mardi 2 juin 2009

Dodo, l'enfant blog...

En deux jours, j'ai donc fait un billet pour me payer la fiole de l'extrême-droite et un autre pour cabosser un peu celle des left-blogueurs. En principe, à l'heure qu'il est, je devrais donc être fâché avec tout le monde. Dodo, le blog, dodo...

25 commentaires:

  1. Vous pourriez peut-être vous fâcher avec les homos, les hétéros, les bi ?

    RépondreSupprimer
  2. Pascal Labeuche2 juin 2009 à 12:24

    Mais non, Didier, mais non, il reste quelques fachos homophobes comme moi pour continuer à lire le facho homophobe que vous êtes, va !...

    RépondreSupprimer
  3. T'as oublié d'en mettre un coup sur les fascistes pro sioniste de la mouvance stalinienne pro-anti-peine de mort.
    Je lis donc toujours. (en sautant les billets où tu tapes sur les gens car ils me gavent grave (les billets, pas les gens)
    youpie !

    RépondreSupprimer
  4. ça tombe bien je fais plus de politique; retour à la littérature, c'est bien aussi ... on attend les billets d'humeur de lecture.. ça fait longtemps (y'en a jamais assez..)
    DGeargies

    RépondreSupprimer
  5. Mais vous aimez ça Didier ! Être fâché avec tout le monde, c'est votre petit plaisir ! Et puis, c'est votre blog, vous y faites encore ce que vous voulez ;-)

    RépondreSupprimer
  6. besoin de vacances ? Au soleil et sans connexion ?

    RépondreSupprimer
  7. Nicolas : je crois savoir que je suis déjà fâché avec certains homos...

    Pour les hétéros et les bis, je reconnais que j'ai encore des efforts à faire.

    Suzanne : oui, dès samedi qui vient !

    Pascal : vous me rassurez.

    Nef : t'as raison de sauter des billets : un peu d'exercice ne peut pas te faire de mal : on sait les effets désastreux que le mariage a sur la silhouette des jolies femmes...

    DGergies : oui, il y a des périodes, comme ça. Et puis, il y a des lectures qui se partagent plus aisément que d'autres. Par exemple, là, depuis une grosse semaine, je ne lis que des nouvelles (Flannery O'Connor, Katherine Mansfield et Tchékhov). Qu'est-ce que je pourrais bien dire d'intelligent – voire de simplement intéressant – sur ces œuvres qui n'ait déjà été dit cent fois ?

    Mademoiselle Ciguë : merci de votre permission, me voilà soulagé !

    Mère Castor : j'ai hâte à un point !...

    RépondreSupprimer
  8. Pas avec tout le monde, heureusement..! Peut-être est-ce une hallucination auditive mais je perçois un vague tintinnabulis anticipé du côté du Gard...

    RépondreSupprimer
  9. ben , juste un clin d'oeil perso... ça me donne des idées de Lecture, j'aurais jamais pensé à McCormak (orth?) tout sseul, je garde l'idée pour les vacances.. dernièrement j'ai butté sur Dicinson, je suis retourné à Shelley.. ouais c'est pas simple.. mais c'est plus facile quand on a déjà lu.. bon je lis aussi Clinique de la psychose et cetera.. Dgeargiezs

    RépondreSupprimer
  10. Cher Didier, j'ai été censuré chez votre ami voir les commentaires (dont le dernier de moi)

    Vive la gôche


    ici
    <

    RépondreSupprimer
  11. Ah ! Il vient se plaindre chez papa.

    Pierre, tu m'expliqueras l'intérêt d'insulter les personnalités politiques dans les commentaires des blogs des autres ?

    RépondreSupprimer
  12. Je ne me plains pas je viens juste illustrer d'un magnifique exemple les deux derniers billet de Didier Goux qui n'est pas mon père mais qui serait largement éligible à celui de père spirituel. Je le plains.

    écrire
    Dany le rouquin qui pue
    Moscovici crétin
    La cruche du Poitou
    Martine la menteuse

    ne sont pas des insultes selon mon baromètre agrée par la lecture de Siné en autre

    RépondreSupprimer
  13. Ben alors, écris-le sur tout blog ! Pas sur le mien.

    RépondreSupprimer
  14. Et va le lire de billet de Suzanne où elle parle de l'insulte.

    RépondreSupprimer
  15. @Nicolas

    Et bien je vais suivre votre conseil et lire le billet du merle moqueur.
    Ensuite, sur mon propre blog les insultes à caractères politiques sont parfaitement admises (cette vieille culture occidentale ringarde et réac, de Villon, Rabelais à Desproges,...).
    Enfin, je présente à DG mes excuses pour cette intrusion digne d'un squatt de gauchistes.

    Comme disait Jospin "ça ne me ressemble pas, ce n'est pas moi"

    RépondreSupprimer
  16. PRR et Nicolas : soyons bien clairs. Chez moi, les gens ont le droit de s'engueuler. Chez Nicolas, on fait ce que Nicolas a décidé : c'est chez lui. Et chez PRR, s'il décide telle ou telle chose, on se pliera à sa décision – ou bien on se cassera de chez lui, si cela ne nous plaît pas.

    J'aimerais, par ailleurs, que l'on se comporte de la même manière dans mon pays : les derniers visiteurs doivent respecter les règles qui leur sont antérieures et fermer leur grande gueule.

    RépondreSupprimer
  17. ""En principe, à l'heure qu'il est, je devrais donc être fâché avec tout le monde. ""
    Ben non, en plus vous êtes obligés d'arbitrer ceux qui s'engueulent, Allez, tout le monde à la buvette.

    RépondreSupprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  19. « La lecture de Siné en autre.
    – Écris-le sur tout blog !
    – Va le lire de billet. »
    -

    Excusez-moi, les amis, je ne comprends rien à cette nouvelle querelle (mais, comme vous le voyez, j'aimerais bien y être associé).

    RépondreSupprimer
  20. Moi ce sont les insultes à caractères politiques qui me font rêver. J'imagine une police de caractères politiques assez déterminés, voire agressifs. La lettre A, coiffée d'un heaume. La lettre B pour les Bourbons ventrus, bien fermée à gauche par sa barre verticale. La lettre S comme les Socialistes qui Sifflent Ségolène, la lettre C comme une voile gonflée par le vent d'Est, et la lettre Z comme Zorro (qui sauve les innocents), comme Zébu hier soir(mais zuste un peu, ze le jure, que trois bières et deux pastis)

    RépondreSupprimer
  21. Suzanne permettez moi donc de vous appeler Suze

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.