samedi 9 mai 2020

La méthadone du people par temps de claquemurage


Il ne faut pas s'étonner outre mesure de ces déclarations tonitruantes qui fleurissent actuellement chez Ternette, émanant de “people” plus ou moins célèbres ( voire en situation de célébrité, pour parler comme Mme Hidalgo), tels que la consternante Juliette Binoche, le pontifiant Vincent Lindon, le délirant Monsieur Hulot, et deux ou trois autres dont l'histoire se fera, je gage, un plaisir d'oublier les noms. 

Tous ces exemplaires d'humanité, acteurs, chanteurs, amuseurs en tous genres, sont pour la plupart drogués au regard d'autrui, ovatio-dépendants si je puis dire. Or, de quoi le Grand Claquemurage les a-t-il brutalement privés ? Justement de cela qui leur est indispensable ! Plus personne ne les regarde avec admiration, aucun cri d'amour-haine ne monte plus vers leurs oreilles, nulle main tremblant de désir ne caresse dévotieusement le bas de leur vêtement, etc.  Pour survivre, il ne leur restait donc plus que ce produit de substitution, ce succédané de gloriole, cette méthadone spécial showbiz : la vidéo youtubarde.

D'où ces miasmes pathogènes que postillonnent à profusion et sans filtre nos histrions en manque, ces virus creux et redondants contre lesquels il n'existera malheureusement jamais de vaccin efficace, puisque, on ne le sait que trop bien, bêtise crasse et pompeuse connerie sont en mutation permanente depuis la fondation du monde.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La boutique est rouverte… mais les anonymes continueront d'en être impitoyablement expulsés, sans sommation ni motif.