mercredi 18 novembre 2009

Marie Ndiaye clouée nue au poteau de couleur

C'est le Stalker qui fournit le poteau, mais c'est Jean-Gérard Lapacherie qui enfonce les clous.

20 commentaires:

  1. Et, si le Stalker dit ça c'est parce que le Goncourt va à une femme, une auteur.
    Forcément.
    Et qu'il est jaloux peut-être.
    Sûrement, même.
    Et que Gallimard (qui a refusé 691 563 manuscrits stalkeriens et géniaux) est dans le coup.
    Évidemment.
    Et qu'en plus, elle est noire.

    ***

    Bon, à part ça, j'ai lu le début du roman, et je n'en pense RIEN, à part que je n'ai pas eu envie du tout, mais pas du tout, de tourner la deuxième page.

    RépondreSupprimer
  2. Le manque d'envie ne serait-il pas un début d'avis critique?
    Heureusement que Céline a loupé le dit Goncourt!
    Vive les prix de consolation...

    RépondreSupprimer
  3. Je vais tout de suite beaucoup mieux.
    J'ai lu la première nouvelle et n'ai ni trouvé la femme puissante, ni eu envie de commencer la deuxième histoire.
    De surcroit j'avais trouvé l' écriture besogneuse. Mais puisque l'ouvrage avait obtenu le Goncourt, c'était donc mon jugement qui était à critiquer.
    Merci messieurs.

    RépondreSupprimer
  4. Suzanne : même remarque que Marine !

    Marine : même remarque que Suzanne ! (Ah, non, merde, dans ce sens-là, ça ne marche pas...)

    Brigitte : lire un Goncourt, quelle idée bizarre...

    RépondreSupprimer
  5. Faut être logique : si le Goncourt ne signifie rien (j'opine), si le roman de Marie Ndiaye n'a pas d'intérêt (pas d'avis personnel la-dessus, je ne l'ai pas lu et ne le lirai pas), de quel poids sont ses jugements ? Le papier de Stalker, pour remarquable qu'il soit, tourne à vide. Dégonfler des baudruches est un exercice vain. Beaucoup de bruit pour rien (merci William)

    RépondreSupprimer
  6. Didier, vous êtes ENCORE d'accord avec moi?
    Faut vous soigner vous, ça m'inquiète ;)

    RépondreSupprimer
  7. C'est certain que la première phrase, citée par Lapacherie, donne plutôt envie d'aller se promener ou de venir lire les blogs, mieux écrits, intéressants et nécessaires à notre équilibre.
    Bon, j'arrête ma pluie de pétales de roses.

    RépondreSupprimer
  8. Mais l'a-t-il lu lui aussi? il cite les premières phrases que l'on trouve partout et notamment sur le site de l'éditeur et l'histoire de la première nouvelle. J'ai des doutes. Cela dit, s'il a envie d'en dire du mal, c'est son droit.

    RépondreSupprimer
  9. Francis : l'article n'est pas de Juan Asensio, mais de J.-G. Lapacherie.

    Marine : non, non, encore des roses, encore !

    Henri : au vu du premier paragraphe, je trouve déjà bien courageux de sa part d'avoir lu la première nouvelle dans son entier. Et, franchement, si la première est aussi nulle qu'il le prétend, avouez qu'il y a peu de chances pour que les suivantes soient des chefs-d'œuvre.

    RépondreSupprimer
  10. Mais, à quoi bon critiquer un livre si on ne lit qu'une phrase, vous le feriez vous ?

    RépondreSupprimer
  11. Mais enfin, il n'a pas lu qu'une phrase ! Et qui vous dit qu'il n'a lu que la première histoire, d'ailleurs ?

    RépondreSupprimer
  12. La phrase citée est suffisamment explicite pour que l'on n'ait pas envie d'en lire d'autres, non ? A moins d'être maso. Pardon, m'sieur Goux, pour l'erreur. Je sais que Stalker est de vos amis

    RépondreSupprimer
  13. Y a pas d'offense, M'sieur Francis, y a pas d'offense...

    RépondreSupprimer
  14. Oui mais assassiner un livre aussi bêtement me donne envie de le lire - même s'il est effectivement mauvais. Quand un livre est nul, inutile d'en parler. Mais ici, un autodafé...!

    RépondreSupprimer
  15. Ben... lisez-le, tant pis pour vous.

    RépondreSupprimer
  16. Je crois avoir tout lu sur cette "affaire" honteuse (à tous les titres et niveaux)
    Je n'ai pas lu une ligne de cette gueuse de banlieue (ou de basse-cour plutôt) sinon l'incipit cité dans l'article : Mais qu'est-ce que ce charabia ?
    Celui de Chevillard est d'une autre planète ; il faut le dire non ?

    RépondreSupprimer
  17. Depuis quelque temps, je rêve que les gagnants des prix Goncourt se voient offrir un aller simple - obligatoire! - pour leur pays d'origine...
    Surtout s'ils considèrent la France comme "monstrueuse"!...

    RépondreSupprimer
  18. Personnellement, je ne me masturbe pas pour me faire du mal. Ces gens sont bizarres de faire de telles choses, tout de même…

    RépondreSupprimer
  19. Et ben tiens, ça m'aurait étonné ! On a même droit au commentaire idiot de l'anonyme (idiot) de service.

    Renseignez-vous, Mr X, la jeune femme vit justement à l'étranger. Et elle ne dit pas que la France est monstrueuse mais que son gouvernement l'est. Je propose qu'on vous renvoie également dans votre pays : en fouillant dans votre arbre généalogique, on va bien finir par trouver quelque chose ! Miracle de l'internet, vous pourrez normalement continuer à poster des conneries sur les blogs.

    Bon, sinon, le Goncourt, je m'en cogne, chaque année, je m'en cogne, je ne vais donc rien changer à "une habitude qui gagne" !

    Sinon, je partage les quelques doutes de Henri...

    RépondreSupprimer
  20. [url=http://sopriventontes.net/][img]http://tonoviergates.net/img-add/euro2.jpg[/img][/url]
    [b]microsoft office standard edition 2003 product key, [url=http://tonoviergates.net/]software product prices[/url]
    [url=http://tonoviergates.net/]software no purchase[/url] adobe photoshop cs4 mac serial numbers adobe film editing software
    instinct software store [url=http://tonoviergates.net/]windows xp download[/url] adobe photoshop elements for mac
    [url=http://tonoviergates.net/]microsoft software upgrade[/url] downloadable spyware software
    [url=http://tonoviergates.net/]discount software and[/url] kristanix software button shop
    macromedia com software flashplayer7 [url=http://tonoviergates.net/]windows vista wallpapers[/url][/b]

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.