vendredi 6 décembre 2013

Mandela… puis plus là


Nelson Mandela, 173 ans dont 58 dans un cul de basse fosse, vient de rejoindre Stéphane Hessel au paradis des belles âmes.

Si ça se trouve, ils vont se détester.

Mais pendant qu'ils se crêperont la calvitie, l'Afrique du Sud va enfin pouvoir, le dernier verrou symbolique ayant sauté, se livrer en toute quiétude à l'épuration raciale déjà bien entamée. Ça va être intéressant à observer.

80 commentaires:

  1. A voir les populations respectives de l'Enfer et surtout du Paradis, on se dit que le Purgatoire, tout compte fait, ça n'est pas si mal...

    Wölfli

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça semble un moyen terme acceptable, en effet.

      Supprimer
  2. à observer... ça commence bien: de savoir que la République Française est en deuil et que tous les drapeaux vont être mis en berne... ça me laisse songeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, je n'en attendais pas moins de notre république citoyenne.

      Supprimer
    2. En revanche on ne verra jamais en berne un Français victime de la délinquance ou de la criminalité.
      Ce sont des gens comme les bijoutiers qui devraient être mis en berne, pas des extra terrestres.

      Supprimer
  3. à observer... comme la façade du Quai d'Orsay à 11h00 , ce jour: https://pbs.twimg.com/media/Bay22nZIYAATZuX.jpg:large

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir6 décembre 2013 à 16:27

      C'est qui, les six bonshommes qui encadrent le portrait de Mandela ? Des agents de la Stasi qui vérifient que tout le monde se découvre bien devant Saint Rolihlahla ?

      (Oui, Rolihlahla : renseignez-vous un peu, merde.)

      http://www.huffingtonpost.fr/christiane-taubira/nelson-mandela--rolihlahla-monde_b_4394382.html?ncid=edlinkusaolp00000003

      Supprimer
  4. Enfin un vrai sujet ! En attendant la mort de Johnny.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En attendant le producteur a annoncé qu'il annulait la tournée de Johnny en Asie pour cause... de troubles en Thaïlande où un concert était prévu dans un des lieux hyper-protégés de la capitale courant Décembre.. Ah ça c'est du rocker baroudeur qui n'a peur de rien...!!
      Moquerie mise à part sur la dichotomie existante entre l'image que la star voudrait donner et la réalité, il est probable que l'annulation soit en fait due à un manque de réservation tout simplement, Johnny étant parfaitement inconnu en dehors de la France et de quelques pays francophones.

      Supprimer
  5. C'est pas beau de se moquer des chauves, et même très vilain...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis un ignoble calvitiophobe, c'est connu dans les officines !

      Supprimer
  6. Pas bien compris pourquoi vous lui avez attribué 173 ans au lieu des 95 de l'état-civil. Pourquoi pas 999 comme Mathusalem ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais plus son âge exact ; donc, à tant faire que d'écrire n'importe quoi…

      Supprimer
    2. 969 ans, Mathusalem,selon la Bible. C'est pas mal tout de même...

      Supprimer
  7. Bel hommage.

    Néanmoins votre jeu de mot du titre a été fait dès hier soir par des gauchistes. On sait où est vraiment le progrès.

    RépondreSupprimer
  8. Huit jours de notes et commentaires ridicules et bêtifiant sur la mort d'un chien et quelques lignes bien haineuses sur le décès d'un humain, on reconnaît bien là votre tact et votre délicatesse de "gros veau sentimental" comme aiment vous désigner vos bons amis.


    Emily

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous confirme que j'attache beaucoup plus d'importance à la mort d'un chien dont j'ai partagé la vie durant quatre ans qu'à celle d'un homme que je n'ai jamais rencontré et dont la vie n'a eu rigoureusement aucune influence sur la mienne. Je pense d'ailleurs que les vertueux qui prétendent le contraire sont soit des menteurs, soit de monstrueux connards.

      (Et j'aimerais bien savoir sous quels mots vous avez débusqué de la "haine", dans les cinq lignes ironiques que j'ai écrites.)

      Supprimer
    2. Puis-je dire à mon tour que les commentaires sur la mort de ce chien m'ont paru particulièrement insupportables ? Serait-il possible d'entamer une sorte de réflexion sur la question sans risquer de se faire traiter de monstrueux connard ?

      (Ce n'est pas que cela me chagrinerait de passer pour un connard, c'est le "monstrueux" qui me gêne).

      Supprimer
    3. Vous m'obligez à intervenir, Mme Emily (sic). Je me présente : Georges, gros veau sentimental bien pire que Didier Goux, même âge, et encore plus indifférent que lui, si c'est possible, à la mort de Machin de Là-bas. En revanche, je vais continuer à vous emmerder longtemps avec la mort de mon chien (je dis vous, mais c'est un pluriel d'indifférence…).

      Supprimer
    4. « Serait-il possible d'entamer une sorte de réflexion sur la question »

      Non.

      Supprimer
    5. Si en plus vous vous y mettez à plusieurs...

      Supprimer
    6. « Georges, gros veau sentimental bien pire que Didier Goux »

      C'est ce qui est terrible, dans notre société hyper-libérale mondialisée : cette concurrence de tous les instants…

      Supprimer
    7. Je m'ennuie, en ce moment, alors je ne crache pas sur le petit plaisir intime mais très efficace qui consiste à emmerder Emily et Marco Polo en parlant de chiens morts. "Monstrueux connards", oui, je crois que c'est exactement le terme qui convient. L'obscénité à faire mention de l'affliction qu'on ressent à la mort des grands hommes m'a toujours paru bien supérieure à celle qui consiste à dire le vrai, même quand il est dérisoire.

      Supprimer
    8. Eh, vous n'avez pas bien lu : on n'a pas le droit de réfléchir à ces questions.
      Contentez-vous donc de pleurer.

      Supprimer
    9. Le problème des larmes, c'est qu'elles n'empêchent pas toujours le rire.

      Supprimer
    10. Un mauvais billet ou plus exactement une réaction provocatrice ne gomme pas de vrais billets bien écrits plein de tendresse de poésie et de bons sentiments au sens propre des termes..

      Supprimer
    11. C'est hallucinant de lire des commentaires comme celui d'Emily.
      Comment ne pas distinguer un être vivant que l'on a connu, d'un être qui nous est totalement étranger? Sans mauvais jeu de mots.
      Il n'y a rien d'illogique à ce que Didier partage avec nous sa peine au sujet d'Elstir et qu'il nous fasse part de son insensibilité au sujet de la mort de Mandela.
      En plus, vous ne vous rendez pas compte Emily que cette instrumentalisation sert à empêcher les gens de réfléchir objectivement. La politique larmoyante que vous soutenez nous désert bien plus qu'elle nous rend service. Plus ils vous feront pleurer sur ce genre de personnages, plus la France connaîtra de malheurs. Pleurez sur cet inconnu, mais surtout pas sur les Français qui sont de plus en plus nombreux à souffrir.

      Supprimer
    12. Les Français qui souffrent, on les rebaptise "beaufs" et le tour est joué !

      Supprimer
  9. Bon, il est bien rentré dans l'histoire, là, l'homme noir, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet homme noir-là, indubitablement. Mais vous savez fort bien que ce n'est pas du tout ce qu'entendait signifier Sarkozy dans son excellent discours de Dakar. Sarkozy, ou plutôt son… nègre.

      Supprimer
    2. Et qui a dit: " L'Afrique doit maîtriser pleinement son destin " ?

      Supprimer
    3. C'est bien non ? Je parle couramment le hollandais

      Supprimer
    4. En tout cas il est bien rentré dans le cul des progresseux.

      Supprimer
  10. Mandela sans De Klerk ne serait resté que terroriste dans l'ombre d'une cellule. Frederik de Klerck a eu un immense courage politique, sans lui, l'Afrique du Sud aurait subi une guerre civile qui aurait pu tourner au génocide. Le prix Nobel de la paix leur a été attribué conjointement.

    Mandela est à l'origine en 1961, la branche armée de l'ANC, baptisée Umkhonto we Sizwe («le fer de lance de la nation») et commence à théoriser la violence. Il organisa et coordonna de multiples attaques armées de sabotage : on en compte 134 entre 1961 et 1964.

    «Pour lui, dans la lutte armée, il y a quatre étapes: le sabotage, dont l'objectif est de détruire des objets matériels en s'assurant qu'il n'y ait aucune victime, la guérilla, qui consiste à former des groupes armés qui luttent contre la police et les forces militaires, le terrorisme et enfin la révolution», Jean Guiloineau. De Klerk a tout fait pour éviter une guerre fratricide et assurer une transition calme, il a fait appel à Mandela pour concilier les plus extrémistes dont Mandela faisait partie avec l'espérance de voir s'épanouir une société multi raciale.

    Depuis 1994, plus de 4000 fermiers blancs ont été assassinés par les émules racistes de Mandela, leur famille violée, parfois dépecée vivante, etc.

    Depuis cette date ce sont plus généralement quelque 75 000 Blancs qui ont été tués par des Noirs, dans un génocide initié par le président Mandela et son parti l’ANC, toujours au pouvoir.

    Des dizaines de milliers de Blancs se sont vu voler leurs biens par des hordes noires armées de machettes, après la victoire de Mandela, et vivent maintenant dans des conditions de grande misère, dans des bidonvilles, souffrant de la faim. L'Afrique du Sud a encore bien du chemin à faire avant de devenir un pays multi racial, actuellement les "petits blancs" sont parqués, ostracisé par l'état, sans droit sans boulot, sans même pouvoir assurer l'éducation de leurs enfants. Un juste retour des choses?

    Sur quatre millions de Blancs, un quart a déjà fui le pays.

    On parle de la sainte Winnie? Meurtrière, qui éliminait ou faisait éliminer ceux qui la gênait dont Stompi Seipi. Elle a été en outre a été condamnée à cinq ans d'emprisonnement pour fraude et vol (après la fin de l'apartheid). Déjà des procès sont en cours, dans la famille, pour se déchirer l’héritage de Nelson Mandela....

    On a les héros qu'on se donne, Mandela n'est pour moi ni Martin Luther King ni Ghandi, de loin s'en faut. Mais il est NOIR alors on en fait un grand héros, l'Afrique du Sud avait besoin de son héros noir libérateur. Le monde n'était pas obligé d'épouser cettte dévotion, qui est une forme de racisme, il a eu, énormément d'hommes de bien, en proportion, je suppose autant de noirs que de blancs, celui là, n'est pas dans les meilleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que d'efforts laborieux pour masquer ce qu'avait d'original Mandela et qui fait l'admiration de tous, alors que ce ne sont pas les leaders indépendantistes qui ont manqué dans l' Histoire récente, et qu'il a résumé dans sa formule " Je me suis battu pour que les Blancs cessent de dominer les Noirs, puis pour que les Noirs ne dominent pas les Blancs"; ensuite, lui imputer toutes les dérives de l' ANC ou de sa femme est aussi facile qu'artificiel.
      J'ai de la peine pour vous.

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir6 décembre 2013 à 20:29

      Oui, c'est un peu le problème avec les gauchistes : ils ont de la peine pour nous. Et après, on a à peine le temps de se retourner, qu'on se retrouve avec cent millions de morts et un poème de Taubira.

      Donc, s'ils pouvaient arrêter de s'occuper de nous... merci.

      Supprimer
    3. Ce qu'il avait d'original.

      Ben à part avoir démontré qu'on pouvait vivre très vieux malgré un long passage dans les geôles afrikaners, pourtant tellement décriées, je ne vois pas. Il laisse une Afrique du Sud en piteux état. Ce pays qui était une petite Europe en Afrique a rejoint le clan des pays du tiers-monde africain. Ce n'est pas moi qui le dit mais le dernier rapport sur la situation de l'Afrique du Sud en 2013, rédigé par la Commission économique de l’Afrique (ONU) et l’Union africaine.

      Supprimer
    4. Arrêtez de vous occuper de Taubira, alors.

      Supprimer
    5. Robert Marchenoir6 décembre 2013 à 21:56

      Arrêtez de vous occuper de Taubira, alors.

      Ah ! les fausses symétries gauchistes alacon...

      Taubira est ministre, banane ! Elle a un immense pouvoir sur les Français, et elle ne se prive pas de l'exercer. Et d'une façon infiniment nocive.

      Quand je dis : arrêtez de vous occuper de nous, ça veut dire : arrêtez de vous mêler de ce qui ne vous regarde pas et de vouloir régimenter la vie des autres. MOI je n'essaye pas de régimenter la vie de Taubira. ELLE elle passe son temps à pourrir la vie de 65 millions de Français par son laxisme et son dogmatisme, et elle a 100 000 policiers armés derrière elle. Vous voyez la différence ? Ou vous jouez au con ?

      Supprimer
    6. Elle a un pouvoir sur les Français, ça dépend lesquelles.
      Ceux qui vivent de bons sentiments et de pleurnicheries, mais pas les autres.

      Supprimer
    7. Et hop! Une petite remise en place par Marchenoir, en douceur, en 3 lignes.

      Supprimer
    8. Elie, ne prenez pas la compassion d'être en peine pour moi!

      Mandela, est un brave terroriste, pas admirable pour un sou dans sa jeunesse, de Klerk a eu besoin de son soutien, comme symbole pour en finir avec l'apartheid ce qui était courageux et nécessaire. Mandela ensuite a fait ce qu'il pouvait.

      Il y a toujours autant de racisme, noir-blanc, blanc-noir, les Afrikaners sont en souffrance, pas admis dans leurs pays, est ce une réussite? Non. Il est facile de citer une phrase gentille de Mandela, il était brave type, enfin quand il ne fut plus terroriste mais pas du tout à la hauteur de la situation. Les différentes ethnies s'entretuent dès qu'elles le peuvent, comme partout ailleurs en Afrique (enfin, souvent, Jegoun, sait que j'exagère^^)

      Je me contrefiche de l'admiration générale du monde entier, je n'en comprends pas les raisons, peu importe, je ne regarde pas la lune montrée par le doigt, ni le doigt montrant la lune, je regarde l'Afrique du Sud.

      Supprimer
    9. Robert Marchenoir7 décembre 2013 à 23:13

      Il est facile de citer une phrase gentille de Mandela.

      Par exemple :

      Quand le parti communiste sera au pouvoir, l'Afrique du Sud sera un pays de cocagne.

      Dans un texte intitulé :

      Comment être un bon communiste.

      Supprimer
  11. LeVertEstDansLeFruit6 décembre 2013 à 16:10

    Bon, et bien ce n'est pas parce que votre chien est mort qu'il vous faut broyer du noir..

    RépondreSupprimer
  12. Robert Marchenoir6 décembre 2013 à 16:52

    Sérieusement, allez lire le péan de la mère Taubira. C'est hallucinant. Cette femme est dangereuse.

    A côté de ça, les hommages à Staline d'Eluard, Aragon et Pablo Neruda, c'est du pipi de chat.

    Pablo Neruda, que la mère Taubira cite à la fin de son répugnant éjaculat, comme par hasard.

    Eluard, Aragon, Neruda, Mandela : n'oublions pas que tous ces gens étaient communistes. Mandela compris, qui l'a toujours nié ; mais des archives du parti communiste sud-africain, récemment découvertes, l'ont prouvé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu le "texte" de Mme Taubira. Il y a de nouvelles substances illicites sur le marché ??? Je ne peux pas expliquer autrement ce délire.
      Geneviève

      Supprimer
    2. Ce qui m'épate c'est votre étonnement (ou ce qui m'étonne c'est votre épatement). Vous vous attendiez à quoi en allant lire un hommage à Mandela écrit par Taubira dans le "Huffington Post" d'Anne Sinclair, soutenu par "le Monde" ? à un hommage appuyé à Daniel François Malan ?

      Supprimer
    3. « Je pleure, je ris, je frémis, je scande en écoutant Amandla! Miles Davis cherche, poursuit, aspire de sa trompette le saxophone de Kenny Garrett, Marcus Miller flatte vigoureusement sa basse, Joe Sample extorque à son piano des notes sans vacillation, et Bashiri Johnson percute, percute. » Je me demande si je ne préfère pas encore L'angot de poitrine…

      Supprimer
    4. Le texte de Taubira est magnifique ; on est tout de suite pris par la force de la description : les poings de Mandela comme "des amphores d'huile sacrée moulées de terre glaise pétrie et polie", les "paupières pudiques", la "voix pulmonneuse", c'est vraiment Madiba tout craché !

      Taubira pétrifiée devant Mandela, "figée comme un colibri ébloui par un alpinia fredonnant", ça devait quand même être un sacré spectacle !

      Et cette incroyable jam session qu'elle nous décrit : "Miles Davis qui aspire de sa trompette le saxophone de Kenny Garrett" (on espère qu'il ne s'est pas fait trop mal), tandis que le pianiste "extorque" à son instrument des "notes sans vacillation"...

      Franchement, Marchenoir, pour se moquer d'un tel texte, il faut vraiment être insensible à la grande poésie !

      Supprimer
    5. Je viens de la lire sur le Huff, je confirme. C'est dégoulinant.

      Supprimer
    6. En lisant certains commentaires on arrive à regretter la suppression du délit d'opinion. Magnifique hommage. Ben oui le talent n'est pas donné à tout le monde.

      Supprimer
    7. Je ne peux lire plus de 2 lignes de ce genre de saloperie.
      Ca ne m'émeut pas, au contraire. Ca m'énerve. De la propagande pour gentils Français enchaînés.

      Supprimer
    8. Il est sérieux, le "Didstat", ou il fait de l'humour ultra-fin ?

      Supprimer
    9. Je suis très sérieux et suis d'accord avec vous....

      Supprimer
  13. Le sondage du Figaro ("Etes-vous ému par la mort de Nelson Mandela ?") semble avoir été retiré de la une. Il n'y avait pourtant que 56 % de non.

    http://www.lefigaro.fr//international/2013/12/06/01003-20131206QCMWWW00408-tes-vous-emu-par-la-mort-de-nelson-mandela.php

    A part ça, le Figaro nous confirme que Mandela est bien en voie de divinisation :

    http://plus.lefigaro.fr/photo/melody-nelson-20131206-2825269

    RépondreSupprimer
  14. Je pense qu'on va avoir droit à la retransmission de ses obsèques... Il me tarde d'entendre le lamento des vuvuzela...

    Irène Adler

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tout le monde y sera, à part Ted, bien sûr.

      Supprimer
  15. Z'etes rigolos, les reacs, avec le texte de Madame Taubira. En fait, elle arrive à la même conclusion que Didier avec son "je sais que je ments" : le bordel va s'amplifier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le jour où vous me verrez conjuguer le verbe mentir comme ça, vous me ferez signe !

      Supprimer
    2. Oups ! Cela étant je parlais de la conclusion de mémère. " je me mens".

      Supprimer
    3. Rigolos oui mais faut être doté d'une sacre dose d'humour. Bien vu pour la conclusion.

      Supprimer
    4. C'est vrai que Corto est assez rigolo avec son "dégoulinant".

      Supprimer
    5. Les coups de massue sur la gauche, ce n''est pas vraiment du dégoulinant.
      Ne confondez pas réalisme et mielline.

      Supprimer
    6. Les bloggers de gouvernement sont comme les couilles, ils sont par deux mais il vaut mieux les laisser dehors.

      Supprimer
    7. Tu laisses tes couilles dehors ?

      Supprimer
    8. Au moins, j'en ai!

      Supprimer
    9. Dans ce cas c'est braguette à boutons.

      Supprimer
  16. Rectification: la phrase exacte de Mandela, prononcée lors de son procès, est « J'ai combattu la domination blanche et j'ai combattu la domination noire. J'ai prôné un idéal de société libre et démocratique pour lequel si nécessaire je suis prêt à mourir »
    Normal que ça ne plaise pas à des Marechenoir (comment supporte-t-il de porter un tel nom?) pour qui tout contradicteur est un "gauchiste".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir7 décembre 2013 à 11:41

      Vous êtes de droite, Elie Arié ?

      Félicitations, vous le cachez bien. N'hésitez pas à faire votre coming-out un de ces jours, on a besoin de vous.

      Supprimer
  17. Tiens oui, j'ai lu la prose qu'a pondu la chtaube
    Le meilleur ce sont les commentaires....
    Où l'on apprend que la minustre a"aussi écrit des chansons"
    De dieu !
    Ça suffisait pas de touiter?
    Fallait qu'en plus elle chante ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir7 décembre 2013 à 11:46

      C'est clair que son talent était un peu à l'étroit dans Tweeter.

      Supprimer
  18. "Nelson Mandela peut revenir, mais seul et sans sa famille" - François Hollande

    RépondreSupprimer
  19. En fait, l'Afrique du Sud donne raison à Sarkozy. Elle fait partie maintenant des pays sous-développés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'Afrique du Sud est un échec économique: taux de chômage particulièrement élevé, revenus moyens en baisse, croissance inférieure à celle de la plupart des autres pays africains... En France, les socialistes savent bien que c'est un échec: en septembre dernier, revenant sur les programmes d'histoire-géo de terminale que la droite avait concoctés, le gouvernement a en effet retiré l'Afrique du Sud de la liste des pays émergents à étudier pour le bac.

      Supprimer
    2. Les professeurs d'histoire-géo étaient pourtant particulièrement de ce point de programme qui leur donnait l'occasion de morceaux de bravoure sur le "vivre-ensemble" dans la "nation-arc-en-ciel", le tout assaisonné à la sauce "BRICS", pour donner une apparence de crédibilité à l'ensemble.

      Jérémie Teyssier

      Supprimer
  20. Intéressant article de Bernard Lugan (glâné dans les commentaires du blog de Corto, "A toi l'honneur") : Bernard Lugan : Nelson Mandela : l’icône et le néant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet article de Lugan est en effet fort éclairant ! Merci pour le lien, donc.

      Supprimer
  21. En quoi consiste cette épuration raciale? On dirait, avec le premier ton qui m'est venu à la tête en lisant la phrase que l'apartheid va revenir en Afrique du Sud. Est-ce vraiment possible? Je pense qu'il y a des chances. Les jeunes d'aujourd'hui ne connaissent même plus Mandela.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.