samedi 19 mai 2012

Après Saverne, y a plus qu'à laisser glisser…


Nous bivouaquerons là, ou en tout cas pas très loin, durant tout le week-end – retour lundi, “en” journée. André, si tu nous lis, sache que nous sommes déjà sur la route, que nous filons vers Schiltigheim à la vitesse de la flèche qui manque à votre cathédrale, et qu'il faudrait bien songer à mettre quelques flacons alsaciens au frais, si tu veux éviter de graves conflits diplomatiques avec les populations haut-normandes en formation de combat…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.