samedi 22 mars 2014

Il se prend pour une erreur !

Raymond Barre, économiste français, 1924 – 2007

Il se prend pour une erreur : telle est la phrase que le petit mousse de l'Amiral Woland a répété entre trente et quarante fois durant la matinée, avec une force et un enthousiasme presque communicatifs. Ni son père ni moi ne sommes très sûrs de ce qu'il voulait dire par là (l'Amiral a suggéré que “erreur” pourrait avoir déboulé là en lieu et place de “terreur” : c'est possible, mais non confirmé), il n'empêche que l'affirmation péremptoire et mainte fois réitérée conserve auprès de moi, même après l'envol des deux oiseaux précités, son impact poétique et vaguement inquiétant : quelle peut bien être l'existence d'un homme se prenant pour une erreur ?

7 commentaires:

  1. "quelle peut bien être l'existence d'un homme se prenant pour une erreur ?" Blogueur normand ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout ! Un blogueur (normand ou de la Casbah…) est tout juste le contraire : une erreur qui se prend pour quelqu'un.

      Supprimer
    2. Putain de bordel. Ça fait quatre heures que je suis à l'apéro. Si vous me demandez de réfléchir...

      Supprimer
    3. Est-ce du Pirandello réécrit par René Char ???

      Supprimer
    4. C'est le genre de question que je me posais, cependant que cet enfant répétait cela avec un enthousiasme inentamé : je n'ai pas trouvé la réponse. Mais la phrase me semble toujours aussi savoureuse…

      Supprimer
  2. Je n'ai rien compris. Mais ça doit être le printemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jusqu'à présent, personne n'a rien compris. Mais accordez-moi que la formule "interpelle"…

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.