mercredi 21 janvier 2015

Tu viens quand, la neige ?


Depuis une semaine, on t'annonce en grande majesté chaque soir, lors de cette petite messe laïque qu'est le bulletin météorologique de la télévision. Un jour, tu dois tomber sur la Normandie, on se réjouit donc ; ah, manque de chance, on devait être trop près de l'Île-de-France : pas le moindre flocon. Le lendemain, l'épisode neigeux a prévu de se déplacer vers l'Est, jusqu'à la région parisienne : très bien, je sors les raquettes et la luge ! Le lendemain, en ouvrant les volets (image gratuite : on ne les ferme jamais), on se souvient avec un peu de dépit que l'on fait toujours partie de la Normandie, malgré que nous en ayons, et que, donc…

Tu viens quand, la neige ? Ce n'est pas pour dire, mais mon épouse n'a-qu'un-bras s'impatiente. Et même Bergotte se met à humer l'air à la façon d'un husky en manque.

15 commentaires:

  1. Avec ce genre de billet, tout à fait charmant au demeurant, vous devriez pouvoir être assuré que les zélites du blog vous ficheront la paix.

    RépondreSupprimer
  2. Ici, c'est chose faite mais de manière bien décevante. Moi qui me voyais bloqué dans les collines, je reste sur ma faim...

    RépondreSupprimer
  3. Ah la la, c'était pourtant si beau les Noëls de 2009 et 2010 en Normandie, obligés de faire 3 km à pied pour faire les courses, lorsqu'on était en pleine campagne.

    hélène

    RépondreSupprimer
  4. Remettez vous, mon vieux ! Dans de billet vous ne stigmatisez personne, à part ta femme, mais in devine un brin d'affection ! Si au moins c'était un brun...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nicolas je ne me sens pas stigmatisée ! Sauf par la neige

      Supprimer
  5. Ne vous inquiétez pas Didier, le fait que l'on prévienne les français depuis plusieurs jours de l'arriver de la neige ne les empêchera d'être surpris et de finir bloquer sur l'autoroute parce qu'ils n'auront pas pris leurs précautions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, quand il y a de la neige, je dis à mes chefs de m'envoyez mon travail par mail à la maison…

      Supprimer
    2. Ah ! Très subtil !

      Supprimer
    3. Pardonnez moi pour les inacceptables fautes d’orthographe... :(

      Supprimer
  6. Vous êtes donc si impatients, Catherine et vous, de vous casser le col du fémur en allant acheter votre baguette ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne suis jamais tombée en allant marcher dans la neige !

      Supprimer
  7. Diantre un billet du quotidien! Nous n'en avons pas vraiment l'habitude!

    RépondreSupprimer
  8. Veuillez présenter mes plus plates excuses à votre chère et tendre ainsi qu'à Bergotte. J'ai bien peur que nous autres alpins nous soyons jusque là adjugés toute la neige. C'est que nous en manquions. Je soupçonne les responsables des stations d'avoir passé la nuit de vendredi à samedi dernier à courir nus dans la neige en hurlant de joie.
    Vous voulez un colis de neige ? Je peux voir ce que je peux faire pour vous agréer.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.