lundi 7 mai 2012

Prolégomènes au quinquennat qui menace


Il nous restait trois mois à vivre “sous” Chirac lorsque j'ai ouvert mon protoblog, prélude à celui-ci. J'ai, du même coup, découvert ce qu'il est courant d'appeler la blogosphère, et ce n'est sans doute pas ce que j'ai fait de mieux dans ma vie ; enfin…

Dès l'accession de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République, j'ai donc, tout comme vous, vu fleurir à son endroit, chez certains de nos amis de gauche, pas tous, les qualificatifs les plus bas – dont, assez paradoxalement, “nabot” n'était peut-être même pas celui qui l'était le plus. J'en ai conçu pour ceux qui lançaient ce genre de postillons puérils un assez solide mépris : l'insulte n'atteignait évidemment pas celui qui en était objet, mais disait tout ce qu'il y avait à savoir sur la crapulerie morale de ses auteurs.

Tout cela pour en arriver à ceci, mes bien chers frères : François Hollande est désormais, et pour cinq ans en principe, président de la République. J'estime donc que les Flamby, chicon et autres endives bataves (la liste n'est pas exhaustive…) ne sont plus de saison, en tout cas sur ce blog : je serais quelque peu attristé de nous voir nous comporter comme le premier progressiste gesticulant venu. Par conséquent et désormais, je supprimerai systématiquement tout commentaire dont l'auteur s'obstinera dans cette voie. 

Cela posé, rassurez-vous : je crois que les cinq années qui s'ouvrent nous offriront tout de même moult occasions de rire – de longs ricanements sous la lune et au milieu des ruines.

74 commentaires:

  1. Bravo ! Ca s'arrose.

    N.B. : Je crois que sur mon blog, je n'ai jamais employé des termes comme "nain" ou "nabot" pour parler de l'autre. A jeun, j'entends.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais. Le “pas tous” était en partie pour vous.

      Supprimer
  2. Flamby, Chicon, Endive batave, la liste n'est pas exhaustive, ça vous va bien, pourtant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que voulez-vous dire ? que j'ai moi-même employé ces termes ? C'est exact, mais François Hollande, alors, n'était pas président de la République.

      De même, si Jean-Luc Mélenchon avait été élu, j'aurais cessé de l'appeler “stalinien à dents jaunes”. Avant de préparer mon petit baluchon et de vérifier la validité de mon passeport.

      Supprimer
  3. Endive batave, ça n'a rien de méchant, rien à voir avec l'insulte sur le physique (Flamby non plus d'ailleurs, non ? Il s'agit surtout de dénoncer la molesse du personnage). Nous en priver me semble vraiment excessif.
    Enfin quoi, il faudra désormais sortir du "Monsieur le Président", du "Sa Majesté" ou du "Sa très respectable Grandeur Républicaine", et tout ça ?
    Le niveau de polémique va retomber (mais peut-être est-ce le but).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah parce que, pour vous, on ne peut attaquer un président de la République qu'à coups de sobriquets ou d'insultes ?

      Supprimer
    2. Faites-lui donc confiance pour nous donner d'autres motifs de le faire…

      Supprimer
    3. Non, mais le sobriquet est une constante de la polémique. Regardez Léon Daudet, par exemple, c'est féroce (et il y a aussi des insultes) mais follement drôle tout en étant parfaitement intelligent (le plus souvent). Je reconnais que "Flamby" n'a plus l'attrait de la nouveauté, et j'admets qu'on gagnera à s'en passer, mais il est dommage de brider l'imagination des intervenants, auxquels vous ne semblez pas faire confiance. Bien à tort, il me semble, en ce qui concerne ce blog de haute tenue.

      Supprimer
    4. Mais, comme vous le dites, Daudet était drôle et très intelligent. Et puis, surtout, il vivait à l'époque de Daudet…

      Du reste, si d'aventure quelqu'un trouvait un sobriquet particulièrement drôle et bien venu pour qualifier le nouveau président, je le laisserais, bien entendu. Mais on ne peut pas dire, par exemple, que “nabot” ressortisse à ces deux qualités.

      Supprimer
    5. Et Daudet était un antisémite forcené. Mais je ne voudrais pas scandaliser, cela n'a l'air de déranger personne!

      Supprimer
    6. Renseignez-vous, Léon, Daudet-fils avait largement abandonné son antisémitisme féroce de jeunesse, dès les années Trente (en tout cas en 35, où il prend la défense de "ceux sur qui l'on tape parce qu'ils sont circoncis", je cite de mémoire, en traitant ceux qui le faisaient de sinistres crétins). Maintenant, s'il était resté aussi antisémite qu'à ses débuts, cela n'enlèverait rien à ses talents d'écrivain, à sa verve de polémiste et à ses incroyables dons dans le registre comique. Ne vous fiez pas aux rumeurs : la plupart des érudits reconnaissent cette évolution chez Daudet, qui par ailleurs ne s'était jamais caché de son admiration pour Proust ou Marcel Schwob. Evolution d'autant plus remarquable qu'elle se fit bien avant les exactions nazies.
      Que voulez-vous, rien n'est aussi simple que dans le petit manuel de propagande bobo dont certains se contentent.

      Supprimer
  4. Excellente initiative Didier !!

    En effet, on va suffisamment se marrer pendant 5 ans pour ne pas avoir à en rajouter.

    RépondreSupprimer
  5. Et Fanfan la Tulipe, même si, j'en conviens, le qualificatif ne lui sied guère ?

    RépondreSupprimer
  6. Total respect pour le divin président Hollande, cette sublime lumière qui cinq années durant guidera nos pas vers le progrès, la justice et le bonheur. Puisse-t-il être réélu à jamais afin que sa sagesse continue de nous éviter les coupables errances de ce passé récent qui a conduit ce pays qu'il aime tant à l'abîme. La moindre critique qu'on lui adresserait serait une injustice et mériterait sanction, mais l'homme est grand, de cette grandeur morale et intérieure qui fait qu'on se sent à la foi petit face à lui et qu'un irrésistible besoin non de l'égaler mais de tendre à plus de grandeur sourd irrésistiblement en nous. Il pardonnerait les offenses tant la bonté et la compassion l'habitent. Pour cette seule raison, l'offenser ne pourrait venir qu'à l'esprit de fous.

    L'homme est beau, sage et habité par l'idéal le plus haut. Il s'est donné à la France, cadeau sublime ! Saurons-nous nous hisser à une hauteur qui nous rende digne de ce don ? Tel est le défi que la générosité du président Hollande lance à tous les français. Prions pour qu'en nous nourrissant de sa magistrale parole, nous nous montrions capables de le relever.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà ! que chacun prenne modèle sur le Seigneur Étienne !

      (Mais vous avez oublier, dans votre panégyrique, qu'il allait aussi guérir les écrouelles…)

      Supprimer
    2. Très bien! J'adhère, je signe, je souscris, et à votre démarche et au discours laudateur de Jacques Etienne - bien qu'il me semble un peu faible au regard des sublimes qualités de notre Grand Leader Normal (oups, et ça, c'est possible?).
      Pour ma part je me contenterais de lui faire l'hommage de ce modeste tableau :
      http://4.bp.blogspot.com/-4ic7cQ9SqME/T6ZnFqod9uI/AAAAAAAAAbA/SNlIxcXHM6w/s1600/hollande+korea.bmp
      (bin oui, je sais pas mettre les liens...)

      Supprimer
    3. Bon bref....

      Supprimer
  7. En tout cas voici les raisons de la défaite.
    Comme souvent, en total accord avec Zemmour.

    RépondreSupprimer
  8. La mémoire des militants étant généralement courte et le militant lui-même de mauvaise foi, je ne donne pas trop ou quatre semaines pour que ceci vous prouvent que jamais, oh grand jamais!, il n'ont insulter Sarkozy et ceci dès le soir de son élection… jamais!
    Cependant j'adhère à votre démarche.

    RépondreSupprimer
  9. "Le faux mage" (de Hollande), ça passe ?

    Duga

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mal du tout ! Quoiqu'il s'appliquerait plutôt à un conseiller qu'à la lumière de France elle-même. Problème : sa profonde sagesse a-t-elle besoin de conseils ?

      Supprimer
    2. Pas mal en effet. Mais je l'écrirais plutôt f'omage, pour mieux “stigmatiser” la prononciation de ses électeur et citoyens préférés.

      Supprimer
    3. Pour commémorer son retour à Paris en jet privé, je proposerais de l'appeler le Hollandais volant.

      Supprimer
  10. Zemmour c'est le petit bonhomme hilare de Jean Mineur: il ne rate jamais sa cible.

    Sinon Fraise des Bois ça ne passe pas non plus ?
    C'est mignon Fraise des Bois, affectueux en diable.

    RépondreSupprimer
  11. Stéphane Bily7 mai 2012 à 13:26

    "...de longs ricanements sous la lune et au milieu des ruines."

    Comme c'est bien dit.

    RépondreSupprimer
  12. Dire qu'un malotru a osé traiter notre Vénérable Lampadaire Céleste de, je cite, "principal défaut du Parti Socialiste".

    Un certain Arnaud M, il me semble.

    Que son nom soit maudit jusqu'à la treizième génération.

    RépondreSupprimer
  13. Arnaud Montébourre ?
    Arnaud Montebourré ?
    OK pour le Fomage _ Celui qu'a mis le pays bas

    Duga

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Montébourre, ça serait plutôt Dominique, non ?

      Supprimer
  14. Guimauve le Conquérant
    Ca sonne bien, n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  15. Volonté d'élever le niveau? Concours d'élégance et de respectabilité avec le camp d'en face (le contenu de votre blog, votre plume, étaient à mon sens des gages suffisants d'irréprochabilité)?
    Je partage dans l'ensemble la mesure, et puis vous êtes chez vous, il y a un nouveau règlement, il n'y a pas à tortiller du fondement, ceux qui ne sont pas contents iront voir ailleurs si l'herbe est plus verte.
    Toutefois, si l'interdiction du port du string pour les moins de douze ans peut se concevoir dans tout établissement scolaire respectable, là cela fait un peu Club Select, avec vigile noir à l'entrée, refoulant le bas de front ou le métèque récalcitrant se croyant au dancing club du camping de Roquefort la Bédoule.

    RépondreSupprimer
  16. Me demande si je n'aurais pas mieux fait de la fermer, moi…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben ça fait trois ou quatre que je vous connais que vous feriez mieux de la fermer, alors une fois de plus, une fois de moins...

      Supprimer
    2. Ah, ça y est : on est encore que le 7 mai et déjà les bolcheviques à cravate à chier essaient de me faire taire !

      (Sinon, on doit être plus près de cinq ans que de trois…)

      Supprimer
    3. (faudrait appeler la gendarmerie de Mantes-la-jolie pour savoir...)

      Supprimer
    4. Justement, c'est là-dessus que je me base ! Le dîner en question a eu lieu début avril 2008. Or, j'étais déjà venu au moins deux fois à la Comète avant ça, ce qui doit nous mener vers l'autome 2007. donc, plut^pt quatre ans et demie.

      (Bon, je retourne à mon pensum : 10 000 signes à la gloire de François Hollande et des trois femmes qui l'ont accompagné dans son irrésistible ascension vers les sommets. On m'aura tout fait, à moi…)

      Supprimer
    5. Oui, ça doit être ça.

      S'il faut que vous parliez de Delphine Batho, je peux vous donner une précision : je l'ai rencontrée au siège d'Hollande. Elle est bonne. Par contre, Valérie, la compagne, m'a unfollowé dans Twitter ce qui est grossier.

      Supprimer
    6. Non, les trois sont :

      1) Maman Hollande,
      2) Ségolène Royal,
      3) Valérie “première dame” Trierweiler.

      Supprimer
    7. Vous avez quelque chose à dire sur sa mère ? Bravo... Pour Ségo, il est assez facile de raconter des conneries : elle a bien joué le jeu de la campagne étant exemplaire contrairement à ses camarades de parti en 2007 et tout ça. Mais c'est votre job.

      Supprimer
  17. Flamberge au vent7 mai 2012 à 16:32

    Oui, oui, montrons au camp de "l'Autre" à quel point nous sommes différents, républicains, respectueux et tout. C'est une stratégie qui fait ses preuves depuis un bon moment.

    RépondreSupprimer
  18. Vous avez tout à fait raison. L'avenir nous réserve une quantité industrielle de pantalonnades
    socialistes qui nous dispenserons d'employer à l'endroit de ce type tous les sobriquets
    grotesques dont il pourrait se voir affubler.
    Cependant, je vais vous dire : moi, je ne vais pas me gêner. Mais pas chez vous, bien sûr.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  19. Attention ! Aux yeux de certains, vous n'êtes pas crédibles et vous les faites même rire (ils vous nomment d'ailleurs http://www.pensezbibi.com/categories/revue-de-presse/quand-un-blogueur-de-droite-decouvre-le-mot-respect-12597 )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Val,

      Didier, Bibi et moi avons une longue histoire... C'était du temps où Didier et moi buvions...

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Je vais répéter ce que j'ai déjà dit : Bibi est un con. Et un con frustré, je pense, mais je ne suis sûr de rien. C'est aussi un con à vocation de gardien de mirador qui, à une époque, prétendait dicter aux autres (à Nicolas notamment), qui devait avoir droit d'accès dans leurs blogrolls et qui devait en être chassé pour crime de pensée courbe.

      De plus, croyant être original, Bibi s'exprime de manière grotesque, ce qui est d'ailleurs parfaitement accordé à son pseudonyme.

      Car Bibi a le courage de ses belles opinions, mais pas au pmoint de les expirmer en son véritable nom.

      Supprimer
  20. Vous avez oublié le "capitaine de pédalo"...

    RépondreSupprimer
  21. Dans quelques années, on pourra dire
    Que celui qui est arrivé
    Tard en Tulle, a régné
    Pendant 5 ans sur la France

    Désolé
    C'était juste pour relever le niveau

    Duga

    RépondreSupprimer
  22. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  23. Fébriles, tes doigts courent sur la surface d'un Zipad subventionné.

    De tous, président tu es, toi, Hollande "mains qui chantent".

    RépondreSupprimer
  24. Robert Marchenoir7 mai 2012 à 20:08

    "10 000 signes à la gloire de François Hollande et des trois femmes qui l'ont accompagné dans son irrésistible ascension vers les sommets..."

    Hahaha, pis j'ai la photo qui va bien, pour accompagner cette tartine (j'ai pas dit de Brie). Simplement, j'ai un gros doute que France Dim' ose la publier... Voir le quatrième clicheton à partir du haut :

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-2140206/France-presidential-election-2012-French-swarm-UK-Francois-Hollande-triumphs.html

    Alors, les gauchos ? Vous êtes contents d'avoir voté pour un bonhomme qui se fait mener par le bout du nez par sa grosse ? Et en public, avec ça ?

    Nan François... par ici François... dis au revoir au monsieur, c'est l'heure d'aller prendre ton bol de soupe et d'aller au dodo...

    Ou alors, il y avait une journaliste un peu mignonne de l'autre côté de l'objectif, et il a voulu jouer son DSK, pour faire comme les grands... Tandis que la mère Tire Ailleurs n'était pas franchement d'accord pour faire son Anne Sinclair...

    Vous trouvez qu'il "sacralise la fonction de président de la République", sur cette photo, Monsieur Normal ?

    (Amusant aussi : Hollande qui montre une fraise à l'appareil photo. J'ai pas dit Fraise des Bois, hein... C'est le Président lui-même qui ramène, euh... sa fraise devant les photographes...)

    RépondreSupprimer
  25. L'argumentation de Bob vole toujours aussi haut.

    RépondreSupprimer
  26. Robert Marchenoir7 mai 2012 à 20:34

    Nicolas J est incapable de faire la différence entre une argumentation et une observation.

    RépondreSupprimer
  27. Houlà, vous avez bouffé trop de piment et cela fait mal à la sortie ?

    RépondreSupprimer
  28. Moi j'aimais bien "capitaine de pédalo". Ce n'est pas flatteur, mais pas très méchant. Et ça vous a un petit côté "Vacances de monsieur Hulot" très sympathique.
    L'ami Molette était bien aussi.

    Qu'est-ce que j'ai pu râler chez les Rrums qui se livraient à des symphonies de méchanceté crasse, débile et répétitive sur le physique de Sarkozy... à chaque jour son crachat, son insulte sur la taille, l'origine hongroise, etc. En vain, évidemment. S'ils n'avaient pas été aussi cons, ils n'auraient pas fait ça. Donc, il était inutile d'essayer de les convaincre qu'ils n'étaient pas fair play.

    Vous êtes cohérent, c'est bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Suzanne, pour le double clin d'œil -involontaire, de votre part- que je vois dans votre commentaire : l'ami Molette me plaît également (je crois même l'avoir employé sans l'avoir lu avant) et Monsieur Hulot passait ses vacances pas loin de mon bled. Quant au capitaine de pédalo, l'image me plaît moins : le pédalo, ne serait-ce vous, ne serait-ce moi ?

      ?-(
      Al West

      Supprimer
  29. (Toujours très classe, la Pecnaude).

    RépondreSupprimer
  30. Oui. Ça rehausse le niveau après Bob.

    RépondreSupprimer
  31. Oui, vous avez raison, respectons le dernier roi de Tulle, notre nouveau Président, un homme parfaitement normal, un bon petit gros fort sympathique, un Chirac ventru, un Mitterrand jeunôt. Et puis sa compagne porte un nom digne des meilleurs pinards alsaciens c'est à dire quasi-allemands. Bref restons zen, cool, mettons tous nos drapeaux dans nos poches vides et ensemble, une dernière fois : MORT AUX CONS.

    RépondreSupprimer
  32. N'oubliez pas "Fraise des bois "

    N'oubliez pas non plus que la Hollande a couché, mis à plat notre drapeau tricolore.
    Faut-il y voir un symbole ?

    Enfin, en référence aux couleurs d'une famille régnante jadis aux Pays Bas, ne pourrions-nous pas appeler notre "ami" : Jus d'Orange ?

    Bon, chuis épuisé là

    Duga

    RépondreSupprimer
  33. Little Gouda est proscrit aussi ?

    On savait que ça n'allait pas être drôle, mais là... !

    RépondreSupprimer
  34. L'endive, par Pierre Desproges

    Sorte de chicorée domestique que l’on élève à l’ombre pour la forcer à blanchir. La caractéristique de l’endive est sa fadeur : l’endive est fade jusqu’à l’exubérance. (...) L’endive, en tant que vivante apologie herbacée de la fadeur, est l’ennemie de l’homme qu’elle maintient au rang du quelconque, avec des frénésies mitigées, des rêves éteints sitôt rêvés, et même des pinces à vélo. L’homme qui s’adonne à l’endive est aisément reconnaissable, sa démarche est moyenne, la fièvre n’est pas dans ses yeux, il n’a pas de colère et sourit au guichet des Assédic. Il lit Télé 7 Jours. Il aime tendrement la banalité. Aux beaux jours, il vote, légèrement persuadé que cela sert à quelque chose.

    Anonyme copieur.

    RépondreSupprimer
  35. Le François est élu à la tête de l' état, je ne pense pas être un idolâtre mais c'est ainsi, 51% et des broutilles d' électeurs l'ont choisi, c'est simple.

    Maintenant, regardons comment les socialistes sortiront la France du merdier où elle se trouve surtout au regard de la situation économique mondiale. enfin s'il n' y avait que cela, la situation ne serait si catastrophique.

    Maintenant, le petit François va devoir passer à la caisse pour remercier les différents électeurs qui l'ont élu et là il risque de faire des déçus.

    L' Automne va être brûlant.

    RépondreSupprimer
  36. François Royal le flamboyant..
    J'ai trouvé ça édulcorant..
    C'est une synthèse en mon roman..
    Une sorte d'adoucissant.

    Je me rappelle ce flamboyant..
    FrançoisII j'avais 20 ans..
    Il était là c'était grisant..
    En moto les cheveux au vent...

    Dans mon jardin en Guadeloupe..
    Il y avait aussi à Saint-François..
    Tout à la Pointe des châteaux..
    Un arbre.

    François Royal le flamboyant.

    RépondreSupprimer
  37. Révéla teur le truc 'les femmes qui ont accompagné sa sommité vers la gloire' etc etc. Epoque maternelle. (posté de mon iphone de droite)

    RépondreSupprimer
  38. Vous avez raison, ça ne va déjà pas être de la tarte, alors n'en faisons pas un flan.

    RépondreSupprimer
  39. À Saint-Pierre-et-Miquelon, François Hollande a obtenu 65,31%. Mais où aller ? Chibougamau ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, en Corrèze ! Pour frapper l'ennemi au cœur…

      Supprimer
    2. En Corrèze, trop heureux de se débarrasser d'un boulet, maintenant ne les ennuyez plus Chirac est déjà pour eux une honte.

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.