jeudi 15 janvier 2015

Les Charlie liputiens attendaient leur pitance


Finalement, la grosse différence entre la France à encéphalogramme plat d'aujourd'hui et l'Union soviétique d'antan, c'est que jamais les Russes, à ma connaissance, n'ont fait la queue sur les trottoirs pour acheter la Pravda. J'espère au moins que Sa Gracieuse Majesté Virus de Rhinite s'en est donné à cœur joie : après les petits yeux qui pleurent, les gros nez qui coulent.

36 commentaires:

  1. « La manifestation de dimanche, sous le coup de l’émotion, c’était encore excusable. Mais la bataille d’hier pour s’arracher cet affreux torchon comme une nouveau smartphone le jour de sa sortie, avec l’abjecte course au lever de rideau des boutiques, ce sont vraiment les soldes de la patrie. Qu’est-ce qu’ils ont fait de ce peuple ? Les gens n’ont-ils pas peur que leurs petits-enfants ne découvrent un jour cette saleté dans leur grenier, et ne sachent qu’ils étaient conditionnés hors-sol comme les veaux martyrs de Saint-Martial-le-Vieux ? » (RC)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non (enfin, je ne sais pas, puisque je n'y ai pas accès), sur Facebook.

      Supprimer
  2. Témoignage: Ce matin, vers 9hoo, j ai été chercher cigarettes chez mon buraliste-marchands de journaux. Elle est sympa la dame. je l'interroge sur Charlie. elle me dit, je n'invente rien: " Ils me font chier avec Charlie, j'en reçois 10 chaque jour, je me fais engueuler par les clients parce que dès que j ai ouvert, ils sont tous vendus, j'ai plus de 300 réservations et je ne touche pas un kopeck là-dessus, notre commission va aux familles des victimes. On nous a rien demandé mais c'est comme ça. " ! c'est-y pas cool ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tout de même du mal à croire à cela : comment peut-on priver autoritairement un commerçant du bénéfice auquel il a droit sur la marchandise qu'il vend ?

      Supprimer
    2. encore un phénomène de mode, comme avant on a eu le tsunami asiatique ou encore le tremblement de terre d'haiti Les français se lasseront bien vite de charlie et des ses minables caricatures de mahomet Mais tout cela est la preuve de la déshumanisation de l'occidental de base De nos jours on ne peut devenir un rebelle-résistant-citoyen engagé qu'en achetant un journal ou un tee-shirt, qu'en faisant des dons a une ou plusieurs ong, en acceptant-ou non- de payer ses impots en France Peut importe ce qu'on pense vraiment (une grande partie de ceux qui achètent charlie ne sont pas forcément d'accord avec la "philosophie charlie" si on s'en tient aux résultats d'un sondage qui dit que 42% des français regrettent que ce journal publie ces caricatures du prophète), l'acte d'achat a lui seul devient une preuve d'engagement et de courage Finalement notre societé est très mercantiliste, puisque meme si les cadavres des auteurs de charlie sont encore chauds, pas question d'interrompre la marche de la grande machine a cash Les français qui n'ont soit disant pas d'argent trouvent quand meme le moyen d'acheter du papier si on arrive a les convaincre qu'ils ont besoin de se torchon pour etre de bon citoyen Les français ont désormais eux aussi leur livre saint, leur coran, leur petit livre rouge Quelle belle défaite de l"esprit charlie"

      Supprimer
  3. Il paraît même qu'un débitant de tabac, qui prétendait garder ses journaux pour ses bons clients qui les avaient réservés, s'est vu menacé, par la foule des acheteurs, de se faire démolir son magasin s'il ne mettait pas tout de suite ses journaux en vente.
    C'est en tous les cas une des belles histoires qui nous étaient racontées sur RTL ce matin.
    L'autre étant celle de cette policière qui s'est fait renverser délibérément par une voiture, non loin de l'Elysée, mais ce n'est pas la peine que je vous la raconte puisqu'il paraît que c'est un simple accident de la route.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait beau, un peuple de Charlie unis et solidaire foutant le feu à un magasin qui lui refuse sa drogue !

      Supprimer
  4. Excellent, tout simplement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous dites ça parce que j'ai fait très court…

      Supprimer
  5. "Encéphalogramme plat" suppose qu'il y ait eu un jour des neurones dans la tête de ces "charlitiques".
    Ce dont on peut douter en voyant la queue ci-dessus


    André

    RépondreSupprimer
  6. Soyez prudent, vous allez vous faire "repérer et traiter par Charlie Saint Cricq !

    Pythagore

    RépondreSupprimer
  7. Je trouve beaucoup plus sympathique le Charlie de Roald Dahi.
    Et puis je préfère le chocolat au caca.
    .
    Anne-Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? Pourtant le caca, c'est bien. On peut faire plein de choses avec. Plus qu'avec le chocolat.

      Supprimer
    2. Je vous mettrais bien une vidéo, mais je vais me faire fatwahiser.

      Supprimer
    3. d'ailleurs les tartes au chocolat ikea contiennent des matières fécales

      Supprimer
  8. C'est un scandale et une honte absolue de brocarder ainsi l'excellente librairie Richer... Une institution à Angers !
    Je ne vous félicite pas Monsieur Goux ! Choisir une autre enseigne, connue pour son gauchisme militant, cette maladie mentale, aurait à mon sens mieux valu. Mais force est de reconnaître, hélas, que défaitisme et reptation généralisée contaminent aussi l'Angevin. Il n'y aucune raison de penser le contraire.

    « Je suis Charlie »... à l'Institut de Cancérologie de l'Ouest - Paul Papin à Angers, « Je suis Charlie »... au Pub de la Rivière à Segré (Haut-Anjou), « Je suis Charlie »... au Super U de Segré. C'est dire quelle peste émotionnelle a envahi le pays, y compris le pays segréen, ce coin perdu, sans même qu'il soit nécessaire d'évoquer d'autres invasions, catastrophiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, bon, pardon ! J'ai pris ce que j'ai trouvé pour illustrer le propos…

      Supprimer
  9. En Angleterre, on ne montre pas à la télévision la couverture de Charlie Hebdo pour ne pas heurter la sensibilité des musulmans présents dans le pays. Une journaliste de Sky News s'est même confondu hier en excuses parce que l'on avait vaguement aperçu à l'écran le haut du turban de Mahomet. En France, on s'arrache le même journal et on ne se cache pas pour le lire. Alors, grégaire ou pas, je dois dire que je préfère nettement l'attitude des Français !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, sans doute. Le problème est que nous ne sommes pas anglais. Parce que, si on va par là, je préfère aussi être français plutôt que turc ou pakistanais, mais ça change quoi ?

      Supprimer
    2. L'Angleterre est un pays européen avec lequel nous partageons quand même un certain nombre de valeurs. Que les Anglais cèdent ainsi au chantage islamique m'attriste, alors que cela me semble dans la nature des choses dans le cas de la Turquie ou du Pakistan...

      Supprimer
    3. Bien entendu, et moi aussi cela m'attriste. Mais, comme le dit à peu près Renaud Camus je ne sais plus où, il est moins douloureux de voir plonger dans la servitude volontaire un pays ami que le sien propre.

      Supprimer
    4. les anglais sont les américains de l'europe avec leur politiquement correct, leur communautarisme, leur discrimination positive et leur ultrarelativisme (le seul pays d'europe ou des quartiers sont LEGALEMENT sous le joug de la charia) Pour ma part, je suis gaulliste, qu'ils se tirent donc les premiers

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Parfait, tout simplement : je crois que je vais adopter ça, comme devise personnelle, sur mon blason.

      Supprimer
  11. Charlie du mercredi 14 janvier et le dernier Goncourt sur la table du salon, ça en jette pour les beubeaufs parisiens, chez moi en lointaine province il n'y a pas eu de scène d'émeute

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, je remplacerais le dernier Goncourt par le dernier Houellebecq.

      Supprimer
  12. Il y a quelque chose de très girardien dans ces foules réunies par une commune exécration du Mal. La suprême astuce consiste à avoir substitué, comme bouc émissaire, le facho qui n'est pas Charlie au terroriste musulman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui : la foule tendant vers l'unanimité rédemptrice…

      Supprimer
  13. La censure et l'auto-censure ne sont pas si éloignées de nous que vous voulez bien le croire. Défendons la liberté d'expression...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La liberté d'expression n'a pas à être défendue, elle a à être pratiquée.

      Supprimer
    2. Avant de pratiquer la "liberté d'expression", il convient d'oser pratiquer la liberté de penser, sans quoi, ça ne sert rigoureusement à rien.

      Supprimer
  14. Absolument, il faut la pratiquer et malheureusement parfois, il est utile de la défendre....

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.