vendredi 5 juin 2009

Comment c'est-y qu'è cause ?

Tout à l'heure, pendant que je lisais sur le canapé (un livre passionnant, du reste : Le Pouvoir de la langue et la liberté de l'esprit, sous-titré Essai sur la résistance au langage totalitaire, écrit par le philosophe Jacques Dewitte : j'ai déjà corné cinq ou six pages dans le but d'en reparler ici un de ces jours) – pendant que je lisais sur le canapé, disais-je, deux dames viennent à traverser le hall en direction de la sortie, un gobelet de café à la main.

La première : – Quelle heure qu'il est ?
La seconde : – Deux heures même pas moins dix.

J'en suis resté tout songeur.

(Billet écrit à trois heures presque à peine et demie.)

19 commentaires:

  1. C'est plus fort que moi, je refuse de corner les pages.

    RépondreSupprimer
  2. Oui ben d'accord avec toi, les post-it, c'est aps fait pour les chiens !

    RépondreSupprimer
  3. Ah, moi, je suis un grand corneur.

    (Silence, Nicolas !)

    RépondreSupprimer
  4. Didier : Qu'est ce que c'est-y qui vous étonne-t-il ? Vous avez lu "la grande déculturation " : ça en fait partie...

    RépondreSupprimer
  5. Azamael : oui, bien sûr. Mais cette formule était encore inédite, pour moi.

    RépondreSupprimer
  6. Bonnes vacances, sans heure et sans montre, Catherine et Didier ! (et puis, pour passer des nuits tranquilles, il faudrait que Catherine arrête de boire, aussi, ou alors que du tilleul, le soir ! (comme c'est laid, une femme qui boit :-)

    RépondreSupprimer
  7. Mais Suzanne ! Je bois peu et souvent pas du tout puisque je suis la "punie" qui conduit ! Demandez à Pluton qui m'a fait souffler dans sa petite machine infernale... : )

    RépondreSupprimer
  8. Catherine ! il vous a fait souffler dans..... QUOI ?

    RépondreSupprimer
  9. Comment ça, Pluton t'a fait souffler dans sa petite machine infernale ???

    RépondreSupprimer
  10. Les grands (et mauvais) esprits se rencontrent !

    RépondreSupprimer
  11. Ma parole, ça devient scabreux, par ici. Je m'en vais voir ailleurs si l'atmosphère est moins égrillarde...

    RépondreSupprimer
  12. M'en doutait que vous auriez l'esprit mal tourné !
    Didier, t'étais là et Emma aussi. C'est une machine qui mesure le taux d'alcool.

    RépondreSupprimer
  13. (pas net, ce Pluton, pas net...)

    RépondreSupprimer
  14. Un éthylomètre, Suzanne, rien qu'un éthylomètre...

    RépondreSupprimer
  15. Catherine et Didier, bon voyage !

    RépondreSupprimer
  16. Pluton, l'éthylomètre étalon, est le seul qui soit fiable

    RépondreSupprimer
  17. Et tout ça pour une petite machine de presque pas plus que 120 grammes...pfff
    Et je confirme, Catherine ne boit pas !

    RépondreSupprimer
  18. Pour ma part, je coche les pages et je marque d'une croix les passages !
    :-))

    [Suivant les langues, la manière de dire l'heure diffère. En néerlandais, on dit par exemple : il est demi trois pour signifier qu'on va vers les 3 heures. La numérotation s'arrête à 12 par ailleurs, ce qui oblige à préciser souvent…].

    RépondreSupprimer
  19. Il est deux heure même pas moins dix de la demie.

    Je souhaitais le préciser.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.