mercredi 17 juin 2009

In french dans le texte, ma mie !

À la boulangerie de Levallois-Plage, on doute un peu de l'entendement des clients, mais on table à fond sur leur multilinguisme. Ainsi, pour qu'ils soient bien assurés de ce que signifie une baguette “tradition”, on a pris soin d'imprimer, sur le petit tube de papier l'enveloppant, la précision suivante (typographie respectée) :

MADE IN
COMME AUTREFOIS

16 commentaires:

  1. "Comme autrefois", agence de voyage multinationale qui recrée à l'identique les décors et produits anciens et fait revivre les défunts. Scénario Philip K.Dickien. Ou bien raison sociale d'une des nombreuses entreprises extravagantes et criminelles des épisodes des Avengers. Inquiétant, ce bout de pain.

    RépondreSupprimer
  2. A Levallois, tout à peu près est comme autrefois. Le Maire par exemple... La femme du Maire par exemple... Les domestiques du Maire par exemple...

    RépondreSupprimer
  3. Made in,
    comme autrefois,

    signé
    la French Connection !

    RépondreSupprimer
  4. En juin 2006, à une terrasse près de Notre-Dame, j'ai entendu un serveur dire à des touristes japonais : "Huit quarante, plize". Cela m'a confirmé dans ce que je pensais: Les Français n'ont rien à gagner à devenir des anglophones de seconde zone.

    RépondreSupprimer
  5. Eh bien alors, Didier, qu'avez-vous contre les oxymores ? Votre boulangère a la passion du style jusque dans ses miches, and what else ?

    RépondreSupprimer
  6. excellent !
    Le pays du passé, au milieu du continent de l'amertume.
    Cette baguette c'est sûrement tout une époque

    RépondreSupprimer
  7. Cela dit, la baguette "tradition" est une marque déposée par industriel de la farine... Seuls les boulangers qui lui achètent la farine et fabriquent le pain selon SES critères (voire après une formation dans SON école) ont le droit de vendre de la baguette estampillée "Tradition".

    Ca n'a absolument rien de "traditionnel" ! Donc, le "made in" n'est pas spécialement choquant, d'autant que le fournisseur est probablement un groupe côté en bourse, propriétés de méchants fonds de pension Américain...

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas, ce qui est choquant, c'est que tu traduise la première partie en Français ou la deuxième en Anglais, ça ne veut strictement rien dire...
    ... et pourtant des mômes vont ressortir ça dans leurs thèmes ou leur versions, sous pretexte que forcément c'est vrai, vu qu'ils l'ont lu chez la boulangère

    RépondreSupprimer
  9. Olivier P me l'enlève de la bouche. pas le pain, la réflexion sur l'absence totale de sens, en plus du ridicule de la formule. Ridicule n'est pas le mot juste, ce genre de formule me fiche la trouille.
    (je ne deviendrais pas réactionnaire, moi?)

    RépondreSupprimer
  10. Mère Castor : c'est fatal, avec les mauvaises fréquentations que vous avez...

    (C'est amusant, parce que, quand votre commentaire a fait "ding" dans ma boîte mail, j'étais en train d'en déposer un chez vous.)

    RépondreSupprimer
  11. Nicolas et Olivier : je vois que vous vous en tirez très bien sans moi.

    Pour la tradition, vous avez raison (je cause à Nicolas, là...), mais cela n'empêche pas qu'on en puisse trouver de bien meilleures que d'autres, suivant les tauliers. celle de Pacy est superbe par exemple ; celle de Levallois plus ordinaire.

    Mais c'est en effet le "made in comme autrefois" qui m'avait attiré l'œil...

    RépondreSupprimer
  12. C'est amusant, là encore, pas plus tard qu'hier soir, j'ai aperçu dans les rayonnages du Monope de Tours un curieux pain de mie sans croûte (si tant est qu'on puisse qualifier de croûte l'espèce de bande brunâtre pas croustillante pour un sou qui entoure généralement une tranche de pain de mie) ayant la forme d'un parallélépipède mou de couleur blanc cassé et baptisé « Only Mie ».
    Je crains d'ailleurs que ce ne soit aussi dégueulasse que le pain de mie avec croûte (inutile de chercher, il n'y a là aucune contrepèterie).

    RépondreSupprimer
  13. j'ai vu ça dans ma boulangerie. ça m'a un peu énervé mais finalement j'y vois une sorte de vengeance du français pépère face au franglais agité du genre sarkozyste.

    A y réfléchir de nouveau, ça ne veut juste rien dire.

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Didier et à vous tous. Ouf ! Retour au bercail sans dommage et moins douloureux que prévu ! Pourvu que ça dure... Un peu chiant toutefois de taper d'une seule main, commentaire succinct donc.
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  15. Ah ! ravi de vous savoir encore de ce monde. Même en tant que manchot provisoire.

    (D'un autre côté, vu le nombre de pingouins, un manchot, ça change un peu...)

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir,
    Mere Castor, tu veux dire que çà fout les miches ?
    En tout cas c'est plus facile ici de trouver une michetonneuse saine qu'un ordi plombé de chtouille, d'ou mon relatif silence.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.