lundi 9 novembre 2009

Brumes et pluie

J'inaugure un nouveau libellé, je vous prie de le noter. Journée de merde, aujourd'hui – l'âme grise et sale, le temps interminable, malgré la distraction offerte par la première visite d'Elstir chez le vétérinaire.

Et je sais pourquoi, précisément. Je ne vous le dirai pas aujourd'hui : dans un an peut-être, et ce n'est même pas sûr.

État piteux, avec manifestations physiques en prime : palpitations, oppression respiratoire par instants, etc. Sensations de vide, certitude d'être une sombre merde, etc.

Seule embellie de la journée, la réponse d'André à mon mail d'avant-hier et la certitude où nous sommes désormais d'aller passer deux jours chez eux, à Strasbourg, fin janvier : ce n'est pas mince.

14 commentaires:

  1. avec un si joli chien :^) !!!! j vous embrasse Monsieur Goux

    RépondreSupprimer
  2. Si on est convaincu d'être une sombre merde, on a la certitude de ne pouvoir déchoir. C'est déjà ça. On a les petites joies qu'on peut…
    :-))

    RépondreSupprimer
  3. Oh là là alors vous n'auriez rien dû dire, c'est inquiétant tout ça...

    Je vous embrasse !

    RépondreSupprimer
  4. Je préconise, dans ces cas là, un peu d'exercices physiques : passer l'aspirateur, repeindre le salon, aller à la déchetterie (urgent), et quand tu sais plus, tu me demande.

    RépondreSupprimer
  5. Didier,

    Vous nous faites des crises d'angoisse ?

    On est une armée d'anxieux ! Mais n'en parlez pas trop, ça va faire repartir ceux qui pensent que vous êtes phobique.

    (prenez soin de vous quand même ou peut-être...arrêtez de prendre soin de vous (et de votre nombril))

    (ceci était le commentaire d'un connaisseur)

    RépondreSupprimer
  6. Didier, on vous adore et si vous pensez être une "merde", j'en connais plein qui vont passer derechef dans la sous-catégorie... Et puis, on ne peut échapper au "black dog" passager. Récupérez vite pour notre bonheur !!

    RépondreSupprimer
  7. Retour à la normale ce matin, et à pied d'œuvre pour bosser !

    Comme quoi, un petit billet pleurnichard de temps en temps, ça ne peut pas faire de mal...

    RépondreSupprimer
  8. Je vous conseille:
    - un CD de la FF (Fonky Family), de NTM ou des Psy4 de la Rime
    - un edito de BHL
    - le film Welcome ou Entre les murs

    Tout ça parce qu'il ne faut pas oublier que :"on se regarde, on se désole; on se compare, on se console"

    RépondreSupprimer
  9. Ouf ! Me voilà rassuré ! Bon boulot Didier.

    RépondreSupprimer
  10. Didier Goux, j'ose esperer que ce qui vous met dans cet état n'est pas la prise précipitée d'une de ces résolutions pour journaux féminins qui font les ravages qu'on sait.

    Du type "arreter de boire pendant un an" ou autre insanité ...

    Si toutefois tel était le cas, un seul remède : revoir Un singe en hiver.

    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  11. Si vous avez quelque chose à soigner, vaudrait mieux ne pas attendre la prochaine fois où ça pointera le nez. Tout bien considéré, quand ça va mal, c'est le moment de faire le ménage ; le reste du temps, c'est caché au fond du placard derrière les balais, les cartons, les vieux jeans rapetassés pleins de cambouis et de taches d'herbe (pardon, Catherine, c'est une image !) et on évite, on évite, on évite... C'est presque dommage, mais, quand ça va mieux, on a laissé passer l'occasion. Et, justement, ça finit toujours par passer. Etonnant, non ?

    RépondreSupprimer
  12. Allez, le 11 novembre on fête les 9 millions de morts de 14-18. Un peu d'entrain !

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.