jeudi 1 août 2019

D'un journal à l'autre


Il fut l'hôte permanent de ce mois de juillet.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La boutique est rouverte… mais les anonymes continueront d'en être impitoyablement expulsés, sans sommation ni motif.