mardi 7 août 2012

Les gamineries de Piggy Rosaelle


Dimanche dernier, la doyenne du cabanon nous a pondu un petit billet fort amusant, par lequel elle se lançait dans un parallèle hasardeux entre Marylin Monroe et l'abbé Pierre. Elle faisait tellement mal semblant de connaître quelque chose à propos de l'actrice que j'ai eu pitié d'elle et lui ai fait remarquer que Marylin s'appelait en fait Marilyn. Il s'agissait de lui éviter au moins les plus grosses ornières du ridicule, n'est-ce pas. Naturellement, comme je suis un “fascisant voire presque nazi”, cette brave gardienne de troupeaux progressistes s'est empressée de jeter mon commentaire d'une ligne à la poubelle : que, surtout, ses chéris lecteurs ne soient pas contraints de lire de telles abominations.

Mais, quand même, en douce, peut-être en priant pour que personne d'autre que moi n'ait eu le temps de remarquer son inculture, elle est vite allée corriger ses Marylin en Marilyn.

63 commentaires:

  1. Génial l'anecdote de "Marilyn". Ca pourrait être drôle s'il ne s'agissait pas de la philosophie du parti au pouvoir.
    Elle est à elle toute seule tout ce que représente le socialisme.
    "Même si j'ai tort, les gens ne doivent pas savoir".
    Et il y en aurait d'autres tant cet exemple est explicite.

    RépondreSupprimer
  2. "Elle est à elle toute seule tout ce que représente le socialisme."

    N'importe quoi. Un commentaire qui fait honneur aux billets de RosaElle qui racontent également n'importe quoi...

    Didier,

    Avec vous, on ne peut jamais rien dire sur Marilyn de toute façon... Vous êtes un peu son Sam G.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon? Je trouve que cette faculté à ne pas vouloir regarder les problèmes en face est propre aux socialistes.
      Mais je me suis trompé apparemment..

      Supprimer
    2. En tout cas comptez-sur moi pour arrêter de sortir des trucs comme ça, car si mes commentaires font honneur à ses billets,
      ça me fait de la peine. Vous vouliez m'atteindre, c'est gagné!
      Ce n'était pas vraiment mon intention, mais si le résultat est ce que vous dîtes, fffssschhhhiiiitttt!!!..... disparition!
      Je quitte cette page sur la pointe des touches de mon clavier...

      Supprimer
    3. "Je trouve que cette faculté à ne pas vouloir regarder les problèmes en face est propre aux socialistes."

      De quels socialistes vous parlez ? On oublie - sciemment - qu'il y eut de grands et de très lucides socialistes. Vous saviez que Charles Péguy fut socialiste ? Vous pensez vraiment que ce socialiste était aveugle aux réalités, vous ? Pourtant, je suis certain que vous trouveriez dans ses écrits de quoi appuyer vos opinions. Revenez et excusez-vous de faire des généralisations hâtives et tout ira très bien.

      Supprimer
    4. Dorham, merci de me laisser une chance, c'est plutôt sympa.
      A chaque fois qu'on me fait une remarque, je la prends toujours en considération, et je tiens à me remettre en question.
      C'est super important car pour ma part j'en apprends tous les jours, et monbut n'est pas de "Troller" ou "léoner".
      J'ai réfléchi hier sur la manière dont pouvaient être perçus mes messages.
      Et je me suis mis à la place de Rosa et ses potes, et vous avez raison, mes propos illustrent ce qu'ils dénoncent.
      Je pense que j'aurai du faire preuve d'un peu de finesse.
      Mon attaque était primaire.
      En fait, j'ai le cerveau qui fait des tours dès que je pense à elle, car ses propos me révoltent.
      Rien que ça..
      Merci de considérer ce commentaire comme un mot d'excuse.
      Vous avez raison, si on analyse, il y eut forcément des socialistes qui étaient chic.
      Mea culpa pour cette idiotie!

      Supprimer
  3. Une bonne action doit être désintéressée, c'est très mal de vous vanter de corriger ses erreurs.

    (Il m'est arrivé la même chose avec elle. Du coup, je n'ai rien dit, mais alors rien du tout, quand j'ai vu le titre d'un de ses billets "Les chemins de mes ciel". Rosaëlle est une rewriter qui travaille dans la linguistique nouvelle mode, cool et décontractée de la langue.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors qu'elle est sensée, d'après elle, avoir fait des études lettres... Cela en dit long sur la qualité des études...

      Supprimer
  4. (sinon, d'accord avec Dorham pour le commentaire précédent)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème avec Dorhman, le bien nommé, c'est l'indulgence dont il faudrait faire preuve vis-à-vis de ceux qu'il considère comme les siens... Toujours être impitoyable avec Rosaëlle, ennemie de notre peuple, ennemie de la race Blanche !

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Heu, ai-je demandé de l'indulgence pour RosaL ? Je ne vois pas bien où. Et je ne vois pas non plus ce qui peut vous permettre de savoir qui je considère comme les miens. Et bien, je n'ai pas de "miens", si ce n'est ma famille. Et je me contrefous de la race blanche, comme de la noire ou de toute autre...

      Supprimer
    4. " Et je me contrefous de la race blanche, comme de la noire ou de toute autre... "

      Si vous le dites... Et, contrairement à Péguy, vous faites preuve d'un aveuglement face aux réalités - notamment au grand remplacement ethnique dont parle Richard Millet, et il n'est pas le seul - qui ne m'étonne guère.

      Rosaëlle et sa clique immigrationniste ont pour objectif de promouvoir "l'homme mondial", métis de préférence, au détriment de l'autochtone, "l'homme national", irrémédiablement condamné par l'oligarchie mondialiste qui trouve chez le socialo-gaucho l'inestimable allié dont elle se sert pour accomplir ses basses oeuvres - toujours le soutier de service le socialo, moyennant quelques savantes rétributions. Voilà l'incontournable réalité.

      Supprimer
    5. Pour la gouverne de ceux qui douteraient encore du projet et de la volonté d'abolir définitivement le "carcan nationaliste" par les élites mondialistes, le Voyage en Cybernétique (Das Netz) - THE NET-ARTE-FR - que l'on peut visionner sur Google Video est éclairant.

      Supprimer
  5. Vous faites à cette personne une publicité qu'elle ne mérité pas. Je viens d'aller voir ses âneries et tous ses visiteurs venaient de chez vous. Je m'efforce de ne pas répondre à ses provocations imbéciles, mais c'est dur vu qu'elle me cite à tout bout de champ en me traitant de crypto-nazi. Si seulement ses "amis" pouvaient lui dire ce qu'ils pensent vraiment d'elle, peut-être que ça la calmerait ? Quoique... Avec de tels allumés...

    RépondreSupprimer
  6. Jacques, vous exagérez ! Vous étiez victime d'une assuétude terrible la concernant, et vous conseillez l'abstinence ? je vous soupçonne de vous livrer à votre vice rosaëlique la nuit, quand personne ne regarde les compteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je conseille simplement de ne pas lui faire de pub car ça la mène à croire que son blog est populaire. Quant à l'assuétude, je ne parviens pas à m'en guérir tant le spectacle de tant de connerie prétentieuse est fascinant.

      Supprimer
  7. Au XIXème (il s'agit de siècle Rosaelle, pas arrondissement) les femmes qui se piquaient d'écrire laborieusement étaient appelées "bas bleus". Les modernes ont fait mieux, ils les appellent "écrit vaine". C'est quand même beau la novlangue.

    RépondreSupprimer
  8. Ce qu'il y a de bien avec Rosaelle c'est sa précision dans chacun de ses billets (qu'à chaque fois vous m'inviter à lire pour mon plus grand plaisir) :
    "Un 5 Juillet, Léonard de Vinci fait son premier dessin" (j'imagine qu'elle a péché ça dans les carnets… de L de Vinci)
    Vous êtes "presque Nazi"…
    Tout à coup je m'imagine "presque cynique"
    Moi, j'ai fait mon premier popo un 7 mai…

    C'est "terrible" les "militants" quand même! Ils restent pour moi un étonnement à chaque fois que j'en croise un ou une, ils sont comme les croyants… Ils sont prêt à raconter n'importe quoi ou presque qui puissent justifier leur "truc"…
    Bizarre…

    RépondreSupprimer
  9. "ils sont comme les croyants… Ils sont prêt à raconter n'importe quoi ou presque qui puissent justifier leur "truc"… "

    Hé ho, un octave plus bas, Y !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh pardon! Je retire : ils sont bien pire que les croyants… ou d'un certaine façon ils y croient…
      pfff pfff je m'enfonce, je m'enfonce!

      Supprimer
  10. Robert Marchenoir7 août 2012 à 20:07

    Personnellement, j'ai déjà eu bien assez de mal à me remémorer comment on écrit Libye, alors pour Mar*l*n Monroe, hein... je passe mon tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ami LE PHOTON, lephoton.hautetfort.com, rendant hommage à la môme Monroe publie un Deezer.com où, oh horreur, nous pouvons lire : Marylin Monroe. I'm Through With Love.

      Supprimer
  11. "Le monde a changé et les citoyens doivent en être informés" :
    déjà rien que ça, la prétention sotte et niaise. Quand on lit le blog (enfin survole, car lire, j’ai pas pu, au-dessus de mes forces), on est partagé entre fou rire et consternation. La sottise puissance 10.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Le monde a changé et les citoyens doivent en être informés"
      D'accord on leur dira!
      Il faut dire quand même que notre amie Rosaelle est une proie facile,
      un peu de compassion quand même…

      Supprimer
    2. Facile mais dangereuse cependant. Imaginez-vous accusé devant un "tribunal du peuple" présidé par une telle personne...

      Supprimer
    3. C'est vrai… vous me faites peur!
      L'histoire a connu bon nombre de ce genre de "presques" inquisiteurs qui au nom du "bien" ont jugé (et parfois trucidé) leurs contemporains…
      Tout militant est un danger en puissance.

      Supprimer
  12. Didier, même pas un petit merci pour l'avoir sauver d'un ridicule certain ?

    Ils sont tellement mal élevés ces gauchos...

    RépondreSupprimer
  13. Elle a déjà évoqué la "diffamation", et de "dénoncer" ceux qui bafouent la République.
    J'avoue qu'elle fait peur.
    Puis je vous raconte pas l'habillage du blog..

    RépondreSupprimer
  14. J'ai essayé de laisser des messages (ni insultants ni la mettant en cause personnellement, simplement de l'argumentaire, bref d'ailleurs), elle censure systématiquement...du reste dans l'un de ses articles "pourquoi la moisisphère est dangereuse" elle appelle implicitement à la censure d'Internet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui.
      Elle use de termes qui font froid dans le dos.
      Elle estime que les mots sont dangereux, et qu'on n'a pas le droit de tout dire.
      Elle est très grave, mais alors très grave.
      Puis l'habillage mystique de son blog, on a l'impression d'être chez Raël.

      Supprimer
  15. Ah, encore un billet sur cette fameuse Rosaelle...
    C'est qui cette Rosaelle ?
    Visiblement quelqu'un qui occupe les pensées d'une partie de la réacosphère, tant ceux qui n'ont pas fait d'article pour dire tout le mal qu'ils pensaient d'elle, de ce qu'elle a dit, semblé penser, de la façon dont ils ont été censurés, ou non, dont elle a parlé d'eux, ou non, vont pouvoir bientôt créer le club très fermé des "indifférents à Rosaelle".
    A se demander si c'est ce nom qui évoque le minitel rose qui fait fantasmer ces messieurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rosaelle c'est simple, vous prenez l'hypocrisie d'un gauchiste de base (genre bobo lecteur de télérama ou libération qu'importe on n'est pas sectaire), la niaiserie ou naïveté d'un adolescent boutonneux fruit de l'éducation nationale; d'ailleurs chacun de ses billets pourrait être une copie de bac de philo écrite par un élève de Z.E.P. dont le prof ne lui aurait enseigné que Marx et Freud par conviction car le bonhomme est "engagé" (engagé dans quoi ? La Stasi ?). Vous ajoutez à cela la faculté de raisonner à la limite entre un Jean-Claude Van Damme sous cocaïne et un poireau fraichement récolté et vous avez Rosaelle.

      Sobaku.

      Supprimer
    2. Remarquez, on se demande ce qu'on pourrait déduire d'une meute d'internautes se déchainant sur un individu, aussi sot soit-il.

      Supprimer
    3. C'est ce que j'ai compris hier
      Je suis celui qui a aboyé le plus fort (pas le plus intelligemment), et du coup ça donne une très mauvaise image
      du site, et les détracteurs dont j'ai fait partie enlèvent de la crédibilité au site, car quand on est 10 à s'en prendre
      à elle, on donne l'impression de se "déchaîner".
      N'empêche, elle le cherche.

      Supprimer
    4. Excusez du peu mais Don Quichotte m'a toujours fait rire.

      Sobaku.

      Supprimer
    5. C'est plutôt sympathique de se trouver une "ennemie".

      Même si à combattre sans péril on triomphe sans gloire...

      Supprimer
  16. Je crois que je vais ouvrir un blog, qui sera une page de commentaires parallèle à ses billets, en direct, dans lequel vous pourrez commenter
    sans être censuré.
    Une sorte de marché parallèle du commentaire.
    Combattons la prohibition de la pensée!

    RépondreSupprimer
  17. @Sobaku : Oui il m'avait bien semblé. En fait elle a tout du Troll gauchiste....sauf que contrairement aux trolls habituels, elle ne se donne même pas la peine de se déplacer sur les blogs de salauds pour venir leur chercher querelle et qu'elle déclenche malgré tout des billets et des fils de coms.
    L'ennuyer en écrivant des essais sur ses œuvres, à mon avis n'est pas la torture qu'elle redoute le plus (ni qu'elle mérite ;) )...maintenant chacun fait ce qu'il veut bien entendu, c'était juste un avis en passant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez évidemment raison, très chère : cette pauvre fille cache fort mal sa soif ardente de reconnaissance, de notoriété. Elle veut être QUELQU'UN dans la blogosphère (quelle ambition !). Et, donc, si l'on voulait vraiment la “torturer”, il suffirait de ne plus parler d'elle nulle part. Comme elle n'a pratiquement pas de lecteurs à part ceux que Jacques et moi lui envoyons, elle nous ferait rapidement une petite dépression, se retirerait du monde et prendrait le voile. Pardon : le niquab.

      Supprimer
    2. @dxdiag : Disons qu'elle se déplace sur les blogs des salauds mais elle ne commente pas directement dessus, préférant le faire chez elle sur son "observatoire de la moisisphère" (pompeux comme nom vous ne trouvez pas ? "Observatoire" ça fait un peu sociologie, activité honteuse ayant la réputation d'entrainer une surdité...) où elle peut censurer à tout va sans risquer de se prendre une déculottée virtuelle (le courage d'affronter les vilains réacs, une dissidente de salon avec le confort moderne), une torsion des boyaux de la tête, ou pire, une remise en question de ses idées (oui des idées, la pensée c'est personnel, fruit de la réflexion, d'une interrogation).

      Sur l'échelle de la cuistrerie je ne sais pas où la placer, sachant que je étalonne en fonction de BécHameL.

      Sobaku

      Supprimer
  18. À ce stade d'islamolâtrie, ça ne peut plus être que psychiatrique ou sexuel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ce qui est du "sexuel", vu la photo que vous avez mis en haut, je préfère m'abstenir…

      Supprimer
    2. Ou alors bien grillé à la broche servi avec un délicieux Chablis…

      Supprimer
    3. Elle a fait un billet plus ancien où elle se félicite de la main-mise du qatar et de l'arabie saoudite sur notre patrimoine.
      Selon elle, heureusement qu'ils s'occupent de nous, sinon la France ne tournerait pas.
      C'est bien plus grave que ce que l'on croit.

      Et là, sur le lien que vous donnez, on voit à quel point elle est contente de monopoliser l'attention des réacs.

      Supprimer
    4. J'ai réussi à l'agacer...

      Supprimer
  19. Je viens de faire un tour sur le blog de cette dinde de R*, et je ne comprends pas qu'on puisse y poster quoi que ce soit, tant il est évident qu'on a affaire à un sommet de mauvaise foi et de pratiques staliniennes (à petite échelle, certes, mais comme l'a dit quelqu'un, imaginer qu'un tel personnage pourrait avoir des responsabilités quelconques, dans la justice par exemple, fait froid dans le dos). Sa défense du gentil Islam condense toutes les niaiseries répandues partout avec une telle candeur que c'en est presque rafraîchissant. Et cette façon de vouloir humilier son "petit troll" souchien, comme si elle en était capable, comme si des gens sérieux (ou pas) la lisaient vraiment... Difficile de faire plus détestable et méprisable que cette créature. Ce que je lui reprocherais le plus, finalement, c'est bien de rendre plus difficile à accepter l'idée d'une dignité foncière de l'être humain. Face à tant de bêtise et de méchanceté on reste médusé. Ou alors on a envie de frapper, et on s'abaisse à avoir des idées de meurtre sauvage. Cet être abject salit ceux qui posent sur lui leur regard. On est comme tiré vers le bas, vers le moche, vers le petit et le veule. Vite, de l'air !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allongez-vous, ça va passer. Je vous sers un petit coup de gnôle…

      Supprimer
    2. Merci, c'est pas de refus.

      Supprimer
    3. J'ai des réactions épidermiques dès que je commence à la lire...
      J'ai hâte de voir si elle va parler du président de sos racisme qui a pris 8 mois fermes pour
      avoir défiguré sa compagne.

      Supprimer
  20. Rosaëlle ou l'imposture esthétique.
    Quelques saillies fuschia et bleues turquoise au milieu d'une trainée de sang.
    Psychologie adolescente, sexualité refoulée, l'humour d'un porte monteau.
    Une tige sèche, épineuse et mesquine, couronnée d'une vieille vulve dégoulinante de haine.

    RépondreSupprimer
  21. Tomber sur un "Observatoire de la Moisisphère" dans un décor new-age saturé de guimauve pastelle déclenche les mêmes sensations que l'on éprouve lorsqu'on découvre des éclats de cervelle humaine sur une tapisserie à fleurs : y'a comme un malaise.

    Voyez ?

    RépondreSupprimer
  22. À propos de ce pompeux “observatoire”, je crois bien que la Grande Duduche est victime d'une attaque de trolls. Mais comme ils ont choisi d'outrer et de caricaturer ses propres aberrations, la pauvre ne se rend compte de rien et leur répond avec un irrésistible sérieux.

    Allez donc lire les commentaires d'Oulianov et de Ling Ludd : pinte de bon sang garantie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bein ils sont beaux!
      Oulianov: "ce mensuel très sérieux qu'est Le Monde Diplomatique".
      Je me marre! Ce même journal qui considère que le Venezuela est une démocratie,
      et que Chavez est un président sympa!

      La réalité n'est pas la même selon qu'on se voile la face ou pas.

      Supprimer
    2. MDR, Merci pour le lien, Oulianov et King Ludd sont effectivement bidonnants et les réponses encore plus.
      Mais, cruel dilemme, faire croire à la popularité de la petite cochonne écervelée ou bien faire tomber ses statistiques de visite?
      Par ailleurs, ne voit-t-elle pas d'ou viennent ses visiteurs?
      L'imbécillité est pour moi un mystère inquiétant.

      Supprimer
  23. J'ai repris point par point son argumentaire, sources à l'appui et elle m'a censuré, comme prévu.
    Forcément elle a voulu jouer aux curés pédophiles, je lui ais sorti Polak, Cohn Bendit, les afghans (http://www.abc.net.au/news/2010-02-22/the-warlords-tune-afghanistans-war-on-children/338920?section=world) l'artillerie lourde.
    J'ai aussi évoqué les tortures faites aux homosexuels en Irak (http://www.come4news.com/index.php?option=com_content&task=view&id=28412).
    Elle préfère me faire passer pour un fanatique...
    Elle ne supporte pas qu'on la contredise, si encore elle avait l'honnêteté de me publier, histoire que les lecteurs se fassent une opinion...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette dame fonctionne comme un gourou, vous ne pourrez lui faire admettre qu'elle a tort.
      Les faits ne comptent pas pour elle, alors voyez, ne vous cassez pas la tête..

      Supprimer
  24. Ok Pierre vous avez raison c'est définitif. Elle me fait un peu penser à ça:
    http://www.youtube.com/watch?v=3g-g2yYR6Jk

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh ouh là ! la comparer au "Chevalier noir"! vous allez vous faire accuser de discrimination, de racisme…

      Supprimer
  25. Vous comprenez bien qu'il est souvent difficile de se faire une opinion par soi-même, surtout sur des sujets aussi délicats que ceux discutés sur le blog de Rosaelle.

    Celle-ci est heureusement là pour nous éclairer et nous expliquer où se situe la frontière exacte entre "bien-pensance" et "fascisme quasi-national-socialiste"(TM).

    Qu'elle en soit vivement remerciée et que son blog continue de baigner dans les tons roses, mauves, violets, turquoises jusqu'à la fin de temps.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.