jeudi 11 novembre 2010

Le temps léger s'enfuit sans m'en apercevoir


Un an tout à l'heure a passé...



Nous sommes allés chercher Elstir le 11 novembre 2009
Il allait avoir deux mois.

40 commentaires:

  1. Quelles belles photos! On dirait qu'il prend la pose!

    RépondreSupprimer
  2. j'adore les Bouviers Bernois, ce sont des chiens d'une grande élégance

    RépondreSupprimer
  3. « In girum imus nocte et consumimur igni. »

    Ça alors !

    RépondreSupprimer
  4. Georges a dit...
    « In girum imus nocte et consumimur igni. »

    Oui.
    Aussi.
    Hélas.

    RépondreSupprimer
  5. Non, je voulais dire que j'étais très surpris de Didier ait ignoré cela. Lui qui aime et connaît la musique…

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas : hélas...

    Orage : évidemment qu'il la prend, ce jeune cuistre !

    Fredi : c'estphysiquement impossible...

    Homer : sauf quand ils se déplacent, il deviennent alors de gros patauds.

    Fredi : trop petits pour mon goût.

    Georges : quand je vous dis que ma culture n'est qu'un ensemble de trous plus ou moins reliés les uns aux autres !

    Fredi Maque : l'exclamation de Georges vient du fait que, cet après-midi sur un forum que nous fréquentons tous les deux, j'ai avoué découvrir seulement aujourd'hui que In girum... était un palindrome.

    Shame on me...

    RépondreSupprimer
  7. Il n'y a évidemment rien de honteux à ça, mais comme je vous sens travaillé par la forme, les formes, et tous les artifices formels en usage à la fois dans la littérature et la musique, j'avais toujours pensé que ce magnifique palindrome ne vous était pas inconnu.

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Fredi Maque : l'exclamation de Georges vient du fait que, cet après-midi sur un forum que nous fréquentons tous les deux, j'ai avoué découvrir seulement aujourd'hui que In girum... était un palindrome.

    Et bien je le découvre aussi. Mais j'ai des excuses:
    ma culture est un ensemble de gouffres.

    RépondreSupprimer
  10. Didier, je vous en conjure, précipitez vous pour regarder ça !

    RépondreSupprimer
  11. C'est terrible, cette vidéo, et à double titre. Terrible de voir ce gamin se prendre une telle claque (mais ô combien réjouissant de le voir faire front, ne rien lâcher) et terrible aussi de voir les deux répugnants cloportes en face de lui (Dave, qui est un garçon intelligent, semble plutôt gêné d'être là, il m'a semblé) se vautrer dans leur propre abjection.

    Je pense que je vais la mettre sur ce blog demain, tiens.

    RépondreSupprimer
  12. Les deux répugnants cloportes, c'est exactement ce qui m'est venu à l'esprit, surtout le connard de Canadien qui est "juste persuadé" qu'il détient tellement la seule manière de voir les choses qu'il fait la morale au public : "vous vous mentez" ! Je trouve que ce "vous vous mentez" est terriblement révélateur. Ces gens-là sont tellement bêtes et incultes et mesquins et limités qu'ils ne peuvent même pas soupçonner qu'un autre monde existe.

    RépondreSupprimer
  13. Et puis, bien sûr, la terrible sanction, qui ne manque pas de tomber, in fine : « Être réactionnaire à quinze ans, c'est terrible ! »

    Pauvres taches, pauvres infirmes.

    RépondreSupprimer
  14. Je vous laisse imaginer un aréopage écoutant le très jeune Yehudi Menuhin jouant Kreisler ou Brahms, et les très augustes laissant tomber, la lippe affaissée : « Être réactionnaire à huit ans, c'est terrible ! »

    (…)

    RépondreSupprimer
  15. Vous n'êtes pas d'accord avec moi, donc vous êtes des démagogues! Vous aimez la danse baroque, bande de démagogues? Allez, écoutons religieusement le rappeur, et inch allah...
    Le garçon et sa danseuse sont remarquables de courage et de talent. Dommage que l'émotion ne lui ait pas permis de mieux s'exprimer, bien qu'il en ait dit beaucoup avec son" c'est la France d'aujourd'hui, c'est dommage..."
    J'ai regardé l'autre soir sur une chaine satellite "le roi danse", à pas d'heure, évidemment. Quels démagogues, ces Molière et Lully!

    RépondreSupprimer
  16. Le coup de grâce de la cloporte femelle "c'est pas vendeur...".
    je pense qu'elle s'est donné son propre coup de grâce. Dorénavant, la France entière sait quelle navrante imbécile elle est.

    RépondreSupprimer
  17. Menuhin, Oïstrakh, Kreisler, c'est pas vendeur, ça. Combien de tranches d'audience et de millions d'euros de publicité?
    Secret story, ça c'est vendeur, coco!

    RépondreSupprimer
  18. « bien qu'il en ait dit beaucoup avec son" c'est la France d'aujourd'hui, c'est dommage..." »

    Oui, tout à fait d'accord, il en a dit beaucoup, la gorge étranglée.

    RépondreSupprimer
  19. Il a quand-même dit (ou bien je l'ai rêvé ?) quelque chose comme : « Vos machins, dans cinq ans ce sera passé, alors que Rameau, Couperin et Machaut, on les écoute encore aujourd'hui, cinq siècles après. »

    RépondreSupprimer
  20. Pardon, j'en ai complètement oublié Elstir, qui est très beau.

    RépondreSupprimer
  21. Quel bouffon cet Alexander, quel batard! Encore un qui n'a rien compris à la marche du monde.

    RépondreSupprimer
  22. Merci Georges pour cette video.

    Les feuilles d'automne font un joli tapis au bon Elstir.

    RépondreSupprimer
  23. Qu'est-ce qu'il est beau !

    Et quel merveilleux décor d'automne...

    J'espère que vous avez fêté ça, et qu'il aura eu son bel os d'anniversaire.

    RépondreSupprimer
  24. Il est bô Monsieur Biche ! ( c'est marrant mais on dirait que fredi lit pas le même blogue que nous ?! Enfin!) je savais pas non plus pour le palindrome qui rend cette phrase déjà saisisante encore plus fascinante!!! Geargies.

    RépondreSupprimer
  25. Belles photos !

    Pour la vidéo du Georges, elle est tres bien elle aussi. Que ce jeune homme aime la danse baroque, pourquoi pas, chacun son truc . Mais qu'on le regrette ou pas , il n 'avait pas la place dans cette émission dont le but est de trouver des jeunes talents de cirque ! donc qu'il soit exclu n'a rien d'étonnant, c'est même plutot logique.
    Après , dans la sanction, il y a la forme un peu cavalière du canadien, mais là , c'est la télé , faut encherir et surenchérir. N'en déplaise au Georges

    Après, qu'u jeune homme de 15 ans s'interesse a la danse baroque, je trouve cela etrange, peu courant mais pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
  26. Il est beau, votre chat, on dirait un chien.

    RépondreSupprimer
  27. Corto, vous devriez réclamer les palmes acacadémiques de la Connerie-sur-Bloge, je pense que vous feriez un candidat parfait.

    RépondreSupprimer
  28. Georges, vous avez raison d'être outré par les cloportes en question. J'avoue pour ma part que voir ce type d'enfarinés contents d'eux est une épreuve insurmontable depuis longtemps, donc je ne regarde jamais ces radio-crochets abrutissants, mais là, je vous remercie, parce que ce jeune homme, malgré son trac, est saisissant de pureté (et de dignité) face aux masques avilis des autres.

    RépondreSupprimer
  29. (Pardon, Didier. Votre chien m'a l'air tout à fait sympathique, on lui serrerait bien la patte.) :0)

    RépondreSupprimer
  30. Georges et Sophie K : ne vous excusez pas, voyons, je ne cherchais pas spécialement le compliment. Du reste, je dois vous avouer une chose, à propos d'Elstir : je ne suis pas son vrai père.

    RépondreSupprimer
  31. De plus, dans ma trop grande hâte j'ai, dans mon titre, transformé l'alexandrin de ce pauvre Desportes en un bête décasyllabe. C'est rectifié.

    RépondreSupprimer
  32. Corto, votre argument ne tient guère la route (celui du cirque), puisqu'au début de la vidéo on nous informe que ce même garçon est arrivé précédemment en finale en chantant des airs d'opéra. (À moins que, désormais, l'opéra soit classé dans les numéros de cirque et qu'on ne m'en ait rien dit...)

    RépondreSupprimer
  33. Je préférais la version déca ! C'est pas un zeugme qu'il y a dedans ?

    RépondreSupprimer
  34. Des (anacoluthes) comme ça, j'en prends tous les matins au petit déjeuner.

    RépondreSupprimer
  35. Ah! J'ai bien fait de pas faire prof' de rhétorique !

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.