mercredi 29 janvier 2014

Président H. ou la France enguirlandée


François H. a donc arraché les derniers lambeaux du masque socialiste dont il s'était plaisamment affublé afin de se faire élire par le peuple-de-gauche. Ça doit lui faire un bien fou, de pouvoir enfin respirer autrement que derrière le carcan de plastique coloré qui lui collait aux bajoues. Désormais, il peut enfin se montrer pour ce qu'il est : un Sarkozy mou ; un gélatino-libéral. Bien entendu, pour que les gogos continuent de se tenir à peu près tranquilles, il a pensé à décorer son libéralo-gélatinisme de scintillants hochets dits sociétaux : le mariage guignol hier, l'avortement pour tous et la théorie du genre-qui-n'existe-pas aujourd'hui ; et demain, n'en doutons pas, la location libre de ventres maternels et le droit de vote à tous les exotiques en station prolongée : il faut bien occuper les gosses le mercredi pendant que les parents travaillent ou prennent la file à Pôle Emploi. Au fond, le gélatinisme est au sarkozysme ce que le sapin de Noël est au sapin : il est beaucoup plus joli parce qu'il brille, mais ça reste un sapin ; et comme on lui a scié le tronc pour le mettre en pot, il ne tarde pas à paumer ses aiguilles. Le gélatinisme, c'est du sarkozysme avec les boules.

28 commentaires:

  1. Il faut être légèremet halluciné pour voir une ombre de "libéralisme" dans une politique radicalement collectiviste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais, je ne fais que répéter ce que disent les journalistes-qui-s'y-connaissent, moi !

      Supprimer
  2. Aucun rapport, ou presque, avec votre billet, mais si vous voulez vous bidonner franchement, allez lire cet article : http://www.lepoint.fr/invites-du-point/claire-gallois/claire-gallois-pour-en-finir-avec-le-ridicule-29-01-2014-1785504_1445.php (Je suis désolé pour le lien, si quelqu'un voulait bien se donner la peine de me réapprendre à en faire…)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Comme dirait Marchenoir, mais c'est la préhistoire, Blogspot !

      Supprimer
    2. Mais Marchenoir vient tout droit de la préhistoire ! Et il tambourine à la vitre pour qu'on l'aide à en sortir…

      Supprimer
  3. Le hollandisme est un gélatinisme.
    C'est effectivement parfaitement résumer l'homme et sa "politique".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois avouer, avec une certaine fatuité puérile, que j'étais assez content de la trouvaille…

      Supprimer
  4. Je crois (mais je peux me tromper) que votre lecture de Hollande est fausse.

    Un Sarkozy-mou ?
    Sarko-avec-carla-c-est-du-serieux est un adolescent romantique et légèrement attardé par rapport à lui.

    Je suis de plus en plus persuadé que c'est la pellicule "bonhomme" qui a disparue, et que maintenant nous voyons le froideur du métal qu'elle cachait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes bien bon de qualifier de "lecture" ces dix lignes de plaisanterie…

      Supprimer
  5. A-t-il encore ses boules, cet ectoplasme flasque, prétendument séducteur selon la presse pipole ? Il est permis d'en douter.

    Face à cette calamité vivante, dans villes et campagnes, de fiers gaulois s'élèvent et réclament son départ par des slogans pour le moins virils. « Après deux années d'exercice la question apparaît de plus en plus dans les conversations : Tiendra-t-il "ses" 5 ans ? Et le peuple français, tiendra-t-il jusqu'au terme ? » s'interroge à proposJG Malliarakis, et nous avec lui, dans son billet de ce matin intitulé « Le régime présidentiel en évolution ».
    http://www.l'insolent.fr/

    Pendant ce temps, dans les coulisses, l'apprenti despote de l'Intérieur se tient prêt et aiguise les couteaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Calamité vivante ? Il ne faut rien exagérer ! Hollande "fera" évidemment ses cinq ans, et il serait dommageable qu'il ne les fît pas. Les présidents n'ont pas (n'ont plus ?) l'importance qu'on leur accorde : laissons-les passer…

      Supprimer
  6. Vous n'allez pas vous mettre à gueuler patce qu'Hollande n'est pas socialiste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne gueule pas, j'exprime ma compassion aux cocus.

      Supprimer
    2. Moi je m'en fous. Je suis d'accord avec war ci-dessus. J'irai même plus loin. Il faudrait que pépère arrête avec des conneries societales, je pourrais arrêter de les défendre.

      Supprimer
    3. Contrairement à Sarko, il n'est pas tout seul au pouvoir. C'est une différence non négligeable, qui fera par exemple, qu'il gagnera en 2017 .....s'il ne fait pas trop de folies de son corps

      Supprimer
    4. Ah ? Sarkozy avait instauré une dictature ? C'est la droite qui, sous son "règne", gouvernait la quasi-totalité des régions et des grandes villes ? Vous avez bu ou quoi ?

      Supprimer
    5. Pour faire toutes ces conneries, ils sont plusieurs, on est pas dans la merde au moins Sarko était seul mais bon les français l'ont viré sur les conseils de journalistes au dessus de tout soupçons mais avec notre "Fourreur Zizi-rider" , c'est encore pire mais les aveugles, les sourds et les congelés du bulbe, il a une chance en 2017.

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Je mets l'expression dans le domaine public dès maintenant.

      Supprimer
  8. Vous allez faire de la peine aux blogueurs de droite qui commente chez vous, c'est moche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes commentateurs sont au-dessus de ces sottises, heureusement.

      Supprimer
    2. Quand même, il y en a qui pleure tout les jours le petit monarchiste.

      Supprimer
    3. Dites voir, mon Fredo : ça vous ennuierait beaucoup, quand vous venez ici, de penser à conjuguer vos verbes ?

      Supprimer
    4. J'étais en train de me geler les burnes au bord d'un terrain de rugby, je n'ai pas fait attention.

      Supprimer
    5. Vous avez de bien drôles occupations.

      Supprimer
  9. Robert Marchenoir30 janvier 2014 à 00:19

    La dictature, c'est maintenant : l'Union européenne travaille en secret à un dispositif qui permettrait à la police de couper le moteur de n'importe quelle voiture à distance.

    Bien entendu, le montage d'un tel verrou serait obligatoire sur toutes les voitures.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.