vendredi 3 janvier 2014

Sharon fait la course avec Schumacher


Détenteur de la pole position, Ariel Sharon a réussi à prendre le premier virage en tête. Puis, au fil des tours, et sans le moindre arrêt au stand, il a conforté son avance sur ses poursuivants d'une manière si impressionnante que les observateurs, juste après la mi-course, étaient certains qu'il ne pourrait plus être battu, sauf casse moteur ou sortie de piste.

C'est alors que Michael Schumacher a opéré cette fantastique remontée qui restera dans les mémoires, parvenant même, au 63ème tour, à doubler son vieux concurrent juste avant la fameuse chicane des Endormis. Parti peut-être trop tôt dans la course, Sharon a ensuite donné l'impression d'être sonné par ce coup de théâtre, incapable de réagir face aux prouesses de son impétueux adversaire…

Et pourtant, si : à quatre tours de la fin, le vieux lion des circuits s'est repris ! Actuellement, les deux pilotes sont roue dans roue et font parler la poudre – le drapeau à damier est en vue…

39 commentaires:

  1. ah ben crotti, vous me piquez la métaphore de mon billet à venir !

    Une bonne année 2014 à vous et à votre Irremplaçable

    RépondreSupprimer
  2. Les cons! Mandela a déjà gagné…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout : en raison de l'apartheid qui règne toujours dans le petit monde la F1, les nègres font course à part.

      Supprimer
    2. Pffff… mais que vous êtes bête quand même!

      Supprimer
    3. Mékilécon, mékilécon ! comme dirait Suzanne.

      Supprimer
    4. Et Hessel, il compte pour du flan ?

      Supprimer
    5. Ceux qui meurt sans passer par la phase "coma prolongé" ne peuvent participer aux épreuves.

      Supprimer
    6. A propos de Suzanne, vous avez des nouvelles ?

      Supprimer
  3. Quel suspense!
    Merci, M. Goux, pour ce palpitant thriller.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore, j'ai préféré ne rien dire des possibles sabotages des courroies de transmissions et des câbles de freins.

      Supprimer
  4. Robert Marchenoir3 janvier 2014 à 15:40

    Ha ! C'est d'un goût !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas ? Même Dieudonné va trouver que j'exagère…

      Supprimer
    2. L'accident de Schumacher, ce serait donc un coup du Mossad ?

      Supprimer
  5. Vous oubliez un tas de nouvelles importantes:
    - il neige à Detroit
    - il pleut en Bretagne
    - Les résultats du tiercé de ce matin: Ayrault, Valls et Tauibira ont franchi dans cet ordre le perron de l'Elysée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est que je ne peux pas être partout, vous êtes marrant !

      Supprimer
  6. Ariel Sharon ? J'avais oublié qu'il était encore dans la course... C'est dingue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce qu'il s'agit d'une course à bas bruit…

      Supprimer
  7. Je fonde de grands espoirs sur Sharon pour demain. En effet demain c'est son "anniversaire" de début de coma, je trouve que ça aurait de la gueule de fêter ça en mourrant. (Mais je suis quelqu'un d'horrible)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était celui de Schumacher aujourd'hui : un partout, donc…

      Supprimer
  8. Mais on s'en fout de Sharon!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. absolument , mais le premier a une station de métro qui porte son nom

      Supprimer
    2. Mais si, comme vous l'écrivez, vous vous en foutez de Sharon, peut-on en déduire que vous niez la réalité des attentats du 11 Septembre et des chambres à gaz ? (c'est bien comme ça qu'il faut penser désormais, non ? je me trompe ?)

      Supprimer
    3. Oh, moi, vous savez, j'en suis à remettre en doute l'existence d'Adolf Hitler soi-même ! Alors, vos chambres à gaz, hein…

      Supprimer
  9. « Mais on s'en fout de Sharon! »

    Ce que ça peut être con, un humain !

    RépondreSupprimer
  10. Bon, c'est pas pour dire, mais Ariel il me semble lessivé...

    RépondreSupprimer
  11. Ne pouvant plus commenter les blogs Blogger, j'avais réservé mon commentaire pour plus tard. Du coup j'arrive en retard.

    Toujours est-il que votre plaisanterie a déjà été faites 4587548 fois dans Twitter. Certes en 140 caractères, donc sans votre humour, votre verve littéraire, votre beauté intérieure et j'en passe.

    Si après un commentaire comme ça, vous ne m'offrez pas une bière...

    RépondreSupprimer
  12. Excellent texte qui risque d'en faire mourir certains de rire évidemment mais faites attention quand même, d'autres pourraient vous offrir un voyage vers Cayenne.

    Shumi va mieux selon les journalistes qui campent devant l'hôpital de plus Sharon a mis un coup d’accélérateur et malgré sa grande expérience comme pilote de F1, il n' a pas su prendre l'aspiration pour rester au contact mais l'espoir est permis d'avoir un arrivé roues dans roues.

    RépondreSupprimer
  13. PS: le "fataux" du précédent article, c'est pour faire XVIè siècle ou alors c'est que j'ai bu un pastis de trop?

    RépondreSupprimer
  14. Copié-collé dun billet de mon blog :




    Extrait d'une critique du film Le métier des armes



    **********

    La guerre est le métier de Jean de Médicis, mais un métier qui a ses règles et ses lois. 



     Il faisait la guerre exactement comme aujourd’hui un sportif de haut niveau pratique son sport, dit [le réalisateur] Olmi. Sa bravoure, voire sa témérité, relève de la même agressivité, au sens positif, qu’un Schumacher sur un circuit automobile, ou un champion de football sur le terrain. »

    **********



    Certains plaisantent du destin de Schumacher. Ce cynisme me semble relever de la vanité d'intellectuels méprisant avec hauteur les engouements de la plèbe. Tout à leur intellectualisme, ils ont perdu la capacité d'émerveillement des enfants.



    Souvent, Bernard Chabbert, lors de sa présentation du meeting de la Ferté-Alais, pour faire comprendre ce que pouvaient être un Manfred Von Richtofen ou un Adolf Galland, évoque Michael Schumacher. Cette comparaison ne me semble pas inappropriée



    Il y a dans le geste d'un sportif ou d'un guerrier au sommet de son art une perfection qui mérite le respect et l'admiration. Les statuaires grecs l'avaient visiblement mieux compris que nos modernes bloggueurs. De là à dire qu'ils étaient moins cons ...




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de vous répondre chez vous…

      Supprimer
    2. Monsieur Goux, quand je vous avez écrit ceci: " mais faites attention quand même, d'autres pourraient vous offrir un voyage vers Cayenne"; je n'aurais jamais pensé que les récriminations pouvaient venir des amateurs de F1 comme quoi les idolâtres sont tous les mêmes il ne faut pas toucher à leurs icônes.

      Supprimer
    3. "quand je vous avez écrit" ! Bravo.

      " je n'aurais jamais pensé" on sait.

      Supprimer
    4. Didier Goux (lu votre réponse chez La lime), deux, trois remarques:

      1- Sharon est juif, Schumacher est allemand. Déjà, ça part mal.
      2- On voit bien que tout cela n'est que prétexte pour parler de shoah de pneumatiques et de chambres à air.
      3- Qu'a t-on retrouvé dans le cockpit de Senna après son accident? Un drapeau autrichien!

      Nous conviendrons que ma démonstration est limpide, cristalline. Je crains que vos gesticulations ne parviennent pas à convaincre les juges.

      Supprimer
  15. J'avais d'abord pensé à une ironie visant le traitement médiatique de ces évènements ...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.