samedi 30 avril 2011

Ouh ! ouh ! méfions-nous, le fascisme est partout !

Le ramollissement cérébral qui menace plus ou moins tous les vieux n'épargne pas les Hispano-Bretons – on se demande d'ailleurs bien au nom de quoi il nous épargnerait ces andouilles. Bref, ce matin, dans une belle envolée antiraciste parfaitement sans objet ni conséquence – l'une des plus savoureuses spécialités de l'extrême gauche en retraite –, entre autres imprécations vides, le camarade Lediazec écrit ceci (à propos de la palinodie grotesque qui agite le petite monde du football depuis deux jours) :

nous avons eu droit à tous les thèmes propres au fascisme : immigration, burqa, islamisme, identité nationale, laïcité,

Le fascisme, comme on s'en doutait un peu, est donc devenu ce grand cabas-de-la-ménagère-révolutionnaire, dans lequel il vous est loisible de fourrer tout ce qui vous encombre, sans vous soucier de la moindre vraisemblance historique. Que le fascisme ait pu être quelque chose de réel, de fâcheusement réel, d'historiquement déterminé n'a désormais plus la moindre importance pour nos gauchistes en phase terminale. Ce qui compte seul, c'est le mantra. Le mot creux que l'on répète jusqu'à s'en saouler, le cri de primate que l'on hurle avec tous les autres dès que l'adrénaline vient faire mumuse dans les artères durcies.

Le gauchiste, au fond, c'est devenu une sorte de supporter du PSG ou de l'OM moins les peintures sur la gueule et les jantes en alu à la bagnole.

46 commentaires:

  1. La faute à "facsisme" est comprise dans la citation ? Z'êtes incapable de faire un copier coller correct ?

    RépondreSupprimer
  2. Ici comme chez les Modernœuds, je respecte toujours scrupuleusement la présentation d'origine. Ce qui peut d'ailleurs se vérifier puisque je cite ma source.

    RépondreSupprimer
  3. Ben non. Vous pourriez me dire qu'ils ont corrigé depuis mais la faut n'était pas dans votre commentaire, chez eux (qu'ils ont censuré depuis, d'ailleurs).

    RépondreSupprimer
  4. Elle y était forcément puisque j'ai fait un copié/collé, comme toujours. En revanche, le fait qu'elle ne soit pas dans mon commentaire est en effet plus bizarre. Donc, s'ils l'ont corrigée, je vais le faire aussi : soyons juste…

    Pour la censure, c'est normal, c'est systématique chez eux. Ils détestent la contradiction autant que les dictatures. (Smiley.)

    RépondreSupprimer
  5. Ah ! si, au temps pour moi : j'ai en effet récrit le mot "facsisme" car Lediazec avait mis sous le sien un lien dont je ne voulais pas. Donc, tout est de ma faute en effet.

    RépondreSupprimer
  6. Les supporters du PSG n'ont pas de peintures sur la gueule. Ils sont tous très "classe" et éclairés.

    RépondreSupprimer
  7. La dernière phrase est magique (comme Paris, les supporters comprendront), je vous la piquerai sûrement, en vous citant, quand même.

    RépondreSupprimer
  8. Dorham : faisez excuse, je suis débutant dans le métier de supporter.

    Vallenain : je vous l'offre avec plaisir.

    RépondreSupprimer
  9. Le mot "banksters" est utilisé dans la première phrase du billet de Ruminance que vous avez mis en lien. Bel exemple de ré-utilisation : c'était un mot fort utilisé par le "beau Léon", un homme politique ardennais qui fut très célèbre en Belgique.Ils ont les mêmes idées politiques ?

    Le-Belge-émigré

    RépondreSupprimer
  10. Si vous parlez de Degrelle, ils sont censés avoir des idées tout à fait opposées. Mais en fait…

    RépondreSupprimer
  11. Bin, oui, comme vous le dites : "mais en fait..."

    Le-Belge-émigré

    RépondreSupprimer
  12. Dites, cher ami d'outre-Quiévrain, vous ne voulez pas m'envoyer un petit mot en privé ? Je vous ai écrit hier soir…

    RépondreSupprimer
  13. Il est bien hululé, votre titre à douze syllabes.

    RépondreSupprimer
  14. Wouarf Dohram, je suppose que vous êtes supporter du PSG ?

    RépondreSupprimer
  15. "nous avons eu droit à tous les thèmes propres au fascisme : immigration, burqa, islamisme, identité nationale, laïcité,"

    Il ose. Ça doit être à ça qu'on le reconnait. ^^

    RépondreSupprimer
  16. La laïcité, thème cher au fascisme ?
    Ah bon ?

    Et ça se gargarise d'anarchisme, en veux-tu en voilà...

    Laissez-les donc lutter contre leur fascisme à eux... Pendant ce temps-là, au moins, ils ne font pas de politique.

    RépondreSupprimer
  17. "Trop de bamboulas, trop de sarrasins dans l'équipe nationale. A quand une équipe de France composée de rouquins aux yeux bleus ?.."
    Là est le tour de passe-passe.
    On dit qu'il y en a trop. Cela ne veut pas dire qu'il n'en faut plus du tout !
    Dénoncer le fait qu'il n'y ait plus de blancs ne signifie pas qu'il ne faille que des blancs.
    Tant de mauvaise foi me hérisse.
    Oué, ptet qu'il faudrait des quotas de blancs.
    Cela dit, le foot, on s'en tape, non ?

    RépondreSupprimer
  18. Même le samedi, elle est incompréhensible.

    RépondreSupprimer
  19. La Gerbille : ah oui, à condition de "méfi-ons-nous", alors…

    Suzanne : ben, manquerait puksa qu'il fasse de la politique, en plus de ses accès de démence !

    Carine : oui, on s'en tape. J'irais même jusqu'à : on s'en contre-pignole.

    RépondreSupprimer
  20. Ya que Nicolas qui ne comprenne pas ce que nous disons.
    Quel dommage !

    RépondreSupprimer
  21. C'est qui le "nous" ?

    Cela dit, je ne voudrais pas gâcher un appel à l'aide.

    RépondreSupprimer
  22. Nicolas
    le "nous", c'est Didier et moi.
    Je faisais référence aux Burgraves du billet d'hier.
    Et dans mon commentaire d'aujourd'hui, je ne vois pas ce qu'il y a d'incompréhensible pour une intelligence normale.
    Ca devrait vous être accessible, pourtant, il semblerait que non. Etrange.
    Je n'appelle aucun "aide". Pourquoi faire ?
    Je ne vous redoute pas, je vous méprise et je vous emmerde.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  23. Didier, devriez pas être en train de bosser ?

    RépondreSupprimer
  24. Et la citation par laquelle je commençais mon commentaire vient de chez les Ruminants, le billet-source de celui de Didier.
    si vous ne comprenez pas, je n'y suis pour rien…

    RépondreSupprimer
  25. Ah ! Mais ne parlez pas d'intelligence normale, par pitié. Il vous restait un vague fond de crédibilité.

    RépondreSupprimer
  26. Pierre,

    Si mais je le paie au noir pour exciter mémère.

    RépondreSupprimer
  27. Là, et sans "copier-coller" ... ce que vous êtes c... quand même !

    RépondreSupprimer
  28. Décidément le football et les "gauchistes" (de salons) me casseront les … pieds jusqu'à mon dernier soupir!
    Mais alors les deux ensemble, ça commence à faire beaucoup!
    Chacun porte sa croix…

    RépondreSupprimer
  29. "le cri de primate que l'on hurle avec tous les autres dès que l'adrénaline vient faire mumuse dans les artères durcies"...
    Stent, stent, stent !

    RépondreSupprimer
  30. PRR : le pire est que, avec tout ça, j'ai quand même réussi à bosser…

    Pluton : on peut dire que l'affaire était de mon ressort.

    RépondreSupprimer
  31. Carine, vous vous radicalisez drôlement ces derniers temps.... J'adore.

    RépondreSupprimer
  32. Pluton : on peut dire que l'affaire était de mon ressort.

    Wouarf !!

    RépondreSupprimer
  33. Monsieur Goux, comment avez-vous pu ? Vous ne respectez décidément plus rien...

    Une croix gammée à l'envers !

    Notez que ça ne me regarde pas, mais il ne faudra pas vous plaindre si la Gestapo vient frapper à votre porte au petit matin.

    RépondreSupprimer
  34. N'empêche que cette croix gammée est à l'envers.

    RépondreSupprimer
  35. Très cher Monsieur Goux, bien que vous affirmiez avoir atteint un âge canonneur, l'extrême gauche ne se réduit pas à vos enn"amis" de Ruminances. Depuis quand choisissons-nous nos ennemis ?

    RépondreSupprimer
  36. Juliette et Chieuvrou : cette croix gammée n'est pas à l'envers, elle est simplement lévogyre, donc d'inspiration bouddhico-indienne. Tout comme le saucisson sec du reste.

    Cela dit, je ne m'en étais pas avisé en effet.

    RépondreSupprimer
  37. Mais il n'y a pas que moi, il me semble que Cherea aussi ; Dorham, la balance :)

    RépondreSupprimer
  38. Ce n'est pas une croix gammée, c'est une svastika indienne. Puisque la croix gammée est une svastika à l'envers…

    RépondreSupprimer
  39. Une fois pour toutes, l'islamisme est fasciste.
    http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=24628

    RépondreSupprimer
  40. Sophie K : votre lien a l'air intéressant, mais je ne supporte plus ces textes bi, voire tricolores, avec, justement, un lien tous les trois mots !

    RépondreSupprimer
  41. "Ils détestent la contradiction autant que la dictature". Je dis bravo !

    RépondreSupprimer
  42. Didier : Oui, j'avoue que je suis comme vous, les changements de couleurs, de police, et les liens intégrés sont aussi pénibles que les maquettes à la France-Dimanche pour la presse... :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.