mardi 31 décembre 2013

On ne regrettera pas 2013 non plus


J'étais fermement décidé à ne point publier de billet aujourd'hui, en tout cas pas pour souhaiter une quelconque bonne année à qui que ce soit. Puis, je me suis avisé que poser à l'esprit fort était souvent faire l'aveu d'un esprit faible. Je n'irai tout de même pas jusqu'à vous faire perdre votre temps avec je ne sais quel bilan, pas davantage vous proposer un abécédaire des douze mois écoulés – d'autant moins que le mien, de bilan, tournerait rapidement vinaigre, se mettant à osciller gaillardement entre le bulletin de santé ricanant et l'avis de décès indubitable.

Donc, faisons bref et direct : sans préjuger de ce que sera l'année encore dans les limbes, je vous souhaite un très-agréable réveillon, richement serti d'excès de toutes natures – sauf si vous avez passé cinquante ans, parce qu'alors vous risqueriez d'être malades demain. 

Sursum corda !

17 commentaires:

  1. Ces douze derniers mois ne sont qu'une bande d'ecoulés.

    RépondreSupprimer
  2. Avec éculé ça marche aussi. À part ça, ça va, vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En revanche, avec obsolète, ça ne fonctionne pas du tout.

      Sinon, oui, ça va. D'autant qu'une bouteille de Macallan de 12 ans n'attend que ma décision de commencer le réveillon…

      Supprimer
  3. Bon réveillon. Pour les reste on aura bien le temps de voir le menu proposé en 2014.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai précédent billet sur le temps qui passe (inspiré du vôtre sur Don Ameche) , plus frappant parce que j'ai réussi à en stabiliser les liens de toutes les photos (il fallait qu'ils ne soient pas attachés aux mêmes mots, sinon le système s'emmêlait les pinceaux en les recherchant) et qui me paraît très adapté à ce soir d'"une année de plus!" ( ou de moins?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ça ne vous gêne pas de venir faire la retape sur mon blog ?

      Allez, bonne année tout de même, hein !

      Supprimer
    2. Un peu de respect. Pépère a réussi à faire un lien.

      Supprimer
    3. Hé! J'ai bien fait attention à ne pas mettre de lien!
      (par contre, je vous fais de la pub pour le vôtre)

      Supprimer
  5. Souhaitons que les douze mois à venir vous apportent de quoi adoucir la peine des douze mois passés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On s'estimera déjà heureux s'ils n'en rajoutent pas de nouvelles.

      Supprimer
  6. Bonne Année Monsieur Goux et Catherine Irremplaçable.
    Merci pour vos blogs. Merci aussi pour le billet que vous aviez rédigé sur le "Manuscrit trouvé à Saragosse", parce que c'est rare d'en entendre parler. C'est un roman que j'ai lu et relu et qui présente pour moi une fascination particulière (les psys diraient une fixation névrotique, mais je m'en fous). C''est un roman écrit en français, par un Polonais, qui se passe en Espagne, et après on dira que les réacs n'aiment pas l'Europe...
    Bon j'arrête mon blabla. En espérant avoir le temps de vous lire souvent en 2014...

    RépondreSupprimer
  7. Bon réveillon à vous et à votre chère Irremplaçable.

    Pour ma part, ayant passé le seuil fatidique des cinquante piges, je vais faire dans le raisonnable.

    RépondreSupprimer
  8. Bon réveillon à vous et à votre chère Irremplaçable.

    Pour ma part, ayant passé le seuil fatidique des cinquante piges, je vais faire dans le raisonnable.

    RépondreSupprimer
  9. Nicole se joint à moi pour vous adresser des vœux de bon réveillon à vous et Catherine. Pour l'année, il est encore un peu tôt...

    RépondreSupprimer
  10. Je vous souhaite une meilleure année 2014 que celle qui se termine, cela n'est pas trop difficile, de la fin de la malchance à de vrais coups de chance le pas n'est peut être pas trop important.

    Bonne soirée à vous deux, 2013 est terminé.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.