vendredi 2 novembre 2012

Les journalistes marocains sont-ils tous nazis ?


Et moi qui pensais que tous les damnés de la terre ne songeaient qu'à se donner la main, à s'embrasser avec la langue, à s'enfiler en couronne en psalmodiant du Frantz Fanon ! On m'aurait trompé ? En tout cas, je le sens bien, le vivre-ensemble, je le sens vraiment de mieux en mieux… 

38 commentaires:

  1. Réponses
    1. Il est Marocain, Tonnégrande ? Ou nazi ?

      Ne me dites quand même pas qu'il est noir, ce serait trop affreux !

      Supprimer
    2. Si, il est noir. Juif et homosexuel, en plus.

      Supprimer
    3. Robert Marchenoir2 novembre 2012 à 20:47

      Tant qu'il est pas communiste...

      Supprimer
    4. Je crois bien qu'il a voté pour Mélenchon (pour m'énerver).

      Supprimer
  2. Et les noirs, vous les oubliez ? Nauséabonds.
    http://p.twimg.com/Ay6ondQCAAAtSoB.jpg:large

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, je l'avais oubliée, celle-là !

      Supprimer
  3. j'avais pu toucher du doigt , à la fac , il y a environ 25 ans , la grande fraternité Africaine qui unissait les noirs ( pardon subsahariens)et les marocains . A l'époque ils ne parlaient pas de péril noir , mais les marocains semblaient gênés d'être contraints à une certaine promiscuité avec des gens qu'ils avaient très visiblement du mal à considèrer comme leurs égaux . (traiter quelqu'un d'appat à crocodile ou d'esclave échappé ne me me semble pas être une preuve criante d'une envie de vivre ensemble sur un campus ou tout ne doit être que chants, rires et trotskisme)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Marocains méprisent tous ceux qui ont la peau plus foncée que la leur.

      Supprimer
    2. Lapin : exactement la même expérience que vous, mais il y a 37 ans… À l'époque, ce “racisme” tranquille qui circulait (dans les deux sens) entre les Nord-Africains et les noirs avait beaucoup choqué le jeune Modernœud que j'étais alors.

      Orage : Je crois que ça fonctionne aussi entre Africains noirs.

      Supprimer
    3. Robert Marchenoir3 novembre 2012 à 11:33

      Désolé si je me répète, je l'ai déjà racontée quelque part:

      A une époque, aux Etats-Unis, les Noirs organisaient des "soirées sac en papier". Sur la porte d'entrée de la personne qui invitait, était collé un sac en papier kraft, marron, du genre de celui distribué dans les épiceries pour emballer ses courses.

      C'était un signe pour prévenir que la soirée était interdite aux métis dont la peau était plus claire que celle du sac.

      Supprimer
    4. Génial ! Presque trop beau…

      Supprimer
  4. Quelques chiffres sur la population de l'Afrique :

    - en 1950 : 230 millions
    - en 2000 : 800 millions
    - en 2010 : 1 milliard
    - en 2050 : 2 milliards
    - en 2100 : 4 milliards

    http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_l'Afrique

    Et certains demandent que nous nous repentions ?

    RépondreSupprimer
  5. Z"ont qu'à les renvoyer chez eux : en France…
    Y parait que les Algériens renvoient leurs subsahariens sans papier dans le désert et même pas en charter… quelle honte! et il n'y a aucune association droit d'lhommiste algériennes pour râler!
    Quel monde!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là, ça m'étonne d'eux, vraiment…

      Supprimer
  6. Robert Marchenoir2 novembre 2012 à 22:40

    En plus, ils l'ont vraiment choisi avec une sale gueule et un air méchant.

    C'est pour l'exposition "Comment reconnaître un Juif" ?

    Sinon, vous me convoquerez le graphiste dans mon bureau. Le type qui arrive à faire un logo qui se lit Maro Chébdo... C'est du travail d'Arabe, ou du boulot de nègres ? J'hésite.

    RépondreSupprimer
  7. Et nos modernoeuds et autres saintes nitouches droitsdelhommistes de se plaindre d'une couverture du Point titrant " L'Islam qui gêne ". Soupirs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normal qu'ils se plaignent !
      Qui il gêne, l'Islam ? Personne !

      Supprimer
    2. Mildred a raison, ne cherchez pas la petite bête, Corto !

      Supprimer
  8. J'espère qu'ils sont typés "Afrique du nord". Un type eurasien les classerait de facto dans la catégorie des racistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'ils étaient eurasiens, ils n'auraient même pas eu l'idée de faire une une pareille, de toute façon.

      Supprimer
  9. On vous sent tous très à l'aise dans ce genre de discussion sur le racisme, la plaisanterie aux lèvres, l'ironie sous-jacente,l'euphémisme en bandoulière, l'ellipse à fleur de peau.

    Le racisme est votre marigot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les limites de l'intelligence sont les mêmes que celles de l'humour.

      Supprimer
    2. Le supposé racisme des blancs n'est qu'une amusette en regard de celui pratiqué par les africains entre eux. Quand les hutus n'aiment pas les tutsis, ça se voit tout de suite. Ils sont à couteaux tirés. Ça vaut aussi pour les bétés et les baoulés, les zulus et les xhosas, etc.

      Supprimer
    3. Robert Marchenoir3 novembre 2012 à 14:05

      La marque des imbéciles est qu'ils ne mettent pas d'espace après la virgule.

      Supprimer
  10. les médias Français n'avaient pas l'air choqué après la "libération" de Tripoli des chasses aux noirs organisées par les gentils miliciens . Je me souviens d'images TV de 4X4 arrivant avec des cadavres sur le capot , comme des trophées , pendant que deux rues plus loin BHL paradait en costume gris et chemise blanche (sa tenue de combat ). Les gentils miliciens décidaient qui était un travailleur immigré et qui était un ancien mercenaire de kadhafi .Dans le second cas le noir était exécuté : pas de prisonnier .
    Les journaleux se sont offusqués un petit peu , mais pas un n'a envisagé qu'il pouvait y avoir un peu de racisme de la part des lybiens .
    On pourrait aussi parler des massacres au Soudan perpétrés par des miliciens arabes musulmans sur des noirs animistes ou chrétiens : racisme ou haine religieuse ?

    RépondreSupprimer
  11. "La marque des imbéciles est qu'ils ne mettent pas d'espace après la virgule".

    Je suppose que c'est à mon texte que vous faites allusion Marchenoir et à mon oubli d'un espace après ma virgule succédant à "ironie sous-jacente". C'est vrai, j'avoue, je suis coupable.
    Vous me faites si peur Marchenoir, votre vigilance est si scrupuleuse sur la couleur des peaux, votre fanatisme est si peu sous-jacent que si par malheur vous connaissiez mon adresse, je crains de voir un jour, cloué sur ma porte, un papier gris ou une étoile jaune me désignant à la vindicte des vôtres.
    Je préfère vous faire mes plates excuses pour cette histoire de virgule, je ne recommencerai pas, pitié!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir3 novembre 2012 à 16:16

      "Votre vigilance est si scrupuleuse sur la couleur des peaux."

      Mon Dieu mais qu'il est con. Ils tombent tous dans le même panneau.

      Voyez-vous, Ludovic, je suis persuadé que vous êtes blanc. Et pourtant, je vous tiens pour un fieffé salopard. Voyez que je suis parfaitement anti-raciste.

      Supprimer
  12. Les damnés de la terre, cette bande de vilains, ne veulent pas se donner la main, c'est pas bien ! C'est du ouacisme ! Le " Tu seras métis, mon fils ! " ne passera pas par eux. Nous savons qu'ils ne sont pas les seuls à penser ainsi, inutile de faire un dessin sous peine d'aggraver mon cas. Qui souhaiterait en effet virer sépia ou bistre en fonction des saisons et des modes, hormis les indécrottables "humanistes" toujours en quête de "l'homme nouveau", cette monstruosité. Les monstres, je les préfère au cinéma.

    La France ne va pas bien, c'est un fait, mais en ce qui nous concerne, le " Tu seras un homme, mon fils ! ", blanc de préférence, nous sied parfaitement. Il n'y a pas à sortir de là, c'est même devenu une exigence vitale, nous n'en doutons pas.

    Une prise de conscience salutaire commence à secouer les esprits les plus endormis ou les plus récalcitrants face à la catastrophe démographique qui s'étale sous nos yeux, insupportable, intolérable. C'est nouveau, c'est à entretenir, comme la flamme, sous peine d'être balayés comme les Indiens d'Amérique latine, ces grands naïfs.

    " Or, la question majeure de l'époque, c'est bel et bien la plus visible, la plus éclatante, celle dont tout le monde a peur de parler - évidemment - qu'on aborde à demi-mot et à voix basse, c'est-à-dire la colonisation de peuplement que subit l'Europe de la part de peuples maghrébins,africains et asiatiques et qui se double d'une entreprise de conquête du sol européen par l'islam. Ce n'est pas une curiosité politique, c'est un événement historique tonitruant, sans aucun précédent dans l'histoire européenne, aussi loin que porte la mémoire. "
    " Ceux qui embrassent l'islam sous prétexte qu'il porte des valeurs "traditionnelles" et anti-américaines choisissent un ennemi pour un autre, abdiquant leur identité européenne et se montrent impuissants à trouver en eux-mêmes les ressources de la renaissance. Pourquoi aller chercher dans une religion profondément étrangère des ressources morales et des racines alors que depuis Homère, les nôtres inondent toute la civilisation européenne. "

    Guillaume Faye - La Colonisation de l'Europe. 2000.
    (ebookbrowse.com/guillaume-faye-la-colonisation-de-l-europe-pdf)

    La bande à Lulu peut aller se rhabiller, elle est reléguée depuis belle lurette, au clou, chez ma tante.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Danny, Vous avez oublié les Juifs!

      Le Goebbels des blogs a parlé!

      Supprimer
    2. Nous sommes en 2012, Ludovic, inutile de convoquer les vieux épouvantails à moineaux des heures les plus sombres, relégués eux aussi, comme vous, dans les poubelles de l'histoire... votre disque rouge est rayé, il n'a plus aucune prise sur la réalité.

      Oui Ludovic, les races existent, vous n'êtes pas sans le savoir vous qui les invoquez sans cesse au nom d'un soi-disant anti-racisme. Ne broyez pas du noir pour autant !

      Supprimer
  13. Comment voulez vous qu'ils entrent dans l'histoire si on les laisse même pas franchir la frontière.
    ça ressemble bien à une couv du Point sinon.

    RépondreSupprimer
  14. Comme par hasard, il y a écrit en bas de couverture ce que nous rabâche Thaubira, à savoir le surpeuplement des prisons. Qu'on en construise davantage, et dans les villes socialistes. Tout le monde sera content.

    RépondreSupprimer
  15. Petite anecdote, mon épouse m' avait chanté , il y a quelques années une comptine en wolof qui disait ceci: " Quand les arabes chient, ils ne lavent pas le cul, etc..."; amusant cette petite chanson qui est pleine d'amour et de tendresse.

    Que pense notre ludo, de l'esclavage musulman, ce génocide voilé qui perdure encore et là nos adeptes de la repentance ne sont pas diserts sur ce sujet et pourtant il y aurait tant à dire.

    RépondreSupprimer
  16. C'est assez simple granpas, je ne justifie aucun racisme par un autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo, un botté en touche mais ici vous venez déposer vos diatribes, allez donc sur un site musulman les accuser des mêmes reproches ou encore mieux manifester devant une ambassade d'un pays arabe, là je vous dirais bravo.

      Mais comme la plupart des donneurs de leçon, vous préférez vomir vos vérités ,c'est moins dangereux.

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.