jeudi 18 juin 2009

Friedrich, mein Bruder (ou le chien andalou)

En fin d'après-midi, après avoir passé une heure à mettre en forme une double-page sur les galgos, ces lévriers de chasse martyrisés par de tranquilles tortionnaires andalous qui déshonorent l'espèce entière, j'ai mieux compris comment on pouvait sombrer dans la folie, simplement pour avoir vu un cheval attelé battu par son cocher.

En mode mineur, voilà déjà trois jours que notre voisin d'en face a enfermé une pie dans une cage, posée à même le sol et, comme par hasard, dans notre angle de vision. Combien de temps encore va-t-elle effectuer ces petits sauts rapprochés pour tenter de se libérer ? Jusqu'à épuisement total ?

Et quel est le sens de tout cela ?

36 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne comprends pas l'histoire des lévriers ?

    Bravo Catherine, libérez la pie !

    RépondreSupprimer
  3. Pour le coup du cheval nietzschien battu par le cocher, je renvoie à la lettre A de l'Abécédaire de Gilles Deleuze, entretiens filmés drôlement cools, quoi. Deleuze, le Céline de la philo. Et je conclus en citant Jules Renard "Nieztzsche. Ce que j'en pense ? C'est qu'il y a bien des lettres inutiles dans son nom."

    RépondreSupprimer
  4. Zoridae : allez voir là...

    Appas : et en plus vous lui rajoutez un z ?

    RépondreSupprimer
  5. « Deleuze, le Céline de la philo. »
    Voilà qui ne veut absolument rien dire. Et ce "cool" juste avant. Céline était cool, donc ?
    Et comment comparer un professeur, un philosophe, de gauche, ayant passé une vie pépère à un médecin, romancier, "anarchiste de droite", invalide de guerre, emprisonné ?

    RépondreSupprimer
  6. Calmez-vous, M'sieur Labeuche : l'gars Appas, i pensait pas à mal...

    RépondreSupprimer
  7. Je sais bien qu'Appas n'y voit pas à mal, et moi non plus, d'ailleurs, je n'y vois pas à mal !
    Je me suis connement emporté, une fois de plus !
    Et merde !

    RépondreSupprimer
  8. Que votre voisin ne vienne pas par chez moi, toucher à mes pies, mes verdiers (rares depuis 2, 3 ans), mes mésanges (pen duick ici), mes corbeaux, mer corneilles, mes piverts (super beaux !), mes geais, mes bourdons, mes abeilles, mes renards du soir dans le jardin qui viennent piquer les souris des chats des voisins qui préfèrent chez nous, les orvets, les mulots, les lapins, les vaches d'en face avec leurs mouches et mes frelons (c'est négociable pour ces derniers).

    RépondreSupprimer
  9. C'est immonde... je ne vous remercie pas pour le lien mais au moins me voilà informée !

    RépondreSupprimer
  10. Appas, je suis un salaud : vous suivez mon foetus de blog et je vous traite mal.
    Je vous adresse toutes mes excuses ! Mais je ne comprends quand même pas ce rapport !
    Et je n'arrive pas à publier des commentaires sur mon propre blog !
    AAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  11. Appas, je suis un salaud : vous suivez mon foetus de blog et je vous traite mal.
    Je vous adresse toutes mes excuses ! Mais je ne comprends quand même pas ce rapport !
    Et je n'arrive pas à publier des commentaires sur mon propre blog !
    AAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  12. Appas, je suis un salaud : vous suivez mon foetus de blog et je vous traite mal.
    Je vous adresse toutes mes excuses ! Mais je ne comprends quand même pas ce rapport !
    Et je n'arrive pas à publier des commentaires sur mon propre blog !
    AAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  13. Merci Catherine ! Je ne supporte pas de voir les animaux mis en cage gratuitement .

    RépondreSupprimer
  14. Votre voisin est probablement un leftblogueur tortionnaire.

    RépondreSupprimer
  15. Pluton: j'ai cru comprendre que vous aviez un peu souffert. Meilleurs voeux de rétablissement.
    Didier: comme Zoridae. Pauvres bêtes...
    Catherine: mais il veut en faire quoi, de cette pie en cage ?

    RépondreSupprimer
  16. @Pascal Labeuche : Je comprends votre courroux et il est bon comme nous disons à gauche que les "sensibilités plurielles" puissent s'exprimer (ha, ha!). Pour l'analogie Céline/Deleuze, c'est dans le physique, l'élocution et la misanthropie. Regardez là( Céline) et là (Deleuze)

    RépondreSupprimer
  17. PRR : pareil que vous (pour les frelons).

    Zoridae : n'est-ce pas ?

    Pascal : Pascal, Pascal. (Moi aussi, je sais faire des triplettes.)

    Pluton : la nuit fut bonne tout de même ?

    Nicolas : si vous l'écoutiez parler, vous ne seriez pas trop pressé de le recruter pour les left blogueurs !

    Suzanne : pour moi, ça reste une énigme, vraiment.

    Appas : arrêtez, vous allez encore nous le mettre en vrac, le Pascal.

    RépondreSupprimer
  18. Suzanne, en fait c'est une double-cage. L'autre moitié est un piège et la pie est là pour attirer une autre pie. On ne peut rien faire, c'est légal, les pies étant considérées comme nuisibles.
    Pluton, je ne peux rien faire, la cage est chez lui...
    PRR, je vous échange une douzaine de verdiers (et il nous en restera en masse) contre un renard.

    RépondreSupprimer
  19. Ah ils sont beaux, ils sont fiers, les espagnols à s'en prendre à des chiens…
    Quelle horreur.
    :-|

    RépondreSupprimer
  20. Catherine : bon, qu'on limite la population des nuisibles pourquoi pas, ne soyons pas des bisounours. Mais pour ce faire, ne faut-il pas disposer d'autorisation en bonne et due forme ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  21. Avant meme d'avoir lu les commentaires, la lecture du billet m'avait fait penser a Louis Destouches et Lucie Almanzor.
    Je viens juste de finir le roman "Lucette" de Nabe, mais je ne l'ai pas sous la main pour retrouver les extraits (nombreux) au sujet des animaux et des soins que leur prodiguaient Celine et sa femme. Il y en a un sur l'histoire d'un cheval maltraite, a Sigmaringen ou Bains-Bains je sais plus... que l'on doit evidemment retrouver aussi dans l'oeuvre de Celine quelque part.

    ps - desolee pour les accents qui n'y sont pas, je sais pas configurer mon clavier qwerty au bureau

    RépondreSupprimer
  22. Monsieur Poireau, non, pas pour les cages. De toute façon c'est un chasseur, s'il voulait, il aurait toutes les autorisations qu'il veut. Nuisible, nuisible, faudrait savoir à quel point et qui décrète ça ! Les pies mangent les oeufs des faisans qu'il met dans son bois... qu'il va tuer dès la saison de chasse. Nous aussi, on est nuisible.

    RépondreSupprimer
  23. Catherine : j'aime bien les pies en fait ! Je ne sais pas trop pourquoi on les qualifie de nusibles. Je ne voulais juste pas tomber dans le biais de la naïveté !
    :-)

    [La pie vit dans les 60 ans, ça en fait une sacrée compagne !!!].

    RépondreSupprimer
  24. J'ai vu une fois une scène superbe, de pies (2 ou 3) essayant de bouffer des hirondelles au nid, avec une véritable armée d'hirondelles qui défendaient leur "territoire". Spectaculaire et original.

    Le procédé de la cage me parait particulièrement dégueulasse par contre, et je crois qu'il faut être garde chasse ou quelque chose comme ça pour les poser ?

    Ceci dit, il y a un équilibre fragile entre les pies, les goelands et ce genre de trucs par rapport aux autre animaux.

    Et les saloperies de pigeons qui nous chient sur la tête et détruisent les églises et cathédrale avec leur merde acide...

    RépondreSupprimer
  25. M'ame Tilly : y a pas d'offenses, hein ! (Je parle des accents...)

    Sinon, plutôt que de celui de Céline, je pencherais plutôt du côté de Léautaud, personnellement. Affaire de goût...

    Franssoit : Je ne sais pas s'il faut être garde-chasse. Ce que je sais c'est que les chasseurs, surtout lorsqu'ils sont natifs du bled et que toute leur famille y vit aussi, ont à peu près tous les droits.

    Sinon, je me souviens d'avoir vu deux pies poursuivre l'un de nos chats qui avait dû s'approcher un peu près de leur nid : il s'est barré sans demander son reste, le greffier !

    RépondreSupprimer
  26. Merci beaucoup Suzanne. Je lis toujours avec grand plaisir vos commentaires.

    Didier : début de nuit douloureux , 1 comprimé de Skénan (morphine ) vers 3h et hop, dodo jusqu'à 10h30. Là ça va beaucoup mieux et puis ce soir "Albertine" arrive ! Youpii !!

    RépondreSupprimer
  27. Tout le monde peut poser des cages. Je m'étais renseignée auprès de la LPO.

    RépondreSupprimer
  28. > Sinon, plutôt que de celui de Céline, je pencherais plutôt du côté de Léautaud, personnellement. Affaire de goût...

    ya pas d'offense, des goux et des couleurs, hein...

    moi perso, je m'éclatais ce matin dans le tram a` la lecture de
    "Ma vie, mon oeuvre, mon cul... et mes chats" (tome 5, Bob Siné)

    Vive l'anarchat ! (de moi)
    Les oiseaux sont des cons ! (de Chaval)

    ps - j'ai fait copier colle du é, mais j'ai pas trouvé le a accent grave dans votre réponse a` mon commentaire, qui est curieusement pleine de ô

    RépondreSupprimer
  29. Mais d'où écrivez-vous, pour n'avoir point de clavier chrétien ?

    RépondreSupprimer
  30. Didier, le clavier Qwerty est protestant, donc chrétien ...

    RépondreSupprimer
  31. Une petite balle perdue pour le voisin, en sifflotant et en regardant ailleurs ?
    Faut juste un bon alibi.

    RépondreSupprimer
  32. Marine : arrêtez de donner des idées pareilles à Catherine !

    Poireau : sûr...

    RépondreSupprimer
  33. Catherine :
    Je comprends mieux pour la pie.
    Bon côté de ce type de piège: on peut supposer que les pies capturées sont relâchées plus loin (mais où, pauvres exilées loin de leur nid et de leurs copains)

    Pour la destruction des corvidés (qui détruisent eux mêmes les poussins), il y a une arme plus redoutable: le maïs empoisonné avec un produit type taupicine.
    Les oiseaux vacillent et tombent endormis. Ils n'en meurent pas, mais par contre les chats et chiens qui en mangent, si, et en souffrant beaucoup. Faites gaffe si votre voisin passe à la vitesse supérieure. Le produit colore les grains en bleu, le plus souvent.

    RépondreSupprimer
  34. Marine, mais il est tout à fait charmant ce voisin. C'est sa culture paysan-chasseur, que voulez-vous.
    Suzanne, j'ai bien peur que les pies attrapées soient tuées ou, comme je l'ai vu sur des sites "chasseurs" donné à des amis qui les mettent à leur tour dans des pièges....
    Je ne crois pas qu'il empoisonne, il a lui-même un chien (très bien traité) et 5 ou 6 chats.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.