mercredi 8 janvier 2014

Sur un air de M'Balalaïka…


Durant des années, il s'est appelé Dieudonné ; Dieudonné tout court. Quiconque se serait avisé de le désigner par son nom de famille aurait immanquablement été taxé de racisme rampant, d'insidieuse stigmatisation. Dieudonné était humoriste et méritait le respect de tous lorsqu'il ressassait l'esclavage et la cause palestinienne. Mais Dieudonné a commis une erreur de débutant naïf : il a négligé de souligner pieusement la différence, le fossé, l'abîme, séparant le répugnant antisémitisme du très noble antisionisme, comme n'importe quel antijuif de gauche sait bien qu'on doit absolument le faire.

Du coup, par la grâce et la puissance d'un ministre de l'Intérieur aux velléités pinardesques *, il s'est soudain transformé en pseudo-humoriste. Puis, il a récupéré un nom de famille et est devenu, dans les journaux aux ordres, Dieudonné M'Bala M'Bala. Enfin, après quelques jours, il a perdu son prénom pour se transformer en M'Bala M'Bala, quand ce n'est pas en : l'individu M'Bala M'Bala. J'attends avec une certaine curiosité le moment probable où il ne sera plus que le nègre antisémite ; car le racisme, s'il émane du Camp du Bien – où ne se rencontrent pas que des gens de gauche, loin s'en faut hélas –, peut parfois obtenir des dérogations pour s'exprimer quelque temps, notamment quand il s'agit de le mettre au service de la plus intense des passions communes du temps, la passion d'interdire. On fera donc taire Dieudonné M'Bala M'Bala, les zélés préfets s'en occupent d'ores et déjà. Au risque de froisser les populations tout acquises, électoralement, aux socialistes, dont on peut penser que l'antisémitisme du comique-qui-ne-fait-plus-rire ne les dérange pas plus que ça.


* D'Ernest Pinard, procureur qui, voilà peu, batailla ferme afin que soient mises au pilon, pour atteinte à la morale du temps, Les Fleurs du mal et Madame Bovary.

56 commentaires:

  1. Réponses
    1. Qu'est-ce qu'il en sait, Lang ? Vous avez lu la circulaire ? Elle ne fait que rappeler aux préfets ce qu'ils ont le droit de faire...

      Supprimer
    2. Il se trouve que Jack est quand même un peu agrégé de droit publique... Donc il a quelques notions.

      Supprimer
    3. @Nicolas Jégou

      Et bien c'est faux et d'ailleurs Manuel Valls le sait très bien puisque sur un plateau de télévision il a reconnu hier que cette circulaire contenait un risque juridique.

      Mais c'est pas grave, encore quelques voix en moins pour le PS aux prochaines élections et je ne suis pas fâché de voir ce ministre qu'on nous présentait comme parfait montrer sa bonne dose d'incompétence aux yeux de tous, en plus de ses pulsions totalitaires.

      Supprimer
    4. Amiral,

      Il est surtout désagrégé maintenant... Si les réacs se mettent à défendre cette vieille caricature de lui-même qui a enfin trouvé un journaliste pour l'écouter...

      Alain Bar,

      Une circulaire ne fait pas le droit.

      Supprimer
  2. 1. "Dieudonné était humoriste et méritait le respect de tous lorsqu'il ressassait l'esclavage et la cause palestinienne". Non, tout le monde s'en foutait.

    2. La gauche antisioniste (ou antisémite...) est plutôt la gauche de la gauche. Manuel Valls n'en fait pas partie. Et c'est cette gauche antisioniste qui tape maintenant sur Valls et défend la liberté d'expression. Vous devriez prendre un compte Twitter et suivre les gauchistes.

    3. Vous parlez de la "presse aux ordres". On dirait lire Gauche de Combat ou Des Pas Perdus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vérité, ou du moins des fragments de vérité, peuvent venir de partout.
      L'étiquette, quelle qu'elle soit, n'empêche pas toujours de viser juste.
      Ce n'est pas parce qu'un tel est ps ou fdg, ump ou fn, qu'il a tort sur tous les sujets.

      Supprimer
    2. Nicolas: je ne crois pas que ce soit la gauche de la gauche, ou alors
      La gauche antisémite et musulmaniste, qui inclut pas mal de féministes pro-voile et de verts assez proches de ce qui caractérisait le nazisme, est-ce que c'est la gauche ? Par rapport à l'extrême-droite antisémite et antimusulmane

      Supprimer
    3. @Nicolas Jegou :
      Cela dit, la presse aux ordres est parfois drôle lorsqu'elle dit n'importe quoi :

      Dans son émission du 7 janvier 2014 sur France Info, Agnès Soubiran affirme, le plus sérieusement du monde :
      « On sait que Dieudonné, de temps en temps, utilise des lancements de nains dans son spectacle. »

      Supprimer
    4. Suzanne,

      Ce sont eux qui se déclare de gauche, pas moi. Et ce sont eux qui disent "ah mais je ne suis pas antisémite, juste antisioniste"...

      Fil,

      Oui, mais je n'aime pas quand Didier assimile "ma" gauche à ce camp "d'antisionistes".

      Supprimer
  3. Vous faites bien de rappeler les métamorphoses du nom Et encore, vous n'allez pas assez loin parce que j'ai remarqué que depuis hier on l'égratigne, on ne sait plus le prononcer, on dit m'boulabalalala en rigolant, c'est tout juste si on ne dit pas m'bamboula. Finalement, c'est rien qu'un noir.
    J'attends toujours le moment où les antiracistes vertueux ou les gauchistes tellement humanistes qu'ils en pètent de partout te balancent leur antisémitisme ou leur fascination pour un culte où l'on réclame le droit de lapider les hmosexuels et de marier des gosses de neuf ans. Je suis rarement détrompée. Là, c'est le bon vieux racisme ordinaire qui refait surface. Ces stupides nègres, il faut les défendre tant qu'ils sont victimes de notre colonialisme (on n'en a pas fini avec ce scapulaire), c'est à cause du vilain blanc sioniste qu'ils s'entr'égorgent à coups de machettes en Afrique mais s'ils sont de mauvaises victimes chez nous, on les punit et on se moque d'eux, éternels primaires qu'ils demeurent même si on fait comme si.
    Ceci dit, j'ai regardé quelques vidéos à charge. S'il mourait d'une crise cardiaque, je pense que je reprendrais deux fois de la galette champignons-fromage et un petit toast au pain azyme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez la recette de la galette ?

      Supprimer
    2. On a le droit de faire glisser avec un flacon de Meursault ou de Chablis ?

      Supprimer
    3. Une précision : c'est lui-même qui a sorti son nom pour le mettre en avant lors de la dernière élection européenne.

      Supprimer
    4. En Bretagne, la galette se mange en buvant du lait (même moi, c'est vous dire, mais je me rattrape après). On ne va pas se faire modifier nos traditions par des nazillons étrangers. Non mais sans blague.

      Supprimer
    5. Voilà. Du lait ribot (baratté, quoi) ou à l'extrême rigueur du cidre bouché mais pas trop fort quand même (pas celui qu'on prend pour démarrer le tracteur quand il gèle).
      Catherine, vous achetez de la farine de blé noir (sarrazin) et vous faites une pâte à crêpes juste farine et eau, si vous ne trouvez pas de galettes toutes faites. Il faut juste trouver le dosage pour que ce soit entre pâteux et liquide, un peu comme de la pâte à crêpes trop épaisse. Une cuillerée de miel, un peu de sel, une poêle à crêpes bien chaude... et hop, quand on l'a retournée, on beurre généreusement (quand c'est sec ce n'est pas bon), on parsème de fromage râpé à sa convenance ou de lamelles de cantal, on peut y mettre un oeuf, du jambon, de fines tranches de champignons, ou des coquilles saint-jacques à la crème si on est en fonds. Ce n'est pas de la haute gastronomie mais ça nourrit bien. Avec une petite salade aux noix, c'est parfait.
      On ne dérange pas trop la conversation, j'espère. Il faut bien parler des vrais problèmes parfois.

      Supprimer
    6. Serait-il possible de remplacer la salade aux noix par un shampooing à la tête ? Je trouve ça plus propre, personnellement…

      Supprimer
    7. Merci Suzanne. Recette fort appétissante.
      Pour accompagner, je préfère une bonne bolée de cidre à un bol de lait !
      Geneviève

      Supprimer
    8. Mais occupez vous de vos fesses, pas de nos ovaires !

      Dans la famille, on ne fait pas les galettes, on les prends chez le boulanger (Leclerc). Le mieux c'est avec du bacon, du jambon et des œufs (et du beurre salé). Et une galette au dessus, moins cuite que la première. Il faut que l'œuf soit peu cuit et le fromage (que j'ai oublié dans ma liste) à peine fondu.

      Et qu'on ne nous fasse pas chier avec des nègres antisémites à peine bons pour faire des galettes de mil pilé par leurs grosses.

      Supprimer
    9. Merci Suzanne. Je vais acheter des galettes toute faites pour commencer et la salade, à l’huile de noix.

      Supprimer
    10. Il est pas breton, Dieudonné ? Il doit savoir faire les galettes…

      Supprimer
  4. tiens Monsieur Goux se met à défendre un peu l'un des visages de France entretenant les meilleurs rapports avec le Hezbollah

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne défends pas du tout les positions de Dieudonné, mais son droit à les exprimer. Je suis sûr que vous devriez être capable de saisir la nuance…

      Supprimer
    2. Publiez vos preuves Monsieur Blachier, sans ça c'est de la diffamation.

      Supprimer
    3. D'abord, pour rester dans le ton, il convient de parler du Hezbollah Bollah…

      Supprimer
    4. M. Blachier, je trouve particulièrement savoureux que des gens qui ont de telles prétentions démocratiques puissent dans le même temps réclamer l'interdiction de tels ou tels propos parce qu'ils déplaisent à certains. Notez que dans le même temps personne ne s'est offusqué de ce qu'un Patrick Cohen se soit piqué de faire la leçon à Frédéric Taddéï parce qu'il continue à inviter des "cerveaux malades" sur son plateau. Là, la haine à peine déguisée ne dérange pas les belles âmes.

      La force morale n'a jamais résidé dans le fait de chercher à faire taire les gens, mais en acceptant d’écouter des choses qui justement nous déplaisent. C'est aussi (surtout) un aveu de faiblesse intellectuelle. On démontre l’immoralité d’une opinion en acceptant le débat public, en contre-argumentant, obligeant de fait l’interlocuteur à développer ses positions et fatalement exposer à la vue de tous sa nature profonde.

      Supprimer
    5. Robert Marchenoir8 janvier 2014 à 19:13

      Alain Bar, les preuves sont ici :

      http://www.youtube.com/watch?v=p_DuqpwgslY

      http://www.youtube.com/watch?v=PDe-YZiOZCg

      (Sur la deuxième vidéo, ignorez la mise en scène grandiloquente et partisane, et intéressez-vous aux images présentées.)

      Quant au soutien spécifique au Hezbollah, voyez cette émission de Taddéi où Dieudonné a explicitement regretté que les médias français ne donnent pas plus d'écho aux positions de l'Iran et du Hezbollah :

      http://www.youtube.com/watch?v=VaoQGAQnqvE

      Il faut bien que "Monsieur M'bala M'bala" (comme disent maintenant les socialistes "anti-racistes", pour qui tout le monde est français et les races n'existent pas) justifie les 3 millions d'euros qu'il a reçus de Téhéran et l'audience que lui a accordée Ahmadinejad. Les services secrets iraniens ne sont pas précisément des gentils.

      Je constate d'ailleurs que Valls s'intéresse enfin à ces 3 millions d'euros fournis par une puissance étrangère pour financer une campagne électorale française, ce qu'il aurait dû faire il y a longtemps, au lieu de nous bassiner au sujet de gestes faits avec le bras :

      http://www.lepoint.fr/societe/video-valls-et-puis-dieudonne-est-finance-par-l-iran-07-01-2014-1777938_23.php

      Notez que le Point est incomplet quand il assure, dans cet article, que Soral a nié que Dieudonné et lui ont été financés par l'Iran : Alain Soral a été filmé, lors d'une réunion, en train de dire que les 3 millions d'euros qu'a coûté la campagne de la "liste anti-sioniste" ont bel et bien été fournis par l'Iran, et qu'il leur aurait été impossible de se présenter aux élections sans ce financement : c'est à 11 mn 39 s de la deuxième vidéo ci-dessus.

      Par ailleurs, ces vidéos expliquent amplement pourquoi je considère Dieudonné comme un adversaire politique et un traître à la nation, tout en étant fermement opposé à l'interdiction de ses propos par voie légale.

      Supprimer
    6. Dieudonné est copain avec l'humoriste perse Ahmadinejad, Alain Bar devrait être au courant.

      Supprimer
    7. Monsieur Marchenoir, lors de la guerre Iran-Irak, l' état d' Israël vendait des armes aux iraniens pour 2 milliards de dollars , valeur approximative.

      Conclusion dans certaines circonstance, on peut mettre des gants pour s'allier avec le diable surtout quand il est l'ennemi de mon ennemi.

      Supprimer
  5. L'activisme répressif progresse : accusations verbales, envoi d'ordres réels en vue de répression réelle en direction des préfets, mis à l'écart de la société par interdiction de travailler et de s'exprimer, lycéens poursuivis pour apologie de crimes ..
    En même temps est soulignée avec insistance la part "noire/pro-musulmane" (pour les lycéens gardés à vue pour avoir gesticulé devant un ananas chaud on ne sait pas encore) du fauteur de troubles, en remplacement de l'insistance à souligner, grâce à son nom, son autre part "blanche/franco/catho" (on a l'habitude d'entendre notre président systématiquement opposer deux éléments, mais là avec l'opposition de deux traits dans le même homme on atteint des sommets de logique)
    C'est une évolution qualitative DISCURSIVE pour imprégnation de cerveaux, parallèlement à l'aggravation de la répression en ACTES.
    S'il y a une logique à tout ça, les 2 composantes vont culminer dans une apothéose : quelqu'un va en faire les frais, mais qui ? pourquoi ? quand ? comment ?
    Je peux me tromper, aussi, de toutes les courbes qu'on imagine, il y en a qui foirent.
    Je vais relire "Et le vent reprend ses tours" de Vladimir Boukovsky, depuis quelques temps j'y suis ramenée sans cesse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, je vais lire Boukovsky également, tiens !

      Supprimer
  6. Ce qui est fascinant dans le cas de Dieudonné, c'est la manière dont il réussit à fédérer des tendances et des populations qui jusqu'à présent se détestaient (ou s'ignoraient) cordialement :

    — une certaine extrême-droite, catho-rigide ou identitaire de choc (type Alain Soral ou Serge Ayoub, pour aller vite).

    — les islamistes, les Indigènes de la République, les allumés de l'Afrique et du black-power, type Kemi Seba et les jeunes des banlieues dites sensibles.

    — l'extrême-gauche pro-palestinienne à keffieh, ennemie de la finance internationale et des sionistes usurpateurs de territoire.

    Tout ce petit monde se gondole de concert dans les spectacles de "Dieudo" en se livrant avec enthousiasme à des concours de quenelles. On trouvera sans trop d'efforts le bouc émissaire qui coalise cet hétéroclite rassemblement, il n'est même pas nécessaire de le nommer. Et ainsi, les remplaçants et les remplacés (pour parler comme Renaud Camus) se donnent la main pour marcher vers un avenir radieux, enfin réconciliés dans la grande fraternité de la Quenelle Rédemptrice et de l'Ananas Libérateur. De plus, "Che" Dieudonné met au passage dans sa poche les mal-pensants et une bonne partie de la "réacosphère", qui le défendent au nom de la liberté d'expression (et accessoirement de la détestation de l'actuel pouvoir). Ce type n'est pas seulement un humoriste, c'est un stratège génial et un authentique visionnaire : à mon avis, il va aller très loin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va finir président de la République, vous allez voir…

      Supprimer
    2. Ah, mais ce n'est pas du tout exclu : regardez son intervention à la télévision iranienne ; il est sérieux comme un ayatollah : visiblement, il s'y croit déjà !

      Supprimer
    3. "Ce qui est fascinant dans le cas de Dieudonné, c'est la manière dont il réussit à fédérer des tendances et des populations qui jusqu'à présent se détestaient (ou s'ignoraient) cordialement"

      Ce n'est pas fascinant. C'est juste la énième édition de "tous contre les juifs". Et très facile à réaliser. Hélas.
      Geneviève

      Supprimer
    4. @Emmanuel F.
      Il est fréquent que des entités très hétéroclites s'associent contre une même cible, de façon provisoire et pour atteindre un objectif commun, et pourtant dans le but de servir des intérêts divergents.
      Exemple : le vote pour François Hollande aux dernières élections dont le moteur réel a été celui du vote contre Sarkozy plutôt que pour le programme socialiste.

      Supprimer
    5. @Emmanuel

      je voulais dire pratiquement la même chose que vous, vous l'écrivez beaucoup mieux que je saurais le faire.

      Lire sur les sites pro-FN les commentateurs se bousculer pour sucer un métis, c'est-à-dire le pire des deux "espèces" à leurs yeux (éh, Frédo, il est cool, Dieudo, il met une quenelle au peuple élu ! Trop fort !), est un plaisir rare.

      Mais ce plaisir ne durera pas, et comme vous le soulignez si justement, le bouc émissaire commence à faire ses bagages.
      Il a l'habitude.

      Supprimer
    6. Complètement d'accord avec vous sauf qu'il n'est pas génial, pas stratège et il ira en taule ou très loin dans un autre pays. Deux questions : dans quel groupe on met Copé ? Et pourquoi est il soutenu par les islamophophes ?

      Supprimer
  7. "Au risque de froisser les populations tout acquises, électoralement, aux socialistes"
    Ce serait la preuve qu'il n'y a donc aucun vilain calcul, ni arrière pensée électorale dans cette histoire.

    A moins que les fameuses populations (que j'ai l'impression d'avoir côtoyées) n'ait pas tant que cela la fibre socialiste ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On s'en fout, de leur fibre : ce sont leurs bulletins qui comptent.

      Supprimer
    2. Lors de la parution de son livre "Réelles présences" (1991), George Steiner évoqua dans un entretien télévisé quelques images tournées avant la dernière guerre à Berlin, et qui l'avaient profondément marqué.
      - On y voyait, disait-il, un pauvre type mal habillé distribuant, sous la pluie, des prospectus de propagande anti-juive. Fort peu de personnes semblaient intéressées.
      Cependant, un mot plus un mot plus un mot... une phrase plus une phrase plus une phrase... et les esprits se sont peu à peu habitués à ces mots, s'en sont imprégnés, jusqu'à les faire leurs.
      Et on connaît la suite -.

      Ce propos me revient régulièrement en mémoire lorsque l'on parle de liberté d'expression à propos de ce qui touche à la remise en question des rafles, des camps, de l'extermination. Dans le cas présent ce n'est pas tant le personnage - peu ragoûtant - de Dieudonné qui me préoccupe ; c'est le fait qu'il y ait un nombre conséquent de personnes qui partagent ses idées (si tant est que l'on puisse nommer "idées" sa haine dégoulinante). La France va-t-elle si mal ?
      Geneviève

      Supprimer
    3. Merci de cet éclairage intéressant. Si ce type n'avait pas distribué de tracts, la seconde guerre mondiale n'aurait pas eu lieu. C'est tellement limpide.

      Supprimer
  8. Malek Boutih : "Dieudonné est un sous-traitant du Front national".

    Mon Dieu, être con comme un socialiste de ce calibre ça ne devrait pas être possible. Est-ce qu'il a vu la gueule des petits connards qui se font prendre en photos en train de queneller un peu partout, y compris devant des synagogues ? Mouloud, Rachid, Boubakar, etc. à 90%. L'électorat ciblé par le FN, n'en doutons pas. A ce compte, Mohamed Merah était un néo-nazi nostalgique de l'ordre noir. Quand on pense que tous les attentats antisémites depuis celui de la rue Copernic ont tous, sans exception, été du fait de groupes arabes, que la grande majorité des agressions antisémites sont le fait de la racaille des banlieues, on se dit qu'il ferait mieux de fermer sa gueule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben non, il ne faut pas qu'il se taise il soutient Dassault toujours sénateur. C'est bien ?
      Tout le monde sait qu'il est très lié à Le Pen

      Supprimer
  9. "Quiconque se serait avisé de le désigner par son nom de famille aurait immanquablement été taxé de racisme rampant, d'insidieuse stigmatisation."

    Vous me l'ôtez du clavier !
    C'est tout à fait vrai et ce n'est pas madame M' Taubira qui nous dira le contraire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon slogan, du reste : tout le monde M'Taubira…

      Supprimer
  10. Ne boudons pas les joies du multiculturalisme ! Quand je pense que cela ne fait que commencer…

    RépondreSupprimer
  11. Je bois du petit lait quand je lis tous les efforts que font les zélateurs de gauche pour descendre en flammes ce personnage qu'est Dieudonné.

    J'espère simplement que ce dernier n'aura pas l'idée de tirer la langue dans un de ces spectacles car on sera dans un caca monstre, tous nos défenseurs de l'ordre moral décideront que cette action est une insulte faite aux trisomiques et sera de ce fait interdite.

    Ce matin, j'écoutais les infos sur diverses chaines et on passait en boucle du M'bala m'bala , on nous expliquait que Bénito Valls a été accueilli par des hordes de fans dudit humoriste qui parfois se transformaient en "crânes rasés" ou en opposants au mariage pour tous, du grand n'importe quoi!

    Je rappelle que ce personnage haut en couleur, joue régulièrement dans un théâtre sis dans la Ville de Paris depuis 10 ans et qu'il n' a jamais été inquiété, il me semble pourtant que Paris est gouverné (ruiné) par une municipalité socialiste depuis bientôt 16 années et c'est maintenant que Delanoë s'en émeut, il me semble que l'on nous prend vraiment pour des buses.

    Pendant ce temps, les véritables problèmes sont oubliés, à la prochaine mauvaise nouvelle ou promesse non tenue de notre cher Président, quel sera le contre feu allumé.

    J'espère pour les socialiste qu'ils ont des réserves de Dieudonné en magasin, bon il y a les jeux olympiques qui arrivent et ensuite la coupe du monde de football, ça va les français seront occupés.

    Il y a des fois où je me demande pourquoi ce Dieudonné n'en est pas resté aux blagues sur les blancs racistes et colonialistes qui ont exploité l'Afrique, à il aurait été reçu par Taubira voire invité dans un troisiéme Falcon à l'enterrement du grand Madibal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bientôt les Jeux Olympiques de Sotchi et le Grand Débat National à venir :

      La France, la plus démocratique des nations doit-elle envoyer l'un de ses dignes représentants à l'inauguration ?

      Les leçons de démocratie, il n'y a que ça que le gouvernement sait faire, enfin à l'extérieur de la France bien sûr, en Afrique, en Russie en Chine...

      Supprimer
  12. Quelqu'un dit à la radio, en ce mois de janvier 2014, que les opposants à Vallshollandetaubira
    sont des "cranes rasés" (la même engeance que le nazi tueur d'Oradour sur Glane sorti fort à propos) ?
    et des "opposants au mariage pour tous" ?
    On est donc à l'étape de la juxtaposition, dans ces discours, de nazis / Dieudonné / manif-pour-tous ?
    Tout ça pour ça ?
    Toutes ces atteintes à notre intelligence, et à notre pensée, et à notre dignité, pour renforcer dans l'opinion publique l'idée que les manifestations prévues fin janvier ne sont le fait que de salauds de français chrétiens racistes antisémites homophobes et j'en passe,
    comme si nous étions tous des cons que ce pouvoir peut queneller jusqu'à la garde ?
    Je crois qu'il n'y a même plus besoin de manifs de quoi que ce soit, que nous n'avons même plus besoin de nous fatiguer à faire autre chose que de les regarder, navrés, navrés, navrés.
    Mitterrand, sors de ta tombe, viens leur ficher la torgnole qu'ils méritent !



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Dieudonné/manif pour tous", j'ai aussi entendu ça sur RTL tout à l'heure. Je pense qu'on veut encore manipuler l'opinion par rapport aux mouvements qui se profilent.. Et si "on" peut les amalgamer c'est tout bénef...

      Supprimer
  13. L'évolution de Dieudonné est quand même assez facile à comprendre.

    Il a commencé en faisant des sketchs et des blagues sur les méchants blancs racistes avant de commencer à comprendre que ceux qui lui faisaient des petites tapes dans le dos en le félicitant méritaient eux aussi qu'on rigole un peu d'eux.

    Quand au lieu de continuer à s'en prendre au racisme des méchants blancs chrétiens, il a commencé à s'en prendre à celui des méchants blancs sionistes qui colonisent la cijordanie, il a subi un véritable lynchage médiatique. Sauf qu'au lieu de se coucher, de s'excuser, et de faire profil bas comme auraient fait 99% des hommes il a décidé qu'il ne renierait rien de ses propos.

    Il faut bien comprendre qu'il y a une hiérarchie dans la censure antiraciste dans ce pays avec au sommet des intouchables, en dessous des demi-critiquables, tout en bas les sales blancs de souche et en dessous les chinois (oui tout le monde se moque des chinois et ça fait jamais réagir personne).

    Enfin bref pensez à cette hiérarchie... Quand vous êtes un des intouchables au sommet vous pouvez critiquer les demi-critiquables (regardez zemmour ou finkielkraut sur l'islam et l'immigration), quand vous êtes un demi-critiquable vous pouvez critiquer les blancs de souche mais certainement pas les intouchables (dieudonné, boutih, diallo, etc), quand vous êtes un sale blanc de souche vous avez tout juste droit de railler les chinois (c'est encore toléré).

    L'antiracisme ou l'institutionnalisation d'une hiérarchie des races inversée... Comme quoi voir la quenelle comme un salut nazi inversé est peut être pas si idiot...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "avec au sommet des intouchables"

      Votre démonstration est imparable : il est évident que jamais personne ne s'est fait traiter de "sale feuj" dans un lycée de banlieue et que les victimes de Mérah et de Fofana étaient toutes chinoises. Quant au tube de Dieudonné, "Shoananas", il vise en fait les papous de Nouvelle-Guinée, on le sait trop peu. Et en effet, vous avez raison de préciser que Dieudonné ne s'est jamais couché ni excusé devant aucun "intouchable", il n'y a que devant les mollahs iraniens qu'il se vautre...


      Supprimer
    2. Un juif dans un lycée de banlieue ? Vous avez déjà vu ça ?
      Peut-être un séfarade qui en avait marre de se faire traiter de "sale bougnoule" par les ashkénazes de Neuilly, à la rigueur...

      Supprimer
  14. Et il ne faudrait pas que la quenelle de Nantes tuât

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.