mercredi 14 janvier 2015

Un nouveau slogan pour les Charlie-de-la-Terre



« Il est incompréhensible que vous envisagiez de vous retourner contre la liberté. Mais si vous n'aimez pas la liberté, pour l'amour de Dieu, faites vos valises et dégagez ! Si vous n'aimez pas vivre ici, en Occident, parce que quelques humoristes, dont vous n'appréciez pas le travail, font un journal, je vous dis d'aller vous faire foutre ! »
 
Ahmed Aboutaleb, maire de Rotterdam, arrivé aux Pays-Bas, de son Maroc natal, à l'âge de 15 ans.

On attend d'une minute à l'autre les déclarations des maires de grandes villes françaises… Restez à l'écoute… Ça s'en vient… Ce ne sera plus très long…

35 commentaires:

  1. Pas d’amalgame aux pays des têtes couronnées

    RépondreSupprimer
  2. Ça vient, ça vient… Il va y en avoir partout sur l'écran !

    RépondreSupprimer
  3. Ceci montre, une fois de plus, la lepénisation rampante des esprits. Ce n'est pas étonnant de la part d'un batave, fut-il d'adoption ! En fait il s'agit d'un déséquilibré qui se fait passer pour le bourgmestre.
    Nos maires sont beaucoup plus responsables, courageux et sains. Dieu nous bénisse.
    C. Monge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah un catho émasculé sous couvert de responsabilité !

      Supprimer
  4. Oui, et que certains, parmi les Charlie aillent aussi clairement et calmement se faire voir. Parvenir, pour les plus dévertébrés d'entre-eux, à cumuler autant d'aveuglement, d'esprit convenu ("padamalgam"), d'immaturité politique, de malhonnêteté ("rien à voir avec l'islam"), de lâcheté et enfin de pure saloperie ("ceux qui ne sont pas Charlie sont le problème"), pourrait leur valoir le droit de concourir au niveau "enculé de compétition".

    RépondreSupprimer
  5. Je me permet de vous lier à moi.

    RépondreSupprimer
  6. Vous voulez faire plaisir aux frontistes qui commentent ici? Le maire de Rotterdam a beaucoup de classe que Marine le Pen tout de même.

    RépondreSupprimer
  7. Cela souligne d'autant plus la lâcheté infinie et la couardise sans limite de nos élus.

    RépondreSupprimer
  8. Difficile de tenir ce discours à des gens qui sont, pour la plupart, nés en France et de nationalité française, non ?
    Ce sont des Français réacs islamistes, comme il y a des réacs de toues autres tendances, qu'on ne va pas (et qu'on ne peut pas ) virer pour autant ! D'autant qu'avec leurs blogs , il resteraient quand même toujours là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi ? Les Juifs qui tous les ans et par milliers quittent la France pour aller s'installer en Israël, ne sont-ils pas "nés en France et de nationalité française" ? Et n'y ont-ils pas été encouragés par Netanyahou, lui-même, lors de sa présence sur le sol français dimanche ?

      Supprimer
    2. Vous vous en tenez une sacrée couche quand même. Mettre sur le même plan des islamistes justifiant le meurtre de journalistes avec les "réacs" de toutes autres tendances, en nous disant "ils sont tous français" faut vraiment être un débile de gauche.

      Aucun esprit d'analyse, de distinction entre les choses, de hiérarchie entre les menaces, les idées, les individus.

      Bref le degré 0 de l'intelligence et en plus vous sentez obligé de partager avec tout le monde vos poncifs.

      Supprimer
    3. La naissance et le pays d'origine ne veulent pas tout dire Par exemple les catalans naissent espagnols mais ne se sentent pas espagnols du tout Et autrefois les croates naissaient yougoslaves, les polonais prussiens, les ukrainiens soviétiques...Rien n'est jamais figé au cours de l'histoire, la gauche n'arrete pourtant pas de le dire ou de le penser, alors ?

      Supprimer
    4. Si des Français d'origine non maghrébine ou de religion non musulmane , mais nés Français , manifestaient de la sympathie pour les assassinats des journalistes de Charlie-Hebdo ou de flics parisiens ( c'est peut-être le cas de Dieudonné , aux tribunaux d'en juger ), vous les inviteriez à aller vivre ailleurs , et où ça ? Non, on ne peut que les poursuit judiciairement si on estime que cela entre dans le cadre de l'apologie de l'assassinat .
      Mais , pour vous, des Français d'origine maghrébine restent des étrangers (au bout de combien de générations ? )

      ( Inutile de répondre à Mildred , qui ne voit pas la différence avec les Juifs qui partent d'eux-mêmes dans un pays où ils n'ont jamais été parce qu'ils ne se sentent pas en sécurité , mais que personne n'invite à partir .)

      Supprimer
    5. M. Arié, un type qui fait allégeance à une officine étrangère ne saurait être regardé comme faisant encore partie de la communauté nationale. Cela porte un nom : trahison. Il ne suffit pas de posséder une carte d'identité pour être citoyen d'un pays.

      Supprimer
    6. "les Juifs qui partent d'eux-mêmes dans un pays où ils n'ont jamais été parce qu'ils ne se sentent pas en sécurité , mais que personne n'invite à partir."

      Ces Juifs sont franchement lunatiques ; on se demande ce qui peut bien leur passer par la tête : sous prétexte d'un vague sentiment d'insécurité, ils tiennent absolument à se barrer dans un pays inconnu alors que personne, mais vraiment personne, ne les invite à partir !

      Supprimer
    7. " un type qui fait allégeance à une officine étrangère ne saurait être regardé comme faisant encore partie de la communauté nationale"

      Et ben dites donc , en 1940 , il aurait fallu virer tous les pétainistes ; en 1945 , tous les communistes et tous les pro- USA ; en 1992 , tous les pro-Maastricht et pro-Europe supra-nationale...Il serait resté combien de gens en France, aujourd'hui ?

      Supprimer
    8. oui Mr Arié, la France débarrassée de tout ce menu-fretin ressemblerait au paradis sur terre Connerie a part, les pétainistes déclarés ont quasiment disparu après 1945 (le pétainisme n'a rebandé-un peu- qu'après l'indépendance de l'algérie avec l'avènement de l'OAS puis du FN), tout comme les communistes nord américains a la fin des années 50 (maccarthysme) La preuve que quand on veut vraiment éradiquer des idées ou des groupes politiques, on peut le faire

      Supprimer
  9. ça vous met dans tous vos états cette histoire, depuis huit jours, vous perdez votre sang-froid, vous vous radicalisez, vous allez finir avec une cagoule et une kalatch à la mains.
    A votre âge!!!

    Robin

    RépondreSupprimer
  10. Dans le genre "noyade de poisson" délirante, il y a celle de cet inénarrable "militant communiste, amateur de musiques et supporter de l'Olympique de Marseille", qui parvient, d'un seul mouvement, en appelons l'inévitable Cyrulnik à innocenter l'islam et à rendre responsable l'extrême-droite mondiale. Moment de rigolade assuré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Sont-ils, les Merah, les Coulibaly, les Kouachi, les Nemmouche, finalement si différents de ceux qui ont mis à mort Clément Méric ?"

      Cela faisait une éternité que je n'avais pas autant ri! Et pourtant j'ai assisté à l'Inquisition espagnole.

      Supprimer
    2. Moment de rigolade, vous trouvez ? Faut être maso pour lire une telle somme d'inepties prétentieuses !

      Supprimer
    3. Didier Goux , vous n'avez pas donné le bon lien pour Boris Cyrulnik ; voici son interview , dont vous devez sans doute partager beaucoup de points de vue , comme moi ( mais peut-être pas les mêmes ) :

      http://www.illustre.ch/illustre/article/boris-cyrulnik-%C2%ABles-djihadistes-me-rappellent-les-nazis%C2%BB

      Sinon, Cyrulnik est quelqu'un de très important en psychiatrie et psychologie , par son apport du concept de résilience :

      http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2002/mag0823/ps_5790_resilience.htm

      Supprimer
    4. Je n'ai donné aucun lien vers Cyrulnik, qui me semble être avant tout une jolie baudruche médiatique. Car, tout de même, cette bien pompeuse "résilience" désigne simplement le fait que l'être humain est capable de se remettre d'un choc et que le temps est un grand guérisseur ; ce que tout le monde sait depuis au moins le paléolithique, voire avant.

      Supprimer
    5. Et, comme je le prévoyais, notre brave militant communiste amateurs de musiques et supporter de l'Olympique de Marseille a évidemment "modéré" le petit commentaire ironique (mais pas même méchant) que je lui avais laissé : on est tous des Charlie, mais gardez votre humour pour vous…

      Supprimer
    6. W. Reich (Qui s'est irradié tout seul), ecole de Frankfort cité comme modele de pensée.

      Toujours la meme cuisine.

      Supprimer
    7. Non, la résilience, c'est bien davantage : alors que certains ne se remettent jamais d'un choc , d'autres se construisent à partir d'un choc et en tirent davantage de force et d'équilibre (et ne se contentent pas de finir par s'en remettre) .

      Supprimer
    8. @ElieArié en gros "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" ou encore "ne pleure de joie a la victoire que celui qui connait l'amertume de la défaite", "ne peut jouir pleinement de la vie que celui qui a regardé la mort en face" La plupart des poètes, des philosophes et des écrivains ont compris le concept de résilience bien avant cyrulnik C'est comme avec ces gosses trop gatés, qui ne pourront la plupart du temps jamais aimer ou etre aimés convenablement une fois adultes, parce qu'il n'ont pas été confronté a la frustration, a la négativité, voire au coté obscur lui meme Selon la plupart des religieux, il semble impossible de faire le bien si on n'est pas confronté au mal Voila pourquoi notre societé actuelle, qui déploie toute son énérgie a nier le mal et la négativité inhérentes a la nature humaine (les assassins, les délinquants deviennent des désequilibrés, des "jeunes" crétins, des victimes des injustices sociales etc) est en elle meme parfaitement monstrueuse et malsaine Beaucoup d'experts pensent que la complexification et le relativisme qui imprègne en profondeur nos societés sont un signe de bonne santé de la démocratie et du libéralisme Je pense au contraire que tout ceci est propice a l'anarchie, au chaos, au vice et a l'inversion des valeurs

      Supprimer
  11. Énorme !
    J'aime beaucoup : "[...] le fascisme qui se développe sur un sombre terreau, tapi dans l’inconscient collectif."

    RépondreSupprimer
  12. Le billet du militant communiste vaut le détour. Plus on avance et plus ça clive entre les adeptes du réel et ceux de l'illusion. Je me demande qui va gagner. Pour le Cyrulnik, j'ai ça si vous ne connaissez pas. A savourer lentement
    http://allodoxia.blog.lemonde.fr/2013/05/24/boris-cyrulnik-stop-ou-encore-partie1/
    Thierry

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu long : je lirai ça demain.

      Mais c'est plus ou moins une sorte de guignol médiatique, ce Cyrulnik, non ? Un BHL à la sauce scientifique ?

      Supprimer
    2. J'ai lu ce billet sur Cyrulnik et ensuite j'ai butiné les commentaires.
      J'ai été frappé par l'un d'eux, allez savoir pourquoi...
      Née là d'où on ne revenait pas

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.