lues" dans des livres du 18e et du 19e siècle dont les auteurs n'ont pas l'air d'analphabètes :
      https://www.google.fr/search?q=%22que+j%27en+ai+lues%22&btnG=Chercher+des+livres&tbm=bks&tbo=1&hl=fr&gws_rd=ssl

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.