lundi 8 novembre 2010

Je fuis de partout (devise gauchiste)

Ce que j'aime, chez certains blogueurs d'extrême-truc, c'est leur gaucholalie surannée, leurs indignations sépia, leurs envolées en crinoline. On a l'impression de lire la presse de droite des années trente voire de l'Occupation. Mon ami CSP en est le plus flamboyant exemple. Il évoque assez nettement un Léon Daudet d'après méningite, un Rebatet réduit à l'état de Décombres (un Rebatet rebattu, n'aurait pas manqué d'écrire finement notre si san-antoniesque Clarky...). Ou encore un Léon Bloy rétrogradé en Léontine Vierzon. Mais on doit reconnaître qu'il plane encore dans les hautes sphères de l'esprit sitôt qu'on le compare avec ses commentateurs dévoués – de toute façon il n'en a plus d'autres depuis qu'il verrouille les commentaires façon Loubianka. Pour vous détendre, je vous propose celui-ci, anonyme comme il se doit :

On ne peut, décidément, qu'applaudir.(j'ai aussi comme une vision de troupe qui est prête a charger ces gros cons :] pas de prisonniers)

Et ouai, décidément, quand on voit sa gueule dans la video, ouai, t'as raison, il porte vraiment ce qu'il est sur sa tronche.
Les gens de droite ont vraiment ca, ils sont très marqué, vraiment.

Pas de prisonniers disais-je?
Je le re dis alors, pas de prisonniers.

Il est temps que ces sous merdes récolent ce qu'ils ont temps semer.

La rage du peuple, et elle sera implacable.


Il y a des soirs où notre malheureux Drago/Drogo de banlieue doit se sentir bien seul, à attendre comme ça la révolution mondiale...

16 commentaires:

  1. Atroce. Je suis allé voir ce qu’a écrit votre Comique Sous-Prolo. J’aurais pas dû…
    Guy Carlier et ma pomme même combat !!! J ‘avais pas vu ça comme ça. J’en ai failli trascher mon blog… Bon. Je retiens une seule chose du commentateur que vous citez fort à propos ; et je la lui retourne : Pas de prisonniers ! (surtout qu’avec les juges…)

    Ceci-dit, je m’inquiète d’une basse probable de plan de charge chez vous, Didier ; vu le temps que vous passez dorénavant à vous intéresser à ces guignols…

    RépondreSupprimer
  2. Comment ?
    Vous ne connaissez pas la merveilleuse Keny Arkana et son titre phare La rage du peuple ?

    Zyva, c'est trop la tehon...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai un fantasme: à la 5° faute d'orthographe ou de grammaire, plus de blog ou plus d'accès aux commentaires, comme au certificat d'études.
    C'était une faute de frappe ou d'inattention? Tant pis, il fallait relire!
    Ça dégagerait bien la blogosphère.

    RépondreSupprimer
  4. Le Plouc : je m'y suis toujours intéressé. Le hasard a voulu que je tombe sur deux ou trois perles de façon rapprochée, c'est tout...

    Malavita : ah non, ça, en revanche, c'est au-dessus de mes forces !

    PRR : On leur propose comme devise ? Comme slogan de ralliement ?

    Orage : vous êtes trop cruelle. Et en plus, je le sens bien, vous avez mauvais fond...

    RépondreSupprimer
  5. J'ai ressenti un malaise physique à lire ce "texte", je devrais plutôt dire cette glaire de CSP. Mais une glaire, je ne sais pas quoi en faire, en tout cas pas la lire. La balancer direct dans mes WC? Ou la recracher de suite, comme le meilleur imitateur des joueurs de foot parmi les collégiens divers? Mais ça fait pas de compost...
    Pour ce mec glauque, ce n'est pas la "belle Houria" qui démentira son insistance à lier le mental au physique (milieu du 19é siècle, théories de gall et Lavater:
    http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-josef-gall/)
    En bref, à mépriser.

    RépondreSupprimer
  6. A mépriser: le mec qui crache, je veux dire, pas la phrénologie de jadis.

    RépondreSupprimer
  7. @ Didier
    Vous n'êtes concerné en rien dans ce fantasme!
    C'est quoi ça "vous avez mauvais fond"?
    Mon fonds est excellent, je suis fille d'instituteurs qui se seraient flingués en voyant ce que l'école d'aujourd'hui est devenue!

    RépondreSupprimer
  8. Orage : vous n'avez pas vu passer mon fantôme de “smiley” ?

    RépondreSupprimer
  9. « J'ai vu les fesses de Katy. »

    Qui ?

    RépondreSupprimer
  10. franchement, je ne vais pas lire ce genre de lien, ton commentaire -utile ?- suffit... En revanche, j'aurais bien voulu lire le "je suis partout" mais on ne peut pas agrandir...

    RépondreSupprimer
  11. je vois que l'intéressé n'a pas daigné répondre, et j'en suis ma foi fort aise.
    Face à tant de bêtise crasse et de méchanceté gratuite, l'indifférence est ma foi la plus habile des réponses...

    Quand on voit certains de tes billets, on se demande effectivement quel est le plus illustre représentant de cette presse d'avant guerre genre crapouillot que tu illustres si bien....

    Mais bon, il en faut pour tous les (mauvais) goûts, et peut être que tes dégueulis au ton si merveilleusement suranné trouvent des lecteurs conquis...

    Il y a plaisir à constater que face aux "gaucholalies" des uns, il se trouve qu'il y a les fachométrie disproportionnelle des autres...

    RépondreSupprimer
  12. Tiens, le petit GdC, tout triste que je n'aille plus le lire depuis la dissolution de l'asile, s'en vient rameuter jusqu'ici...

    Éructe, mon gars, éructe : y aura toujours bien un égaré qui cliquera sur ton pseudo. Et ça, c'est bon pour ton wikio.

    RépondreSupprimer
  13. Quoi, on a fermé l'asile ? Et on mange où, alors, maintenant ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.