mercredi 7 janvier 2015

Éteindre les brasiers avec nos gros sanglots


L'attentat perpétré contre Charlie Hebdo, la mort de Cabu, Wolinski et autres m'ont évidemment frappé de sidération. Ce qui ne m'a nullement surpris, en revanche, rentrant chez moi vers six heures ce soir, c'est le fleuve de larmes convenues qui, tel un Vidourle en furie, ravage encore la blogoboule à l'heure où j'écris ces mots.  Pas étonné davantage de ce que cette ignominie ait à ce point le pouvoir d'essorer les glandes lacrymales tout en laissant les cerveaux parfaitement en repos. Le début de phrase qui revient le plus souvent, dans le chœur des pleureuses, c'est : « Il n'y a pas de mots pour… »

Eh bien, si, justement, il y en a. Mais attention : certains piquent un peu.

64 commentaires:

  1. Eh non, ce soir, les modernoeuds n'ont pas le cerveau en repos. Croyez-le bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, disons que j'attendrai le résultat de vos réflexions, dans ce cas… J'ai bien hâte…

      Supprimer
    2. je vous crois, brasser de l'air c'est la grande spécialité des gauchos

      Supprimer
  2. C'est marrant si je puis dire, je m'attendais à ce billet comme je m'attendais chez vos collègues à des "on vous avais prévenu qu'on était en guerre".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En guerre ???? Mais comme vous y allez ! Il va de soi que nous avons affaire à de simples et rassurants déséquilibrés. Comme d'habitude, quoi. La routine…

      Supprimer
    2. Ah mais je sais très bien que nous avons à faire à des saloperies islamistes, ils l'ont hurlé eux-même.

      Supprimer
    3. Tss ! continuez comme ça et vous allez vous retrouver sur l'Affiche rouge du camarade GdC !

      Supprimer
    4. J'y suis déjà depuis longtemps à mon avis.

      Supprimer
    5. quelle guerre ? Encore faudrait il trouver des combattants volontaires en face Vous voyez marine, camus, finkie, lévy et zemmour en uniforme, vous ? Vous voyez les pauvres franchouille qui ont deja peur de se dire frontiste et raciste en public, oser affronter des djihadistes surentrainés et prets a mourir pour leurs idées ? Vous revez, mon chéri

      Supprimer
  3. Le plus incroyable est la capacité du pouvoir à récupérer l'événement. Hollande, qui devrait être mis à la question pour sa gestion pitoyable du terrorisme, passe pour le chef de "l'union nationale" que tout le monde a l'air de vouloir imposer. Il n'a rien fait, n'a rien empêché, ne fera rien, mais représente la "France" dans la tourmente, et nous devons nous sentir solidaire et le soutenir de toutes nos forces. Le véritable événement, à mon sens, est cette espèce d'unanimisme compassionnel obligatoire, alors qu'en réalité et au fond, je préfère, quant à moi, ces attentats ciblés sur quelques journaleux peu sympathiques plutôt que des bombes aveugles qui pourraient tuer des innocents.
    Dans le genre dégeuli lacrymal je recommande par exemple le billet d'"affichage libre", où l'on ne peut même pas commenter parce que non, vraiment, la moindre parcelle de dissidence dans les pleurs attendus serait "trop brutale, quoi, merde, enfin quoi j'veux dire".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu le billet d'Élodie, oui. Je dois dire que, pendant une seconde ou deux, je me suis plu à croire que c'est en pensant à moi qu'elle avait fermé les commentaires.

      C'est quand même curieux qu'elle parle de son "incompréhension", alors que ça fait des mois et des années qu'on tente de lui expliquer ce qui va se passer et pourquoi. Enfin…

      Supprimer
    2. "alors qu'en réalité et au fond, je préfère, quant à moi, ces attentats ciblés sur quelques journaleux peu sympathiques plutôt que des bombes aveugles qui pourraient tuer des innocents."

      C'est très bête, ce que vous dites là (comme d'habitude, aurais-je envie d'ajouter), d'autant plus que vous rentrez dans la logique des terroristes qui considéraient en effet que ces "journaleux" étaient coupables de blasphème, et qu'il fallait donc les châtier. Les policiers et les autres personnes blessées ou tuées étaient sans doute aussi coupables, puisque eux aussi étaient "ciblés"...

      Supprimer
    3. C'est parce qu'elle est tarte.

      Supprimer
    4. Et arrêtez de croire que je pense à vous quand je ferme les commentaires hein...

      Supprimer
    5. Et donnez un sac à vomi à Marco PoLOL

      Supprimer
    6. bah, élodie ferait bien mieux de se remonter le moral avec des hobbys digne de sa grande intelligence : la mode, le spa, le fitness, le yoga, la zumba ou n'importe quelle autre activité Houellebecq vient de me remonter un peu le moral : la démographie signera bientot l'arret de mort du féminisme donc des connerie d'élodie Puisque les féministes comme les gauchistes prefèrent souvent s'amuser-et avorter pour ne pas devoir supporter les conséquences de leurs actes- plutot que de faire des gosses Les gauchistes prefèrent s'occuper prioritairement de leurs propres désirs plutot que de ceux de leurs proches Un tel égoisme morbide est voué a disparaitre aussi rapidement qu'il est apparu La démographie signera enfin le grand retour du religieux, puisque les croyants font en moyenne bien plus d'enfants que les athées Amen, qu'il en soit ainsi

      Supprimer
    7. « Et arrêtez de croire que je pense à vous quand je ferme les commentaires hein... »

      C'est mon côté gros veau sentimental…

      Supprimer
    8. Andy, vous avez oublié le tricot.

      Supprimer
    9. Manu : c'est parce que vous n'avez pas compris. Et si vous n'avez pas compris c'est parce que vous êtes bête. Et c'est pour cela que je ne vous en veux pas. Vous êtes incapable de produire un discours, de prendre le risque d'échafauder une réflexion. Vous êtes seulement capable de venir titiller les gens sur des bouts de phrase en essayant de vous faire valoir à la marge et sur les détails. Vos remarques ne visent qu'à booster votre misérable ego mais je suis heureux de participer à votre thérapie.

      Supprimer
    10. Allez, embrassez-vous et fraternisez : on est tous des Charlie, quoi, merde !

      Supprimer
  4. Ah et puis il y a encore autre chose : ces panneaux brandis dans les manifs "spontanées" en solidarité avec Charlie Hebdo, qui proclament "Je suis Charlie". Voir tous ces cons lever les bras pour qu'on photographie leur misérable tentative de récupération nombriliste... On est tous des résistants, on est tous des martyrs, on est tous des héros. JE suis Charlie. Comment peut-on ainsi se mettre en avant ? Epoque de merde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suppose qu'il faut s'attendre à une marche blanche, un lâcher de ballons, un stand de merguez antifascistes, etc.

      – Quoique, les merguez…
      – Ah, merde ! t'as raison, Suzon : ça pourrait être mal interprété, voire récupéré par les identitaires.

      (Sinon, j'ai lu près de 200 pages du dernier Houellebecq : le roman est intéressant, mais pour ce qui concerne le lancement à sensation, il a quand même poussé le bouchon, je trouve.)

      Supprimer
    2. "t'as raison, Suzon :"
      Eh, oh, hein, bon !

      Supprimer
  5. Le billet d'Eloooodie est très bien : "je ne comprend pas" et je suis bien décidé à ne rien comprendre. Surtout pas de politique, pas un mot, submergée par l'émotion et les balles dans sa tête qui font trop mal.

    Ah ! Si un peu de politique quand même : Dupont-Aignant qui est "d'une indécence intolérable".

    Paul

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pleurer en se bouchant les oreilles : c'est ce qu'on appelle, je suppose, un "point de vue d'historienne".

      Supprimer
    2. Après avoir relu tous vos billets du mois de janvier (oui, j'ai que ça à foutre, je sais...), et en écho à votre billet du 1er Avril 2015 , j'en étais à me demander, après avoir cliqué sur son pseudo, puis son blog... combien de temps il faudrait à florence-Paul pour franchir ledit tourniquet.

      Supprimer
  6. J'ai l'intention bien arrêtée de n'en rien dire, si ce n'est peut-être en citant Marot :

    "Or pleurez, riez votre soûl,
    Tout cela ne lui sert d'un sou ;
    Vous feriez beaucoup mieux en somme
    De prier Dieu pour le pauvre homme."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Priez Dieu ? Alors que toutes les religions se valent exactement et sont caca-boudin-qui-pue ? Mais vous n'y pensez pas sérieusement, j'espère !

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  7. J'ai commencé mon billet par un truc du genre "il y a pas de mot". Parce que je n'avais de mot et que j'avais lu un tas de conneries dans Twitter.

    Des conneries de la part de tout le Monde. Tenez ! Corto qui critique les types qui instrumentalisent comme si ce n'était pas une instrumentalisation de da part.

    Ou des gauchistes qui rappellent que le policier tué s'appelle Ahmed et qui vont "nous" reprocher ensuite de faire amalgame.

    Et les types de droite qui comparent les propos de Hollande et ceux de Sarkozy.

    Et les types de gauche qui...

    Et même des potes par mail dans notre groupe de discussion de blogueurs de gauche qui disent qu'il faut punir les coupables alors que l'important est de les détruire pour qu'ils arrêtent leurs conneries.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a vraiment des gens qui, dans un cas pareil, écoutent ce que disent Hollande ou Sarkozy ?

      Supprimer
  8. Notons bien que le pire vient peut-être de tous les connards qui citent le coran pour prouver des trucs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors que tout est tellement mieux expliqué dans Mein Kampf

      Supprimer
    2. Et dans le Talmud...mais seulement pour les amateurs de billard à trois bandes...

      Supprimer
    3. « Alors que tout est tellement mieux expliqué dans Mein Kampf… » Ah ! Ah ah ah ! Ah ah ah ah ah ! Ah ah ah ah ah ah ah ah ah ! Alors là je dois dire que j'ai failli en avaler mon dentier tellement j'ai ri.

      Supprimer
    4. Coran sourate 5, verset 33 :
      La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment.

      Voilà, Si ce n'est pas lumineux, ça…

      Supprimer
    5. Une petite histoire extraite de ce qui fait office d'histoire sainte pour les musulmans qui vont à l'école coranique :
      La biographie du prophète MAHOMET, de Ibn Hichâm
      traduit par Wahib Atallah
      Fayard, 2004
      Chapitre V le jihâd contre les juifs de Médine et de Khaybar
      L'Exécution du poète Ka'b Ibn Al-Achraf (Sîra, II, 51-58 )

      Après la bataille de Badr [mars 624, première victoire remportée par les musulmans], les habitants de Médine apprirent le nom de Quraychites [membres de la tribu arabe (Quraych), la tribu qui dirigeait la Mecque, la ville natale de Mahomet] qui y avaient péri. Emu par cette hécatombe, le poète juif Ka'b ibn al-Achraf, dont la mère appartenait aux Banû Nadîr [l'une des 3 tribus juives de Médine], clama son indignation : "Ce n'est pas juste ! Est-il possible que Muhammad ait tué tous ces hommes ! Ce sont les chefs des Quraych, les rois du monde ! Si cela est vrai, je le jure, être sous terre vaudra mieux que vivre dans la honte."
      S'étant fait confirmer l'information, l'ennemi de Dieu partit de Médine pour La Mecque et s'y mit à exhorter les gens contre Muhammad et à composer des poèmes panégyriques pour se lamenter sur le sort des hommes jetés dans la fosse commune à Badr. Il revint ensuite à Médine et composa des poèmes d'amour compromettants pour les femmes musulmanes. Le Prophète dit alors à ses compagnons :
      - Qui me débarrassera de Ka'b Ibn Al-Achraf?
      - Je m'en charge pour toi, Envoyé de Dieu, je le tuerai, lui répondit Muhammad ibn Maslama.
      - fais-le, si tu peux.


      Supprimer
    6. ou dans le petit livre rouge, l'ancienne bible (ou coran) de nombre de soixante huitards

      Supprimer
    7. Je garde l'idée du point Gouxdwin !

      Supprimer
    8. Personne n'est parfait, Emmanuel F., et Gainsbourg avait entre autres le défaut d'être d'une vénalité bien connue. Vu l'effort déployé pour paroles et musique, il n'a pas dû être suffisamment payé sur ce coup-là. Sur le même sujet, je préfère Rock around the bunker.

      Supprimer
    9. Pendant qu'on est dans le patriotisme, certains lui avaient reproché le refrain peu respectueux de sa Marseillaise reggae Aux armes etc. et il avait répliqué que c'était le texte authentique de la partition de Rouget le Lille pour le deuxième refrain...
      Je refile la patate chaude aux linguistes distingués.

      Supprimer
    10. "Vu l'effort déployé pour paroles et musique, il n'a pas dû être suffisamment payé sur ce coup-là"

      Non, non, sur ce coup-là, vous êtes à côté de la plaque : Gainsbourg a offert tous les droits sur cette chanson à Tsahal ; vous ne manquerez sans doute pas d'être ému par ce geste généreux !

      Supprimer
    11. Vous pensez si je suis ému, je vais reprendre deux fois des moules. Donc je rectifie, il a été pingre sur ce coup-là, mais je suppose que c'était le prix de la tranquilité.

      Supprimer
  9. Si j'ai envie de pleurer je pleure.
    Si j'ai envie de l'écrire, je l'écris.
    Si je n'ai pas de mots, je n'en n'invente pas.
    Et si les raisonneurs raisonnent c'est leur droit.
    Cabu m'a appris cela et je le vis très bien.

    Hélène

    RépondreSupprimer
  10. Mais c'est la rue du Général Bruyère qui est envahie par le fleuve de larmes convenues!! (Jean Pierre Joseph Bruguière, dit Bruyère, est un général d’Empire, né le 22 juin 1772 à Sommières dans le Gard et mort de ses blessures le 5 juin 1813 à Görlitz en Prusse). Je la reconnais, j'habite Sommières.
    Sinon, pour les mots qui piquent, rien ne vaut la une du Charlie où Mahomet déclare "c'est dur d'être aimé par des cons"

    RépondreSupprimer
  11. Ach! Che pense que les koupaples sont ceux qui ont attaqué Charlie en justice lors de l'affaire des Karicaturen et qui ont été déboutés. Fatwa de mes couilles donc et fuck le prophète comme on dit en 93.

    Pluton athée et fier de l'être

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a réellement une fatwa sur vos couilles ? Ça fait peur…

      Supprimer
    2. Comme Pluton. Les coupables sont les tueurs, mais dans ceux qui n'ont pas les mains blanches...

      "Les douze morts et les blessés graves de Charlie Hebdo, la liberté d’expression, qu’en pense Raymond Lakah, qui a limogé en 2006 Jacques Lefranc, directeur de la publication de France Soir, pour avoir reproduit les caricatures de Mahomet ?

      Les douze morts et les blessés graves de Charlie Hebdo, la liberté d’expression, qu’en pense le MRAP, alors que feu Mouloud Aounit, qui le présidait, dénonçait les caricatures de Mahomet ou les propos de Robert Redecker comme racistes ?

      Les douze morts et les blessés graves de Charlie Hebdo, la liberté d’expression, qu’en pensent les associations musulmanes de France, notamment le Conseil français du Culte Musulman, qui ont intenté un procès à Charlie Hebdo à l’époque ? " (Pierre Jourde, sur son blog)

      Supprimer
    3. Ils ont autre chose que de penser : ils ont encore des kleenex à imbiber.

      Supprimer
    4. Je suis allé sur le site de Jourde (merci Suzanne) et j'ai ai laissé un commentaire.
      La suite ci-dessous :

      "Bonjour waa
      Après lecture et analyse attentive de votre article du 08.01.15 10h48 par notre équipe de modération, celui-ci a dû être retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du NouvelObservateur.
      Nous tenons à vous assurer que nous faisons tout notre possible pour accepter le plus grand nombre de messages et que tous nos modérateurs sont tenus à une stricte obligation d’impartialité. La neutralité de leur analyse est d’ailleurs régulièrement vérifiée par un superviseur.
      Toutes les opinions sont acceptées dans la limite des règles définies dans la charte éditoriale et sous réserve de les exprimer de manière courtoise, argumentée, et sans agressivité. Le motif de retrait de votre participation est : Propos insultants Les propos insultants ou haineux envers un utilisateur, une personne, une communauté, une entreprise ou une organisation, ne sont pas autorisés par la charte du site.
      Sont considérés comme injurieux les propos haineux, grossiers ou dégradants, utilisés pour qualifier autrui dans le but prémédité de l’offenser
      Cordialement, L’équipe de modération

      Ps : pour rappel, le texte de votre article était:
      "Ils n’y arriveront jamais. Le combat de ces salopards est perdu d’avance. Ils ont tué mais ils sont perdants.".
      Non, malheureusement.
      Ils ne perdent pas, bien au contraire.
      Leur but était de faire peur à la presse, c'est gagné.
      L'autocensure est immédiate.

      http://www.breitbart.com/big-journalism/2015/01/07/cnn-telegraph-daily-news-ap-censor-charlie-hebdo-cartoons/(désolé, lien en anglais).
      ".

      Mais nous sommes tous Charlie, hein ?

      Supprimer
    5. Waa, je pense que ce doit être une censure automatique due à l'emploi du mot "salopards" en commentaire. Essayez donc de remettre votre phrase en remplaçant "salopards" par "tristes sires", ou une expression de ce type...

      Supprimer
    6. Bien vu, Suzanne.

      Nous sommes tous des charlots, surtout moi.

      Supprimer
  12. Bah, quoiqu'on en pense, on peut avoir envie de pleurer.
    La sidération, c'est un peu froid quand même (mais je sais que c'est pour cacher votre grande pudeur).
    Quant au slogan, arrêtons le dénigrement (comme dirait notre Président) : il est l'égal en banalité et même peut être en bêtise, de tout slogan. Il a juste un rôle de rassembleur, c'est un réflexe grégaire en cas de chagrin.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'avais eu du chagrin, j'aurais écrit (peut-être) : j'ai du chagrin. Mais, à la réflexion, je pense que j'aurais plutôt fermé ma gueule. Or, il se trouve que ce que je puis éprouver ne ressemble en rien à du chagrin.

      Supprimer
  13. "Pleure comme une femme ce que tu n'as pas su défendre comme un homme!"
    rocardo

    RépondreSupprimer
  14. C'est moche ça quand même, quelques jours après la censure de Zemmour, voila deux types qui lui donne (presque raison) raison et Itélé de revendiquer la liberté d'expression juste après avoir viré Zemmour...

    Ca ne doit pas être facile tous les jours d'être aussi incohérent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'incohérence est, comme beaucoup de choses très diverses, une question d'habitude. Et je pense, au contraire de vous, que, passé un certain seuil d'incohérence, la vie doit devenir merveilleusement simple et facile.

      Supprimer
  15. Comme on peut dire beaucoup de choses en un seul titre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais même dû m'en tenir là, en fait.

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.