mercredi 9 mai 2012

Dis Maman, c'est quand qu'on revote ?


Comment faire pour éviter que le droit de vote ne soit accordé aux étrangers ? Il faut s'arranger pour que la gauche ne dispose pas des 3/5 des deux chambres. De telle sorte que François Hollande n'ait plus que le référendum pour recours, ce qui devrait le faire hésiter, et sans doute renoncer.

Pour parvenir à ce que la gauche n'ait qu'une courte majorité à l'Assemblée nationale, il est impératif d'éviter les triangulaires de second tour, meurtrières pour la droite “présentable”. Par conséquent, si le vote Marine Le Pen avait un sens lors de la présidentielle, il me semble nécessaire, cette fois, de ne pas voter pour les candidats du Front national et d'accorder sa voix à ceux de l'UMP, quels qu'ils soient, dès le premier tour. Mais je suis tout prêt à examiner les raisons de ceux qui seront d'un avis différent…

106 commentaires:

  1. Vache,
    Vous faites des appels au vote, vous, maintenant ? L'élection de Hollande est déjà miraculeuse, alors... Quant à moi, ce matin, je me posais une autre question : comment faire pour que Laurent Fabius n'obtienne aucun maroquin ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu l'amour immodéré qui unit Fabius et Hollande, je crois que le risque est assez mesuré.

      Supprimer
    2. Mais justement. Nommer ses ennemis est un pratique très courante. On les a sous la main comme ça, on peut mieux les soumettre.

      Supprimer
  2. En fait, ça ne prend pas... Vous avez fait ce billet uniquement pour que le précédent passe à la trappe et que les énervés d'hier pensent à autre chose. Rusé, ce Didier.

    RépondreSupprimer
  3. Quelles raisons ?

    J'habite depuis 3 ans dans une ville que j'aime, une région où j'ai des intérêts, un pays qui me plaît. J'aimerais, au minimum avoir mon mot à dire sur la gestion de ma ville. Ça me semble plus normal que d'avoir le droit de vote dans un pays, voisin certes, mais dont le gouvernement n'influence pas ma vie.

    Accorder le droit de vote aux étrangers résidents depuis plusieurs années n'a rien de déraisonnable.

    J'ajoute que dans la mesure où je file 40% de mes revenus au gouvernement belge, c'est quand même logique que j'ai le droit d'essayer de choisir qui le dépense.

    Tous les étrangers ne sont pas des connards d'assistés juste là pour pomper les impôts des honnêtes français de souche qui se crèvent à la tâche, mon bien aimé tonton réac... <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Reprends le vieux en main.

      Supprimer
    2. Ma chère nièce progressiste, je trouve très étrange que l'on tente de lier le droit de vote au fait de payer des impôts, alors qu'il n'a à voir qu'avec la citoyenneté. Non, parce que, sinon, il faudrait le retirer, ce droit, à tous les Français qui ne paient pas un sou d'impôt !

      De plus, pourquoi, dans ce cas, se limiter aux élections municipales ? si le fait de payer des impôts entraîne automatiquement le droit de voter, les étrangers devraient également avoir leur mot à dire sur la manière dont les députés, le gouvernement, etc. dépensent leur argent, non ?

      Supprimer
    3. Pourquoi seulement les municipales ? Eh bien, au bout de trois ans, je connais bien ma ville, je sais ce qui me chagrine quand je vois où passe l'argent que je donne. (oui, les impôts locaux, c'est pour tout le monde :les impôts sur les déchets, etc, ... j'ignore comment c'est en France, mais en Belgique, propriétaire ou non, on y coupe pas. Et Nicolas a répondu pour moi à ce sujet)
      Je sais comment la ville est gérée. J'estime pouvoir voter en connaissance de cause.

      Dans six ans, j'aurais peut-être fait le tour des différents étages de gouvernements du pays, et je m'estimerai alors capable de voter à grande échelle.

      Je vois l'accès au droit de vote de manière graduée, parce qu'à moins d'avoir déjà trempé 18 ans dans la vie politique du pays et d'en être imprégné, on a plus vite conscience de ce qui se passe dans son environnement immédiat que des rouages globaux d'un pays. Ça ne reste toutefois que mes sensations d'immigrée.

      Supprimer
  4. Quels Français ne payent pas d'impôt ? Vous oubliez encore et toujours la TVA qui représente l'impôt le plus important en France. Celui que la droite a voulu augmenter (le décret est paru dimanche dernier au journal officiel, c'est fort, non ?) parce qu'il est invisible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Ah bon ! La TVA, selon Skandal, n'est plus un impôt indirect.

      Si le niveau des commentaires de ce blog tombent si bas...

      La TVA, en fait, économiquement parlant, n'est pas une taxe, mais bien un impôt puisque son fruit n'est pas affecté à une dépense précise ou a un service rendu...

      Supprimer
    3. Il est effectivement invisible et c'est aussi "l'impôt" le plus juste puisque payé par tout le monde en proportion de la valeur des biens achetés.

      Le seul problème de cette taxe est pour les familles nombreuses dont la consommation marginale augmente sans que les revenus progressent, d'ou l’intérêt des allocations familiales et du quotient familiale pour compenser.

      Supprimer
    4. C'est pour cela que je me suis corrigé...

      Supprimer
    5. L'utilisation du mot "taxe" pour décrire la TVA est abusif, d'ou mon erreur, rapidement corrigé...

      Supprimer
    6. Rapidement corrigée par l'effacement du commentaire après lu le mien.

      Pas bien grave, va...

      "Le seul problème de cette taxe est pour les familles nombreuses dont la consommation marginale augmente sans que les revenus progressent, d'ou l’intérêt des allocations familiales et du quotient familiale pour compenser."

      Donc il faut augmenter la TVA et les moyens de redistribuer du pognon pour compenser ce qu'elle fait de mal. J'ai connu des politiques plus logiques... et plus libérales...

      Surtout que ceux qui bénéficient le plus du quotient familial sont les plus aisés et donc ceux qui proportionnellement consomment moins puisque ne sont pas obligés de dépenser tout leur pognon.

      Supprimer
    7. Désolé Nicolas, je n'avais même pas lu votre commentaire, c'est en consultant mon dictionnaire économique que je me suis aperçu de cet abus de language..

      Ai je dit qu'il fallait augmenter la TVA ? Non. Si elle doit être augmenté, il faut qu'elle le soit d'au moins 3 points, sinon cela ne sert à rien.

      "Surtout que ceux qui bénéficient le plus du quotient familial sont les plus aisés" C'est parfaitement faux. Cela dépend aussi des revenus. Une famille nombreuse avec un petit revenu bénéficiera plus du quotient qu'une famille riche avec un enfant.

      Mais la remise en cause du quotient, voir le versement des allocs en fonction du revenu sont des questions à débattre.

      Supprimer
  5. Je ne comprends pas ! Marine Le Pen méritait d'être à l'Élysée, mais pas d'avoir même un seul député ? On vote rebelle, puis on remet son petit blazer, on se recoiffe et on regagne les rangs.

    L'UMP ne bougera pas jusqu'au soir du premier tour par stratégie, pour ne pas effrayer le centre droit : pas d'alliance. Mais quand les résultats du premier tour seront connus, ils vont être forcés soit de s'allier, soit de prendre une déverrouillée historique qui fera imploser l'UMP et fera de MLP la chef de l'opposition. Ce n'est pas aux électeurs de Marine Le Pen de sauver le soldat UMP de l'hégémonie éventuelle des méchants "degauches". Quand on fait campagne pour racoler l'électorat FN tout en méprisant ses dirigeants, en mettant comme porte-parole du candidat une bonne femme (NKM) qui dit ouvertement qu'elle voterait plutôt PS que FN, on assume ses choix et on se prend dans la gueule le râteau qu'on s'est glissé soi-même sous le pied.

    Donc pour moi ce serait :

    Premier tour : FN
    Second tour : FN (si présent) ou UMP (si pas de FN) ou tout autre candidat de droite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de toute façon, le FN n'aura, comme d'habitude, aucun député. ou alors un petit, tout seul et tout perdu. Et je pense que l'UMP résistera mieux que vous ne semblez le penser à la défaite de Sarkozy. Par conséquent, je ne crois pas à la possibilité d'une ou plusieurs alliance au second tour.

      Supprimer
    2. L'UMP résistera, oui : au premier tour. C'est tout de même fou dans votre pays que ça ne dérange pas grand monde qu'un parti à 18% n'ait aucun député, quand les Verts avec 2% et des poussières feront le plein. Vous avez voté FN et le cordon sanitaire instauré autour du FN vous interdit d'être représenté, parce qu'on vous considère comme un puant. Et pour les remercier de vous envoyer chier, de vous exclure de toute représentation, vous courez mettre dans l'urne un bulletin à leur nom. Moi, je ne sais pas, mais dans ce cas-là j'ai des principes. Et mes principes ne passent pas par un retournement de slip pour avoir l'air propre si je suis sale et me faire admettre parmi les gens parfumés.

      Si vous suivez l'affaire, ça branle pas mal à l'UMP du côté de la droite populaire (60 députés), ça sent le coup de poing et la sécession. L'UMP, ce n'est pas un parti mais un consortium, avec une histoire pas très ancienne : il éclatera plus facilement qu'un parti comme le PS. C'est un coup à jouer.

      Quand à Hollande, je serais fort étonné qu'il fasse tant que ça le guignol en exécutant si vite ses promesses. Ça fait 30 ans que cette histoire de vote des étrangers est dans l'air, mais elle n'atterrit jamais finalement.

      Le truc, ce n'est pas d'empêcher le vote local des étrangers, mais de faire en sorte que L'immigration légale et illégale soit jugulée, que le code de la nationalité soit réformé, le droit du sol supprimé. Et pour aller dans cette direction, il faut donner du poids au FN.

      Supprimer
    3. Vos argument sont à prendre en compte, bien évidemment. Mais je crains que Hollande soit très tenté de le faire, le guignol. D'autant qu'il sait bien pour qui voteront massivement ces étrangers à qui il compte en donner le droit.

      Supprimer
    4. L'argument du citoyen Yanka est plus que pertinent et n'est pas loin d'avoir mon approbation.

      Supprimer
    5. D'accord avec Yanka.
      En outre, l'UMP va répéter ce qu'elle a dit : "si les étrangers veulent le droit de vote, qu'ils deviennent français".
      Et le tour est joué.
      Alors qu'il faut une réforme du code de la nationalité.

      Supprimer
  6. Il suffit donc de payer des impôts indirect pour obtenir le droit de vote, tant qu' on y est et pourquoi pas aussi sur le simple fait de boire son coup sur le zinc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, il suffit d'avoir un drapeau palestinien, voyons... Ils comprennent que dalle, les dedroite, c'est terrible ça !

      Supprimer
    2. Désolé mais l' élection du second Mahdi du PS me laisse encore groggy mais apparemment les alliés non communautaires l'ont déjà compris.

      Supprimer
    3. Grandpas : TVA à part, dès le moment où on remplit ses devoirs pendant un certain temps, on devrait pouvoir accéder aux droits qui vont avec non ? J'imagine qu'aucun gouvernement n'est assez con pour filer de droit de vote à un type dès l'obtention de son visa d'étudiant ou de vacancier.

      Supprimer
    4. Non, j' ai un ami qui vit aux USA et il ne s'est jamais senti être un citoyen de seconde zone en ne votant pas aux élections américaines.

      Si vous désirez voter, il y a la naturalisation, c'est aussi simple mais là cela demande de choisir.

      Vous désirez le beurre, l' argent et aussi le fond de commerce enfin vous n' éviterez pas le communautarisme, rappelez vous que 40 des tunisiens vivant en France ont voté pour Ennahda , pensez vous qu'ils voteront socialiste ou un autre parti politique aux municipales.

      Enfin quand on sait que des étudiants africains peuvent rester en France avec des visas étudiants durant plusieurs années. Ceratins étudiants ivoirien avait toujours 20 ans.

      Il est très facile d' obtenir des papiers avec une date de naissance fantaisiste simplement pour obtenir une autorisation d' hébergement sur le territoire français à l' époque où ces dernières existaient encore.

      Et après tout pourquoi aux touristes, en consommant sur place, ils payent la TVA.

      Supprimer
    5. En tout cas, si on en croit le sondage Opinionway du Figaro d'hier, 93% des musulmans ont voté F.Hollande.

      Les socialos sous-estiment peut-être le risque communautaire mais ils ont probablement bien pris la mesure des avantages possibles!

      Néfisa: comment se fait-il que vous n'ayez pas accès au droit de vote local, communautaire dans un pays communautaire?

      Supprimer
    6. "Et après tout pourquoi aux touristes, en consommant sur place, ils payent la TVA." J'avais pas écrit "TVA mise à part" au début de mon commentaire ?

      Je ne me sens pas du tout citoyenne de seconde zone, mais ma naturalisation est dans 4 ans.

      "Vous désirez le beurre, l' argent et aussi le fond de commerce enfin vous n' éviterez pas le communautarisme, rappelez vous que 40 des tunisiens vivant en France ont voté pour Ennahda , pensez vous qu'ils voteront socialiste ou un autre parti politique aux municipales." Il faudrait donc accorder le droit de vote aux étrangers selon leurs idées politiques ?

      On pourrait peut-être accorder le droit de votes aux européens seulement alors, puisque les africains vous gênent.

      Supprimer
    7. Pulcino : Je dois simplement aller m'inscrire. Jusqu'à il y a un an, je ne pigeais rien à la politique belge, je n'estimais donc pas utile de me mêler de ce qui ne me regardais pas, et de ce que je ne comprenais pas.

      Mais si j'étais, je sais pas moi, québécoise et toute aussi investie dans ma commune, je me sentirais un peu mise de côté.

      Supprimer
    8. Pour les européens c'est déjà le cas pour certaines élections quant aux africains ils ne gênent nullement et pour terminer ne détournez pas le sujet, j'ai écrit que les tunisiens vivant en France ont voté pour un parti islamiste et c'est tout!

      Mais vous du mal à comprendre.

      Supprimer
    9. Oui pulcino; comme je le disais hier, les musulmans sont à 93% pour le mariage homosexuel.
      Ceci explique celà.

      Supprimer
    10. Je ne sais pas où vous disiez quoi... Il y a dans votre commentaire une ellipse qui m'échappe!

      Supprimer
    11. C'était de l'ironie bien sûr.

      Supprimer
  7. On peut assister à une sorte de renversement en ce moment. Hollande est en train de devenir pour les gens de droite exactement ce que Sarkozy fut pendant 5 ans pour un grand nombre de gens de gauche. En ce moment, ça cause "légitimité électorale"... C'est à mourir de rire, vraiment. Pour des gens qui affirment aimer tellement cette Vème République, ça la fout mal, je trouve. La démocratie, c'est pourri, surtout quand on perd faut croire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, c'est grotesque.

      Supprimer
    2. Pour parler de l' "atmosphère générale", j'ai plutôt l'impression que Hollande n'aura pas fait rêver plus d'une soirée à la Bastille (et encore ceux que les prestations artistiques d'exilés fiscaux et les collections de drapeaux étrangers ne gênent pas) et que le soufflé retombe déjà.

      Je n'avais que 11 ans en 81, mais j'ai le souvenir d'une clameur qui n'en finissait pas et qui a duré des mois (avec son lot de conneries, Lainiel et autres)... Il est peut-être un peu tôt cependant pour juger que la gauche ne va pas dire de belles conneries...

      Concernant les discussions sur la "légitimité", d'accord avec vous pour trouver cela assez minable.
      J'y vois un contrecoup aux mois de sondages où on nous a annoncés, jour après jour, que Sarkozy allait prendre une déculottée historique (58-42 mini). C'est vrai que, pour Hollande, recours historique contre l'abominable et méchant Sarko, le résultat est plutôt médiocre.

      L'étude détaillée de la médiocrité du résultat du gagnant est une occupation plaisante pour le perdant!

      Supprimer
    3. Pulcino,

      Ce que vous dites à propos de 81 est vrai. La comparaison n'a pas d'égal. Le contexte n'est pas non plus le même (les programmes non plus, qui ont bien intégré que l'action politique n'a plus la même influence qu'autrefois) et la fête de la Bastille a sans aucun doute douché quelques enthousiasmes déjà. Dont le mien. Mais, voyez-vous, nous ne nous entendrons sans doute pas sur les causes du communautarisme. Pour ma part, je lui trouve deux causes : 1 - les français n'ont aucune confiance en eux, en leur pays, en ce qu'ils sont (et je vous assure que tous les drapeaux français de la Concorde n'y auraient rien changé) ; 2 - les discours purement électoralistes, de droite comme de gauche, n'ont fait que creuser ces 20 dernières années les divisions. Ce sont les fruits que l'on récolte aujourd'hui. On a peu parlé du discours de la Bastille qui était assez médiocre parce qu'improvisé. Il a eu le mérite, devant ces drapeaux bigarrés, de rappeler la chance qu'avaient ces hommes et femmes d'être français et de la fierté qu'ils devaient en concevoir. Ce propos est sans doute naïf mais il me semble que c'est l'affirmation de cette volonté de cohésion qui permettra en partie de faire reculer certains réflexes. En tout cas, j'ai bien senti une allusion de fermeté sur ce principe.

      A droite, on déclare très souvent aimer la France, mais c'est là le syndrome Sarkozy, on fait beaucoup de déclarations, mais dans les faits, il ne se passe jamais rien. Il ne s'agit pas d'agiter un drapeau pour aimer la France. Aimer, c'est un verbe qui définit un acte et une volonté. La France de droite est un musée, avec des icônes, des valeurs creuses. La droite aime la France comme un homme qui trompe sa femme dit l'aimer profondément. Il faut se méfier, moi en tout cas je me méfie, des déclarations d'intention, des démonstrations sentimentales.

      En ce qui concerne le résultat, maintenant. Je ne le trouve pas médiocre, je le trouve "normal", attendu. J'étais persuadé que l'écart serait de cette ampleur et ce, depuis des mois. La droite peine à se souvenir que le président le plus mal élu de la Cinquième fut sans aucune contestation possible Jacques Chirac en 2002. Participation en berne, score de premier tour minable, mascarade au second. On n'a pas entendu l'UMP se plaindre à l'époque d'un quelconque manque de légitimité. Hollande a réuni une majorité de français sur sa candidature dans le cadre d'une élection à laquelle les français ont majoritairement participé. Point.

      Supprimer
    4. Et puis, d'ailleurs, tant mieux qu'il n'y ait pas d'état de grâce. L'état de grâce a quelque chose de nuisible.

      Supprimer
    5. Je vous crois concernant vos prémonitions sur le résultat. Admettez cependant que, si l'on cumule l'acharnement délirant de la gauche contre l'homme Sarkozy et l'agacement profond de la droite contre le dirigeant Sarkozy, on pouvait craindre un différentiel très nettement supérieur. Le soulagement de la droite et la surprise de la gauche depuis dimanche soir en sont la preuve.
      Je n'ai lu nulle part des contestations définitives de la légitimité de Hollande (je n'ai pas tout lu non plus)mais des commentaires. On est dans l'après-match, y a eu 1-0 dans les prolongations et on commente les décisions arbitrales et les tirs sur les poteaux. Il y aurait 5-0 comme attendu, on serait passé à autre chose. Désolé pour l'image footballistique, mais elle ne me semble pas si crétine en l'occurence.

      Votre rappel de la re-élection de Chirac souligne tout de même que la notion de légitimité n'est pas du vent. L'UMP ne l'a pas souligné à l'époque, ce n'était pas son boulot de le faire; la gauche -même si elle ose tout et que c'est à cela qu'on la reconnaît, n'a pas osé le faire après l'épisode ridiculissime de Jospin. Chirac, lui, l'a bien compris puisqu'il a limité ses ambitions pour le quinquennat à la lutte contre les accidents de la route, la lutte contre le cancer et la lutte contre la pluie qui mouille. 5 ans de perdus..

      Supprimer
    6. Je ne sais pas si c'était une prémonition, je l'ai dit en commentaire ici même plusieurs jours avant le vote. Cela ne me semblait pas possible que Hollande l'emporte si largement, dans une France majoritairement de droite. J'ai eu raison sur la base d'un raisonnement logique.

      En ressortant Chirac du tiroir, je voulais seulement relever que la question de la légitimité est une sorte de gimmick qui résonne à chaque élection. L'action me semble toutefois plus condamnable pour des individus clamant sans cesse leur amour de la Cinquième République. Plus condamnable et plus risible en quelque sorte.

      Bizarrement, moi qui déteste cette constitution, je ne me suis jamais vraiment posé la question de la légitimité de quelque Président que ce soit. On n'aura de toute façon beaucoup de mal à élire un Président à la proportionnelle.

      Supprimer
  8. Super! Sur ce blog, on jouait il y a trois ou quatre jours encore, sur un tempo de dérision, de distance vis à vis de la politique, sur l'air de "à moi, droite ou gauche, on ne me la fait pas, je suis au-dessus" et voici qu'aujourd'hui on établit des stratégies millimétrées pour faire passer celui-ci ou empêcher celui-là, pour s'allier ou ne pas s'allier, c'est assez fascinant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À se demander si vous êtes Français, vous... Vous ne connaissez pas les serments d'ivrognes ?

      Supprimer
    2. Bof...
      L'influence de ce blog doit être voisine de zéro.

      Supprimer
    3. Ces serments, ces parfums, ces baisers infinis,
      Renaîtront-ils d'un gouffre interdit à nos sondes,
      Comme montent au ciel les soleils rajeunis
      Après s'être lavés au fond des mers profondes ?
      - O serments ! ô parfums ! ô baisers infinis !

      Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal.

      Supprimer
    4. Eh oui, Léon, c'est ça, Didier Goux : (pose x pose) - pose = pose. Je crois que vous êtes un des seuls à avoir pris la mesure du personnage.

      Supprimer
    5. L'hommage de Georges à Léon : j'aurai au moins réussi ce réjouissant petit miracle-là…

      Supprimer
  9. à Rotterdam le vote des étrangers (musulmans pour la plupart) à contribué à renforcer le parti travailliste au dépens du parti de Pim Fortuyn.

    Quand François Hollande s'adresse aux Français d'origine étrangère, il est très clair: "Les quartiers, les cités, sont une chance pour la République. Ne sous-estimez pas la force de votre décision. Avec le suffrage universel une voix en vaut une autre, et si certains sont plus riches que vous, vous, vous êtes plus nombreux qu’eux." Clair et clairvoyant: les immigrés qui vivent en Europe votent pour la gauche classique quand ils votent. Et comme la France est, et de loin, le pays qui a le plus d'immigrés fraîchement naturalisés ou simples résidents... On comprend que la gauche soit pour et la droite contre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Suzanne: Je l'ai déjà mis dans un commmentaire plus haut: si on en croit le sondage Opinionway du Figaro d'hier, 93% des musulmans ont voté F.Hollande.
      Juste pour appuyer votre propre commentaire.

      Supprimer
  10. Bonjour
    Pour moi ce sera FN au premier tour
    Au second, on verra en fonction de l'attitude de l'UMP
    (Chez moi, le candidat FN n'a aucune chance de pouvoir se maintenir)
    Si c'est la tendance Longuet qui l'emporte, alors j'irai voter UMP
    Si c'est la tendance NKM-Jouanno, je resterai chez moi ou à la plage.

    Hors de question que je vote pour des types qui me crachent à la gueule

    Et le droit de vote des migrés, c'est de la fumisterie : Sarkozy les a naturalisés par paquets de dix mille, ils sont maintenant français comvouzémoi et votent à toutes les élections

    RépondreSupprimer
  11. Supposons qu'une ville d'Ile-de-France abrite une forte population d'origine immigrée et de religion musulmane dont une partie de nationalité française; qu'un Français musulman se présente aux élections municipales et qu'il recrute dans sa communauté en mettant en avant de manière radicale des revendications religieuses et identitaires; supposons qu'il devienne maire. Il devient ipso facto grand électeur et en droit d'élire un sénateur et -pourquoi pas?- devenir sénateur lui-même (il n'y a pas qu'une banlieue en Île-de-France et ailleurs). Il pourra donc influer sur la désignation du président du Sénat, second personnage de l'état appelé à remplacer le président de la République en cas d'empêchement ou de démission (c'est déjà arrivé deux fois). Vous me direz que les musulmans ne sont pas assez nombreux pour peser d'un tel poids. Combien étaient-ils il y a vingt ans? Combien seront-ils dans vingt ans?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne question : combien étaient-ils y a vingt ans ?

      Cela dit, il n'a jamais été question de les laisser dans une position "exécutive" (Maire ou adjoint au maire), ils pourront, tout au plus, être conseillers municipaux.

      Supprimer
    2. Combien seront-ils dans vingt ans?

      Certains ont écrit des théories la-dessus.

      Supprimer
    3. Nicolas, Pangloss parle d'un Français (mais qui pratique la religion musulmane) , celui ci pourrait être maire, et de fait sénateur....

      Supprimer
    4. @ Fidel

      "Nicolas, Pangloss parle d'un Français (mais qui pratique la religion musulmane) , celui ci pourrait être maire, et de fait sénateur....", vous inquiétez vous. Et même que cela s'est déjà produit...Louons la culture de nos français de souche (! ? ) qui ne connaissent pas l'histoire de leur pays ! Ce sénateur est une sénatrice : elle s'appelle Bariza Khiari.

      Et puis rappelons à certain trissotin ou femmes savantes du voile qu'en 1894, en pleine période de laïcisation, un député du Doubs, le docteur philippe Grenier, s'est converti à l'islam. Cela ne date donc pas d'aujourd'hui...

      Supprimer
    5. « ... ils pourront, tout au plus, être conseillers municipaux. »

      Bien sûr, bien sûr... On commence par introduire la queue sectionnée d'un renard dans le poulailler, puis on y jette le renard tout vif et très affamé. C'est comme pour les gays. On leur a donné le PACS, z'étaient contents. Ils veulent maintenant le mariage et l'adoption et ils l'auront. Puis ils militeront pour quels nouveaux droits ensuite ?

      Il me semble que, dans une nation, l'intérêt national doit primer sur les intérêts partisans, surtout électoraux. Ce droit de vote des étrangers est un crime qui ne profiterait qu'aux "degauches". Mais peut-être n'y voyez-vous pas d'inconvénients...

      Supprimer
    6. "il n'a jamais été question de les laisser dans une position "exécutive" (Maire ou adjoint au maire), ils pourront, tout au plus, être conseillers municipaux."

      Nicolas: il y a eu une femme musulmane ministre sous De Gaulle dans les années 60. Bon, elle n'a jamais pris parti publiquement pour la lapidation, elle. Pas comme ce grand électeur français et islamiste adoubé par le PS. (est-il toujours en place, et y en a-t-il d'autres comme lui ?)
      "Aidez-moi..." a dit François Hollande. Je veux bien l'aider à ne pas faire de compromissions avec les islamistes, mais comment ?

      Supprimer
    7. Réponse à david Weber,
      mon commentaire n'est la que pour avertir Nicolas qu'il a écrit une connerie,
      bien sur qu'il y a des maires et ou sénateurs(trice) de confession autre que catho,et tant mieux,
      j'irai même plus loin, un élu ( un français donc)qui s'est fait prendre la main dans la bonbonnière peut être réélu, et un mec (pas français)qui vit en France ne pourrait pas l'être.

      Supprimer
    8. Fidel,

      J'ai oublié de te répondre : oui, j'ai répondu un peu rapidement à Pangloss...

      Mais c'est déjà le cas. Regarde le maire de Redon qui a payé pour installer une statue géante de Jean-Paul 2. Ce n'est pas plus gênant qu'un Musulman devienne grand électeur...

      Supprimer
    9. HéHé, il y a même des maires qui ont donné leur suffrage à un marsiste leninifiant en la personne de Cheminade, rien que le nom, ça sonne comme une boisson de gonzesse.

      Supprimer
  12. De quoi, de quoi? Interdire à un Français musulman peut-être un peu intégriste, communautaire et pourquoi pas sympathisant salafiste (musulman et tout et tout MAIS Français) d'être élu maire!

    RépondreSupprimer
  13. Didier Goux est bien gentil mais il faudrait qu'il nous explique en quoi un vote aurait un sens dans une élection et pas dans une autre.
    Aurait-il voté par simple anti-sarkozisme primaire ?

    RépondreSupprimer
  14. Car enfin, j'en fais le pari, le droit de vote aux étrangers fera partie des promesses non tenues. (Et comme à chaque fois, il y en aura beaucoup, confirmant l'adage qui dit que l'on est jamais aussi bien trahi que par les siens.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ""que la gauche ne dispose pas des 3/5 des deux chambres. De telle sorte que François Hollande n'ait plus que le référendum pour recours, ce qui devrait le faire hésiter (non il ' l' a promis) , et sans doute renoncer (non il ' l' a promis).
      Je ne doute pas que sur ce point , la promesse sera tenue.

      Supprimer
  15. Et quand bien même...
    Le vote MLP peut-il se résumer à l'opposition au droit de vote des étrangers, opposition qui serait mieux défendue par un groupe parlementaire UMP ?
    C'est un peu court.

    RépondreSupprimer
  16. Si le FN réclame une juste et légitime représentation à l'Assemblée, ce n'est pas avec pour seul programme l'interdiction du droit de vote des étrangers. ce programme est un peu plus vaste: il va de l'indéfendable (retour de la peine de mort) à des choses plus sympathiques comme la défense du petit commerce contre l'industrie alimentaire.
    L'immigration, heureusement, n'est pas son seul fond de commerce, contrairement à ce que disent ceux qui veulent réduire son projet à celà.
    En faisant machine arrière vous refusez que des idées nouvelles ou ostracisées soient débattues un jour démocratiquement à l'Assemblée.

    RépondreSupprimer
  17. Fredi,

    Il faut suivre un peu. Voilà ce qu'écrit Didier : "Comment faire pour éviter que le droit de vote ne soit accordé aux étrangers ? Il faut s'arranger pour que la gauche ne dispose pas des 3/5 des deux chambres."

    Pourquoi donc mentionne-t-il ce 3/5 des deux chambres ? Parce que Hollande a dit qu'il s'appuierait sur cette proportion pour légiférer sur la question. Si la marge était inférieure, il proposerait la réforme par voie de référendum. Didier pense qu'une majorité de français s'y opposerait alors. Rien à voir donc avec la notion d'opposition. Il faut vous rendre à l'évidence. Un candidat UMP quel qu'il soit a plus de chance de se faire élire que n'importe quel quidam encarté au FN.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais j'ai bien compris Dorham.
      Et moi je dis que le vote FN n'est pas un vote qui doit se focaliser uniquement sur celà.
      Et puis il est quand même curieux de voter un jour pour le FN, et ensuite pour le parti qui claironne qu'il n'a aucune valeur en commun avec ce dernier.
      Un peu de cohérence que diable !

      Supprimer
    2. "Et puis il est quand même curieux de voter un jour pour le FN, et ensuite pour le parti qui claironne qu'il n'a aucune valeur en commun avec ce dernier."

      Pfff, mais c'est de la politique ça ! Arrêtez donc de bondir à la première déclaration venue. Bon, remarquez, je m'en fous, je ne suis pas prêt de voter UMP, encore moins FN, c'est vos affaires de boutique, hein, c'était pour être serviable.

      Supprimer
    3. Dorham, ne serait-ce pas surtout qu'accorder le droit de vote aux étrangers nécessite une modification de la constitution ce qui ne peut se faire qu'avec l'accord des 3/5 du parlement réuni en congrès ou par référendum ?

      Supprimer
    4. Oui. Vous faites bien de rectifier.

      Supprimer
  18. Comment dire...
    Je m'en fous du droit de vote des étrangers aux élections locales (et seulement locales) si dans le même temps on met tout en oeuvre pour réduire l'entrée et le séjour de ces étrangers.
    Et à celà, la situation économique pourrait l'y contraindre.

    RépondreSupprimer
  19. Contraindre FH bien sûr.
    Non.
    Comme le dit le libellé de DG, il s'agit bien d'un accomodement déraisonable.

    RépondreSupprimer
  20. Même à Plieux la proposition de DG ne soulève pas, c'est le moins qu'on puisse dire, l'enthousiasme.
    Si son billet était un sondage, c'est réussi.

    RépondreSupprimer
  21. Pour que rien ne change, c'est maintenant !9 mai 2012 à 15:15

    Pourquoi s'arrêter à cette "non majorité des 3/5 des 2 chambres" ? Maintenant que M. Sarkozy est défait, imposons une cohabitation au président Hollande. Cela limitera ses tentations "sociétales" et prolongera la collusion continue que la gauche entretient sur tous les autres aspects avec la droite parlementaire. Au terme quinquennal de ce nouvel échec socialo-umpiste, on remet un euro (ou un franc nouveau) dans le bastringue et on recommence. Le FN sera retombé à 9% (mon pronostic pour les législatives), les centristes remonté à 15% (en 2017)... vous connaissez la suite.

    RépondreSupprimer
  22. Au bout du compte la position de DG est assez comique et sa (fine) tactique ressemble à celle du rugdbyman qui aurait marqué un essai et refuserait de le transformer.
    Bravo.

    RépondreSupprimer
  23. Toute cette discussion est dépourvue du moindre intérêt... La question n'est pas celle du vote des étrangers. C'est celle du vote des Français. Enfin, de certains Français. Enfin, de certains ...euh...Français....

    RépondreSupprimer
  24. Désolé Didier, mais voila trop de temps que je critique l'UMP pour voter pour eux par "principe".

    Je verrai qui se présente chez moi, et déciderai au dernier moment.

    Quand au vote des étrangers, on sait très bien que c'est une réforme purement électoraliste comme le furent les 35h.

    Que ce soit un des emblèmes du programme du PS, alors que l'économie et la réforme de l'état Français devraient être la priorité, montre bien l'état de pauvreté idéologique et intellectuelle des socialistes Français.

    Ceci dit, à l'UMP ou au FN (s'en parler des autres) ils n'ont pas plus d'idée ou de projet sur l'avenir de la France.

    RépondreSupprimer
  25. Tout cela est un peu mou du genou quand même: le droit de vote aux municipales ! et pourquoi uniquement aux municipales? C'est de la discrimination!!!! Et pourquoi pas aux législatives? puisqu'ils payent de impôts! (comme on nous dit! et pourquoi aux national? (puisqu'ils payent de impôts!) : C'est de la discrimination!!!!
    La gauche a un tout petit zizi ou bien La gauche a besoin de se garder des promesses sous le coude à faire plus tard, justement pour avoir l'air de gauche?
    Par contre puisque les étrangers auraient le droit de vote parce qu'ils paient des impôts, je suggère donc dans cette logique que l'on retire le droit de vote à tout ceux qui n'en paient pas… moi par exemple… hihihi
    c'est assez comique en fait!
    Vive le Frankistan!
    A propos il est comment le drapeau Frankistanais?

    RépondreSupprimer
  26. Je vais la faire courte :

    - UMP = Merha

    - FN = Breivick

    Hollande Président !

    Résultat ? => Je prends le Front de Gauche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais vous fumez quoi Sand ?
      L'omelette aux champignons a du mal à passer ?

      Supprimer
    2. Non je suis cinglée fredi, c'est bien connu !

      Supprimer
    3. Richard Durn = membre du PS

      1 partout la balle au centre,

      Sand

      Si vous regardez bien le salut Breivick, il lève un poing tendu comme Nelson Mandela ou les athlètes noirs américains Tommie Smith2 et John Carloslors de la cérémonie de la finale du 200 mètres à Mexico.

      ils étaient inscrit au FN de l'époque.

      Quant à Merah, il figure en photo avec le président normal en Mars 2012.

      Continuez à faire des cercles dans le sable.

      Supprimer
    4. Je n'ai pas la raquette facile sur terre battue, vous feriez mieux de reprendre du service, vous venez de vous prendre le filet en pleine poire ! Jeu, set, et match !

      << Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune. >> ( Mme Roland )

      Encore un tour ?

      << Les hommes sont si nécessairement fous que ce serait être fou par un autre tour de folie de n'être pas fou. >> ( Pascal Blaise )

      Sortez-moi vos noms de l'autre tombe je vous joue la balle des sites à sillon !

      Et pour les balles perdues, voyez avec votre entourage, elles sont sorties du cercle !

      Sand

      Supprimer
    5. Qui parles de tennis, et puis je déteste "Roland-Garros".

      Donc si l'on vous suit , quand est de gauche et que l'on assassine des innocents, on est un fou mais un assassin de masse, dit de droite , il devient de suite un monstre sanguinaire.

      L' un massacre pour le bien du peuple, l' autre le méchant par idéologie malsaine.

      Les balles perdues dîtes vous, on aurait pu demander à Merah ou Durn mais ils ne sont plus de ce monde, le sacrifice ultime.

      Dans le paradis socialiste, y a t il aussi des vierges?

      Supprimer
    6. Mais faut tout vous expliquer bon sang de bonsoir, moi qui souhaitais la jouer courte, la paille ! Vous tirez au flanc comme si la vierge allait sortir de la cuisse de Jupiter !

      Qui parle de tennis ? Mais moi ! Le foot je m'en foot, j'ai un faible pour Woody Allen : Match Point !

      Pour la petite explication c'est ici sur wiki :

      << Manon Roland, ou Jeanne Marie, ou Manon Phlipon1, communément appelée Madame Roland, devenue par mariage vicomtesse Roland de la Platière, née le 17 mars 17542 à Paris et morte guillotinée le 8 novembre 1793 à Paris, est une figure de la Révolution française.

      Elle joua un rôle considérable au sein du parti girondin, et poussa son mari au premier plan de la politique. >>

      Et comme vous préférez une balle à la volée plutôt que courte, voici le revers de la médaille :

      Merha et ses aller-venus chez les arabes de l'extrême n'étaient-ils pas connu des services secrets de Monsieur l'ex-président de la République Sarkozien ?

      Réponse OUI => UMP = Merha

      Breivick n'est-il pas un anti-socialiste dû au communautarisme et au football en masse courant après le ballon de la diversité et dont ce pourquoi Marine le Pen a autant de succés qu'un supporter de la coupe de France broutant le gazon ?

      Réponse OUI => FN = Breivick

      Ils sont leurs fruits.

      Nous allons donc comme les chinois marcher à petits pas et manger avec des baguettes en bois, à grands pas, l'écart se creuse, vous risquez la chute dans la précipitation et je ne voudrais point avoir à vous ramasser, le fruit je le préfère pressé !

      Et comme dirait Manon, révisez vos sources !

      Supprimer
    7. Je n' aime ni le tennis ni le football (soccer, pour moi) quand à vos références , vous pouvez vous les rouler en cône.

      Nous aurions entendu les chantres des "droits de l'homme" hurlaient comme des hyènes si la police française avait arrêté "merha" sur le simple fait de es voyages au Pakistan.

      Je côtoie tous les jours un collègue qui voyage souvent dans le nord de l' Inde et du Pakistan, devra t on lui aussi l' arrêter, nous sommes encore dans un pays où la liberté de circuler est un droit.

      Enfin , les endroit où merha est allé en villégiature ne sont pas habités par des arabes mais des patchouns ou autres diverses ethnies musulmanisées.

      Pour terminer comme vous semblez vouloir m' expliquer tout, que viennent faire les chinois, Marine Le Pen, la coupe de France et le gazon d' un terrain de ffotball.

      Auriez vous un problème avec ce sport ?

      Supprimer
  27. Moi, je suis adepte du cas par cas. Je verrai dans ma circonscription. Il ne faut pas oublier que sauf erreur de ma part, chaque voix aux législatives signifie du pognon étatique sous forme de subventions pour le parti du candidat pendant un certain temps.

    Popeye

    RépondreSupprimer
  28. En tout cas, j'apprends ce matin que M.Hollande est aller acheter une baguette à la boulangerie du coin. C'est bien ça fait "peuple". J'espère qu'il n'a pas oublié de sortir la poubelle…

    RépondreSupprimer
  29. J'apprends aussi ce matin que le 1er geste "symbolique" de Mr Hollande ,avant investiture, sera de rendre hommage à Buren, au vernissage de l'exposition du Grand Palais.Mr Hollande redira à cette occasion qu'il compte tout faire pour la "culture", dans la lignée de Jack Lang, bien sûr.
    Lire à ce sujet le remarquable ouvrage:
    " L'art caché. Les dissidents de l'art contemporain", Aude de Kerros, éditions Eyrolles.
    Je n'ai pas le temps de développer mais c'est autrement plus profond, précis, lucide que les analyses du seigneur de Plieux. On comprend en quoi les idéologies de gauche, n'en déplaise à Léon,ne relèvent aucunement de l'humanisme mais du nihilisme le plus achevé. On comprend le grand mensonge de la gauche qui consiste à s'être approprié le "non art" qu'est l'art contemporain, en collusion avec la grande finance internationale, justement, pour décérébrer les masses. En d'autres termes, l'art contemporain soi-disant subversif est devenu l'art officiel comme l'illustre parfaitement le cas Buren, et ce, sous tous les gouvernements de droite comme de gauche depuis Mitterand-Lang. De ce fait, les véritables artistes, les esprits libres sont désormais dissidents, invisibles. On pourrait, à cet égard, faire le parallèle avec la pensée et la littérature.
    Désolée, je suis très pressée et ne peux développer. vous pouvez taper Aude de Kerros sur Google, vous trouverez des vidéos très intéressantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur le "non art" lire les articles que lui ont consacré Régis Debray, Jean Baudrillard, Jean Clair et Mac Fumarolli, il y a quelques années dans le Monde; Ainsi que certains essais de Yves Michaud. L'Art contemporain qui est devenu la vitrine branchée de l'ultra libéralisme international. A lire également les interviews très décapantes du peintre américains John Currin sur la main mise de la gauche américaine sur le milieu de l'art et de l'enseignement universitaire et artistique dans le catalogue de l'exposition "Chers peintres" (centre georges pompidou)…

      Supprimer
  30. Monsieur Y,le livre d'Aude de Kerros, très documenté,reprend tous ces auteurs, les analyse, en fait une synthèse, DU POINT DE VUE DE L'ARTISTE qu'elle est.On ne peut mettre sur le même plan tous ces auteurs. Yves Michaud a défendu le non art qui s'est autoattribué le titre d'"art contemporain" que le livre désigne pat l'acronyme AC, puis il en est revenu. Baudrillard, et surtout Jean Clair et Marc Fumarolli ont compris la supercherie dès le début. Effectivement, l'AC est devenu la vitrine branchée de l'ultra libéralisme international. En France, c'est Jack Lang qui l'a imposé sous le 1er septennat de Mitterand et maintenant, c'est Mr Hollande qui commence son quinquennat en lui rendant hommage. Cherchez l'erreur...
    Cette question de l'art n'est pas anodine ni secondaire. Elle est hautement révélatrice du fondement DES idéologies de gauche (j'emploie à dessein le pluriel): le matérialisme et un nihilisme qui nie toute transcendance. Le point de vue d'Aude de Kerros est qu'il n'y a plus d'art, plus de discours symbolique possible dès lors qu'on nie les transcendantaux: le Beau, le Bien, le Vrai.Il ne faut donc pas s'étonner que la gauche ait fait de cet art un art officiel alors qu'il est aussi l'art de l'ultralibéralisme international.
    Bon, je sens que tout le monde va décrocher, là. J'arrête, mais lisez ce livre, lisez aussi Jean Clair ( "L'hiver de la culture" par exemple) et vous verrez que le problème de l'immigration n'est qu'un boaobab en carton pâte qui masque la forêt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De ce point de vue il n'est pas étonnant que les artistes les plus "cotés" actuellement viennent de la Citys… de Londres. Damien Hirst par exemple…
      sur "le beau, le bien, le vrai" j'ai quelques doutes …
      Mais j'ai l'impression que nous sommes hors sujet…

      Supprimer
  31. Je ne crois pas que nous soyons hors sujet dans la mesure où cette discussion relativise les questions posées par Didier Goux.
    Pour ma part, c'est clair, jamais je ne voterai FN ni à gauche, bien que je comprenne le vote FN. J'ai voté Dupont-Aignan au 1er tour et Sarkozy au second, il se peut que je n'aille pas voter aux législatives.

    Je comprends le vote FN parce qu'il émane soit de personnes qui souffrent, dans leur vie quotidienne, de la présence trop forte de personnes d'origine immigrée et non intégrées, voire animées de haine envers la France, soit de personnes qui souffrent de l'effondrement de notre culture dont les racines sont judéo-chrétiennes, soit de personnes qui vivent ces deux souffrances.
    A mes yeux, il est vain, inefficace et dangereux de s'attaquer au seul problème de l'immigration en l'isolant d'un contexte plus profond et plus vaste que j'appelle le nihilisme. J'entends par là le vide spirituel et symbolique produit par une société de consommation matérialiste et par ce qu'on appelle communément la mort de Dieu. Je ne prône pas la restauration d'une religion d'état, au grand jamais, mais j'appelle de mes vœux une autre forme de laïcité qui ne renie pas ses racines spirituelles ( grave erreur, avoir refusé qu'elles soient inscrites dans la constitution européenne). La négation et même la haine de notre passé, de nos racines spirituelles et culturelles, lesquels devraient être admis par les athées ou agnostiques de tous poils, a fait le lit de la haine de la France et de l'occident. Ce sont les français eux-mêmes qui ont donné l'exemple de cette haine aux immigrés.
    De même, le relativisme inhérent au nihilisme ( le "tout se vaut") qui est le dogme de l'AC, s'est introduit depuis des décennies dans l'Education Nationale, avec ses conséquences et innombrables dégâts: la perte de l'autorité ( pourquoi l'autorité d'un maître puisque son savoir n'a pas plus de fondement que les préjugés de n'importe quel élève?), l'empire des sciences de l'éducation au détriment des connaissances disciplinaires et de l'apprentissage de la pensée, la domination de l'enseignement utilitaire au service du marché au détriment des savoirs fondamentaux, les mémoires concurrentielles etc...Une telle Education Nationale a été et restera incapable d'intégrer les élèves issus des anciens pays colonisés ce dont nous voyons le résultat.
    L'ascension du FN a commencé sous les 2 septennats de Mitterand parallèlement à celle des mouvements antiracistes. Si le FN croît encore, ce qui est probable, sous le quinquennat de Mr Hollande, il se peut aussi que les illusions de la gauche soient définitivement pulvérisées. On verra émerger de nouveaux courants de pensée qui sont déjà là, mais peu visibles, voire invisibles. Je ne crois pas à une restauration mais à une renaissance (j'insiste sur cette différence essentielle) d'une pensée d'inspiration judéo-chrétienne, la seule capable de faire obstacle au relativisme, à l'Islam et aux islamismes. Après tout, Charles Martel a bien arrêté les arabes à Poitiers.

    RépondreSupprimer
  32. Dans votre florilège d'artistes (non modernes, enfin je ne sais trop comment les appeler, "contemporains non contemporains" peut-être) vous avez oublié Pal Sarkozy, le papa, qui fait faire lui aussi des bonds de géant à la peinture!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens v'là Léon!!
      Vous m'avez l'air bien désœuvré Léon depuis que vous n'avez plus de Sarko à détester! Gardez espoir, un clou en chasse un autre…

      Supprimer
  33. Vous m'avez entendu dire du mal de Sarko? Non,je réagis en général, au sectarisme, au ségrégationnisme, au racisme, à la xénophobie et ici à la caricature de l'art contemporain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien Léon, pendant ce temps là, vous faites pas de bêtise…

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir10 mai 2012 à 18:52

      On devrait faire une grande loi pour interdire la stigmatisation de l'art contemporain.

      Après on ferait des assises de la tolérance envers l'art conceptuel.

      Puis on lancerait un grand plan Marshall pour sauver l'art Demaerd en péril.

      Enfin on créerait une Haute Autorité pour l'Eradication du Consentement à se Foutre de la Gueule de l'Art Contemporain.

      Cela devrait suffire à en occuper pas mal, le temps que la France s'approche de la faillite.

      Supprimer
  34. Oui, je dois en faire autant que vous mais j'essaie de ne pas en avoir honte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça votre problème Léon : la culpabilité! c'est vot faute c'est vot faute, c'est vot très grande faute…

      Supprimer
  35. Léon, faites un effort de bonne foi!
    Voici la définition de l'art contemporain, désigné par l'acronyme AC, sur la 4e de couverture du livre d'Aude de Kerros:
    " L'"art contemporain" ne signifie pas l'art d'aujourd'hui. C'est un label qui estampille une production particulière parmi d'autres: l'art conceptuel promu et financé par le réseau international des grandes institutions financières et culturelles et, en France, par l'Etat".
    Cette définition désigne UN FAIT. Vos pouvez nier ce fait tant que vous voudrez, vous ne l'empêcherez pas d'exister. La France est le seul pays au monde à avoir fait de l'AC son art officiel, depuis Mitterand-Lang, c'est un autre FAIT de même que l'hommage de Mr Hollande à Buren.

    RépondreSupprimer
  36. Mais Mme qu'est-ce que vous lui reprochez à cet art, de ne pas être esthétique ou d'être subventionné?

    RépondreSupprimer
  37. « Mais Mme qu'est-ce que vous lui reprochez à cet art, de ne pas être esthétique ou d'être subventionné ? »


    Ah ah ah ah ah ah ! Celle-là il faut l'encadrer.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.