vendredi 12 novembre 2010

Les envoûtants secrets de ma shadow blogroll


Car j'en ai une, comme à peu près tout le monde, supposé-je. D'un côté, il y a les blogs que l'on affiche, où l'on n'a pas peur de se montrer et que l'on peut même recommander chaudement au chaland qui traîne : c'est la blogroll. Et puis, il y a les autres : la mère qui n'dit rien ou bien n'importe quoi... Pardon, un instant de faiblesse. Les autres, donc, ceux dont on conserve l'adresse, que l'on visite, parfois quotidiennement mais qu'on ne tient pas trop à afficher pour des raisons diverses. Ces blogs ressemblent un peu à des charentaises : on est très bien dedans mais pas question de sortir avec (certaines femmes sont également comme cela...) : c'est la shadow blogroll. Qu'y a-t-il dans la mienne et pourquoi ?

D'abord quelques blogs dont le président-fondateur, pour des raisons qui lui appartiennent, m'a fait savoir qu'il ne souhaitait pas voir débarquer n'importe qui chez lui et qu'il se passait très bien de publicité. Ceux-là, je ne vous dirai pas leurs noms, puisque justement...

Ensuite, il y a les blogs collectifs, ceux sur lesquels les billets arrivent en rafale. Ceux-là, si on les met dans la blogroll classique, ils vont squatter les places de tête, et les petits et les sans grades vont se retrouver noyés en dessous. Or, je suis un garçon strictement égalitaire, moi. Dans cette catégorie sont rangés, chez moi, des sites comme Ilys, Causeur ou encore FDesouche et Rebelles.info.

Encore ensuite, on trouve les véritables forums : dans leur cas, la blogroll ordinaire est inadaptée car incapable de signaler les divers intervenants sur les nombreux “fils” ouverts simultanément. Il y en a deux dans ma shadow blogroll : le forum de la SLRC et celui de l'In-nocence.

Enfin, depuis que j'ai détruit mon petit asile d'aliénés, j'ai quand même récupéré en mode shadow les plus rigolos de mes ex-pensionnaires : Céleste évidemment, CSP, Mademoiselle et ses intestins, ainsi bien sûr que mes chers Ruminants.

L'avantage de la shadow blogroll est qu'on peut s'y livrer en toute impunité aux plus consternantes des gamineries. Ainsi, moi, chaque matin, lorsque j'y débarque, je souris de voir sagement rangés côte à côte FDesouche et les Ruminants. Ça me fait du bien.

20 commentaires:

  1. A propos de vôtre blogroll, il en est certains qui visiblement n'en finissent pas de mourir:
    La Nouvelle Lettre du Jeudi
    Vanité
    Il y a 1 mois Manutara
    Questions sans réponses
    Il y a 2 mois Opus XVII
    Identité nationale
    Il y a 11 mois

    RépondreSupprimer
  2. D'autres qui ont fermé à la cloche de bois.
    (Le Borhen libre est arrivé°

    RépondreSupprimer
  3. Déménager à la cloche de bois, aller à Clichy (prison pour dettes), se marier dans le 13ème arrondissement (vivre en concubinage, le 13ème arrondissement n'existant pas encore et ne disposant donc pas de mairie): j'aime bien ces expressions imagées du 19ème siècle.

    RépondreSupprimer
  4. "Ceux-là, je ne vous dirai pas leurs noms, puisque justement..."
    Alors pourquoi en parlez-vous? Surtout à nous, c'est-à-dire n'importe qui?
    Juste pour nous rappeler que nous, les sans-grade, nous sommes n'importe qui? On le savait déjà, car à chaque fois que nous allons à des obsèques de "people" (comme si...), nous sommes dehors, sous la pluie, avec notre fier panneau des "anonymes".
    C'est vrai quoi, ça m'énerve ça...

    RépondreSupprimer
  5. Carine a dit...
    C'est vrai quoi, ça m'énerve ça...

    Voilà: elle va encore nous peter un talon.

    RépondreSupprimer
  6. Fredi maque
    vous n'avez retenu qu'une phrase?

    RépondreSupprimer
  7. Bon pis je me tais sinon je fais encore faire de la peine à Georges.

    RépondreSupprimer
  8. Carine a dit...
    Fredi maque
    vous n'avez retenu qu'une phrase?

    Mais non.
    Vous avez globalement raison. Didier se fait plaisir voilà tout. En quoi feriez vous de la peine à Georges?

    RépondreSupprimer
  9. Non non, moi je suis très heureux car l'image choisie par Didier est une de mes planches préférées dans Tintin.

    (Je n'entre pas dans les débats théoriques, je laisse ça à Nicolo et Cortas, les pointures intellectuelles de ces parages.)

    RépondreSupprimer
  10. « Car j'en ai une, comme à peu près tout le monde, supposé-je. »

    Vous aussi il vous arrive de vous poser la question ?

    RépondreSupprimer
  11. 12 11 2010. 21h21. Les chiffres ont une drôle de puissance d' evocation du maléfice , vous ne trouvez pas? Bon on a pas la même shadow list, enfait j'en ai pas, à par un qui ne veut pas d' affluence et je crois que c'est le même et j'y vais pas souvent ;-)
    j'espère que Manutara va refaire surface , je voudrais bien savoir la suite ...Geargies.

    RépondreSupprimer
  12. Shadow ou Shadok blogroll ?

    http://www.youtube.com/watch?v=6CQNYzqn_AY

    RépondreSupprimer
  13. Mais vous parlez anglais ???
    Hérésie !

    RépondreSupprimer
  14. Après une journée (excellente) passée loin de ce clavier, je rentrer avec un commencement de fièvre – et pas une fièvre créatrice.

    Donc, bonsoir à tous, et merci d'être passés...

    RépondreSupprimer
  15. Oh, zut je n'avais pas lu ce dernier commentaire de votre part, et je vous souhaite d'aller mieux, vous n'allez tout de même pas nous laisser sans notre régal gouxique quotidien (ou même biquotidien !)

    RépondreSupprimer
  16. Et moi qui croyait apporter une touche d'humour - alors que c'était déjà compris dans le prix du billet ! [soupir]

    Je vous connais bien mal.

    RépondreSupprimer
  17. Gerbille : mais, si, le cours de logique donné aux Shadoks m'a fait sourire ! Mais que voulez-vous commenter après ça ?

    RépondreSupprimer
  18. Mais, cher Didier, je n'attendais pas de commentaire : entre hier et aujourd'hui, j'en suis venue à penser que "Shadow" signifiait "Shadoks" dès votre billet, et que mon commentaire était redondant.
    Je vous croyais SUBTILE, quoi !!

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.