lundi 21 mai 2012

Exécution capitale (régionale)


Cette fois-ci, finalement, la cathédrale manchote n'aura été vue que de loin, en passant. En revanche, cernés de près par un adversaire (mais pas ennemi, oh la la non !) déterminé à en découdre, le riesling de samedi et le muscat de dimanche ont accepté une reddition sans condition ; puis, nonobstant je ne sais quelles conventions de Genève pour bisounours abstèmes, ont immédiatement été passés par les armes.

14 commentaires:

  1. J'adore la bière de Noël de la marque Fischer. Sans doute la meilleure dans son genre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bière de Noël, comme dirait Baudelaire à propos d'autre chose, c'est de la bière “deux fois bue”… De la pisse, quoi…

      Supprimer
    2. @Didier

      Donc, vous en avez déjà bu de la bière de Noël de la marque Fischer pour si bien en parler ? Par ailleurs, la recette d'aujourd'hui n'est sans doute pas celle qui prévalait du temps du grand Charles.

      Supprimer
    3. La bière de Noël est devenue un machin commercial alors qu'elle avait un intérêt quand on avait des problèmes de conservation. En gros, il s'agit de trouver un prétexte pour vider les fûts pour avoir de la place pour mettre la biere issue des céréales de l'été.

      Supprimer
  2. Didier, si vous passez à Strasbourg, allez manger la choucroute aux trois poissons de la Maison Kammerzell (place de la cathédrale).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà à peu près 50 ans que je “passe” à Strasbourg, dont 35 ans durant ma vie d'adulte. C'est vous dire si je connais la maison Kammerzell et la choucroute !

      (Sauf que la choucroute aux poissons, c'est quand même un peu un truc de fiotes, non ?)

      Supprimer
    2. "un truc de fiotes" ? pourquoi pas de tarlouzes ou de tafioles pendant que vous y êtes ? Honte sur vous ! Je file de ce pas vous dénoncer à la kommandantur. Ce n'est, hélas pas, la première fois que vous contraignez ma morale à effectuer cette démarche salutaire. Je constate à mon grand dam que jusqu'ici mes efforts citoyens n'ont mené à aucune mesure tangible. Dans quel pays vivons-nous ?

      Supprimer
  3. n truc de fiotes, non ? Toi même !

    (Nonmého !)

    RépondreSupprimer
  4. C'est du propre... Vous avez élevé Riesling et Muscat au rang de Martyre. Gare à la fatwa alsacienne (au raifort bien sûr).

    RépondreSupprimer
  5. "conventions de Genève pour bisounours abstèmes"

    Pourquoi tant de haine? On fait du très bon vin à Genève...

    @Skandal: OK pour la maison Kammerzell à Strasbourg. Mais perso, je préconise la mahous choucroute Formidable, qui devrait bien caler son homme.

    RépondreSupprimer
  6. En lieu et place de la réputation surfaite de la maison K .....
    la prochaine fois que vous "daignerez passer" par nos contrées..... annoncez le sur la toile:
    je vous récupère au péage de l'autoroute et ma charmante Dame vous fera l'honneur d'une vraie choucroute accompagnée ..... issue du terroir.
    Et cela parce que vos opinions politiques sont opposées aux miennes et que je vous admire quand même...parfois
    Bien à vous

    L'imprécateur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais très volontiers ! Et pas la peine de venir nous chercher au péage : Roselyne nous guidera, dans son immense sagesse topographique.

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.