mardi 6 avril 2021

Merci Bernard

 Douze minutes de bonheur…

13 commentaires:

  1. Il a raison dans son message final et je l'avais anticipé : qu'ils continuent à nous offrir ce réjouissant spectacle, à la fin nous compterons les cadavres.

    RépondreSupprimer
  2. Juste avant 1914, Charles Péguy avait écrit : "Regardez ce peuple vous ne le reverrez plus."
    Eh bien, il s'est trompé : on l'a encore vu plus d'un siècle plus tard, samedis après samedis sur tous les ronds-points de France s'opposant au gouvernement du Président le plus mal élu de la Vème République.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais est-ce que le peuple de Péguy se réunissait sur des ronds-points ? C'est toute la question…

      Supprimer
    2. "Il y a quelque part encore des peuples et des troupeaux, mais ce n’est pas chez nous, mes frères : chez nous il y a des États."

      Supprimer
  3. Jouissif d'accord mais je vais partager ça dans Facebook et je vais passer pour un facho. C'est malin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais vous ÊTES un facho !

      (Au moins si l'on en croit Adolfo Ramirez…)

      Supprimer
  4. Partagez donc ça, cela vous rendra plus présentable :

    https://www.youtube.com/watch?v=Ax4qhO_Y4ac&t=3230s

    RépondreSupprimer
  5. Manque le cor des alpes et la bonne chope de réserviste sculptée à vot' gars. certes il cause bien dans le poste, mais il est comme tous les Adolfo Ramirez, qui se veulent tellement radicaux qu'ils jouent aux équilibristes de l'extrême. Un pied dans le vide, l'autre accroché posé au bord de son camp politique. Ils ont les couilles toujours à l'air. C'est embarrassant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À un supporter de Macron, tout le monde finit plus ou moins par sembler "radical"…

      Supprimer
    2. Vous oubliez que Macron est ULTRAlibéral...

      Supprimer
    3. Ah, oui, c'est pourtant vrai ! Quelle tête en l'air je fais, tout de même…

      Supprimer
    4. faudra réviser votre définition du libéralisme. paradoxalement plus on est libéral, plus on se place au centre. d'autre part, j'admets être d'accord sur certains point soulevés par mr moustache.

      Supprimer

La boutique est rouverte… mais les anonymes continueront d'en être impitoyablement expulsés, sans sommation ni motif.